Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/02/20 : Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, a démissionné et conduira finalement la liste LREM aux municipales de Paris sur décision évidente d'Emmanuel Macron; le député Olivier Véran lui succède au ministère.

12/02/20 : Louis Bodin, Monsieur Météo sur TF1, a décidé de se lancer dans les Municipales à Biarritz aux côtés de Maïder Arosteguy, tête de liste des Républi-cains. Il souhaite s'investir dans la ville de sa compagne Sylvie, notamment en matière d'environnement

11/02/20 : Charente-Maritime: Marie GROSGEORGE, 35 ans, a pris ce lundi la fonction de sous-préfète, directrice de cabinet du préfet de la Charente-Maritime. Cette diplômée de l'ENA et de l'ENS était précédemment chargée de mission au ministère de l’Intérieur.

10/02/20 : Chantal Castelnot a été nommée nouvelle préfète de la Vienne, le 3 février. Depuis 2017, elle était préfète de L'Orne. La préfète a fait sa première apparition publique ce 10 février pour un dépôt de gerbe au monument aux morts bd Verdun à Poitiers.

10/02/20 : Charente-Maritime : le festival electro Stereoparc a dévoilé les premiers noms de la programmation de la soirée Coco Coast du samedi 18 juillet 2020 : Martin Solveig, Bakermat et Bellecour.

04/02/20 : Le 44ème Challenge International du Vin se tiendra les 24 & 25 avril à Bordeaux et mettra à l'honneur les vins moldaves! Près de 4 000 vins d'une quarantaine de pays seront en compétition, et 700 dégustateurs viendront récompenser près de 1 400 vins

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/02/20 | Un cas de rage en Charente-Maritime

    Lire

    L’Institut Pasteur a signalé un cas de rage chez un chien, à Saint-Martin-de-Ré. Il a été euthanasié. Une enquête de la direction départementale de la protection des populations (DDPP) et l’Agence régionale de santé (ARS) vise à rechercher d’autres personnes ou d’autres carnivores (chiens, chats, furets, etc) qui ont pu être en contact avec l’animal. Un arrêté préfectoral a été pris ce vendredi pour restreindre les mouvement des chats et chiens, qui doivent être tenus en laisse ou en caisse.

  • 16/02/20 | L'Europe et la Région en soutien au projet de Maison médicale d'Arudy (64)

    Lire

    Dans le cadre des réflexions engagées depuis 2015 sur l'accès aux soins et l'attractivité médicale de la Vallée d'Ossau, classée comme territoire vulnérable, plusieurs projets sont en cours. Parmi eux les projets de Maisons de Santé Pluri professionnelles (MSP) sur Arudy et Laruns. Le projet de MSP d'Arudy qui pévoit la construction d'un nouveau bâtiment et l'accueil de 10 médecins généralistes et professionnels de santé vient d'obtenir le soutien de la Région (200 000 €) et du FEDER (527 285 €). La livraison est prévue pour janvier 2022.

  • 14/02/20 | Isabelle Boudineau réélue présidente du COTER

    Lire

    Isabelle Boudineau vice-présidente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine vient d'être réélue à la présidence du COTER, la commission de la cohésion territoriale et du budget au sein du Comité des Régions, lieu qui regroupe les élus des pays membres de l'Union. Son expérience acquise et son engagement personnel, ces dernières années, seront d'autant plus précieux que les perspectives budgétaires, en particulier consécutives au Brexit, s'annoncent délicates. Et ceci alors que les régions, avec la gestion décentralisée des fonds européens, jouent un rôle clé dans l'accompagnement des territoires, au plus près du terrain et de leurs priorités.

  • 14/02/20 | Salon de l’apprentissage et de l’emploi, les 14 et 15 février à Poitiers

    Lire

    Au Parc des expositions de Poitiers, de 9h à 18h, le salon de l’apprentissage et de l’emploi accueille les jeunes et les adultes en reconversion pour discuter orientation. A partir d’aujourd’hui et jusqu’à demain, l’entrée dans le forum est libre. Des professionnels proposent un accompagnement personnalisé sur place et une découverte des métiers ouverts à l’apprentissage dans 8 secteurs différents. 18 organismes de formation seront également sur place pour répondre aux diverses interrogations.

  • 14/02/20 | Les écoles de la 2ème chance renforcées dans le 64

    Lire

    Déjà aidée en 2019, l'École départementale de la 2ème chance des Pyrénées-Atlantiques (Mourenx) est à nouveau soutenue par la Région en 2020 à hauteur de 180 000€. En effet, l'ouverture des sites de Pau et de Bayonne permet d'optimiser le maillage territorial en complétant le site "historique" de Mourenx. Conséquence: les effectifs passeraient de 50 en 2019 à 180 en 2020, soit + 260%. Pour mémoire ces écoles, labellisées, associent dans un parcours de formation individualisé, l'acquisition de compétences, l'expérience en entreprise et la définition d'un projet professionnel.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Transiton écologique: "que chacun soit acteur", le souhait d'Emmanuel Macron à Pau

14/01/2020 | C'est auprès des acteurs locaux et sur le thème du contrat de transition écologique Pau Béarn Pyrénées qu'Emmanuel Macron a consacré sa matinée ce 14 janvier.

C'est auprès des acteurs locaux et sur le thème du contrat de transition écologique Pau Béarn Pyrénées qu'Emmanuel Macron a consacré sa matinée ce 14 janvier.

Après une première journée paloise dédiée à la question du terrorisme au Sahel dans le cadre du G5 et l'annonce du renforcement de la présence française sur place, le Président de la République, Emmanuel Macron, a consacré la matinée de ce mardi 14 janvier à une table ronde sur le thème de la transition écologique. Au Palais Beaumont, et en présence d'environ 400 acteurs locaux, ont ainsi été mises à l'honneur plusieurs initiatives et actions portées par les acteurs du territoires dans le cadre du Contrat de Transition Ecologique de Pau Béarn Pyrénées, signé ce jour même avec l'Etat. L'occasion pour le Président de la République de défendre en matière d'écologie, « une voie médiane » ne cédant « ni au catastrophisme, ni à l'immobilisme », avant de découvrir, sur le même thème, le bus à hydrogène de la ville de Pau.

Présente au côté d'Emmanuel Macron, c'est  Emmanuelle Wargon, secrétaire d'Etat auprès de la Ministre de l'environnement et de la transition énergétique qui a ouvert la rencontre de ce mardi matin, par un bref rappel du dispositif des Contrats de Transition Ecologique. « Au niveau national c'est 80 territoires qui sont engagés dans une démarche de contrat de transition écologique. C'est 12 millions de français, c'est 1,2 milliards d'euros d'investissements écologiques concrets qui couvrent les énergies durables, l'agriculture et les circuits courts, les mobilités, l'écologie industrielle... Et qui montrent que développement économique et écologique c'est possible ».

Des actions opérationnelles menées par des acteurs locaux
Concrètement, la signature d'un CTE par l'Etat permet, sur un territoire donné, l'accompagnement par l'Etat, en ingénierie et en financements, des actions de transitions écologiques identifiées dans le contrat. Des actions déjà opérationnelles initiées et menées par les acteurs locaux partenaires (entreprises, collectivités, associations, chambres consulaires...).
Au sein du contrat de transition écologique de l'agglomération paloise (lancé en septembre dernier), 15 actions ont ainsi été identifiées, répondant à 4 grandes orientations. D'abord, le développement de l'électricité verte, via par exemple le projet d'installation de centrales photovoltaïques sur les friches industrielles, présenté par Total Quadran. Ensuite, le développement d'une agriculture locale nourricière, à travers notamment l'appui à l'émergence d'une société foncière pour favoriser le développement de projets maraîchers autour de l'agglomération, puis, le soutien à l'économie circulaire à l'image du projet de station de GNV et Bio GNV porté par Terrega. Enfin, le dernier axe de ce CTE se consacre au secteur du BTP, à travers l'ambitieux projet des Compagnons bâtisseurs et de l'association IDRE, de création d'une filière nouvelle dédiée à la déconstruction et au réemploi des  matières et matériaux du BTP.  La réalisation des 15 projets contenus dans ce contrat devrait au total mobiliser 25 millions d'euros sur le territoire.

"Ce n'est pas l'Etat qui fera le changement"
Autant d'exemples d'actions locales qui démontrent, selon Emmanuel Macron que « nous avons les solutions dans nos mains », tout en invitant en matière d'écologie, à « emprunter un chemin de crête qui permet de franchir ce qui paraît infranchissable » pour ne céder « ni au catastrophisme ni à l'immobilisme ». Sur les défis "des deux combats" qu'il énonce, la lutte contre le réchauffement climatique et pour la protection de la biodiversité, « la mobilisation existe au national, à l'européen et à l'international. Mais elle a une force et une capacité d'entraînement encore plus probante si elle se construit localement », assure-t-il, félicitant au passage les projets présentés au sein du CTE Pau Béarn Pyrénées.
Et de poursuivre : « Face à une montagne, les grands plans fonctionnent rarement ; c'est l'idée de ces contrats : faire que chacun soit acteur de la transformation. Ce n'est pas l'Etat qui fera le changement. Il ne me semble pas que la solution soit dans une taxe, j'ai payé pour voir, glisse-t-il en faisant allusion à la taxe carbone, ni dans des réglementations qui tombent d'en haut. »
Concernant le Fébus, visité au côté de François Bayrou, et inauguré sur quelques tours de roues, « la mobilité collective à l'hydrogène s'inscrit pleinement dans ces solutions : elle permet de favoriser la mobilité collective, de se substituer à l'utilisation automatique de la voiture, et elle permet de le faire avec ce qui est aujourd'hui un mode pertinent pour le transport collectif. Il y a l'hybride, il y a l'électrique, il faut aussi laisser la place à l'hydrogène. »

La président Emmanuel Macron et son cortège, découvre le Fébus

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3052
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !