Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 25/02/18 | Charente-Maritime et Deux-Sèvres font Chambres communes

    Lire

    Les deux Chambres d'Agriculture de Charente-Maritime et des Deux-Sèvres ont fusionné leurs services en janvier. En fait de fusion, il s'agit plus exactement d'une "mutualisation" de moyens à travers le regroupement des services. Les 180 agents des Deux-Chambres travaillent désormais pour les deux départements, de façon complémentaires : le 17 apportera son expertise en maraîchage au 79, qui apportera son expertise en élevage. L'accueil du public et les antennes locales ne changent pas.

  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Une association pour préserver la rivière Dordogne

27/03/2013 | L'association Initiative Biosphère Dordogne vient d'être créée. Elle est dotée de sept millions d'euros.

La rivière Dordogne à Castelnaud La Chapelle

L'association Initiative Biosphère a été créée en début d'année pour permettre de concilier l'activité hydroélectrique avec les différents usages de la rivière et les enjeux écologiques. Dotée de sept millions d'euros, elle intervient sur l'ensemble du bassin de la Dordogne pour mener à bien des études, des recherches sur les cours d'eau, des expérimentations. Au début du mois de mars, une convention a été signée à Périgueux avec EDF dans laquelle elle s'engage à hauteur de 2,6 millions d'euros sur trois ans.

En Juillet dernier, le bassin versant de la rivière Dordogne, a été classé réserve mondiale de Biosphère par l'Unesco. Cette reconnaissance, fruit du travail mené depuis vingt ans  par Epidor, avec la population, les usagers, récompense les actions mises en oeuvre ces dernières années en matière de développement durable, de protection des milieux aquatiques. En début d'année, l'asscociation Initiative Biosphère voit le jour. Son principal objectif est de concilier activité économique, bien être social tout en préservant la nature. Sur le haut bassin de la rivière Dordogne, on trouve de nombreux ouvrages hydroélectriques. Ceux -ci peuvent occasionner des pertubations sur les milieux aquatiques : par exemple, ils peuvent gêner la migration de certaines espèces de poissons.

Limiter les impactsDepuis de nombreuses années, EDF, principal exploitant de ces barrages, et Epidor (établissement public territorial du bassin de la Dordogne) travaillent en partenariat pour limiter les impacts de ces ouvrages sur les milieux et sur certaines activités (pêche, canoë et baignade) Epidor et EDF ont souhaité renforcer leurs liens par l'intermédiaire de l'association Initiative Biosphère Dordogne. Elle est présidée par Bernard Cazeau. Son conseil d'administration est composé d'élus de Gironde, de Dordogne, du Lot, de la Corrèze, du Cantal et du Puy -de- Dôme. Début mars, Bernard Cazeau, président du Conseil général de la Dordogne, et Roland Decoux, directeur de l'Unité de production centre d'EDF, signaient une convention dans laquelle EDF s'engage à hauteur de 2,6 millions sur trois ans. Cette participation financière permettra de boucler une enveloppe globale de 7 millions d'euros. L'Agence de l'eau apportera le même montant et le reste sera à la charge des collectivités. Cette convention doit permettre d'engager des travaux destinés à concilier l'activité hydroélectrique avec les enjeux environnementaux. Les premiers chantiers sont attendus cette année. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
1032
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !