Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

10/06/21 : Au mois de mai, 334 projets en Nouvelle-Aquitaine ont été sélectionnés pour bénéficier de fonds européens pour un montant global de 56.2 millions d'euros. Parmi eux, 231 projets sont dans le cadre des programmes européens de développement rural.

09/06/21 : Dans le cadre du Mois des fiertés, le Département de la Gironde et les partenaires associatifs proposent des actions d'information et de dépistages gratuits du Sida (résultats en 30 min) samedi 12 Juin 2021, de 11h à 18h Placette Munich.

09/06/21 : Le CHU de Bordeaux lance sa plateforme de don en ligne sur le site don.chu-bordeaux.fr. Accessible à tous (particuliers, entreprises, associations) il permet de faire un don en ligne, au profit du CHU de Bordeaux, de manière totalement sécurisée. + d'info

31/05/21 : En Dordogne, l’ex-militaire recherché par les forces de l’ordre a été arrêté ce lundi. Il est blessé par balles. Il était recherché depuis dimanche après avoir tiré sur des gendarmes appelés pour des violences familiales à Lardin-Saint-Lazare (24).

28/05/21 : Le Conseil régional indique que les inscriptions aux transports scolaires pour la rentrée 2021-2022 s'ouvrent au 1er juin. L’inscription et le paiement peuvent être directement réalisés en ligne.+ d'info

17/05/21 : L'Hermione repartira au printemps 2022, annonce ce soir l'association Hermione La Fayette. La frégate fera escale dans quatre pays du nord de l’Europe : l’Angleterre (Londres), la Belgique (Anvers), les Pays-Bas (Amsterdam), l’Allemagne (Hambourg).

17/05/21 : En solidarité avec les cafetiers et restaurateurs, la Ville de Pau poursuit l'effort porté l'an dernier : ils seront exonérés à 100% de la redevance sur les terrasses du 19 mai à fin juin, puis à 50% de juillet à la fin du protocole sanitaire.

10/05/21 : En soutien au secteur de la restauration, la Ville de La Rochelle a décidé de reconduire les extensions de terrasses et accorde une exonération de droits jusqu’au 30 juin avec une gratuité des extensions jusqu’au 31 décembre, à partir du 19 mai.

27/04/21 : Régionales : En Dordogne, la maire socialiste de Périgueux, Delphine Labails a été choisie comme tête de liste départementale avec Christophe Cathus, conseiller régional sortant en charge des transports scolaires et maire de Calès.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 11/06/21 | Tonneins : le pôle de santé parie sur la télémédecine

    Lire

    L’association du pôle de santé du tonneinquais en Lot-et-Garonne regroupe une équipe de médecins, infirmiers, sages-femmes, orthophonistes et psychologues. Afin d’apporter aux patients une réponse médicale rapide et efficace, l’association souhaite développer la télémédecine grâce notamment à un partenariat avec la clinique Saint-Hilaire Esquirol. Pour cela, elle va acquérir du matériel connecté comme des stéthoscopes, échographes ou encore ECG.

  • 11/06/21 | Sport et tourisme: des parcours audioguidés à Limoges

    Lire

    En partenariat avec l’application Runnin’City, la Ville de Limoges propose 3 parcours de running touristique gratuits et audioguidés. Le coureur pourra choisir entre 3 parcours, deux de 7km (Centre-Ville et Bords de Vienne) et un de 10km (Uzurat/La Bastide), et sera guidé par le GPS vocal qui lui livrera des anecdotes sur les lieux croisés en chemin. L’application gratuite est disponible en 7 langues.

  • 10/06/21 | Vrai+Local développe le circuit-court

    Lire

    A Périgny en Charente-Maritime, la société Néos est en train de développer le projet Vrai+Local. Né du constat qu’il était plus facile d’acheter un produit provenant de l’autre bout du monde que localement, Vrai+Local apporte une solution logistique afin que les citoyens puissent faire leurs courses en « bio et local » au travers d’une plateforme, d’une collecte et d’une livraison de proximité. Ces livraisons s’effectueront avec des remorques brevetées « Drive Mobile ».

  • 10/06/21 | Rochefort: Le festival Soeurs Jumelles recherche des bénévoles

    Lire

    Le première édition du festival Soeurs Jumelles aura lieu à Rochefort, hommage à la célèbre comédie musicale de Jacques Demy, du 23 au 26 juin 2021. Consacré à la musique et à l’image, tous secteurs confondus, le festival est à la recherche de bénévoles pour aider à l'accueil du public et des professionnels. Le choix des horaires est libre et seules les personnes majeures sont en mesure de postuler. Dans la mesure du possible, des billets pour les séances de films seront offerts aux bénévoles. Le formulaire pour postuler.

  • 10/06/21 | L’Atelier du Vitrail poursuit son développement

    Lire

    A Limoges, L’Atelier du Vitrail conçoit, fabrique et restaure des vitraux sur toute la France. A l’heure actuelle, tous les process de conception, de création et de présentation sont informatisés. Afin de mieux maîtriser ces outils, les salariés doivent s’approprier le Brevet des Métiers d’Art. Objectif: augmenter leurs compétences en matière d’arts appliqués et de peinture sur verre. Pour aider l'entreprise dans son développement, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de lui attribuer une aide de 40 991,68 €.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Transition énergétique dans les Pyrénées-Atlantiques, une voie venue d'Alsace

25/10/2017 | Ungersheim, en Alsace est un modèle de transition énergétique. L'Agence d'urbanisme départementale a invité son maire, Jean-Claude Mensch a témoigné de ses actions auprès des élus locaux.

Conférence organisée par l'AUDAP sur le thème '' Transition énergétique, collectivités mobilisez-vous!" avec Jean-Claude Mensch, Maire d'un village modèle en Alsace

A l'invitation de l'Agence d'Urbanisme Atlantique Pyrénées (AUDAP), c'est une belle leçon d'optimisme que Jean-Claude Mensch est venu partager jeudi dernier à la Médiathèque de Pau, auprès d'élus et responsables de collectivités locales béarnaises, avant de filer à Bayonne pour la même présentation auprès d'un auditoire à l'accent différent. Optimisme mais aussi volontarisme, patience et surtout réussite dans la mise en place d'une politique de transition exemplaire et totale à l'échelle de son village alsacien, Ungersheim. Il faut bien reconnaître qu'à ses côtés, Monique Sémavoine, première vice présidente de la communauté d'agglomération Pau-Béarn-Pyrénées, en est restée bouche bée d'admiration. Le rappel du lancement du premier Plan Climat Air Energie Territoire (PCATE) de l'agglomération dont elle est co-responsable, il y a près de 2 ans, a fait en comparaison pâle figure.

Si l'agence d'urbanisme avait voulu créer un électrochoc auprès des collectivités des Pyrénées-Atlantiques quant à leur marge de progrès possible en matière de transition énergétique, elle ne s'y serait pas prise autrement. Elle n'aurait pas fait autrement non plus pour leur rappeler (plus ou moins) subtilement que la transition énergétique, c'est surtout et avant tout affaire de volonté politique... Le cas du village d'Ungersheim, désormais labellisé « Village en transition », entre autres mille labellisations et certificats, en est l'exemple a priori parfait. Une réussite que Jean-Claude Mensch attribue à « une politique des petits pas » fondée en réalité sur trois piliers mis en place depuis 20 ans dans son village de 2200 habitants sur des thèmes qui dépassent largement celui de la transition énergétique.

La "philosophie" Ungersheim en trois piliers
Le premier d'entre eux est « l'autonomie intellectuelle, qui vise à nous sortir de la position de consommateur perpétuel à laquelle la société nous renvoie sans cesse », explique-t-il. Un concept très concrètement traduit dans sa commune par la mise en place d'une véritable démocratie participative, avec un conseil participatif, un jury citoyen (qui depuis a périclité reconnaît-il) et un conseil des sages. « Le conseil municipal suit à 95% les réflexions et idées issus du conseil citoyen. Dans le même ordre d'idée, sont mis en place des chantiers participatifs auxquels les habitants volontaires participent bénévolement, ou encore l'élaboration d'un atlas de la biodiversité de la commune, la promotion du commerce équitable et local, et la création d'une monnaie locale complémentaire « le radis », utilisée par 6% des foyers. Ce qui est en la matière un très bon score.

Deuxième pilier de la "philosophie Ungersheim", « l'indépendance énergétique », et depuis les années 2000, les initiatives et projets sont légion en la matière : 120m2 de solaire thermique ont été installés sur la piscine permettant 10 000€ d'économie par an, une chaufferie bois a été installée en 2006, permettant un réseau de chaleur, alimentant la piscine, le groupe scolaire, l'espace culturel et sportif (30 000€ d'économie par an), le passage en éclairage LEDS de l'ensemble du parc lumineux communal (soit 5000 à 6000 € d'économie par an), installation d'un parc photovoltaïque sur toitures d'une puissance de 5,3MW sur la friche industrielle d'une ancienne mine de potasse, dont la mairie a préempté le foncier, et désormais, avec une commune voisine, un projet de 3 centrales d’une puissance de 9MW est en cours, le tout sans oublier les campagnes d'économie d'énergie auprès notamment des élèves de l'école, ou des membres des associations communales. Ajoutons à cela, l'expérimentation de collecte de déchets verts par hippomobile ou bien encore, la réalisation d'un éco hameau « zéro carbone » de 9 maisons dont la deuxième tranche de 15 maisons devrait être livrée en 2018...

"Une démarche de solutions locales aux problèmes panétaires"
Sans oublier toutes les actions menées dans le sens d'une « autonomie alimentaire » du village, troisième pilier de la transition de la commune, avec la création d’une exploitation maraîchère Bio avec chantier d’insertion sur 900 ha de terre agricole, la création d'une régie municipale, la création d'une cuisine collective bio fournissant 550 repas par jour(« avec des repas 100% BIO chaque jour »), une micro brasserie, une conserverie etc...

Une liste à la Prévert incomplète qui frappe par la cohérence et la complémentarité de l'ensemble des initiatives mises en place. Pour l'expliquer, Jean-Claude Mensch précise que le village a « simplement choisi d'avoir une démarche de recherche et d'expérimentation de solutions locales aux problèmes planétaires de réchauffement climatique », le tout animé par la conviction « que si chacun fait sa part, nous y arriverons. Ungersheim fait la sienne », ajoute-t-il modestement... et plutôt deux fois qu'une pour n'importe quel observateur extérieur.

Des financements sans formules magiques
Quant à la question sur toutes les lèvres de l'assistance des financements de ces différents projets, il y répond volontiers. « Selon les projets nous avons su mobiliser les soutiens de l'ADEME, de la Région ou de notre département, pour la centrale photovoltaïque, nous avons été accompagnés par des investisseurs privés, dont une banque allemande, puisque les françaises ne voulaient pas s'y risquer, glisse-t-il; quant à la cuisine collective par exemple, elle n'est pas gérée par la Mairie, nous l'avons confiée à une association d'insertion qui nous verse un loyer... » En bref, il n'y a pas de formule magique, mais l'utilisation des moyens et dispositifs existant, de l'imagination et de la curiosité souvent, et une pointe de malice règlementaire... Au total, rien d'inaccessible à des communautés de communes qui sont désormais bardées de services juridiques ou de services de marchés publics... « Le plus long, admet-il, a été la maturation initiale du projet global ». Ensuite, « les choses se sont mises en place, les unes après les autres, parce que ce que l'on entreprenait fonctionnait, donc personne n'avait vraiment de résistance à poursuivre cette transition. Au final, assure-t-il, tout cela est simplement rempli de bon sens paysan. »

Une intervention à la fois motivante sur la marge des possibles, mais aussi peut-être un brin « assommante » d'exemplarité, suite à laquelle il était sans doute difficile de prendre le relais. Monique Sémavoine à qui le micro était justement tendu a ainsi avoué se sentir « ultra-débutante » face au maire alsacien avant de citer les initiatives menées par la Communauté d'agglomération de Pau Béarn Pyrénées en matière de politique de transition énergétique. Parmi elles: l'installation de deux chaufferies bois, le financement d'un fonds de concours pour aider les communes dans leurs investissements pour des travaux d'économies d'énergie sur les bâtiments publics, ou encore le lancement il y a 18 mois d'un Plan Climat Air Energie Territoire... Des éléments comme preuves d'une intention, mieux d'une « ambition forte » de la CAPBP dont elle s'est fait la voix, sans oublier de citer la labellisation de la CAPBP en Territoire à Energie positive pour la croissance verte en 2013.

Cela dit, en matière de labellisation, mieux vaut ne pas tenter de rivaliser avec la commune Ungersheim... Le petit village alsacien est clairement hors catégorie, sans doute, aussi, parce que plus encore que l'ambition, il a l'utopie comme moteur de son action concrète. Sur le thème de l'utopie, espérons qu'une telle démonstration, n'aura pas nourri les complexes mais bien plutôt libéré les volontés locales. En tout cas de nombreuses pistes d'actions et d'innovations ont été ici résolument ouvertes.


Sur le village modèle d'Urgersheim et son maire Jean-Claude Mensch, voir le film « Qu'est-ce-qu'on attend ? » de Marie-Monique Robin (2016) qui s'y consacre.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
34122
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 15 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !