Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/02/18 : Samedi, Colère 24 signe son retour sur les routes de Dordogne. Le mouvement organise une opération escargot sur la RN 21 et un défilé dans le centre-ville Périgueux. Le premier rassemblement, le 27 janvier, avait mobilisé près de 600 manifestants.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

15/02/18 : Armel de la Bourdonnaye, ingénieur général des ponts, des eaux et des forêts, a été nommé recteur de l'Académie de Poitiers hier lors du Conseil des ministres. Diplômé de Polytechnique, il a été à la tête de l'ENPC et de Centrale à Nantes.

15/02/18 : Charente-Maritime: la ville de Jonzac a inauguré hier un nouveau concept de passage piéton réalisé en 3D sur la chaussée. L'illusion d'optique donnant un effet de volume aux bandes blanches doit inciter les automobilistes à ralentir,espère la mairie.

14/02/18 : Les agriculteurs béarnais ne décolèrent pas quant à la réforme des zones défavorisées. Après avoir bloqué l'agglomération paloise jeudi 8 et mardi 13 février, 150 tracteurs mènent de nouveau une large opération escargot ce 14 février.+ d'info

14/02/18 : Dans le cadre du partenariat entre la Région et le Bezirk de Moyenne-Franconie (Land de Bavière Allemagne), 20 entreprises néo-aquitaines de l'agriculture bio participent du 14 au 17 février, au grand salon européen «Biofach» à Nuremberg en Allemagne

14/02/18 : Charente-Maritime : Jean Baptiste Dagréou a été réélu à la présidence de la fédération de l'hôtellerie de plein air du département.

13/02/18 : Réforme des zones défavorisées: la FDESA 64 organisera toute la journée du mardi 13 février, une opération escargot dans l'agglomération paloise. "Un mode d'action qui symbolise la rapidité de réaction de l'Etat", commente le syndicat.

13/02/18 : Un bus GNV -Gaz Naturel pour Véhicule- en expérimentation dans l’Agglo d’Agen. Après le bus électrique en avril 2017, cette nouvelle expérimentation « permet de préparer la transition énergétique et répondre aux enjeux environnementaux.

13/02/18 : Quelle Europe pour la jeunesse ? Tel est le titre du café citoyen qu’organise la Maison de l’Europe de Lot-et-Garonne – CIED, le 15 février à 18h30, au Blue Fox Coffee, rue Montesquieu, à Agen. L’entrée est libre.

13/02/18 : Un numéro inédit de "Des racines et des ailes" consacré au Lot et la Dordogne, tourné cet été, sera diffusé sur France 3 mercredi 14 février à 20 h 55.

08/02/18 : Charente-Maritime : le conseiller départemental du canton de Tonnay-Charente et maire de Soubise, Robert Chatelier, est mort ce matin d'une crise cardiaque.Dominique Bussereau salue un "ardent défenseur de la ruralité et de l'agriculture charentaise"

08/02/18 : Bordeaux - La Maison du Vélo devient la Maison Métropolitaine des Mobilités Alternatives avec un rayon d’action élargi aux 28 communes de la Métropole et une ouverture à la promotion de tous les modes de déplacements doux et non plus seulement du vélo

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 16/02/18 | Crédit Agricole d'Aquitaine: des assemblées new look

    Lire

    Le Crédit Agricole d'Aquitaine innove à l'occasion de ces assemblées de caisses locales qui se tiennent cette année du 20 février au 23 mars. A Dax le 24 février, Marmande le 3 mars, Aire sur l'Adour le 10 mars les sociétaires pourront rencontrer des associations locales, des intervenants sur le thème de l'emploi et du digital. En outre, avec le souci de "connecter les jeunes aux valeurs du sociétariat" le Crédit Agricole d'Aquitaine lance une "web-série" "Chaque voix compte" interprétée part 8 jeunes recrutés via un casting Facebook : à découvrir sur @caavalefaire

  • 16/02/18 | En Dordogne, le rapport Spinetta sur l'avenir de la SNCF inquiète

    Lire

    Le rapport sur l’avenir de la SNCF préconise la fin des petites lignes ferroviaires. En Dordogne, toutes les lignes seraient peu ou prou concernées. Périgueux-Agen, Périgueux-Brive sont les plus menacées. Les Périgueux-Limoges et Périgueux-Bordeaux le sont moins, affichant des fréquentations honorables. Le président du Département appelle "les élus à se mobiliser contre un projet qui, s’il devait se concrétiser, contribuerait à aggraver l’isolement de la Dordogne et à détériorer les perspectives de développement."

  • 16/02/18 | Internet: 16 collectivités de la région récompensées

    Lire

    Le 8 février dernier, dans le cadre de la 19ème Cérémonie de remise du label national Territoire, Villes et villages internet, la Nouvelle-Aquitaine a vu 16 de ces collectivités récompensées pour leur action dans des politiques publiques numériques engagées. Six d'entre elles se sont particulièrement illustrées en matière de production de services publics numériques locaux, décrochant les 5 @, la plus haute des récompenses. Il s'agit d'Agen (47), de la communauté de communes de Parthenay-Gâtine (79), de Bassens (33), Bayonne (64), Boé (47) et Mérignac (33).

  • 15/02/18 | La justice manifeste à Bordeaux

    Lire

    Ils étaient plusieurs dizaines à se réunir ce jeudi sur les marches du Palais de Justice : les avocats bordelais ont répondu à l'appel national de mobilisation intersyndicale et interprofessionnelle. Principaux sujets d'inquiétude : la refonte de la carte judiciaire, une suppression des tribunaux d'instance et une numérisation accélérée des procédures, trois priorités semblant se dessiner dans le projet de réforme de la justice du gouvernement Macron. Plusieurs audiences ont été renvoyées en signe de protestation. Un mouvement similaire a eu lieu dans la journée devant les marches du tribunal de Libourne.

  • 15/02/18 | Les agriculteurs soutenus à l'unanimité par les élus du 64

    Lire

    Ce 15 février, les élus départementaux des Pyrénées-Atlantiques ont voté à l'unanimité une motion sur la réforme des zones défavorisées adressant ainsi 3 demandes fortes au Ministère de l'Agriculture. D'abord, la prise en compte "des anomalies de la carte établie le 20 décembre". Ensuite "que le zonage final réponde à l'objectif de conforter et pérenniser les exploitations d'élevage et de polyculture-élevage". Enfin, que les communes actuellement reconnues en piémont "préservent, à l'issue de ce chantier de révision, une reconnaissance de leurs handicaps particuliers, avec un niveau de soutien distinct".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Effets de tempête sur la Côte basque

10/02/2016 | Tous les regards étaient portés vers le Morbihan et le Finistère quand les Basques ont découvert que leur littoral avait été sérieusement malmené pendant la nuit. À Anglet et Saint-Jean-de-Luz.

Tempête Anglet

"Ça n'avait pas quand même pas la même intensité qu'en 2014", c'est le refrain que l'on entendait ce mardi soir d'Anglet à Hendaye. Ce ne sera sûrement pas l'avis de ce pauvre restaurateur de la plage du Métro à Tarnos qui a vu son établissement d'été effondré par la violence de tempête, ni le maire d'Anglet dont une partie des margelles qui recouvraient le parapet de la plage du Club reconstitué l'an dernier à nouveau à terre. Ajoutons-y le directeur de l'hôtel Atlanthal de Saint-Jean-de-Luz, Thomas Lacrouts qui a vu une fois de plus la baie vitrée de son établissement exploser sous l'effet d'une vague.

Certes le vent soufflait dans la nuit de lundi à mardi sur la Côte basque et beaucoup craignaient un peu de cette marée haute de coefficient 100 prévue vers 4 heures du matin. Mais les gens avaient les yeux rivés sur la Bretagne et le Morbihan. Biarritz, qui a désormais une certaine habitude du phénomène, après s’être renseigné auprès de ses services météo, avait fait ériger par ses services techniques une dune de sable et disposé ses soixante-dix sacs emplis d’1,4 t, de sable comme elle l’a déjà fait début janvier le long du casino. Et déclenché son « plan hors sec ». Fermeture de la route qui longe le littoral depuis l’Hôtel du Palais, jusque-là Côte des Basques avec un service de police municipale à l’entrée de ses accès. Au petit matin, l’ensemble de ces barrages avait fait leur preuve... Toutefois, la dune est mise à mal et dès la marée basse avec l’aide de bulldozers, elle est reconstruite.

tempête Biarritz fevrier 2016

À Anglet, le parapet de la plage du Club à nouveau descelléC'est le nord de la Côte basque, voire Tarnos, de l’autre côté de l’embouchure de l’Adour qui va prendre de plein fouet le plus fort de la bourrasque. Tout d’abord le petit restaurant de la plage du Métro à Tarnos qui s’écroule. De l’autre côté l’esplanade située en face du restaurant la Concha, des amas de bois et de bris divers recouvrent les lieux. Mais c’est plus au sud que les dégâts sont plus importants. Particulièrement sur une partie de la promenade littorale Victor-Mendiboure qui longe les plages d’Anglet sur 4,5 km. Vers la plage des Corsaires, les protections de brandes de bruyère tressée qui protège la végétation des tempêtes de sable sont arrachées et l’allée de béton recouverte de sédiments. Mais c’est à la hauteur de la petite plage du Club ou se trouve le local de l’Anglet Surf Club à la Chambre d’Amour que les dégâts sont encore plus visibles. Le parking est devenu une annexe de la plage et les margelles qui recouvrent le petit parapet sous la violence sont descellées, tout comme des bancs et des poubelles sont épars sur l’esplanade. Aussitôt en tout début de matinée, les services techniques établissent une frontière de barrières tout le long de la Chambre d’Amour, mais en début d’après-midi, les bourrasques redoublant elles sont couchées sur le sol. Une partie de ces margelles avaient été reconstruites suite aux tempêtes de 2014, à quelques mètres près

Bis repetita au centre de thalasso Helianthal de Saint-Jean-de-LuzL’Histoire se répète à Saint-Jean-de-Luz et particulièrement à l’hôtel Helianthal, victime privilégiée des intempéries ces derniers temps. Comme en 2014, les vagues ont fait voler en éclat la baie vitrée de son centre de thalassothérapie avec cette vue superbe sur le Fort de Socoa et la digue qui protège sa baie. Dès la fin du XVIIe siècle, des tempêtes, de plus en plus violentes, effritèrent peu à peu ces protections, emportant une partie de la dune, et Saint Jean-de-Luz fut rathlanthal tempêteégulièrement inondé. Afin de protéger la ville des raz-de-marée incessants, il fut décidé de construire un mur de garantie à l’emplacement de la brèche. Malheureusement cela ne devait pas suffire, car, régulièrement, le perré fut, soit renforcé, soit reconstruit comme en 1782 et 1823. C’est Napoléon III qui au milieu du XIXe siècle décida de fermer la baie en entreprenant des travaux de fermeture de la baie avec les constructions des digues de Socoa, de l’Artha et de Sainte-Barbe. Mais par fortes tempêtes si l’ancien mur de garantie dont le sommet fait office de promenade n’est jamais atteint par les flots, en revanche le centre de thalasso à même le niveau de la plage est sérieusement attaqué par des vagues de shore break (déferlante). Nicolas Lacrouts, le nouveau directeur d’Helianthal en a fait hier l’expérience. Mais les piscines couvertes de l’établissement devraient être à nouveau ouvertes jeudi s’il n’y avait pas à nouveau submersion cette nuit de mardi à mercredi. Mais des planches de protections avaient été posées dans l’après-midi pour les mieux protéger. Spectacle insolite dans l’après-midi, un véliplanchiste évoluant dans la baie...

Une conjonction qui fait craindre des inondations à BayonneEn milieu d’après-midi, la Ville de Bayonne a publié le communiqué suivant : « La conjonction de la hauteur d’eau importante liée au coefficient de la marée haute (107), l’effet de blocage par la houle, la surcote liée au vent et à la houle ainsi que les précipitations importantes attendues constituent les éléments favorables aux débordements des deux cours d’eau.
Autant de séquences, d’images, du Nord au Sud de la Côte basque qui ont tendance à se perpétrer, à s’installer. La lutte contre l’érosion du littoral, jusque là contenue, ne fait que commencer.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F. D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
23480
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !