Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/01/21 : Charente-Maritime : Cédric Tranquard, 44 ans, a été élu ce matin président de la Chambre d'agriculture départementale. Il succède à Luc Servant, élu en décembre à la présidence de la Chambre régionale.

22/01/21 : La Rochelle : le Centre de vaccination de l’Espace Encan sera ouvert à partir du 25 janvier. Les vaccinations seront assurées par les professionnels de santé du lundi au vendredi, sur RDV, pour les résidents du territoire âgés de 75 ans ou plus.

21/01/21 : Charente-Maritime : Rémi Justinien, adjoint au maire de Tonnay-Charente, succède à Cyril Chappet, adjoint à Saint-Jean d'Angély, comme premier secrétaire fédéral du PS en Charente-Maritime, à l'issue d'un conseil fédéral mardi.

18/01/21 : Au 16 janvier, 34 689 vaccinations ont été réalisées en Nouvelle-Aquitaine, la plaçant parmi les régions ayant le plus vacciné. L’objectif national de 1 million de vaccinations à fin janvier, se traduit par un objectif régional de 100 000 vaccinations.

08/01/21 : Influenza aviaire - la Préfecture des Pyrénées-Atlantiques annonce désormais 159 communes en zone réglementée en lien avec 2 foyers dans des élevages de palmipèdes à Baigts-de-Béarn et Préchacq-Navarrenx et 4 suspicions fortes à Arget, Lichos et Garlin

06/01/21 : 823kg de jouets et de livres ont été collectés par la Communauté d’Agglo de Pau et ses partenaires grâce à l’opération "Le père Noël fait de la récup’"! Elle se poursuit jusqu'au 17 janvier dans les déchetteries et points de dépôts.+ d'info

28/12/20 : Le 22 décembre, les communes de Tocane-Saint-Apre et Bergerac en Dordogne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour inondations et coulées de boues en septembre 2020.

28/12/20 : Suite aux inondations et coulées de boues survenues dans les Landes en octobre dernier, les communes de Mimbaste, Bélus et Rivière-Saas-et-Gourby ont été reconnues le 22 décembre en état de catastrophe naturelle.

23/12/20 : Le préfet de la Charente-Maritime a validé la sortie de la communauté d'agglomération de La Rochelle du syndicat départemental Eau 17, à compter du 1er janvier 2021.

23/12/20 : 60 000 € ont été votés lors de la dernière commission permanente du Département des Deux-Sèvres en faveur de la recherche scientifique et l'innovation. Cette somme sera attribuée sous formes de bourses doctorales

23/12/20 : Le Conseil communal des jeunes de Poitiers a organisé mi-décembre, une collecte de produits de puériculture dans les collèges. Plus de 150 produits (couches, lait, produits d’hygiène…) ont ainsi été remis au restos du Coeur et au Secours Populaire

19/12/20 : Le Biarrot Jacques Lajuncomme-Hirigoyen, 64 ans, est le nouveau président de la Fédération française de surf. Il succède à Jean-Luc Arassus, élu en 2005 . Il sera le président qui inaugurera l'entrée du surf à Tokio, mais aussi aux JO 2024 à Teahupoo.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/01/21 | Aéroport de Bordeaux : Décès de Pascal Personne

    Lire

    En poste depuis 2004, c’est pour "impératifs de santé" que Pascal Personne a démissioné de ses fonctions de Président du Directoire et de directeur de l'Aéroport de Bordeaux au 14 janvier. On apprend ce vendredi sa disparition. "Un homme de convictions et de dialogue qui par sa vision et son engagement aura marqué de son empreinte la plate-forme aéroportuaire pour la hisser dans le haut du tableau des aéroports français", lui rend hommage Patrick Seguin, Président de la CCI Bordeaux Gironde. Sous sa direction, l'aéroport sera passé de 3M de passagers à près de 8M et aura vu se créé le terminal Billi dédié au low cost.

  • 22/01/21 | Bayonne: accès au complexe sportif de la Floride éclairé dès 6h30!

    Lire

    La période de couvre-feu ne rend plus accessible les installations sportives municipales bayonnaises à partir de 17h30. Afin de permettre à ce public de pratiquer une activité sportive, en dehors des heures de travail, la Ville de Bayonne a décidé d'ouvrir et d'éclairer le terrain de rugby en synthétique et la piste d'athlétisme du complexe de la Floride, dès 6h30 le matin. Il sera donc possible aux adeptes de la course à pied de s'adonner à leur activité sur un site adapté et éclairé 7 jours sur 7 pendant toute la période du couvre-feu dès samedi 23 janvier.

  • 22/01/21 | Signature d'une convention entre la Région et la CCI

    Lire

    Ce jeudi, Alain Rousset, président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, et Jean-François Clédel, président de la CCI Nouvelle-Aquitaine, ont signé une convention cadre de partenariat pour le développement économique des entreprises néo-aquitaines. Le but : anticiper et accompagner les transitions régionales numériques, écologiques et énergétiques. Mais aussi d’apporter un soutien aux entreprises qui souffrent de la crise, poursuivre le renforcement les filières régionales prioritaires ou encore améliorer la performance industrielle des entreprises régionales et déployer le dispositif "usine du futur".

  • 22/01/21 | Bayonne: malgré la crise le concours de l'affiche des fêtes 2021

    Lire

    Malgré la crise sanitaire actuelle, pour assurer le respect du calendrier de la création de l’affiche des Fêtes de Bayonne 2021, la Ville invite les auteurs graphiques professionnels ou étudiants, à participer au concours annuel. En effet, les Fêtes de Bayonne sont programmées du mercredi 28 juillet au dimanche 1er août 2021, sous réserve d’une évolution favorable de la situation. Les modalités du concours se trouvent sur le site: affichedesfetes.bayonne.fr Chaque dossier devra être transmis exclusivement par courriel à communication@bayonne.fr d'ici le 29janvier.

  • 22/01/21 | Hébergement d'urgence en Gironde: la préfète fait le point

    Lire

    Lors de ses vœux à la presse la Préfète Fabienne Buccio a voulu réagir aux critiques disant « ici ou là » que « l'Etat exerce mal ou pas assez sa compétence en la matière ». Elle a ainsi rappelé que la Gironde compte 4010 places d'hébergements ouvertes à l'année, « soit le double qu'il y a 5 ans », et 275 places temporaires « ouvertes au fil des besoins ». « Des places qui ne sont pas dans une tension particulière » a-t-elle souligner. Par ailleurs elle a aussi annoncer l'ouverture en avril d'un nouveau centre d'accueil pour la grande marginalité. Porté par l'association Le Prado 30 places y seront ouvertes.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Tourisme: Le GIP littoral Aquitaine esquisse les stations durables de demain

11/09/2015 | Un référentiel pour l'aménagement durable des stations du littoral Aquitaine, à destination des collectivités et acteurs de l'aménagement du littoral, le GIP littoral aquitain l'a fait.

Journée d'études Nouvelles Expériences Territoriales Aménagement Durable des Stations

Le littoral aquitain est un des derniers littoraux à l'aspect sauvage de toute la côte Atlantique. Mais ses stations touristiques, sont bien souvent vieillissantes et doivent faire face à de nouveaux enjeux tant environnementaux que démographiques, ou encore économiques... sans remettre en cause le savant équilibre caractéristique des destinations aquitaines, entre attractivité et espace naturel. Se posent alors aux acteurs du territoire, la question de l'aménagement durable des stations touristiques. Une question que le GIP Littoral Aquitain a mis au cœur des attentions lors de deux journées d'études ces 10 et 11 septembre à Mimizan. L'occasion d'entrevoir ce que seront les stations littorales de demain, proposition à l'appui.

Recul du trait de côte, attractivité démographique galopante, nouvelles demandes touristiques... Les choses changent sur le littoral, et les stations touristiques de ce territoire, un peu figées sur leurs acquis du tourisme balnéaire de masse, ont du pain sur planche pour tenter de répondre aux mieux à ces enjeux nombreux et nouveaux. Pour les aider dans cette ambition, le GIP Littoral aquitain, a lancé en 2013 l'opération « Aménagement durable des stations » auprès de 3 sites tests : Audenge, Mimizan et Bidart.
Sélectionnées via un appel à projet, ces 3 communes ont ainsi pu bénéficier pendant 18 mois d'un accompagnement technique par le cabinet INterland pour la réalisation d'études de programmation urbaine afin de définir des projets de développement touristique renouvelés... et durables. Des projets présentés dans leurs grandes lignes ce jeudi à Mimizan, comme un aperçu de ce que pourront être les stations littorales de demain : des stations présentant une saisonnalité plus large, inscrites dans des dimensions d'activités multiples, et non plus seulement réservées au tout balnéaire, le tout en renforçant la nature comme vecteur d'aménagement. Une sorte de « changement d'échelle » pour ces stations littorales, comme l'explique Franck Hulliard Architecte Urbaniste Interland. « Il s'agit pour demain d'avoir moins une vision de station mais plus une vision de « système de territoire » », complète Nicolas Castay le Directeur du GIP.

"Epaissir le littoral" vers le rétro-littoralSur les trois sites tests de l'opération lancée par le GIP, les projets réalisés ne se cantonnent pas à une simple rénovation de ces stations mais s'inscrivent dans un travail de requalification plus vaste qui parie largement sur le rétro-littoral. A Mimizan par exemple si le projet imagine bien une requalification du front de mer, notamment en libérant certains espaces de l'automobile, celui-ci prévoit aussi une valorisation du lac d'Aurheillan à travers des activités sportives et de loisir, des hébergements et des espaces de détente, mais aussi une reconquête du courant qui relie le lac à l'océan, permettant ainsi de donner du lien et une véritable continuité à la station au delà de son seul front de mer.
Même logique à Bidart où cette fois c'est la vallée de l'Uhabia, qui porte l'ambition de la stratégie élargie à l'arrière pays de la station basque, quand les études réalisées sur Audenge, parient notamment sur une logique de « Grand Site » pour renforcer l'attractivité des domaines endigués qui entourent le centre de la commune, à savoir les domaines de Certes et Graveyron.
De nouvelles expériences territoriales, qui visent ainsi à « épaissir le littoral », tout en ne négligeant pas de répondre aux thématiques très concrètes que posent le réaménagement de ces stations en termes d'hébergement, de mobilité, ou encore de développement économique autre (industrie, commerce, etc...) via des propositions souvent innovantes.

Illustration d'une requalification possibles des berges de l'Uhabia


Structures légères et réversiblesOutre des projets prenant résolument le parti des mobilités douces et accordant une grande place aux espaces piétonniers, Franck Hulliard milite par exemple pour « l'arrêt de l'hyper-équipement ». « Au lieu de créer des infrastructures pour faire du sport, c'est la ville qui doit devenir toute entière un terrain de sport, grâce à la mise en place de structures légères et pourquoi pas réversibles avec des fonctionnements pouvant être différents d'une saison à l'autre », envisage Xavier Fortinon, Président de la Communauté de communes de Mimizan.
Et des idées innovantes ce n'est pas ce qui manque dans les ébauches de stations littorales présentées ce jeudi à Mimizan. A Bidart, par exemple, le maire, Emmanuel Alzuri, souhaiterait voir rouvrir la gare fermée en 1991 pour non seulement faire de ce quartier un pôle central d'intermodalité, mais aussi un lieu culturel, en transformant le bâtiment en lui même en un centre d'art contemporain.
Autant de projets nombreux et variés, attrayants sur le papier, qu'il faudra néanmoins veiller à réaliser « toujours dans une optique d'équilibre et d'acceptation par la population locale », insiste notamment Nathalie Le Yondre, Maire d'Audenge. Un souci d'acceptation par la population à laquelle s'ajoute aussi celui des financements de tels projets de réaménagement.

"Un défi économique et financier"Une question qui reste en suspens car, si à partir des études effectuées sur ces 3 sites test, le GIP a réalisé un « Référentiel d'innovation d'aménagement durable des stations », véritable boite à outils de l'aménagement durable des stations littorales présentée ce jeudi, rien n'est fait sur les dispositifs d'aide à l'investissement regrette Xavier Fortinon. Le même soulignant par ailleurs que le récent contrat de plan Etat-Région, n'est pas très généreux avec la filière touristique.
Un sujet délicat, également relevé par Alain Rousset, le Président de la Région, reconnaissant volontiers « le défi économique et financier » que soulève cette question de la réhabilitation des stations tout en encourageant, les acteurs présents dans la salle à « inventer un modèle public-privé astucieux, en négociant avec les opérateurs pour assurer ces rénovations et accueillir les populations ». Au total, sur le fond, sur la forme, comme sur les moyens, le défi du réaménagement des stations, sera donc avant tout une question d'expérimentation, d'innovation et d'intelligence collective.

Lire sur Aqui: Tourisme: les stations littorales aquitaines sur la voie du renouveau

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
5904
Aimé par vous
3 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !