aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

28/06/17 : 2ème édition du Garocamp Days, les 29 et 30 juin, au Comoedia à Marmande. Un rendez-vous qui réunit les professionnels des événements connectés pour échanger autour de la transformation numérique et de l'innovation du secteur, en amont de Garorock.

28/06/17 : S.A.S. le Prince Albert II de Monaco se rendra à Duras le 4 juillet, sur la terre de ses ascendants, où il inaugurera la salle « Louise-Félicité de Monaco », puis dévoilera une plaque commémorative dans la Cour d’Honneur du Château.

28/06/17 : Le tribunal de commerce de Bobigny vient de désigner l’entreprise lot-et-garonnaise Gifi comme repreneur de l'enseigne Tati. Gifi qui prévoit de reprendre 1.428 emplois directs, 109 magasins, 24 franchisés et conserver l'enseigne Tati.

27/06/17 : Après audition de tous les témoins, l'enquête sur l'ex-évêque d'Aire et de Dax a été classée sans suite par le parquet de Dax, aucun des faits (gestes et paroles déplacés envers des jeunes) ne relevant d'une qualification pénale.

27/06/17 : Du 10 au 12 juillet, le Tour de France sera en Dordogne. Il y aura bien un Périgourdin dans le peloton. En effet, le coureur de Ménesplet, Mickaël Delage, de l'équipe de la Française de jeux, a été sélectionné. A 31 ans, il s'agit de son 6e Tour.

27/06/17 : Le sénateur socialiste de la Dordogne Bernard Cazeau rejoint le groupe de la République en marche au sénat. Ce n'est pas vraiment une surprise, l'ancien président du conseil départemental a soutenu Emmanuel Macron dès le 1er tour des présidentielles.

27/06/17 : Charente-Maritime : Rochefort et l'association Hermione-LaFayette fêtent les 20 ans du début de chantier de la frégate le 8 juillet à partir de 14h à l'Arsenal avec diverses animations.

27/06/17 : Charente-Maritime : la commune de Brouage a été nommée "village préféré des Français". Il est le 3e dans le département.

27/06/17 : Jean-Pierre Raffarin, ancien premier ministre, sénateur de la Vienne, a annoncé dans une tribune à notre confrère la Nouvelle République, son retrait de la vie politique en octobre prochain et son intention de créer une ONG oeuvrant pour la paix.

26/06/17 : Charente-Maritime : le chômage est à la hausse (+0,3%) avec 57 210 demandeurs d'emploi, soit +2% en 12 mois. Le nombre de chômeurs sans aucune activité (catégorie A) augmente également de 1,3%, même s'il a baissé de 2% par rapport à l'an dernier.

24/06/17 : L'écrivain Serge Airoldi qui vit à Dax vient de remporter le Prix Henri de Régnier de l'Académie Française pour son dernier livre, Rose Hanoï, publié chez Arléa.

23/06/17 : La ministre de la culture Françoise Nyssen se rendra à La Rochelle à l’occasion de la 4ème édition des Rencontres nationales de la Librairie, le lundi 26 juin.

- Multivote -
Centre des Jeunes Dirigeants de la Gironde - Soirée du 27 juin 2017
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 28/06/17 | La Rochelle : une convention avec la Caisse des dépôts pour reconstruire l'Hôtel de ville

    Lire

    La mairie de La Rochelle et et la Caisse des Dépôts s'apprête à signer, ce 29 juin, un contrat de prêt pour financer la reconstruction de l’Hôtel de Ville. Ce bâtiment historique avait subi de graves dégâts lors d'un incendie, le 28 juin 2013. Après une longue série d’expertises et d’études du projet de rénovation, les travaux avaient démarré en 2016. La Caisse des Dépôts finance un tiers des travaux via un prêt sur fonds d’épargne à taux 0%.

  • 28/06/17 | Deux millions de plus pour le chantier Lascaux IV

    Lire

    Pour compenser « des surcoûts d’études, des travaux supplémentaires et un allongement des délais », l’entreprise mandataire et quatre cotraitants réclamaient 9 millions d’euros, pour le chantier de Lascaux IV. Le conseil départemental qui vote ce mardi le budget supplémentaire a provisionné 3,4 millions d’euros pour «solder définitivement» le chantier du centre international de l’art pariétal. Le Département précise « qu'après négociations, ce montant devrait être réduit à 2 millions ».

  • 26/06/17 | Nouvelle Aquitaine: Chômage à la hausse en mai

    Lire

    Fin mai 2017, en Nouvelle-Aquitaine, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) s'établit à 296 780: + 1,2 % sur trois mois (soit +3 560 personnes),+ 1,4 % sur un mois et - 1,5 % sur un an. En France métropolitaine, ce nombre augmente de 0,9 % sur trois mois, de 0,6 % sur un mois et diminue de 0,8 % sur un an. Le nombre total de demandeurs ayant ou non exercé une activité dans le mois (catégories A, B, C), était de 503 340 fin mai: +0,6 % sur 3 mois (+2 870 personnes), de +0,2 % sur un mois et de + 2,1 % sur un an .

  • 26/06/17 | Convention de partenariat entre bailleurs sociaux et le département des Landes

    Lire

    Le département des Landes, XL Habitat, l'Association régionale des organismes sociaux Arosha et 6 bailleurs sociaux ont signé lundi une convention de partenariat devant permettre de faciliter la production de logements sociaux, notamment sur les zones en tension de la côte. 400 logements sociaux sont construits chaque année; l'objectif est de 600 dans un département à forte croissance démographique, où le parc social est de 12.000 logements. Quelque 7.000 demandes ne sont aujourd'hui pas satisfaites.

  • 26/06/17 | Pyrénées-Atlantiques : Jean-Jacques Lasserre va quitter le Sénat

    Lire

    Jean-Jacques Lasserre, le président Modem du Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques a décidé de ne pas briguer un nouveau mandat de sénateur. Il estime en effet qu'il sera plus utile au cours des prochaines années à la tête de l'exécutif départemental, sur un territoire "à la pointe de l'innovation des politiques publiques". "Je pense également que le combat politique pour les départements n’est pas terminé" dit-il, soucieux de "contribuer au maintien et à l’épanouissement d'une collectivité de plus en plus indispensable à la société".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Environnement | Ski : Peyragudes gère sa neige par satellite

19/01/2017 | La station de la vallée du Louron est la première des Pyrénées à utiliser le système Snowsat. Une manière de faire des économies et de bien débuter une saison

Les huit dameuses de la station sont reliées au système satellitaire

Tout le monde s’en réjouit dans les Pyrénées. Après un début de saison difficile, près de deux mètres de neige sont tombés ces jours derniers sur l’ouest du massif. Une manne si généreuse qu’elle a nécessité de sécuriser l’accès aux stations de ski. En ce milieu de semaine, les équipements sont recommandés, voire obligatoires, pour se rendre en voiture dans la plupart d'entre elles, Gourette et Cauterets exceptées. Le redoux de décembre, qui a privé de neige bon nombre de pistes, n’a pas été oublié pour autant. Du coup, les regards se tournent vers Peyragudes (65), première station de la chaine à s’être dotée du système Snowsat. Il lui permet de gérer ses pistes et sa production de neige de culture à l’aide de satellites, tout en réalisant des économies d’énergie.

Dans les Hautes-Pyrénées, la vallée du Louron vit et respire chaque hiver par le ski. Elle a aussi de la chance. Aménagée à cheval sur deux versants de montagne, Peyragudes – qui est l’une de ses deux stations avec Val Louron-  bénéfice d’une orientation est-ouest. Ce qui permet aux vacanciers qu’elle accueille de descendre les pistes au soleil, quelle que soit l’heure de la journée.

Débrayables, balnéo et familles

On n’y rencontre pas que des Bigourdans et des Toulousains. « 80% de la clientèle provient de l’arc atlantique, dont 23% d’Aquitaine » précise Laurent Garcia, le directeur général de la société d’économie mixte chargée d’aménager le domaine. Avant de brosser en quelques mots le portrait-robot du site : « modernité, séjour au pied des pistes et garantie neige ».

De multiples aménagements ont été nécessaires pour parvenir à engranger ici près de 380 000 journées ski par saison. Qu’il s’agisse par exemple de télésièges débrayables « ultrarapides », comme des services et équipements destinés aux enfants (dont une ludothèque) sur une station bénéficiant désormais du label « Famille Plus ». Sans oublier les bassins et espaces thermo-ludiques de Balnéa aménagés dans l’une de ses résidences.

Le cadeau de Noël

Laurent Garcia devant un écran d'ordinateur indiquant les hauteurs de neige au centimètre près

Cela dit, outre l’atmosphère quelque peu  alpine que lui confère parfois son architecture, Peyragudes, c’est d’abord la neige. Donc, un casse-tête renouvelé régulièrement sur un massif où, n’en déplaise aux sceptiques, le réchauffement climatique fait de plus en plus sentir ses effets. La station a décidé de le résoudre à sa manière.

« Dans les années difficiles, les gens qui viennent ici sont surpris, voire impressionnés, par notre offre de ski, quelles que soient les conditions climatiques. C’est ainsi, que pour la dernière période de Noël, 22 de nos pistes ont été ouvertes ».

Ce« cadeau » doit beaucoup à l’important réseau de neige de culture équipé sur une partie des quelque 60 kilomètres de pistes que possède le domaine. Il vient d’être renforcé par une nouvelle génération d’enneigeurs, capables de produire plus lorsqu’il fait moins froid. C’est-à-dire près de 0 degré.

Snowsat : des infos venues du ciel

« Nous souhaitions améliorer le dispositif » poursuit Laurent Garcia. C’est la raison pour laquelle la station  s’est intéressée au système Snowsat. Ce logiciel mis au point par la société allemande Kassbohrer permet de mesurer en temps réel l’épaisseur de neige qui se trouve entre le sol et les huit dameuses utilisées sur les pentes.

 Cela, en faisant appel à des signaux satellites transmis par GPS, Glonass et Galileo sur l’écran que le conducteur de chaque machine a sous les yeux. La précision inclut bien sûr la localisation exacte de l’engin. Elle est de quelques centimètres. On n’arrête pas le progrès.

Avantage du procédé : « il nous aide à intervenir là où on en a réellement besoin. Auparavant, c’est l’expérience des dameurs qui jouait. Avec ce système, ces derniers se sont rendu compte que, pour aménager les pistes, ils disposaient par endroits de réserves de neige dont ils ne soupçonnaient pas l’existence. Le dameur sait ainsi avec précision où la tirer pour l’étaler ». 

Quatre métiers travaillent ici de concert, explique Laurent Garcia. «  Le dameur à bord de son engin. Le nivoculteur qui sait où produire la neige nécessaire. Le pisteur qui décide de ce que l’on peut proposer comme descentes aux skieurs et quelles largeurs elles auront. Enfin, le garage qui sait ce que font les machines et comment elles travaillent ».

 Moins d’énergie, plus de ski

Snowsat s’avère également précieux pour éviter les gaspillages dans la production de neige de culture. « Entre le prix du pompage de l’eau et l’énergie que cela demande, un mètre cube de neige de culture vaut environ 1 euro. Sans parler du coût lié à la main d’œuvre. Or, au cours d’une saison moyenne, nous consommons entre 275 000 et 290 000 mètres cubes d’eau. Avec ce nouveau système, nous devrions nous limiter à 250 000 ».

D’une manière générale, Peyragudes estime ainsi pouvoir économiser 15% de l’énergie qu’elle consomme habituellement pour aménager son domaine. Un bonus pour une station qui affirme se montrer soucieuse de son environnement et dispose déjà de plusieurs certifications. En particulier la norme ISO 50001 qui qualifie la maîtrise de l’énergie tant en ce qui concerne l’eau, l’électricité que le gasoil.

« On a beaucoup de retours positifs de nos équipes " remarque le directeur. " Des clients ont aussi exprimé leur satisfaction. Ils avaient constaté qu’on élargissait les pistes alors qu’il ne neigeait pas ».

Le site de la station : http://www.n-py.com/fr/peyragudes

 

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : webcam N'Py et Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
5064
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !