13/12/17 : Pont d’Aquitaine fermé dans les 2 sens : rocade A630 entre échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4a (Bordeaux - Nouveau Stade) du jeudi 14 décembre 21h00 au 15 à 6h00. Déviations rocade intérieure et extérieure, via le pont François Mitterrand.

12/12/17 : Philippe Martinez,le secrétaire général de la CGT se rendra ce jeudi en Dordogne. Il visitera les ateliers SNCF du Toulon avant de rencontrer le syndicat cheminot. L'après midi, il participera à une assemblée avec tous les syndicats CGT du département.

11/12/17 : Catherine Seguin, 45ans, fille de Philippe Seguin qui était sous-préfète de Bayonne depuis 2016 a pris du galon et sera la nouvelle préfète du Gers en remplacement de Pierre Ory nommé dans les Vosges. Deuxième femme à occuper ce poste dans le Gers

11/12/17 : La Charente-Maritime est passée ce matin en vigilance "jaune" vents violents : la circulation est coupée sur le pont de l'île d'Oléron et les liaisons maritimes coupées avec l'île d'Aix, en raison d'une forte houle.

10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.

06/12/17 : L’innovation au service des entreprises. Jeudi 14 décembre, la CCI47 organise un a-m de table ronde autour du « design, levier d’innovation dans les entreprises ». Pour en parler des entrepreneurs seront présents pour témoigner de leur expérience.

06/12/17 : Mi novembre, le centre national pour le développement du sport a attribué un total 5,7M€ à 16 projets néo-aquitains visant la création d’équipements structurants, l’accès à la pratique sportive des personnes handicapées et à la rénovation des CREPS

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 13/12/17 | Près de 500 000 visiteurs pour Lascaux en un an

    Lire

    Inauguré le 10 décembre 2016 par François Hollande, Lascaux a accueilli en un an près de 500 000 visiteurs. Un chiffre supérieur aux objectifs fixés par les acteurs du projet (400 000). Pour son 1er anniversaire, le site propose une nouvelle exposition temporaire intitulée "Pariétal". Ce vendredi, une plaque en hommage aux 4 inventeurs sera dévoilée en présence du dernier vivant, Simon Coencas et des familles des trois autres inventeurs. En 2018, le Sentier de la Découverte ouvrira au public.

  • 12/12/17 | Germinal Peiro a rencontré le maire de Bordeaux

    Lire

    Germinal Peiro a rencontré lundi, Alain Juppé afin d’évoquer plusieurs dossiers transversaux pour l’avenir de la métropole bordelaise et de la Dordogne. Ils partagent le même point de vue sur la nécessité d’un grand contournement de Bordeaux par la création d’un barreau autoroutier reliant l’A89 à l'A65 et à l'A62, à hauteur de Langon. Ils ont aussi abordé la nécessité de l'amélioration des liaisons ferroviaires : trajet Bordeaux-Périgueux, modernisation des lignes Périgueux-Agen et Sarlat-Bergerac-Bordeaux.

  • 11/12/17 | Péage d'Oléron : la déception des élus départementaux

    Lire

    Alors que le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau a annoncé samedi dans un communiqué, annuler la mise au vote de la création d'un péage au pont de l'île d'Oléron, la grogne monte parmi les élus. Deux vice-présidents de la majorité départementale LR, Dominique Rabelle et Michel Parent (aussi maire de Le Chateau d'Oléron), ont exprimé ce lundi via un communiqué leur "grande déception" : "Ce désaccord de fond met en question la pertinence de ce territoire", préviennent-ils.

  • 11/12/17 | Bordeaux : Deux tramways en plus aux heures de pointe sur la ligne A

    Lire

    Afin d’accompagner la fermeture du pont de pierre à la circulation automobile, et à la demande d’Alain Juppé, TBM renforce le service tramway de la ligne A en heures de pointe, sur la rive droite, à compter du lundi 11 décembre. Deux tramways supplémentaires seront mis en place entre 7 h et 8 h, aux départs de « La Gardette » et « Dravemont » et entre 17h et 18h, du centre de Bordeaux vers la Rive Droite.

  • 09/12/17 | Pierre Dartout décoré en quittant Bordeaux

    Lire

    Pierre Dartout, préfet de Gironde et de Nouvelle-Aquitaine a vécu un moment singulier lors de la réception marquant son départ de Bordeaux: il a reçu des mains d'Alain Juppé la décoration de commandeur dans l'Ordre national du mérite en présence d'élus, de personnalités, de sa famille venue de son Limousin natal moment chaleureux ponctué d'un très bel hommage du maire de Bordeaux retraçant une carrière fournie au service de l'Etat et remerciement appuyé du récipiendaire à Bordeaux où il sera "très heureux de revenir". M.Dartout, le préfet de l'installation de la réforme territoriale a loué sa relation avec Alain Rousset.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | TnBA - Rencontre avec Wajdi Mouawad en avant première...

09/04/2008 |

Wajdi Mouawad

Quelques semaines avant la présentation de son spectacle, dans le cadre de la création 2008 du TnBa, « Le Soleil ni la mort ne peuvent se regarder en face », Wajdi Mouawad était invité lors de l'Escale du Livre à s'exprimer sur son métier d'écrivain et sur sa collaboration avec le metteur en scène Dominique Pitoiset. L'occasion pour le public bordelais de découvrir et d'entendre les mots de ce talentueux auteur de théâtre âgé d'une quarantaine d'années, originaire du Liban, mais exilé entre le Canada et la France.

Une langue singulière, traversée des pays et civilisations qui l’ont accueillies, imprégnée de questionnements et d’attentes face à cette identité à jamais éraflée, égarée dans les méandres de son itinéraire personnel. Une écriture telle un chemin de croix, long et sinueux mais dans lequel les mots viennent panser les plaies.

« Ecrire est une asphyxie dans une mer située en nous »

En guise de présentation, l’auteur préfère nous convier à une lecture. Celle d’une œuvre écrite de sa plume, contant les origines d’une histoire et les sentiments que peuvent traverser le corps d’un homme lorsqu’il s’agit de mettre en mots des situations. Dans les lignes qu’il nous lira, il y sera question du « poisson soi », une métaphore filée de la source dans laquelle l’écrivain puise pour trouver sa curiosité et son besoin d’écrire. Car s’il existe évidemment une notion de plaisir dans l’écriture, chez lui, il semble qu’il y ait avant tout une urgence à dire le monde, à chercher au plus profond de soi sa véritable identité et à répondre à des interrogations sur les notions d’exil, d’errance et de transmission. Paradoxe de l’écrivain, ce geste qui le consume dans une noyade « à la recherche de poissons soi horribles et magnifiques »,n’en est pas moins salvateur. Lui qui avoue, timidement, qu’il n’aurait pu en être autrement, que dans l’acte d’écrire réside une tentative d’oublier la douleur et qui nous fait l’intime confession d’un malaise sourd mais ancré, au point de devoir à tout prix l’évacuer.

A la recherche d’Europe
Après cet aveu, vient le moment de la détente et l’opportunité de découvrir le large panel stylistique de l’auteur. A entendre l’accent canadien et le registre chartier du jeune Sylvain Murdock dans « Assoiffé », on comprend que Wajdi Mouawad ne perd pas une miette du monde qui l’entoure. De l’antagonisme trans-générationnel classique parent-enfant (exprimé avec beaucoup d’humour) aux tragédies grecques, il analyse et décortique avec finesse, par les mots, cette langue chaude qui le caractérise, les plus grands ou plus intimes conflits. Dans « Le Soleil ni la mort… », il s’attaque aux fondations de la ville de Thèbes et aux différents dommages collatéraux, s’appuyant sur les écrits des anciens, ceux de Sophocle, Euripide ou Eschyle. Ayant répondu au souhait de Dominique Pitoiset d’écrire une grande fresque sur cette ville, il compile en un texte fleuve les périples de Cadmos etLaïos jusqu’aux rivages de Sophocle, là où ce dernier entame la narration de l’errance d’Œdipe. Trois récits donc pour trois personnages mythiques vus sous l’angle particulier d’un exilé apatride et multiculturel. Trois élégantes façons de poser encore une fois les questions de la destinée, de la révélation au monde et aux êtres, de la relation à la catastrophe : qu’est-ce qui fait que le vivant continue à engendrer du vivant même sur un champ de ruines ? Complice de Dominique Pitoiset, à la fois tributaire et exécuteur de sa volonté, il concède, en sa présence, préférer ne pas être assimilé à un auteur, le plus important étant pour lui la relation aux spectateurs et à la scène. Un texte doit être écrit pour être adapté et c’est de cette envie d’échange et de partage qu’est né le projet avec le metteur en scène, même s’il déclare, en souriant, ne pas être habitué à ce type de commande, ayant l’habitude de monter lui-même ses pièces. Au départ intitulée « A la recherche d’Europe » (en référence également à la sœur de Cadmos qui sera enlevée), la pièce partira des rives de Tyr, cité où les phéniciens ont inventé l’écriture pour se rendre à Sidon, ville dans laquelle est né l’auteur, cherchant dans son sillage à retrouver les traces d’une Europe originelle. Ou, comme le conclue Dominique Pitoiset, à établir par le biais d’une transposition historique, l’ itinérance d’un jeune homme né au Liban, venu s’installer dans le nouveau monde et revenant dans la vieille Europe.

Photo : Alexandro Barsetti

Hélène Fiszpan


« Le Soleil ni la mort ne peuvent se regarder en face », texte de Wajdi Mouawad, mis en scène par Dominique Pitoiset
Du13 mai au 05 juin 2008 au TnBA
Réservations par téléphone au 05 56 33 36 80 ou par internet sur www.tnba.org





Partager sur Facebook
Vu par vous
335
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !