Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/06/18 : Ce 19 juin, l’état de catastrophe naturelle, a été reconnu pour les communes de Salies-de-Béarn et des Eaux-Bonnes (Gourette) pour les inondations des 12 et 13 juin 2018. Les autres demandes seront examinées le 3 juillet prochain.

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

Arte Flamenco 2018 - du 2 au 7 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/06/18 | Carte judiciaire : échappée Paloise

    Lire

    La Cour d'appel de Pau échappera visiblement au recalibrage de la carte des cours d'appel sur celles des régions administratives prévues dans le projet de loi de programmation pour la justice, examiné au Sénat en octobre, selon une information délivrée par une délégation du ministère de la Justice. Traduction : elle continuera à traiter les affaires des Hautes Pyrénées, des Landes et des Pyrénées Atlantiques. Le tribunal d'instance d'Oloron, lui, fusionnera et deviendra une chambre délocalisée de Pau, perdant ainsi l'autonomie de sa juridiction.

  • 20/06/18 | Marché et pique-nique de producteurs à Lormont

    Lire

    Dimanche 24 juin de 10h à 17h les producteurs du Drive Fermier Gironde organisent leur 2ème marché au Château de Valmont: vente directe de produits fermiers locaux, restauration dans un esprit pique-nique, baptêmes de poneys (10h-12h) et animaux de la ferme (14h-16h)! Au menu : canard ou burgers de la Ferme Gauvry, assiettes de légumes et samoussas du Jardin des Demoiselles, salades de pâtes et sandwiches de la Ferme de Fontaud, pâtisseries de la Ferme de Martineaux, cerises et jus de fruits des Coteaux des Fargues, bières et limonades de la Brasserie Saint-Léon et les vins du Château Marceaux.

  • 20/06/18 | Un nouveau topoguide de randonnée pour la Charente-Maritime

    Lire

    Charente Maritime Tourisme vient d'éditer une nouvelle version de son topoguide de randonnée. Avec la Fédération française de randonnée, elle a sélectionné 37 chemins les plus emblématiques du département, sur les 350 circuits existants (soit 3500 km balisés). Le territoire est notamment traversé par 5 itinéraires de Grandes Randonnées (GR), les GR36, 360, 4 et 655, ce dernier étant une chemin de Compostelle. Le GR8, de l'Estonie au Portugal, y sera bientôt prolongé.

  • 20/06/18 | Pyrénées-Atlantiques: des mesures pour les agriculteurs sinistrés

    Lire

    Suite aux intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques, plusieurs mesures sont mises en œuvre à destination des agriculteurs: ouverture des démarches de reconnaissance de calamité agricole et catastrophe naturelle, numéro vert pour permettre aux agriculteurs en grande difficulté de se faire connaître (0 800 620 069), évaluation des sinistres auprès des 7 500 éleveurs du département et des organismes de défense des signes officiels de qualité, ou encore organisation de missions d’enquête pour établir et reconnaître les sinistres. Infos : www.pa.chambagri.fr

  • 19/06/18 | Thalys : de nouvelles lignes au départ de Bordeaux

    Lire

    C'est la compagnie ferroviaire Thalys qui l'a annoncé directement ce mardi 19 juin : un aller-retour par semaine, sans arrêt, entre Bordeaux et Bruxelles tous les samedi sera proposé à partir du mois de juin 2019. Deux autres allers-retours quotidiens ont aussi été annoncés à des échéances plus courtes. À compter d'avril 2019, vous pourrez donc voyager en Thalys au départ de Bordeaux vers Amsterdam, Rotterdam, Anvers, Bruxelles, Roissy et Marne-la-Vallée. Enfin, Thalys a annoncer la révision de ses 26 rames à horizon 2022.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Une expérience singulièrement réussie: Amir Reza Koohestani

26/11/2007 |

Amir Reza Koohestani

De passage à Bordeaux après une prestation remarquée au festival d'Automne parisien, l'iranien Amir Reza Koohestani nous a offert avec son spectacle Recent experiences un grand moment de théâtre entre épure et élégance. L'apanage d'un jeune maître du théâtre - il n'a que 29 ans - qui nous fait partager dans cette adaptation d'un texte canadien, le cycle lancinant et écrasant de vies vouées à un déterminisme tragique sur quatre générations.

Voici une nouvelle vision du monde du Proche et Moyen Orient, après celle du metteur en scène libanais Rabih Mroué, où la violence prend la forme pernicieuse de la désillusion.

Des êtres et des vies

Pour évoquer ces vies abimées, Amir Reza Koohestani préfère se passer d'artifices. Une table en bois rectangulaire et des personnages assis autour ou dans le public, qui racontent, avec leur seule expression du visage ou par un geste de la main, toute la tension accumulée au cours de leurs existences. Des histoires qui commencent pourtant bien mais qui finissent inexorablement frappées par les mêmes coups du sort, laissant ces femmes et ces hommes se débattre avec ce qu'ils appellent l'énergie du désespoir. C'est un cycle qui se joue devant nous, un éternel renoncement de ces habitants de Téhéran. Sur scène rien ne bouge. Pas d'éclats de voix, pas de gestes brusques, juste des êtres qui constatent et attendent. Certains la fin de leur vie, d'autres l'amour, l'argent ou l'arrêt du temps. 107 années de résignations et des images qui défilent à mesure que le temps passe, de la très belle déclaration d'amour datant de 1900 à la dernière réunion de famille en 2007, où fantômes et êtres de chairs se retrouvent pour une dernière prière.

Une langue envoûtante


Une expérience singulièrement réussie: Amir Reza KoohestaniDe cette pièce on conservera avant tout le souvenir de la langue, musicale, envoûtante. En perse, surtitré en français, le spectacle renoue avec une tradition littéraire du théâtre et offre un espace de rencontre inattendu entre la sobriété d'une mise en scène reposant sur le travail des comédiens et de la langue et la modernité d'un discours inscrit dans une réalité contemporaine. Le noir que portent ces femmes, c'est la noirceur de toute une génération d'iraniens enfermés par l'Histoire et un certain désespoir. Mais c'est également une empreinte génétique, marque indélébile du destin, laissée par la première femme narratrice en guise de testament aux générations qui suivront: « Ma bouche est noire à l'intérieur. Noire comme une éclipse solaire. Noire comme le trou d'où nous venons tous. » Si la mélancolie est ici prééminente, ce qui fait la force de cette pièce tient au fait qu'à aucun moment elle ne franchit la limite du mélodramatique. Plongé dans cet univers aux contours noirs et or, on se laisse happer par ces visages à la beauté sereine et l'on se réjouit. D'être là, de profiter de cet instant hors du temps alors que tout nous y accroche. D'admirer des comédiens d'exception, à la maitrise du corps parfaite. D'écouter ces silences et cette langue étrangère alors si expressive. Et l'on s'interroge. Sur la situation actuelle en Iran, sur ce qui a motivé l'auteur dans l'adaptation de ce texte canadien de Nadia Ross et Jacob Wren à sa propre culture. Nous parle t-il d'universalité derrière le voile de ces femmes? Si l'ampleur du malaise ne peut être comparé sur le plan politique, peut-être pouvons nous trouver dans cette humanité chamboulée, certaines souffrances communes, certains doutes fondamentaux et existentiels que nous connaissons tous. Et alors, assis autour de cette table, l'épopée de ces gens ordinaires prend soudain tout son sens ; elle nous rappelle qu'au bout du compte nous appartenons tous à une seule et même communauté, marquée par le sceau du hasard et à l'issue plus que certaine.

Hélène Fiszpan

 

Partager sur Facebook
Vu par vous
258
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
2 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
joël aubert | 26/11/2007

Ah!quelle bonne idée d'avoir fait cette coquille...aujourd'hui corrigée.

SAVIN | 26/11/2007

Passer de la langue au lange, il y a symbole... ou pure coquille de saisie? Même si ce n'est que cela, il est impératif que la fonction de la mère, pour la démocratie et le futur adulte ne se limite pas aux tâches maternelles, mais participe à l'éveil de l'intelligence et la construction de l'être.
A partir d'une coquille ...

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !