Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

03/04/20 : Charente-Maritime : le festival Stereoparc, qui doit se tenir du 17 au 18 juillet à Rochefort, est pour l'instant maintenu, fait savoir aujourd'hui l'organisation.

03/04/20 : Le sommet Afrique-France, prévu les 4,5 et 6 juin prochain, a été reporté à une date ultérieure. Emmanuel Macron devrait proposer "dans les jours qui viennent" une nouvelle thématique, en lien avec la situation sanitaire et économique.

03/04/20 : Charente-Maritime : les maires de l'île Oléron ont pris des arrêtés hier soir pour interdire la venue sur le territoire de vacanciers ou de résidents secondaires, renforçant les pouvoirs de gendarmeries. Les contrevenants devront faire demi-tour.

03/04/20 : Charente : la préfète a autorisé l’ouverture de 47 marchés : 17 pour l’arrondissement d’Angoulême; 12 pour l’arrondissement de Cognac; 18 pour l’arrondissement de Confolens.

03/04/20 : Dordogne : au 2 avril, 63 marchés sont ouverts et ont obtenu une dérogation de la préfecture en tenant compte des mesures barrières et sanitaires. Ils sont limités à une quinzaine d'exposants de proximité à l'exception de Périgueux et de Bergerac.

03/04/20 : Charente : depuis le début du confinement, plus de 1700 demandes d’activité partielle ont été déposées auprès de la Direccte, pour près de 15 500 salariés, a annoncé hier la préfecture.

02/04/20 : Ce mercredi, le CHU et l'Université de Bordeaux ont lancé conjointement un appel aux dons pour soutenir la recherche et "accompagner les étudiants via la fondation Bordeaux Université", qui recueille les dons sur son site ou au 06 26 25 45 56.

02/04/20 : Le festival Big Bang de Saint-Médard-en-Jalles consacré à l'espace est annulé et reporté du 25 au 29 mai 2021. Les organisateurs préparent une conférence live et un podcast entre temps, "pour maintenir le lien avec la communauté".

01/04/20 : Charente-Maritime : la ville de Marennes et son association de commerçants lancent un appel à manifestation d'intérêt pour créer une boutique en ligne rassemblant les commerçants locaux pour faire de la vente en ligne. Contact:j.girard@gigamotors.fr

01/04/20 : La ville de Périgueux maintient le stationnement gratuit, en voirie et sur le parking Bugeaud, pour toute la période de confinement. Une manière d'inciter les Périgourdins à rester chez eux, mais aussi pour soutenir les commerces restant ouverts.

01/04/20 : La Charente-Maritime se prépare à affronter la "vague" de malades du covid 19 : une quinzaine de centres de consultation temporaire, avec un dispositif sanitaire particulier, seront mis en place entre demain et la fin de semaine (sur rdv uniquement).

31/03/20 : Débuts prometteurs pour la plateforme www.produits-locaux-nouvelle-aquitaine.fr qui met en relation les producteurs et artisans de l'agro-alimentaire et les consommateurs : plus de 1 000 inscriptions de producteurs et 28 700 de consommateurs.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 06/04/20 | Géolocalisation des commerçants, artisans et autres services à Villenave d'Ornon grâce à une carte interactive

    Lire

    Pour venir en aide aux Villenavaises et Villenavais dans l'organisation de leur quotidien pendant la période de confinement la Ville de Villenave d'Ornon lance une cartographie spécifique à la gestion de crise solidaire : www.villenavedornon.city. Elle permet de géolocaliser les commerçants, artisans et services ouverts ou en fonctionnement, en précisant si ceux-ci proposent des horaires spécifiques pour le personnel soignant, les personnes âgées ou vulnérables ainsi que toute autre disposition prise face à la période de crise sanitaire, telle que la possibilité de livraison à domicile ou de commande à emporter.

  • 06/04/20 | Manger local, frais et sain dans le Grand Villeneuvois

    Lire

    Ils sont fermiers, producteurs, maraîchers, agriculteurs, éleveurs ou artisans alimentaires du territoire. Pour faire face à la crise sanitaire que nous vivons, ils ont décidé de proposer leurs produits en vente directe, points relais ou livraison. La liste s’enrichit chaque jour et les informations sont mises à jour au quotidien par chacun, en fonction de ses stocks. Retrouvez-les sur : www.producteursvilleneuvois.com

  • 06/04/20 | Landes : 100 000 € pour les projets solidaires

    Lire

    Dans le cadre de la crise du Covid-19, le Département des Landes lance un appel à projets solidaires qui s’adresse aux associations voulant s’engager dans la lutte contre l’isolement des personnes vulnérables (personnes âgées à domicile, personnes en situation de handicap, personnes vivant dans la rue, personnes vivant seule, familles en difficulté….). Doté de 100 000€, ce nouveau dispositif permettra d'attribuer 2000 € maximum par structure. Pour candidater, les associations sont invitées à adresser une présentation succincte de leur action à l’adresse : covid19projet@landes.fr.

  • 06/04/20 | Charente-Maritime : un service de téléconsultation à Royan

    Lire

    Dans le but de décharger les médecins de ville, un service de téléconsultation pour des soupçons de Covid-19 est mis en place à partir du lundi 6 avril jusqu’au 31 mai. Les patients pourront appeler un numéro de téléphone dédié, le 05 46 76 58 52 (9h-12h et 14h-17h). Ils seront alors en contact avec un secrétariat qui pourra leur fixer un rendez-vous et les aider dans la démarche de prise de rendez-vous en ligne.

  • 06/04/20 | La Rochelle : un drive pour dépister le corovanirus

    Lire

    Le laboratoire d’analyses médicales de Mireuil à La Rochelle installe lundi 6 avril, à proximité de ses locaux sur le parking de l’espace Giraudeau, un drive pour effectuer les tests de dépistages du COVID19 dans les conditions de sécurité sanitaires des tests de dépistages. La zone sera délimitée afin de garantir la sécurité de chacun. Ce dispositif s’adresse uniquement aux personnes envoyées par les médecins ou par l’hôpital disposant d’une ordonnance médicale et sur rendez-vous.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Transiton écologique: "que chacun soit acteur", le souhait d'Emmanuel Macron à Pau

14/01/2020 | C'est auprès des acteurs locaux et sur le thème du contrat de transition écologique Pau Béarn Pyrénées qu'Emmanuel Macron a consacré sa matinée ce 14 janvier.

C'est auprès des acteurs locaux et sur le thème du contrat de transition écologique Pau Béarn Pyrénées qu'Emmanuel Macron a consacré sa matinée ce 14 janvier.

Après une première journée paloise dédiée à la question du terrorisme au Sahel dans le cadre du G5 et l'annonce du renforcement de la présence française sur place, le Président de la République, Emmanuel Macron, a consacré la matinée de ce mardi 14 janvier à une table ronde sur le thème de la transition écologique. Au Palais Beaumont, et en présence d'environ 400 acteurs locaux, ont ainsi été mises à l'honneur plusieurs initiatives et actions portées par les acteurs du territoires dans le cadre du Contrat de Transition Ecologique de Pau Béarn Pyrénées, signé ce jour même avec l'Etat. L'occasion pour le Président de la République de défendre en matière d'écologie, « une voie médiane » ne cédant « ni au catastrophisme, ni à l'immobilisme », avant de découvrir, sur le même thème, le bus à hydrogène de la ville de Pau.

Présente au côté d'Emmanuel Macron, c'est  Emmanuelle Wargon, secrétaire d'Etat auprès de la Ministre de l'environnement et de la transition énergétique qui a ouvert la rencontre de ce mardi matin, par un bref rappel du dispositif des Contrats de Transition Ecologique. « Au niveau national c'est 80 territoires qui sont engagés dans une démarche de contrat de transition écologique. C'est 12 millions de français, c'est 1,2 milliards d'euros d'investissements écologiques concrets qui couvrent les énergies durables, l'agriculture et les circuits courts, les mobilités, l'écologie industrielle... Et qui montrent que développement économique et écologique c'est possible ».

Des actions opérationnelles menées par des acteurs locaux
Concrètement, la signature d'un CTE par l'Etat permet, sur un territoire donné, l'accompagnement par l'Etat, en ingénierie et en financements, des actions de transitions écologiques identifiées dans le contrat. Des actions déjà opérationnelles initiées et menées par les acteurs locaux partenaires (entreprises, collectivités, associations, chambres consulaires...).
Au sein du contrat de transition écologique de l'agglomération paloise (lancé en septembre dernier), 15 actions ont ainsi été identifiées, répondant à 4 grandes orientations. D'abord, le développement de l'électricité verte, via par exemple le projet d'installation de centrales photovoltaïques sur les friches industrielles, présenté par Total Quadran. Ensuite, le développement d'une agriculture locale nourricière, à travers notamment l'appui à l'émergence d'une société foncière pour favoriser le développement de projets maraîchers autour de l'agglomération, puis, le soutien à l'économie circulaire à l'image du projet de station de GNV et Bio GNV porté par Terrega. Enfin, le dernier axe de ce CTE se consacre au secteur du BTP, à travers l'ambitieux projet des Compagnons bâtisseurs et de l'association IDRE, de création d'une filière nouvelle dédiée à la déconstruction et au réemploi des  matières et matériaux du BTP.  La réalisation des 15 projets contenus dans ce contrat devrait au total mobiliser 25 millions d'euros sur le territoire.

"Ce n'est pas l'Etat qui fera le changement"
Autant d'exemples d'actions locales qui démontrent, selon Emmanuel Macron que « nous avons les solutions dans nos mains », tout en invitant en matière d'écologie, à « emprunter un chemin de crête qui permet de franchir ce qui paraît infranchissable » pour ne céder « ni au catastrophisme ni à l'immobilisme ». Sur les défis "des deux combats" qu'il énonce, la lutte contre le réchauffement climatique et pour la protection de la biodiversité, « la mobilisation existe au national, à l'européen et à l'international. Mais elle a une force et une capacité d'entraînement encore plus probante si elle se construit localement », assure-t-il, félicitant au passage les projets présentés au sein du CTE Pau Béarn Pyrénées.
Et de poursuivre : « Face à une montagne, les grands plans fonctionnent rarement ; c'est l'idée de ces contrats : faire que chacun soit acteur de la transformation. Ce n'est pas l'Etat qui fera le changement. Il ne me semble pas que la solution soit dans une taxe, j'ai payé pour voir, glisse-t-il en faisant allusion à la taxe carbone, ni dans des réglementations qui tombent d'en haut. »
Concernant le Fébus, visité au côté de François Bayrou, et inauguré sur quelques tours de roues, « la mobilité collective à l'hydrogène s'inscrit pleinement dans ces solutions : elle permet de favoriser la mobilité collective, de se substituer à l'utilisation automatique de la voiture, et elle permet de le faire avec ce qui est aujourd'hui un mode pertinent pour le transport collectif. Il y a l'hybride, il y a l'électrique, il faut aussi laisser la place à l'hydrogène. »

La président Emmanuel Macron et son cortège, découvre le Fébus

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3267
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 8 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !