Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Entre les lignes: Un Petit livre du climat pour préparer l'avenir

12/07/2016 | Dans le Petit livre du climat, coécrit avec Patrice Martin, Frédéric Dufourg pose un regard pédagogue sur le changement climatique... et les manières d'y survivre.

Frédéric Dufourg

Pourrons-nous vivre demain comme nous le faisons aujourd'hui ? La question fait peur, mais mérite d'être posée. Dans son Petit Livre du Climat (l'Esprit du temps, juin 2016) coécrit avec Patrice Martin, Frédéric Dufourg s'interroge sur l'imminence du changement climatique, et sur ses conséquences sur la vie humaine. Riche en idées innovantes, hostile à tout défaitisme, l'ouvrage relève le défi d'une écriture pédagogique. Objectif principal pour l'auteur : éveiller, expliquer, et préparer l'après.

« J'ai voulu faire un livre facile d'accès, un peu comme le petit livre rouge de Mao » commence Frédéric Dufourg, rieur, avant de tempérer : « Je ne suis pas maoïste. Mais je voulais faire un livre simple, usuel » Pour le Petit livre du climat, le journaliste et éditeur installé à Bazas a fait de la clarté sa priorité. Et pour cause : faire passer son message est pour lui indispensable. « Le changement climatique est un défi bien plus vital que les gens ne le croient » s'anime-t-il « On a tendance à le minimiser parce qu'il n'arrive pas immédiatement, là tout de suite. D'une certaine manière, les gens sont tenté de penser « C'est dans trente ans, on s'en fout » Mais il s'agit d'une étape cruciale, même si elle paraît lointaine ».

Comme beaucoup de scientifiques, Frédéric Dufourg ne pense plus aujourd'hui que le changement climatique puisse être évité. L'important est de s'y préparer – en cessant, si possible, de s'enferrer dans les mêmes erreurs. C'est en cela que le livre porte une mission : celle d'aider à comprendre le changement qui vient plutôt que de se réfugier dans la peur ; de montrer, aussi, qu'une autre vie est possible. C'est là l'épine dorsale de ce petit manuel, qui, chapitre après chapitre, analyse en détail les effets de cette métamorphose sur l'organisation humaine.

« Le progrès viendra du Tiers-monde »Tous les aspects de la vie quotidienne sont abordés. De l'écoconstruction à l'alimentation, touchée selon les auteurs par la « folie de la mondialisation », en passant par l'énergie et les transports, le livre propose un éventail de solutions alternatives. Avec, toujours, une idée directrice : revenir à un mode de vie simple, plus proche de nos besoins, n'a jamais été aussi nécessaire. Le propos se double d'une étude, chiffres du ministère de l'Environnement et du GIEC à l'appui, de l'histoire du changement climatique – amorcé au 19e siècle avec l'exploitation du charbon. Et se fait parfois politique.

« La France a souffert d'immobilisme. Dans bien des domaines, elle est en retard», souligne Frédéric Dufourg, pour qui les comparaisons européennes se font souvent à notre désavantage : l'Espagne nous devance sur la réhabilitation des logements, la Slovaquie se dote de champs éoliens colossaux, l'Allemagne exploite le transport fluvial alors que les canaux français restent, eux, relativement délaissés. Il diagnostique une réticence du pays, freiné à la fois par le poids de l'industrie en place et par son incapacité à prendre pleinement conscience des enjeux. « Nous sommes en train de nous faire doubler par le Tiers-monde. Ces pays innovent bien plus que nous aujourd'hui. C'est par eux que viendra le changement »

 Le ton n'est pas catastrophiste pour autant. Plutôt que de déclin, le livre parle de défi « Il vaut mieux préparer le jeune public » insiste Frédéric Dufourg. La portée du livre, il le revendique, est surtout éducative. Son passé enseignant et ses publications antérieures, toujours liées à la citoyenneté, qu'elles parlent d'Europe, de diplomatie ou d'hymnes nationaux, le confirment. « Je suis encore persuadé que si l'on veut améliorer le monde, ce sera par l'éducation » Bordeaux Métropole, qui a choisi de fournir son livre à ses enseignants dans le cadre de Juniors du Développement durable, semble l'avoir entendu.

Joséphine Duteuil
Par Joséphine Duteuil

Crédit Photo : Frédéric Dufourg

Partager sur Facebook
Vu par vous
50695
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !