aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

26/03/17 : Dordogne : le nombre de demandeurs d'emplois sans aucune activité est en baisse au mois de février. 20 900 personnes sans activité sont inscrites à Pole emploi. Cette diminution concerne les moins de 25 ans (-1 %) et les plus de 50 ans (-1,4 %).

26/03/17 : Philippe Poutou, candidat à la présidentielle pour le NPA, tiendra un meeting à Terrassion Lavilledieu, le lundi 3 avril. Il est le deuxième candidat à venir battre la campagne en Dordogne, après Jean-Luc Mélenchon.

26/03/17 : Charente-Maritime : le nombre de demandeurs d'emploi s'établit à 56 720 à la fin février, soit +0,6% d'inscrits en un mois. En revanche, le nombre de demandeurs sans aucune activités (cat.A) a baissé de 5% ces douze derniers mois.

25/03/17 : Charente-Maritme : lors de la session de printemps le 24 mars, les élus du Département ont adopté une motion à l'intention de la Région, concernant leurs inquiétudes vis-à-vis du transfert de la gestion des transports et du sort des salariés.

24/03/17 : La Rochelle : "victime" du succès de son équipe en tête du Top 14 : le stade Marcel-Deflandre affiche complet sur tous ses matchs jusqu'à la fin de saison. Le Stade Rochelais prévoit d'ouvrir 1000 places de plus pour la saison prochaine, dès avril.

21/03/17 : Promotion remarquée pour le marmandais Matthias Fekl qui succède à Bruno Le Roux, ministre de l'Intérieur poussé à la démission par F.Hollande et B.Cazeneuve à la suite des révélations sur l'emploi de ses filles à l'assemblée entre 2009 et 2016

20/03/17 : Le vélo-tourisme de Charente-Maritime a reçu 3 récompenses au salon Destination Nature ce week-end à Paris : la VélOdyssée et la route du Canal des 2 Mers pour les trophées "Itinéraires" et le 1erPrix "Destination Vélo" pour l'ensemble du département

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 26/03/17 | Légère hausse du chômage en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Le nombre de demandeurs d'emplois a augmenté en Nouvelle-Aquitaine de +0,5% entre janvier et février, avec 500 470 inscrits, toutes catégories confondues, soit +1,1% en un an. La Gironde enregistre le plus grand nombre de chômeurs, avec 147 880 chômeurs, soit une hausse de +2,6% en un an. La Creuse enregistre le plus forte baisse d'inscriptions, avec -2,6%. Le nombre de demandeurs d'emploi sans aucune activité a baissé en Corrèze (-8%), Charente (-6,6%) et Charente-Maritime (-5%) en 12 mois.

  • 21/03/17 | Ford: deux groupes de travail

    Lire

    Le comité de suivi du site Ford Aquitaine Industries (FAI) de Blanquefort réuni en préfecture en présence de la direction, des représentants du personnel et des collectivités a fait un point d’étape sur la situation et décidé la création de 2 groupes de travail l'un visant à rechercher des pistes d’améliorations de la compétitivité du site en vue de l’obtention de nouveaux produits, l'autre à aborder la diversification de l’usine vers l’électrification des véhicules. Les activités d'entreprises implantées dans la région et spécialisées dans ce domaine ont été présentées à Ford Europe.

  • 21/03/17 | Le premier ministre salue une rénovation urbaine à Pau

    Lire

    Bernard Cazeneuve, le premier ministre, a été accueilli lundi à Pau pour accompagner le lancement d'un important projet de rénovation urbaine. Celui-ci concerne le quartier populaire de Saragosse où 127 millions d'euros vont être investis sur 8 ans, dont 39 millions accordés par l'Etat. 1448 logements seront requalifiés et 1468 résidentialisés. 258 logements étant créés ainsi que 78 logements sociaux. Bernard Cazeneuve a également salué le dynanisme de l'Université de Pau et des Pays de l'Adour, labellisée I-Site pour ses spécialités dans l'énergie et l'environnement.

  • 19/03/17 | La Rochelle : début de chantier pour un futur centre de performance sportif

    Lire

    La Rochelle aura bientôt un centre de performance sportif pour son équipe de rugby, le Stade Rochelais. A la fois lieu de formation, d’entraînement, de vie du club et pôle santé, il accueillera d’autres sports comme le Pole France Voile ou le rugby fauteuil. La première pierre a été posée le 18 mars, en présence du secrétaire d’Etat aux sport Thierry Braillard.Les joueurs ont signé à cette occasion un partenariat avec la préfecture pour mener des actions de prévention routière auprès des jeunes.

  • 18/03/17 | Week-end musées Télérama en Dordogne

    Lire

    Les 18 et 19 mars, le site-musée Vesunna et le Musée d’art et d’archéologie du Périgord à Périgueux participent à l'opération « Week-end musées Télérama ».Au Musée d’art et d’archéologie du Périgord : accès aux collections et à l'exposition temporaire d'Anne Slacik "L'eau et les rêves", jeux de piste, jeux de société. A Vesunna, accès au site et à 15 h, dernières visites commentées de l’exposition" Ils sont Food ces Romains!" avant démontage. Entrée libre pour 4 personnes sur présentation du « pass » présent dans « Télérama » des 8 et 15 mars.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Environnement | Un flocon vert se pose sur La Pierre Saint-Martin

09/02/2017 | La station de ski béarnaise est la première des Pyrénées à recevoir un label saluant « l’engagement durable des destinations touristiques de montagne »

 La Pierre Saint-Martin : une reconnaissance supplémentaire pour une station qui entend se soucier de son environnement

En altitude, c'est un peu l’équivalent du Pavillon bleu qui est attribué aux plages. Depuis le début de l’année, La Pierre Saint-Martin est la première station de ski des Pyrénées à bénéficier du label Flocon vert. Décerné par l’association Mountain Riders, celui-ci garantit « l’engagement durable des destinations touristiques de montagne ». Il salue les efforts qu’elles déploient dans de multiples domaines : économies d’énergie, gestion de l’eau, transports, accueil des handicapés etc. Cette reconnaissance fait suite à une longue liste d’actions. Car, ici, on veut penser à l’avenir.

Respect de l’environnement et bonnes pratiques sociales : telles sont les valeurs sur lesquelles s’appuie Mountains Riders pour attribuer son Flocon Vert. Le label créé par cette association à qui l'on doit l'Eco-guide des stations de montagne est récent. Pour le moment, seules Less Rousses, Châtel , Chamrousse et La Pierre Saint-Martin le possèdent en France. Sans oublier Villars, en Suisse.

Eau, énergie, déchets, paysages, entre autres critères

Pas moins d’une trentaine de critères ont été définis pour son attribution. Il s'agit d'abord de récompenser  une action menée au niveau communal, en l'occurence à Arette. Ce qui implique un travail d’équipe réalisé entre divers acteurs : élus locaux, entreprise, commerçants, office du tourisme, services de sécurité... Tout ce que l'on appelle les "forces vives" du territoire.

Le Flocon vert touche également à plusieurs grands domaines. Pour l’obtenir, on réfléchit aussi bien à l’urbanisme et à la biodiversité qu’au tri des déchets et à l’éclairage. La mobilité douce y a son importance, tout comme les paysages, la production des énergies renouvelables et l’accueil des familles. Bref, on fait feu de tout bois pour tenter d’atteindre une sorte d’excellence touristique, avec en prime des bonus liés notamment au déneigement, à l’éco-consommation d’eau et à l’accueil de classes de découverte.

On n'est pas ici entre doux rêveurs. L’initiative a reçu le soutien de partenaires de renom parmi lesquels figurent la Fondation Nicolas Hulot, l’Agence de l’eau Adour-Garonne ainsi que l’Agence de l’Environnement et de la maîtrise de l’énergie.

La suite d’une longue démarche

Toutes ces initiatives relèvent de ce que l'on peut appeler " l’altitude responsable " résume Laurent Dourrieu, le directeur de l’établissement public des stations d’altitude (EPSA). Cette structure est chargée de gérer en Béarn les stations de ski de Gourette et de La Pierre Saint-Martin, ainsi que le Petit train de la Rhune, qui est ouvert de mai à octobre au Pays Basque.

 " Le Flocon Vert fait suite à une série d’actions déjà développées par l’EPSA. Depuis 2002, notre établissement a obtenu des certifications dans les domaines de la qualité, de la sécurité, de l’environnement et de la gestion des énergies ". 

La démarche est exigeante. Car les contrôles ont lieu deux fois par an. Mais elle fait de l’EPSA la première entreprise française de domaines skiables à bénéficier de ces quatre reconnaissances, et la première d’Aquitaine, toutes activités confondues, selon les bases de données de l’AFNOR.

Des dameuses aux lombrics

A La Pierre-Saint-Martin,  l’EPSA ainsi mis en place un système de management de l’énergie qui permet de savoir combien on consomme en électricité. "On n'utilise que ce qu’il faut ". La vitesse des télésièges est par exemple modifiée en fonction de l’affluence. Des chauffages radiants, avec horloge, sont installés dans les cabanes de remontées mécaniques", détaille Jacques Poulou, responsable qualité-sécurité-environnement-énergie.

D’autres systèmes permettent de produire avec moins d’énergie le mètre cube de neige de culture, ou encore de récupérer les eaux pluviales alimentant le lac qui sert de réserve. " 30 à 40% de son volume provient de là. C’est rare dans les stations de ski ".

Le carburant qui alimente les dameuses est de même surveillé. " On optimise les trajets des machines. C’est une avancée colossale. Car il y a 10 ans, les dameurs qui allaient sur les pistes pouvaient repasser plusieurs fois au même endroit ".

" La technologie nous aide beaucoup dans tous ces secteurs "reconnait Laurent Dourrieu, avant d’évoquer également le tri sélectif des déchets, ou encore les toilettes sèches installées à 1 900 mètres d’altitude avec un terreau dans lequel des lombrics travaillent d’arrache-pied. " Cela fonctionne très bien ".

Des écoliers par centaines

Dans une vallée du Barétous où plusieurs associations se mobilisent pour accompagner  les handicapés sur les pistes, il est également difficile de ne pas parler du ski scolaire. " Chaque saison, l’EPSA accueille 1000 écoliers du primaire, en liaison avec l’inspection d’académie. Nous sommes là pour faire découvrir la montagne à des gamins qui n’y ont jamais mis les pieds ". Ces derniers viennent de toutes les Pyrénées-Atlantiques. La Pierre-Saint-Martin reçoit 40% d’entre eux.

Le réseau de bus mis en place par le Conseil départemental au départ de plusieurs villes mérite également attention. " Nous espérons que le Conseil régional, qui aura la charge des transports interurbains à partir du 1er septembre prendra le relais ".

Un territoire qui cultive l’esprit d’équipe

La station de Gourette aura-t-elle, elle aussi, un jour son flocon vert ? " Le diagnostic initial l’a également concernée. La municipalité des Eaux-Bonnes a souhaité prendre un peu plus de temps pour organiser ce label. Mais ils sont motivés pour cette candidature " indique Laurent Dourrieu. Tout en rappelant l’intérêt de la démarche.

 " Même si on travaille déjà beaucoup ensemble, cela crée un esprit d’équipe. Cela nous amène aussi à nous interroger sur la vision que l’on a d’un territoire et sur la manière de le faire progresser... Il s’agit de tout sauf de green-washing. Ce travail s’inscrit complètement dans la logique du plan montagne mis en place par le Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques. Le but est de construire les stations d’altitude de demain : responsables, éco-citoyennes, durables, fonctionnant en toutes saisons et dialoguant de façon harmonieuse avec leur environnement. Car, pour nous, le changement climatique, c’est maintenant ».

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
5128
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !