Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/09/20 : L'incendie du 17 septembre en Nord Gironde avait causé l'interruption du trafic sur la LGV Sud Europe Atlantique. Après vérification du bon fonctionnement des installations par Lisea, le trafic a repris très progressivement depuis 16 heures.

17/09/20 : Plusieurs centaines de personnes ont défilé ce jeudi à la mi-journée à Bordeaux comme un peu partout en France à l'appel de plusieurs syndicats (CGT, FSU, Solidaires) pour dénoncer le plan de relance gouvernemental et les plans sociaux.

17/09/20 : Dans le 47, la fibre optique arrive dans le Pays de Duras. 1ers foyers lot-et-garonnais raccordables début septembre grâce à l’action d’Orange passé avec le Conseil départemental.

17/09/20 : Touchés par la crise liée au Covid, les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes lors des journées du patrimoine (19-20/09). En Lot-et-Garonne, 2 élevages accueillent le public : La Ferme de Souleilles à Frespech et la Ferme de Ramon à Lagarrigue.

16/09/20 : Trois statues de la flèche de Notre-Dame⁩ sont de retour à Paris depuis mardi, plus précisément à la cité de l'architecture. Elles avaient été déplacées dans le cadre de travaux trois jours avant l’incendie pour être restaurées en Dordogne.

13/09/20 : A Beynac, plusieurs centaines de personnes, des dizaines d’élus dont le député des Pyrénées Atlantique, Jean Lassalle sont présents ce dimanche matin à la manifestation en soutien au projet de contournement, qui a été invalidé par la justice.

11/09/20 : Les fortes chaleurs annoncées ces prochains jours (de 31° samedi à 36° lundi et mardi)conjuguées à la sécheresse des sols, ont conduit la préfète de la Gironde à élever la vigilance risque feux de forêt au niveau orange du 12 au 15 septembre inclus.

10/09/20 : Reporté du 31 août au 7 septembre en raison de la COVID-19, le concours de Bordeaux dévoile son palmarès. 990 médailles ont été attribuées sur les 3 427 vins candidats soit 28,8% : 327 médailles d'or, 420 médailles d'argent et 243 médailles de bronze.+ d'info

10/09/20 : Le Mouvement Européen France - Gironde a tenu son Assemblée Générale début septembre. François Adoue, directeur de l'Observatoire International des Métiers Internet a été élu président de l'association et succède ainsi à Jean-Michel Arrivé.

10/09/20 : Pour le centenaire d'aquitanis, arc en rêve propose de visiter l'architecture contemporaine à l'occasion des Journées Européennes du Patrimoine. Les visites se dérouleront au Grand Parc le 19 septembre à partir de 11h puis à la Benauge le 20 septembre.

10/09/20 : "Adolescentes", le long métrage documentaire de Sébastien Lifshitz, sorti hier, a reçu 100 000€ d'aides de la Région (écriture et production). Ce film, dont le tournage s'est étalé sur 5 ans, suit l'adolescence de 2 collégiennes puis lycéennes brivistes

09/09/20 : Suite aux résultats positifs au test Covid de l’un de ses agents à la crèche municipale du quai Chaho, 3 nouveaux cas d'agents du même établissement ont contraint la Ville de Bayonne à une fermeture de celle-ci pour au moins 8 jours jusqu'au 9 septembre.

09/09/20 : Le match opposant les Girondins de Bordeaux Féminines au PSG se déroulera ce dimanche 13 septembre au Stade Jean-Antoine Moueix de Libourne à 12h45. Seule la tribune (3 730 places assises) sera ouverte, avec application de la distanciation physique.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/09/20 | Le Grand marché Bio du Bourgailh se tiendra dimanche

    Lire

    L’association Écosite du Bourgailh valorise l’agriculture biologique lors d’un grand marché bio festif au coeur de la Forêt du Bourgailh. Une vingtaine de producteurs biologiques proposeront ce 20 septembre une offre de produits variés (fruits et légumes, viandes, épicerie, vins et bières...). Certains produits pourront être dégustés sur place lors d’un repas en plein air. Cette 4ème édition se tiendra dans le respect du protocole sanitaire lié au Covid 19 : port du masque obligatoire pour les plus de 11 ans, restauration sur place assise, respect de la distanciation physique.

  • 18/09/20 | Des CRS à demeure à Bordeaux

    Lire

    À partir du 29 septembre, une demi-compagnie de CRS viendra s'installer à demeure à Bordeaux (une trentaine de policiers). Cette décision ministérielle fait suite à la demande de la préfète de la région Nouvelle-Aquitaine et de la Gironde, Fabienne Buccio, auprès du ministère de l'Intérieur pour faire face à une montée des agressions et des violences à Bordeaux. La même demande avait aussi été faite par la sénatrice Nathalie Delattre (Mouvement Radical) et le maire de Bordeaux, Pierre Hurmic. Les lieux de déploiement précis de la demi-compagnie de CRS ne sont pas encore connus.

  • 18/09/20 | Pascal Protano, élu président du syndicat des déchets de la Dordogne

    Lire

    Le syndicat mixte des déchets de la Dordogne (SMD3) a élu mardi 15 septembre son nouveau président. Il s'agit de Pascal Protano, maire de Coursac et deuxième vice président de l'agglomération périgourdine. Il est en charge de la gestion des déchets depuis sept ans et devra notamment gérer la mise en route des poubelles incitatives sur l'ensemble du département. Francis Colbac, demeure premier vice-président du SMD3. Pascal Protano a obtenu avec 46 voix sur 65 votants.

  • 18/09/20 | Charente-Maritime : l'apprentissage à la cote!

    Lire

    Après une hausse l'an dernier, les CFA du 17 confirment leur attractivité avec une nouvelle hausse de 6% des inscriptions en cette rentrée. Les aides de l’Etat pour l’embauche d’un apprenti ont contribué à cette dynamique. 1 958 apprentis font actuellement leur rentrée au CFA sur Lagord et Saint-Germain-de-Lusignan. Il reste des places. La Chambre des Métiers et le CFA organisent un Job Dating Alternance mercredi 16 septembre de 14h à 17h. Plus de 600 offres en apprentissage sont à pourvoir.

  • 18/09/20 | Prime COVID dans le Lot-et-Garonne

    Lire

    Le Département de Lot-et-Garonne vient de débloquer une enveloppe d’un million d’euros pour le versement d’une prime aux personnels des Services d’Aide et d’Accompagnement à Domicile (SAAD) et des Etablissements Sociaux et Médico-Sociaux (ESMS). Cela représente 1 000 € en taux plein, pour les 2 000 salariés de ce secteur d'activités. Les modalités d’attribution des subventions du Département au SAAD pour financer cette prime seront alignées sur celles de la Caisse Nationale de Solidarité et de l’Autonomie (CNSA).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Un flocon vert se pose sur La Pierre Saint-Martin

09/02/2017 | La station de ski béarnaise est la première des Pyrénées à recevoir un label saluant « l’engagement durable des destinations touristiques de montagne »

 La Pierre Saint-Martin : une reconnaissance supplémentaire pour une station qui entend se soucier de son environnement

En altitude, c'est un peu l’équivalent du Pavillon bleu qui est attribué aux plages. Depuis le début de l’année, La Pierre Saint-Martin est la première station de ski des Pyrénées à bénéficier du label Flocon vert. Décerné par l’association Mountain Riders, celui-ci garantit « l’engagement durable des destinations touristiques de montagne ». Il salue les efforts qu’elles déploient dans de multiples domaines : économies d’énergie, gestion de l’eau, transports, accueil des handicapés etc. Cette reconnaissance fait suite à une longue liste d’actions. Car, ici, on veut penser à l’avenir.

Respect de l’environnement et bonnes pratiques sociales : telles sont les valeurs sur lesquelles s’appuie Mountains Riders pour attribuer son Flocon Vert. Le label créé par cette association à qui l'on doit l'Eco-guide des stations de montagne est récent. Pour le moment, seules Less Rousses, Châtel , Chamrousse et La Pierre Saint-Martin le possèdent en France. Sans oublier Villars, en Suisse.

Eau, énergie, déchets, paysages, entre autres critères

Pas moins d’une trentaine de critères ont été définis pour son attribution. Il s'agit d'abord de récompenser  une action menée au niveau communal, en l'occurence à Arette. Ce qui implique un travail d’équipe réalisé entre divers acteurs : élus locaux, entreprise, commerçants, office du tourisme, services de sécurité... Tout ce que l'on appelle les "forces vives" du territoire.

Le Flocon vert touche également à plusieurs grands domaines. Pour l’obtenir, on réfléchit aussi bien à l’urbanisme et à la biodiversité qu’au tri des déchets et à l’éclairage. La mobilité douce y a son importance, tout comme les paysages, la production des énergies renouvelables et l’accueil des familles. Bref, on fait feu de tout bois pour tenter d’atteindre une sorte d’excellence touristique, avec en prime des bonus liés notamment au déneigement, à l’éco-consommation d’eau et à l’accueil de classes de découverte.

On n'est pas ici entre doux rêveurs. L’initiative a reçu le soutien de partenaires de renom parmi lesquels figurent la Fondation Nicolas Hulot, l’Agence de l’eau Adour-Garonne ainsi que l’Agence de l’Environnement et de la maîtrise de l’énergie.

La suite d’une longue démarche

Toutes ces initiatives relèvent de ce que l'on peut appeler " l’altitude responsable " résume Laurent Dourrieu, le directeur de l’établissement public des stations d’altitude (EPSA). Cette structure est chargée de gérer en Béarn les stations de ski de Gourette et de La Pierre Saint-Martin, ainsi que le Petit train de la Rhune, qui est ouvert de mai à octobre au Pays Basque.

 " Le Flocon Vert fait suite à une série d’actions déjà développées par l’EPSA. Depuis 2002, notre établissement a obtenu des certifications dans les domaines de la qualité, de la sécurité, de l’environnement et de la gestion des énergies ". 

La démarche est exigeante. Car les contrôles ont lieu deux fois par an. Mais elle fait de l’EPSA la première entreprise française de domaines skiables à bénéficier de ces quatre reconnaissances, et la première d’Aquitaine, toutes activités confondues, selon les bases de données de l’AFNOR.

Des dameuses aux lombrics

A La Pierre-Saint-Martin,  l’EPSA ainsi mis en place un système de management de l’énergie qui permet de savoir combien on consomme en électricité. "On n'utilise que ce qu’il faut ". La vitesse des télésièges est par exemple modifiée en fonction de l’affluence. Des chauffages radiants, avec horloge, sont installés dans les cabanes de remontées mécaniques", détaille Jacques Poulou, responsable qualité-sécurité-environnement-énergie.

D’autres systèmes permettent de produire avec moins d’énergie le mètre cube de neige de culture, ou encore de récupérer les eaux pluviales alimentant le lac qui sert de réserve. " 30 à 40% de son volume provient de là. C’est rare dans les stations de ski ".

Le carburant qui alimente les dameuses est de même surveillé. " On optimise les trajets des machines. C’est une avancée colossale. Car il y a 10 ans, les dameurs qui allaient sur les pistes pouvaient repasser plusieurs fois au même endroit ".

" La technologie nous aide beaucoup dans tous ces secteurs "reconnait Laurent Dourrieu, avant d’évoquer également le tri sélectif des déchets, ou encore les toilettes sèches installées à 1 900 mètres d’altitude avec un terreau dans lequel des lombrics travaillent d’arrache-pied. " Cela fonctionne très bien ".

Des écoliers par centaines

Dans une vallée du Barétous où plusieurs associations se mobilisent pour accompagner  les handicapés sur les pistes, il est également difficile de ne pas parler du ski scolaire. " Chaque saison, l’EPSA accueille 1000 écoliers du primaire, en liaison avec l’inspection d’académie. Nous sommes là pour faire découvrir la montagne à des gamins qui n’y ont jamais mis les pieds ". Ces derniers viennent de toutes les Pyrénées-Atlantiques. La Pierre-Saint-Martin reçoit 40% d’entre eux.

Le réseau de bus mis en place par le Conseil départemental au départ de plusieurs villes mérite également attention. " Nous espérons que le Conseil régional, qui aura la charge des transports interurbains à partir du 1er septembre prendra le relais ".

Un territoire qui cultive l’esprit d’équipe

La station de Gourette aura-t-elle, elle aussi, un jour son flocon vert ? " Le diagnostic initial l’a également concernée. La municipalité des Eaux-Bonnes a souhaité prendre un peu plus de temps pour organiser ce label. Mais ils sont motivés pour cette candidature " indique Laurent Dourrieu. Tout en rappelant l’intérêt de la démarche.

 " Même si on travaille déjà beaucoup ensemble, cela crée un esprit d’équipe. Cela nous amène aussi à nous interroger sur la vision que l’on a d’un territoire et sur la manière de le faire progresser... Il s’agit de tout sauf de green-washing. Ce travail s’inscrit complètement dans la logique du plan montagne mis en place par le Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques. Le but est de construire les stations d’altitude de demain : responsables, éco-citoyennes, durables, fonctionnant en toutes saisons et dialoguant de façon harmonieuse avec leur environnement. Car, pour nous, le changement climatique, c’est maintenant ».

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
43346
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !