Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/11/18 : La Rochelle : nouveaux blocages ce matin devant le site pétrolier de La Pallice, où les forces de l'ordre sont intervenues pour dégager l'accès et la route. Un automobiliste ayant forcé le barrage de police a été interpellé.

20/11/18 : En Dordogne, le trafic était encore perturbé ce mardi par les gilets jaunes, notamment dans l'agglomération de Bergerac, avec de nombreux poids-lourds bloqués et stationnés le long des routes. De nombreux blocages et barrages filtrants sont attendus.

20/11/18 : Les installations de péage automatique ont été incendiées à Virsac en Gironde sur l'autoroute A 10 par des gilets jaunes dans la nuit de lundi à mardi.

20/11/18 : Grand Poitiers organise le mercredi 21 novembre à 18h au centre socio-culturel des Trois Cités une réunion publique d'échanges sur le Projet de territoire de Grand Poitiers.

19/11/18 : Gironde: le préfet de Gironde et Nouvelle-Aquitaine annonçait la réouverture du Pont d'Aquitaine dans les deux sens de circulation à 19h15

19/11/18 : Charente-Maritime : grosse mobilisation des gilets jaunes encore aujourd'hui, avec des barrages filtrants renouvelés à La Rochelle, Royan et Saintes aux entrées et en sorties de villes.

19/11/18 : Le Château Smith Haut Lafitte a été sacré International Best Of Wine Tourism 2019 à Adélaïde (Australie). Sur 393 candidats au plan mondial, seuls 10 ont reçu ce trophée venant récompenser les propriétés les plus remarquables en matière d’œnotourisme

19/11/18 : Dordogne : lundi après midi, ils subsistaient encore une dizaine de points rassemblement organisés par les Gilets jaunes : à Thiviers, Mussidan, Montpon, Sarlat, Terrasson, Port de Couze, Eymet, St Laurent s/Manoire, Bergerac, Chancelade et Trélissac.

19/11/18 : Charente-Maritime : les communes de Marennes et de Hiers-Brouage, près de l'île d'Oléron, s'apprêtent à fusionner. Une charte commune a été adoptée par les élus lors du dernier conseil municipal du 15 novembre au soir.

19/11/18 : Charente-Maritime : Ce lundi matin, des manifestants bloquaient les accès sur la voie publique aux dépôts pétroliers de La Pallice à La Rochelle. Les forces de sécurité sont intervenues afin de rétablir la libre circulation - opération sans incident.

19/11/18 : Une subvention de 50 000 euros a été votée en faveur de l’association « SOS Méditerranée » lors de la commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine qui s’est tenue le vendredi 16 novembre à Bordeaux.

17/11/18 : Lors de l'ouverture des Rencontres littéraires "les Idées mènent le monde" à Pau, François Bayrou a annoncé le désistement du penseur Edgar Morin, pour des raisons de santé. Il devait initialement intervenir ce 17 novembre dans la matinée.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 20/11/18 | La Rochelle : de nouveaux blocages à La Pallice

    Lire

    La police et la gendarmerie sont intervenues ce matin à la demande du préfet pour assurer la fluidité de la circulation aux abords des dépôts pétroliers de La Pallice à La Rochelle, et pour libérer les accès à la rocade à Saintes, de nouveau bloquée. Selon un communiqué de la préfecture, "un automobiliste ayant forcé un barrage de police a été interpellé pour mise en danger de la vie d'autrui et violence sur agent de la force publique".

  • 20/11/18 | Gilets jaunes : quatrième jour en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Dans le Lot-et-Garonne, plusieurs gilets jaunes, accompagnés de transporteurs et d'agriculteurs, bloquaient ce matin le péage de Samazan (A62 sortie 5) et laissaient passer les voitures. Un barrage filtrant était mis en place à Marmande sur le rond-point d'un centre commercial en direction de Bordeaux. La Charente Maritime a subi des embouteillages (nationale 11 de Beaulieu au pont de l'île de Ré). A Pau, 150 camions de forains et des gilets jaunes ont prévu d'organiser une opération escargot sur l'A64. Barrage filtrant à Langon

  • 20/11/18 | Gilets jaunes : la Gironde toujours perturbée

    Lire

    Plusieurs postes automates du péage de Virsac ont été brûlés dans la nuit de lundi à mardi par les gilets jaunes. Au nord de Bordeaux, un blocage subsiste toujours sur la RN10 au niveau de Saint-André de Cubzac. Au sud, la police a levé le blocage de l'A63 (au niveau de Marcheprime dans le sens Bayonne-Bordeaux), mais les itinéraires bis étaient toujours saturés ce matin. Sur l'A62, un barrage filtrant bloque toujours les camions au niveau de Langon. A 10h, la sortie 35 de l'A10 était fermée dans les deux sens de circulation.

  • 20/11/18 | La carte jeune s'exporte

    Lire

    Douze communes de la métropole (Ambarès-et-Lagrave, Ambès, Artigues-près-Bordeaux, Bordeaux, Bouliac, Gradignan, Le Bouscat, Le Taillan-Médoc, Saint-Aubin-de-Médoc, Saint-Louis-de-Montferrand, Saint-Médard-en-Jalles et Talence) ont annoncé leur intention de proposer dans chacune de leurs communes la mise en place d'une carte jeune accessible à tous les résidents de moins de 26 ans, prévue pour mars 2019. A Bordeaux, le dispositif a été lancé il y a cinq ans et profite à plus de 25 000 jeunes, leur permettant de bénéficier de différentes réductions dans des lieux culturels.

  • 20/11/18 | Le département de la Gironde conserve sa note AA-

    Lire

    Dans sa notation annuelle, Standard & Poor's évalue la stratégie financière départementale comme « transparente, claire, efficace et prudente ». Et la possible reprise financière sur les recettes de fonctionnement à partir de 2019, liée au dépassement probable du niveau maximal annuel des dépenses de fonctionnement fixé par l'Etat (dans un contexte de non contractualisation) n'inquiète pas outre mesure l'agence de notation qui considère que « le Département sera en mesure d’absorber ces impacts budgétaires négatifs et qu’il continuera de présenter de bons indicateurs d’endettement ainsi qu’une situation de liquidité favorable »

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Toute la vie de nos déchets, dans l'Echo des Collines !

15/04/2010 |

ECHO DES COLLINES / Lapouyade

L'écho des Collines, le mensuel de la Rive Droite de Bordeaux, consacre un dossier très complet sur la vie de nos déchets. Ce magazine qui a d'abord été crée pour «lutter contre l'image systématiquement négative de la Rive droite, trop souvent donnée par les habitants de l'agglomération bordelaise» tient à répondre aux questions que ses lecteurs se posent. Ainsi, du recyclage au complexe thermique de Cenon en passant par la valorisation des détritus, tout le cycle de vie des déchets de la Rive droite vous est décortiqué. Nous avons décidé de nous intéresser de plus près au centre de stockage de déchets ultimes (CSDU) de Lapouyade qui est un véritable exemple en matière d'économie propre.


Depuis 1996, date de son ouverture, le centre de déchets de Lapouyade accueille, outre la Rive Droite et la Gironde, des déchets de toute l'Aquitaine, et du Pays Basque plus particulièrement. Le centre s'agrandit, d'année en année, tout en respectant la faune et la flore d'Aquitaine ! Il y a bientôt 5 ans, le Préfet de la Gironde a autorisé le centre d'enfouissement à augmenter la capacité de traitement du site de 250 000 à 430 000 tonnes jusqu'en 2015, pour faire face aux besoins du département de la Gironde. « Le tri, le recyclage : nous sommes tous sensibilisés à de nouveaux gestes, de nouveaux automatismes.» nous explique Béatrice Corceiro, rédactrice de l'article dans l'Echo des Collines.

L'écologie dans la déchetterie.

Mais qui dit déchets ultimes, dit risques pour le système écologique qui l'entoure. Souvent critiquées pour la pollution et les nuisances qu'apportent les déchetteries dans les villes, le centre de Lapouyade se doit d'être exemplaire en matière d'environnement. « Nos lecteurs sont engagés et très actifs, impliqués dans des associations. Ces problématiques environnementales les concernent et ils sont très demandeurs. » nous confie Béatrice Corceiro, justifiant le choix de cette thématique pour le magazine. L'écologie est donc très importante pour les habitants mais aussi pour le centre de stockage, et ce, dès l'arrivée des déchets : les engins sont contrôlés et pesés sur un système qui détecte toute anomalie ou radioactivité. Les déchets sont ensuite amenés à une zone de stockage, qui respecte la limite de superficie de 5 000m². L'éclairage des quais de déchargement (qui permet aux salariés de travailler en toute sécurité) est alimenté par des panneaux solaires.

Le Biogaz : un atout de charme pour les déchets de Lapouyade.

Avec le méthane issu de la dégradation des déchets organique, le centre de stockage permet de produire de l'énergie appelée biogaz dont la déchetterie se sert comme carburant. Une fois ce gaz prétraité, il est envoyé vers les moteurs du centre de Lapouyade pour produire pas moins de 30 000 Mwh soit la consommation d'une ville de plus de 20 000 habitants ! L'objectif de la production de ce biogaz est de produire une énergie renouvelable tout en contribuant à la réduction d'émissions de gaz à effet de serre. Ce biogaz est récolté et diffusé par des canalisations et ce sont des lamas (oui, des lamas !) qui entretiennent ses installations sur les terrains ensemencés. Ces animaux sont de véritables capteurs de performances prouvées grâce leurs bonne santé ainsi que la couleur de l'herbe sur laquelle ils pâturent. En fait, « Ce qui est frappant lors de la visite de ce site de Lapouyade, c'est de voir comment les déchets sont traités pour devenir du compost ou être transformés en énergie, et comment les déchets produits lors des phases de traitement sont eux-mêmes exploités immédiatement. » nous confie Béatrice Corceiro.
C'est donc tout un cycle de recyclage et de traitement des déchets qui est mis en place à Lapouyade. Puis, pour les plus curieux, qui veulent savoir comment et ou vont leurs déchets en Aquitaine, l'Echo des Collines propose un dossier très complet.

Pauline Masgnaud

redaction-echo.collines@wanadoo.fr

0557340196

Partager sur Facebook
Vu par vous
446
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !