Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Charente-Maritime: dans le cadre de la poursuite du chantier de changement des câbles du Pont de Ré, la circulation automobile aura de courtes interruptions jeudi 19 novembre entre 12 et 13h, sans conséquence pour le passage des piétons et des vélos.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

16/11/20 : Les communes de La Mothe Saint Héray et Saint Maixent l'Ecole dans les Deux-Sèvres ont été reconnues en état de catastrophe naturelle, suite aux inondations subies au mois de mars.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

13/11/20 : Les élections régionales et départementales prévues en mars auront très vraisemblablement lieu en juin suite à la proposition faite en ce sens par Jean-Louis Debré qui a remis son rapport au premier ministre: option retenue par le gouvernement.

13/11/20 : Ce samedi 14 novembre, de 14h à 16h, associations, familles, professionnels de la santé et de l’éducation, vont manifester de l'Hôtel de ville au rectorat. Ils sont contre l'instruction à l'école obligatoire pour tous dès 3 ans. + d'info

12/11/20 : Confinement: Il serait irresponsable de lever ou d'alléger le dispositif actuel a déclaré le premier ministre, lequel a ajouté qu'un allégement strictement réservé aux commerces pourrait être envisagé le 1°décembre.

09/11/20 : Dans le cadre du reconfinement, la Ville de Bayonne et son maire J.R. Etchegaray ont aménagé 45 box au Palais des sports de Lauga pour accueillir les sans abri. Les lits ont été fournis par le 1er RPIma et dispositif assuré par l'association Atherbea

09/11/20 : Mme Estelle Leprêtre, directrice adjointe de la direction départementale de la cohésion sociale du Morbihan, est nommée sous-préfète de Jonzac en Charente-Maritime. Elle prendra ses fonctions le 23 novembre prochain.

05/11/20 : Charente-Maritime : suite à l'élection à la fonction de sénateur de Mickaël Vallet, ex président de la communauté de communes de Marennes, Patrice Brouhard, maire du Gua, a été élu président de la collectivité, lors du conseil communautaire ce jeudi.

05/11/20 : Avec la multiplication des cas de grippe aviaire en Europe, le Ministère de l'agriculture a passé en niveau d'alerte élevé 46 départements, dont la Charente-Maritime, les Deux-Sèvres, la Gironde, les Landes et les Pyrénées Atlantiques.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/11/20 | Gironde : le Département va distribuer ses premiers kits sanitaires

    Lire

    Jean-Luc Gleyze l'avait annoncé le 16 novembre : le Département va distribuer 2 000 kits sanitaires aux jeunes en difficulté. Ces kits comprennent quatre masques réutilisables, un flacon de gel hydroalcoolique, du savon et une fiche conseil sur les comportements à adopter face au coronavirus. La première distribution de ces kits sanitaires par le Département se déroulera à Libourne ce mercredi 24 novembre à 15h dans les locaux de l'Association LEPI.

  • 24/11/20 | La vente directe accompagné dans les Deux-Sèvres

    Lire

    Dans le cadre de son Plan de Relance et en soutien aux circuits courts, le Département des Deux-Sèvres a crée un fonds de soutien de 300 000 euros pour développer la vente directe des agriculteurs. Fortement sollicité depuis sa création en juillet dernier, il a permis l'accompagnement de 32 projets de création ou de développement ont été accompagnés. Face aux nombreuses demandes, le Département a décidé de prolonger le dispositif et les dossiers peuvent être déposés jusqu’au 31 mars 2021.

  • 24/11/20 | Les recharges pour vélos à assistance électrique se développent

    Lire

    Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a attribué une aide de 42 900 euros à la société Sacha à Limoges pour son projet eBikeport qui est une station de recharge à énergie propre et avec des matériaux 100 % recyclés et recyclables. L’innovation réside tant dans le produit que dans le modèle économique puisque le client peut récupérer une partie de la somme investie grâce aux revenus publicitaires.

  • 24/11/20 | En Lot-et-Garonne, digitalisation des commerces de proximité

    Lire

    Le Conseil départemental, la Chambre de commerce et d’industrie, et la Chambre de métiers et de l’artisanat ont travaillé ces derniers jours à construire une offre complète, facile d’accès et gratuite pour accompagner les commerces de proximité dans leur digitalisation. Cette offre repose sur deux piliers : une market-place départementale - www.mavillemonshopping.fr/lotetgaronne et la géolocalisation des commerces et artisans proposant leurs services durant le confinement. Ainsi, malgré le confinement, les commerces de proximité vont pouvoir poursuivre les ventes de leurs produits et les clients de les acheter.

  • 23/11/20 | "Urgence sociale": des élus locaux et écolos interpellent J. Castex

    Lire

    Plusieurs élus locaux écologistes ont écrit au Premier ministre. Ils s’unissent pour faire face à la crise sociale qui découle de la crise sanitaire. Afin d’essayer de contrer des chiffres conséquents, "mettre en oeuvre une chaine de solidarité véritablement inconditionnelle est une priorité, une urgence". Que ce soit des aides sur l’accès au logement, l’hébergement d’urgence, l’aide alimentaire ou toute forme de précarité, ces élus demandent de l’aide et du soutien de la part de l’État. Pierre Hurmic, Maire de Bordeaux, Florence Jardin, Présidente de Grand Poitiers et Léonore Moncond’huy, Maire de Poitiers sont de ceux-là.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Ski : Peyragudes gère sa neige par satellite

19/01/2017 | La station de la vallée du Louron est la première des Pyrénées à utiliser le système Snowsat. Une manière de faire des économies et de bien débuter une saison

Les huit dameuses de la station sont reliées au système satellitaire

Tout le monde s’en réjouit dans les Pyrénées. Après un début de saison difficile, près de deux mètres de neige sont tombés ces jours derniers sur l’ouest du massif. Une manne si généreuse qu’elle a nécessité de sécuriser l’accès aux stations de ski. En ce milieu de semaine, les équipements sont recommandés, voire obligatoires, pour se rendre en voiture dans la plupart d'entre elles, Gourette et Cauterets exceptées. Le redoux de décembre, qui a privé de neige bon nombre de pistes, n’a pas été oublié pour autant. Du coup, les regards se tournent vers Peyragudes (65), première station de la chaine à s’être dotée du système Snowsat. Il lui permet de gérer ses pistes et sa production de neige de culture à l’aide de satellites, tout en réalisant des économies d’énergie.

Dans les Hautes-Pyrénées, la vallée du Louron vit et respire chaque hiver par le ski. Elle a aussi de la chance. Aménagée à cheval sur deux versants de montagne, Peyragudes – qui est l’une de ses deux stations avec Val Louron-  bénéfice d’une orientation est-ouest. Ce qui permet aux vacanciers qu’elle accueille de descendre les pistes au soleil, quelle que soit l’heure de la journée.

Débrayables, balnéo et familles

On n’y rencontre pas que des Bigourdans et des Toulousains. « 80% de la clientèle provient de l’arc atlantique, dont 23% d’Aquitaine » précise Laurent Garcia, le directeur général de la société d’économie mixte chargée d’aménager le domaine. Avant de brosser en quelques mots le portrait-robot du site : « modernité, séjour au pied des pistes et garantie neige ».

De multiples aménagements ont été nécessaires pour parvenir à engranger ici près de 380 000 journées ski par saison. Qu’il s’agisse par exemple de télésièges débrayables « ultrarapides », comme des services et équipements destinés aux enfants (dont une ludothèque) sur une station bénéficiant désormais du label « Famille Plus ». Sans oublier les bassins et espaces thermo-ludiques de Balnéa aménagés dans l’une de ses résidences.

Le cadeau de Noël

Laurent Garcia devant un écran d'ordinateur indiquant les hauteurs de neige au centimètre près

Cela dit, outre l’atmosphère quelque peu  alpine que lui confère parfois son architecture, Peyragudes, c’est d’abord la neige. Donc, un casse-tête renouvelé régulièrement sur un massif où, n’en déplaise aux sceptiques, le réchauffement climatique fait de plus en plus sentir ses effets. La station a décidé de le résoudre à sa manière.

« Dans les années difficiles, les gens qui viennent ici sont surpris, voire impressionnés, par notre offre de ski, quelles que soient les conditions climatiques. C’est ainsi, que pour la dernière période de Noël, 22 de nos pistes ont été ouvertes ».

Ce« cadeau » doit beaucoup à l’important réseau de neige de culture équipé sur une partie des quelque 60 kilomètres de pistes que possède le domaine. Il vient d’être renforcé par une nouvelle génération d’enneigeurs, capables de produire plus lorsqu’il fait moins froid. C’est-à-dire près de 0 degré.

Snowsat : des infos venues du ciel

« Nous souhaitions améliorer le dispositif » poursuit Laurent Garcia. C’est la raison pour laquelle la station  s’est intéressée au système Snowsat. Ce logiciel mis au point par la société allemande Kassbohrer permet de mesurer en temps réel l’épaisseur de neige qui se trouve entre le sol et les huit dameuses utilisées sur les pentes.

 Cela, en faisant appel à des signaux satellites transmis par GPS, Glonass et Galileo sur l’écran que le conducteur de chaque machine a sous les yeux. La précision inclut bien sûr la localisation exacte de l’engin. Elle est de quelques centimètres. On n’arrête pas le progrès.

Avantage du procédé : « il nous aide à intervenir là où on en a réellement besoin. Auparavant, c’est l’expérience des dameurs qui jouait. Avec ce système, ces derniers se sont rendu compte que, pour aménager les pistes, ils disposaient par endroits de réserves de neige dont ils ne soupçonnaient pas l’existence. Le dameur sait ainsi avec précision où la tirer pour l’étaler ». 

Quatre métiers travaillent ici de concert, explique Laurent Garcia. «  Le dameur à bord de son engin. Le nivoculteur qui sait où produire la neige nécessaire. Le pisteur qui décide de ce que l’on peut proposer comme descentes aux skieurs et quelles largeurs elles auront. Enfin, le garage qui sait ce que font les machines et comment elles travaillent ».

 Moins d’énergie, plus de ski

Snowsat s’avère également précieux pour éviter les gaspillages dans la production de neige de culture. « Entre le prix du pompage de l’eau et l’énergie que cela demande, un mètre cube de neige de culture vaut environ 1 euro. Sans parler du coût lié à la main d’œuvre. Or, au cours d’une saison moyenne, nous consommons entre 275 000 et 290 000 mètres cubes d’eau. Avec ce nouveau système, nous devrions nous limiter à 250 000 ».

D’une manière générale, Peyragudes estime ainsi pouvoir économiser 15% de l’énergie qu’elle consomme habituellement pour aménager son domaine. Un bonus pour une station qui affirme se montrer soucieuse de son environnement et dispose déjà de plusieurs certifications. En particulier la norme ISO 50001 qui qualifie la maîtrise de l’énergie tant en ce qui concerne l’eau, l’électricité que le gasoil.

« On a beaucoup de retours positifs de nos équipes " remarque le directeur. " Des clients ont aussi exprimé leur satisfaction. Ils avaient constaté qu’on élargissait les pistes alors qu’il ne neigeait pas ».

Le site de la station : http://www.n-py.com/fr/peyragudes

 

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : webcam N'Py et Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
7770
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !