24/09/17 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, la sénatrice PS Frédérique Espagnac est réélue. Deux nouveaux sénateurs sont élus : la centriste Denise Saint Pé ainsi que le biarrot LR Max Brisson.

23/09/17 : Le salon nautique le Grand Pavois se tiendra du 27 septembre au 2 octobre au port des Minimes de La Rochelle. 750 bateaux sont à découvrir dont une centaine de nouveautés en avant première mondiale.

22/09/17 : Le réalisateur Antoine de Maximy (J'irais dormir chez vous) sera présent pour le lancement du feestival Les Nouvelles Explorations à Royan le 4 octobre, au palais des congrès. Il sera en compagnie du photojournaliste Réza.

22/09/17 : Loi travail : ils étaient entre 600 et 700 à manifester contre le projet de réforme hier à La Rochelle contre les 1500 à 3000 du 12 septembre.

21/09/17 : Ce jeudi, entre 3000 et 10000 personnes ont défilé dans les rues de Bordeaux à l'appel de plusieurs syndicats, dont la CGT et FO dans les rues de Bordeaux pour protester contre la loi travail, une mobilisation moins importante que celle du 12 septembre.

20/09/17 : La CGT et la FSU appellent les salariés à une nouvelle journée d’action ce jeudi contre la réforme du Code du travail. En Dordogne, trois manifestations sont organisées : à 10 h 30 à Périgueux, à 15 h 30 place du 14-Juillet à Sarlat et à 17 h à Bergerac.

20/09/17 : Les mesures acoustiques le long de la LGV Tours-Bordeaux ont démarré hier. Au total 231 points seront contrôlés par le CEREMA de Blois et Bordeaux pour vérifier la conformité acoustique des habitations exposées et l’efficacité des protections installées

20/09/17 : Elections sénatoriales. Les députés lot-et-garonnais LREM apportent leur soutien aux candidates investies par le parti, C. Griffond et M-F Salles qui « sont les deux seules candidates désignées par la Commission nationale d’investiture ».

20/09/17 : La préfecture de la Dordogne modifie ses horaires d'ouverture : l'accueil du public se fera les lundi et vendredi 8h30 – 12h et le mercredi de 8 h 30 à 12 h. Les guichets permis de conduire et cartes grises seront fermées les mardi et jeudi.

20/09/17 : Brive accueillera le samedi 23 septembre place du Civoire son premier salon de la bière locale et artisanale. Cinq brasseries artisanales viendront de Dordogne.

19/09/17 : Journée européenne des langues. Pour l'occasion, la Maison de l’Europe de Lot-et-Garonne organise un World café le mardi 26 sept de 14h à 17h, dans ses locaux pour échanger en anglais, espagnol, italien, allemand et s'informer sur "SO MOBILITÉ".

18/09/17 : C'est un gros coup pour la future Arena de Floirac. Ce lundi, elle a annoncé la venue le 4 avril prochain du groupe de rock américain Imagine Dragons. Les premiers billets seront disponibles à la vente vendredi 22 septembre, et les préventes dès mercredi.

- Multivote -
Le Grand Poitiers - Rentrée Universitaire 2017
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/09/17 | Alain Rousset récompensé pour la Pau-Canfranc

    Lire

    Mardi 26 septembre, à Saragosse, Alain Rousset, se verra remettre une distinction par le journal Heraldo de Aragón qui récompense une personnalité extérieure oeuvrant au développement de l'Aragon. Une manière de saluer l’engagement du Président du Conseil régional en faveur de la liaison ferroviaire Pau - Saragosse, aux côtés de l'Aragon. Un engagement, "une obstination" pour d'autres, passant par la fameuse réouverture de la section Bedous–Canfranc, pourtant loin de faire l’unanimité de ce côté ci de la frontière…

  • 22/09/17 | A la découverte du télégraphe de Chappe à Villeneuve-sur-Lot

    Lire

    Le service des Archives municipales et l’association des Amis des moulins de Lot-et-Garonne (ADAM 47) organisent un atelier autour du télégraphe de Chappe. Là, les participants découvriront le fonctionnement de cette invention, les éléments qui restent encore visibles dans le département, et apprendront à s’en servir : envoyer des messages, et décoder les messages. Cette animation gratuite se déroule le 26 sept (14h-17h) aux Archives municipales à Villeneuve/Lot.

  • 20/09/17 | La Silver Economie à l'honneur à La Réole

    Lire

    Ce jeudi 21 et vendredi 22 septembre à la Réole (Gironde) se tient la 2ème édition du Salon de la Silver Economie. Au programme, à destination des seniors: tables rondes, rencontres, débats, offres d’emploi etc. Avec l’aide des élus, le Pays Sud Gironde se mobilise pour faire du vieillissement de sa population une source de création de richesse et d’emploi autour de trois piliers majeurs : habitat, technologie et métiers. Un élan vers plus de solidarité intergénérationnelle.

  • 20/09/17 | Crise aviaire: une pétition de la FDSEA-JA des Landes pour soutenir les éleveurs

    Lire

    Après plusieurs blocages de routes et barrages filtrants ces 15 derniers jours, la FDSEA et les Jeunes agriculteurs des Landes viennent de lancer une pétition en ligne pour demander au gouvernement l'indemnisation des producteurs de canards sur la réalité des pertes, y compris au-delà du 29 mai, date de la reprise d'activité post-grippe aviaire. Manque de canetons et perte de débouchés font qu'un retour à la normale ne sera possible qu'en fin d'année. La pétition sur mesopinions.com objet canards

  • 20/09/17 | Toques et porcelaine à Limoges, les 22, 23 et 24 septembre

    Lire

    La 7e biennale « Toques et porcelaine » se tient à Limoges le week end prochain. A cette occasion, les produits régionaux de Nouvelle-Aquitaine s’uniront aux arts de la table pour célébrer cet événement gastronomique. Cette manifestation propose un dialogue entre contenant et contenu, produits gastronomiques et arts de la table, inventivité des chefs et créativité des porcelainiers. Au menu, des démonstrations de chefs, dix masterclass, des ateliers d’œnologie animés par des chefs et des sommeliers professionnels.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Environnement | Tourisme: Le GIP littoral Aquitaine esquisse les stations durables de demain

11/09/2015 | Un référentiel pour l'aménagement durable des stations du littoral Aquitaine, à destination des collectivités et acteurs de l'aménagement du littoral, le GIP littoral aquitain l'a fait.

Journée d'études Nouvelles Expériences Territoriales Aménagement Durable des Stations

Le littoral aquitain est un des derniers littoraux à l'aspect sauvage de toute la côte Atlantique. Mais ses stations touristiques, sont bien souvent vieillissantes et doivent faire face à de nouveaux enjeux tant environnementaux que démographiques, ou encore économiques... sans remettre en cause le savant équilibre caractéristique des destinations aquitaines, entre attractivité et espace naturel. Se posent alors aux acteurs du territoire, la question de l'aménagement durable des stations touristiques. Une question que le GIP Littoral Aquitain a mis au cœur des attentions lors de deux journées d'études ces 10 et 11 septembre à Mimizan. L'occasion d'entrevoir ce que seront les stations littorales de demain, proposition à l'appui.

Recul du trait de côte, attractivité démographique galopante, nouvelles demandes touristiques... Les choses changent sur le littoral, et les stations touristiques de ce territoire, un peu figées sur leurs acquis du tourisme balnéaire de masse, ont du pain sur planche pour tenter de répondre aux mieux à ces enjeux nombreux et nouveaux. Pour les aider dans cette ambition, le GIP Littoral aquitain, a lancé en 2013 l'opération « Aménagement durable des stations » auprès de 3 sites tests : Audenge, Mimizan et Bidart.
Sélectionnées via un appel à projet, ces 3 communes ont ainsi pu bénéficier pendant 18 mois d'un accompagnement technique par le cabinet INterland pour la réalisation d'études de programmation urbaine afin de définir des projets de développement touristique renouvelés... et durables. Des projets présentés dans leurs grandes lignes ce jeudi à Mimizan, comme un aperçu de ce que pourront être les stations littorales de demain : des stations présentant une saisonnalité plus large, inscrites dans des dimensions d'activités multiples, et non plus seulement réservées au tout balnéaire, le tout en renforçant la nature comme vecteur d'aménagement. Une sorte de « changement d'échelle » pour ces stations littorales, comme l'explique Franck Hulliard Architecte Urbaniste Interland. « Il s'agit pour demain d'avoir moins une vision de station mais plus une vision de « système de territoire » », complète Nicolas Castay le Directeur du GIP.

"Epaissir le littoral" vers le rétro-littoralSur les trois sites tests de l'opération lancée par le GIP, les projets réalisés ne se cantonnent pas à une simple rénovation de ces stations mais s'inscrivent dans un travail de requalification plus vaste qui parie largement sur le rétro-littoral. A Mimizan par exemple si le projet imagine bien une requalification du front de mer, notamment en libérant certains espaces de l'automobile, celui-ci prévoit aussi une valorisation du lac d'Aurheillan à travers des activités sportives et de loisir, des hébergements et des espaces de détente, mais aussi une reconquête du courant qui relie le lac à l'océan, permettant ainsi de donner du lien et une véritable continuité à la station au delà de son seul front de mer.
Même logique à Bidart où cette fois c'est la vallée de l'Uhabia, qui porte l'ambition de la stratégie élargie à l'arrière pays de la station basque, quand les études réalisées sur Audenge, parient notamment sur une logique de « Grand Site » pour renforcer l'attractivité des domaines endigués qui entourent le centre de la commune, à savoir les domaines de Certes et Graveyron.
De nouvelles expériences territoriales, qui visent ainsi à « épaissir le littoral », tout en ne négligeant pas de répondre aux thématiques très concrètes que posent le réaménagement de ces stations en termes d'hébergement, de mobilité, ou encore de développement économique autre (industrie, commerce, etc...) via des propositions souvent innovantes.

Illustration d'une requalification possibles des berges de l'Uhabia


Structures légères et réversiblesOutre des projets prenant résolument le parti des mobilités douces et accordant une grande place aux espaces piétonniers, Franck Hulliard milite par exemple pour « l'arrêt de l'hyper-équipement ». « Au lieu de créer des infrastructures pour faire du sport, c'est la ville qui doit devenir toute entière un terrain de sport, grâce à la mise en place de structures légères et pourquoi pas réversibles avec des fonctionnements pouvant être différents d'une saison à l'autre », envisage Xavier Fortinon, Président de la Communauté de communes de Mimizan.
Et des idées innovantes ce n'est pas ce qui manque dans les ébauches de stations littorales présentées ce jeudi à Mimizan. A Bidart, par exemple, le maire, Emmanuel Alzuri, souhaiterait voir rouvrir la gare fermée en 1991 pour non seulement faire de ce quartier un pôle central d'intermodalité, mais aussi un lieu culturel, en transformant le bâtiment en lui même en un centre d'art contemporain.
Autant de projets nombreux et variés, attrayants sur le papier, qu'il faudra néanmoins veiller à réaliser « toujours dans une optique d'équilibre et d'acceptation par la population locale », insiste notamment Nathalie Le Yondre, Maire d'Audenge. Un souci d'acceptation par la population à laquelle s'ajoute aussi celui des financements de tels projets de réaménagement.

"Un défi économique et financier"Une question qui reste en suspens car, si à partir des études effectuées sur ces 3 sites test, le GIP a réalisé un « Référentiel d'innovation d'aménagement durable des stations », véritable boite à outils de l'aménagement durable des stations littorales présentée ce jeudi, rien n'est fait sur les dispositifs d'aide à l'investissement regrette Xavier Fortinon. Le même soulignant par ailleurs que le récent contrat de plan Etat-Région, n'est pas très généreux avec la filière touristique.
Un sujet délicat, également relevé par Alain Rousset, le Président de la Région, reconnaissant volontiers « le défi économique et financier » que soulève cette question de la réhabilitation des stations tout en encourageant, les acteurs présents dans la salle à « inventer un modèle public-privé astucieux, en négociant avec les opérateurs pour assurer ces rénovations et accueillir les populations ». Au total, sur le fond, sur la forme, comme sur les moyens, le défi du réaménagement des stations, sera donc avant tout une question d'expérimentation, d'innovation et d'intelligence collective.

Lire sur Aqui: Tourisme: les stations littorales aquitaines sur la voie du renouveau

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4062
Aimé par vous
3 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !