Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/11/20 : Âgé de 90 ans, André Luberriaga, ancien maire d'Ascain, au Pays basque, s’est éteint lundi, une semaine après son épouse Martta. Conseiller général d’Ustaritz de 1976 à 1988, l'UDF André Luberriaga, avait dirigé la commune de 1977 à 2001.

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 02/12/20 | Lutter pour l’Inclusion et le Respect par l’Ecriture

    Lire

    Lutter pour l’Inclusion et le Respect par l’Ecriture (LIRE) à Limoges accompagne les personnes en situation d’illettrisme et propose un accompagnement global des publics de manière individualisée. Elle vise aussi à lever les freins à l’apprentissage et à rendre les publics autonomes dans leurs actes de la vie quotidienne. Afin de pouvoir accompagner 15 personnes en situation d’illettrisme, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de leur attribuer une aide de 50 000 euros.

  • 02/12/20 | Virginie Laval prend la tête de l'Université de Poitiers

    Lire

    Après 19 ans à l'Université de Poitiers, Virginie Laval a été élue Présidente de l'établissement le 30 novembre. D'abord Maîtresse de conférences, puis professeur des universités en psychologie du développement et vice-doyenne, Virginie Laval a, entre autres, créé la spécialité de master « Trouble de la cognition et du langage : Psychologie du développement et Neuropsychologie » en 2008.

  • 02/12/20 | Le soutien du Lot-et-Garonne à l'installation agricole

    Lire

    Le département de Lot-et-Garonne, pour tout agriculteur de moins de 50 ans qui s'installe pour la première fois à titre principal et dont l'installation à moins de cinq ans, verse une aide forfaitaire de 6 000 € à l'installation, portée à 8 000 € pour un agriculteur qui s'installe en agriculture biologique ou qui mène une exploitation en apiculture. Selon ce régime d’aides 36 dossiers sont éligibles: 28 bénéficiaires installés en agriculture conventionnelle, 8 bénéficiaires installés en agriculture biologique.

  • 01/12/20 | Irrigation : les interdictions de prélèvement se prolongent avec l'automne

    Lire

    C'est presque exceptionnel pour la saison. La ressource en eau et notamment les nappes souterraines étant à la baisse, le préfet de Charente-Maritime a interdit jusqu'au 15 janvier 2021 les prélèvements d’eau en vue du remplissage ou du maintien à niveau des retenues à usage d’irrigation sur le bassin versant de l’Antenne Rouzille, qu'ils soient à partir de forages en nappe souterraine, de cours d’eau, les plans d’eau en communication ou alimentés par une nappe souterraine ou un cours d’eau.

  • 01/12/20 | Gironde : neuf rencontres pour imaginer la société du futur

    Lire

    Le Conseil départemental de la Gironde organise, jusqu'au 18 décembre, la dixième édition des conseils de territoire. Ce cycle de rencontres met la résilience territoriale au cœur des échanges, dont le prochain se déroulera le jeudi 3 décembre à Bordeaux dès 9h. Crise sanitaire oblige, ce conseil de territoire se déroulera en visioconférence en présence de Jean-Luc Gleyze, Président du Département, Christine Bost, 1ère vice-présidente en charge du développement des territoires et Jacques Respaud, conseiller départemental du canton de Bordeaux 5.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Un aigle rare rendu à la vie sauvage en Charente

02/08/2020 | Renaud Vauchot, le soigneur du centre de sauvegarde de la faune sauvage, s'apprête à relâcher le circaète Jean-le-Blanc.

Renaud Vauchot, le soigneur du centre de sauvegarde de la faune sauvage de Charente, s'apprête à relâcher le circaète Jean-le-Blanc

L'association Charente Nature a relâché, ce vendredi 31 juillet, un circaète Jean-le-Blanc. Il s'agit d'un rapace protégé de la famille des aigles. L'oiseau retrouve sa liberté après avoir passé une année de soins dans le centre de sauvegarde de la faune sauvage de Torsac (à dix kilomètres au sud d'Angoulême).

« Ça va aller très vite », prévient le soigneur devant la bonne trentaine de personnes venue assister à l’événement. Vendredi 31 juillet, sous un soleil de plomb, le centre de sauvegarde de la faune sauvage de Charente Nature a rendu sa liberté à un circaète Jean-le-Blanc, un grand rapace de la famille des aigles assez rare à observer en Charente. Rapide mais intense, ce relâcher est l’aboutissement d’une année de travail pour le centre de sauvegarde.

C’est en septembre qu’un particulier découvre le rapace au sol. Rapatrié au centre, le constat est vite dressé : le circaète présente un gros défaut dans son plumage qui le rend plus étanche à la pluie. De plus, l’oiseau vient juste de quitter son nid et il n’a pas pu entamer sa migration avec le reste de ses congénères, une espèce par ailleurs protégée.

Une greffe de plumes

Pendant de longs mois, les soigneurs Renaud Vauchot et Anna Rozier ont donc dû renouveler ses plumes abîmées en forçant la mue afin de lui rendre son étanchéité. De plus, deux plumes lui ont été greffées pour lui permettre de repartir à temps, se familiariser avec la vie sauvage et entamer sa migration à la fin de l’été.

Un relâcher certes impressionnant pour ce grand rapace, mais plutôt habituel pour le centre. Spécialisé dans les soins aux mammifères et oiseaux protégés, le centre a ainsi accueilli près de 650 animaux en 2019, dont plus de la moitié ont pu retrouver la liberté. Un travail encore plus crucial au printemps et en été, quand de nombreuses espèces se reproduisent mais sont dérangées par les activités humaines.

Si vous trouvez un animal en détresse, vous pouvez contacter le centre au 05 45 24 81 39. Si vous tombez sur le répondeur, des conseils vous seront donnés en attendant le rappel des soigneurs.

Pour faire un don : https://www.helloasso.com/associations/charente-nature

Retrouvez les vidéos sur le quotidien du centre de sauvegarde de la faune sauvage de Torsac sur la chaîne YouTube Pas Si Secret !

@qui! vous propose de découvrir le dernier épisode de la série sur ce centre de soins

Que deviennent les oiseaux d'un centre de soins ?
Les Secouristes de la faune sauvage #3 [2/2]

Julien Bonnet
Par Julien Bonnet

Crédit Photo : Julien Bonnet

Partager sur Facebook
Vu par vous
7494
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 4 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !