Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/07/18 : Michèle Delaunay ancienne ministre et députée de la Gironde promue au grade de chevalier dans l'ordre de la Légion d'Honneur au titre du ministère des Solidarités et de la Santé avec mention de ses " 49 ans de services"

14/07/18 : Charente-Maritime: à partir du 16/07, un arrêté interdit le remplissage et la remise à niveau des mares de tonnes (chasse au gibier d'eau), sur la Curé-Sèvre Niortaise, le Mignon, les marais de Rochefort nord et sud et le marais bord de Gironde nord.

13/07/18 : Les 26, 27 et 28 juillet, le Tour de France fait étape dans le 64. Toutes les infos pratiques liés à ces 3 jours de présence ( accès, parking, circulation, accueils camping-car, passage de la caravane,etc )sont à retrouvées sur www.infotour64.com+ d'info

12/07/18 : Fierté au sein d'Aérocampus Aquitaine: la structure compte 100% de réussite à tous les BAC et BTS avec plus de 87% de mentions dont 56% de mentions B et TB. Parmi eux: Alisson Armatte est la major de France en BTS Aéronautique. Félicitations!

12/07/18 : Suite aux nouvelles analyses effectuées, l'ARS a autorisé la réouverture immédiate de la baignade à la Base de Loisirs du Marsan ce 12 juillet. La filtration naturelle du plan d'eau a suffit pour endiguer ce phénomène ponctuel.

11/07/18 : Sur demande de l'ARS, le lac de baignade de la base de loisirs du Marsan est fermé jusqu'à nouvel ordre. Des analyses ont révélé un taux de bactéries coliformes supérieur à la limite autorisée. De nouvelles analyses sont en cours.

11/07/18 : Au 1er semestre 2018 l'Aéroport de Bordeaux passe les 3M de voyageurs (+6,2%). Nouveau record en juin avec 669.000 passagers (+6,5%): +17,4% pour les vols internationaux (384.500 voyageurs) et pour le low cost. Le trafic national perd 5,5% et Paris 26,8%

07/07/18 : La visite du président de la République, Emmanuel Macron, en Dordogne, ce sera jeudi 19 juillet.Le chef de l’État devrait faire une halte à Périgueux avant de se rendre dans une commune rurale pour y parler du maintien des services publics.

06/07/18 : La Rochelle : les inscriptions sont ouvertes à l'université, au Technoforum, 23 av. A.Einstein, jusqu'au jeudi 19 juillet de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h00, et ce samedi de 9h à 16h30. Reprise des inscriptions le 23 août jusqu’au 14 septembre.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 20/07/18 | Accidentologie dans le Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Depuis le début de l’année 2018, 9 personnes ont perdu la vie sur les routes du département des Pyrénées-Atlantiques (contre 21 sur la même période en 2017). 369 accidents de la route (contre 387 à la même période en 2017), "principalement dus à des défauts de comportement du conducteur ou de maîtrise du véhicule" selon la Préfecture départementale, ont causé 428 blessés dont 133 blessés hospitalisés.

  • 20/07/18 | La métropole observe les étoiles

    Lire

    Si vous êtes un amateur de constellations, sachez qu'une nouvelle "Nuit des étoiles" se tiendra les 3, 4 et 5 août dans le cadre de l'été métropolitain entre la plaine des Biges (Saint-Médard), le parc des sports et de loisirs Colette-Besson (Martignas) et la forêt du Bourgailh (Pessac). De nombreuses animations sont au programme : observations, conférences d'astronomie, visite guidée du planétarium ou ballades nocturnes en forêt. Pour tout renseignement sur les horaires des différents rendez-vous, contactez l'association Ecosite du Bourgailh au 05 56 15 32 11.

  • 20/07/18 | Nouvelle-Aquitaine - Itasy: 10 ans de coopération fructueuse

    Lire

    La Région Nouvelle-Aquitaine est lauréate de l’appel à projets «Alimentation et Agriculture Durable» du ministère des Affaires étrangères pour sa coopération avec l’ONG Agrisud International à Madagascar. « La coopération décentralisée mise en place par la Nouvelle-Aquitaine dans la région d'Itasy a permis à cette dernière de se doter d’un centre régional de formation professionnelle agricole, de développer les infrastructures d'eau et d'assainissement ou de soutenir ses filières porteuses en matière de tourisme» détaille Isabelle Boudineau, vice-présidente en charge de l’International.

  • 19/07/18 | Le PS girondin réagit au ralliement de F. Cartron à LREM

    Lire

    Réaction du secrétariat fédéral du PS de la Gironde après la démission de Françoise Cartron du groupe socialiste et républicain au Sénat pour rejoindre celui de la majorité présidentielle: "Ce choix n’est pas une surprise. Mme Cartron qui avait annoncé son départ du PS local dès le 15 septembre tout en restant attachée au groupe parlementaire national, n’a jamais caché sa proximité avec les idées du Chef de l’Etat. Nous regrettons cependant que cette décision intervienne alors qu’il n’y a plus de doutes possibles sur le caractère droitier de la politique menée par la République en Marche."

  • 19/07/18 | La Vigne arrive en ville

    Lire

    Les vignerons du réseau Bienvenue à la Ferme vous donne rendez-vous les 8 et 9 septembre prochains au Jardin Public de Bordeaux pour la 3ème édition de Vign’en Ville. Le temps du week-end, vous pourrez vous mettre dans la peau d’un viticulteur à travers un itinéraire pédagogique et gourmand le long d’un parcours de 8 espaces thématiques et de nombreux ateliers accessibles au plus grand nombre. Pour clore ce parcours dans une ambiance festive un déjeuner fermier est organisé par la Belle Marguerite, le truck des produits fermiers d'ici.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Effets de tempête sur la Côte basque

10/02/2016 | Tous les regards étaient portés vers le Morbihan et le Finistère quand les Basques ont découvert que leur littoral avait été sérieusement malmené pendant la nuit. À Anglet et Saint-Jean-de-Luz.

Tempête Anglet

"Ça n'avait pas quand même pas la même intensité qu'en 2014", c'est le refrain que l'on entendait ce mardi soir d'Anglet à Hendaye. Ce ne sera sûrement pas l'avis de ce pauvre restaurateur de la plage du Métro à Tarnos qui a vu son établissement d'été effondré par la violence de tempête, ni le maire d'Anglet dont une partie des margelles qui recouvraient le parapet de la plage du Club reconstitué l'an dernier à nouveau à terre. Ajoutons-y le directeur de l'hôtel Atlanthal de Saint-Jean-de-Luz, Thomas Lacrouts qui a vu une fois de plus la baie vitrée de son établissement exploser sous l'effet d'une vague.

Certes le vent soufflait dans la nuit de lundi à mardi sur la Côte basque et beaucoup craignaient un peu de cette marée haute de coefficient 100 prévue vers 4 heures du matin. Mais les gens avaient les yeux rivés sur la Bretagne et le Morbihan. Biarritz, qui a désormais une certaine habitude du phénomène, après s’être renseigné auprès de ses services météo, avait fait ériger par ses services techniques une dune de sable et disposé ses soixante-dix sacs emplis d’1,4 t, de sable comme elle l’a déjà fait début janvier le long du casino. Et déclenché son « plan hors sec ». Fermeture de la route qui longe le littoral depuis l’Hôtel du Palais, jusque-là Côte des Basques avec un service de police municipale à l’entrée de ses accès. Au petit matin, l’ensemble de ces barrages avait fait leur preuve... Toutefois, la dune est mise à mal et dès la marée basse avec l’aide de bulldozers, elle est reconstruite.

tempête Biarritz fevrier 2016

À Anglet, le parapet de la plage du Club à nouveau descelléC'est le nord de la Côte basque, voire Tarnos, de l’autre côté de l’embouchure de l’Adour qui va prendre de plein fouet le plus fort de la bourrasque. Tout d’abord le petit restaurant de la plage du Métro à Tarnos qui s’écroule. De l’autre côté l’esplanade située en face du restaurant la Concha, des amas de bois et de bris divers recouvrent les lieux. Mais c’est plus au sud que les dégâts sont plus importants. Particulièrement sur une partie de la promenade littorale Victor-Mendiboure qui longe les plages d’Anglet sur 4,5 km. Vers la plage des Corsaires, les protections de brandes de bruyère tressée qui protège la végétation des tempêtes de sable sont arrachées et l’allée de béton recouverte de sédiments. Mais c’est à la hauteur de la petite plage du Club ou se trouve le local de l’Anglet Surf Club à la Chambre d’Amour que les dégâts sont encore plus visibles. Le parking est devenu une annexe de la plage et les margelles qui recouvrent le petit parapet sous la violence sont descellées, tout comme des bancs et des poubelles sont épars sur l’esplanade. Aussitôt en tout début de matinée, les services techniques établissent une frontière de barrières tout le long de la Chambre d’Amour, mais en début d’après-midi, les bourrasques redoublant elles sont couchées sur le sol. Une partie de ces margelles avaient été reconstruites suite aux tempêtes de 2014, à quelques mètres près

Bis repetita au centre de thalasso Helianthal de Saint-Jean-de-LuzL’Histoire se répète à Saint-Jean-de-Luz et particulièrement à l’hôtel Helianthal, victime privilégiée des intempéries ces derniers temps. Comme en 2014, les vagues ont fait voler en éclat la baie vitrée de son centre de thalassothérapie avec cette vue superbe sur le Fort de Socoa et la digue qui protège sa baie. Dès la fin du XVIIe siècle, des tempêtes, de plus en plus violentes, effritèrent peu à peu ces protections, emportant une partie de la dune, et Saint Jean-de-Luz fut rathlanthal tempêteégulièrement inondé. Afin de protéger la ville des raz-de-marée incessants, il fut décidé de construire un mur de garantie à l’emplacement de la brèche. Malheureusement cela ne devait pas suffire, car, régulièrement, le perré fut, soit renforcé, soit reconstruit comme en 1782 et 1823. C’est Napoléon III qui au milieu du XIXe siècle décida de fermer la baie en entreprenant des travaux de fermeture de la baie avec les constructions des digues de Socoa, de l’Artha et de Sainte-Barbe. Mais par fortes tempêtes si l’ancien mur de garantie dont le sommet fait office de promenade n’est jamais atteint par les flots, en revanche le centre de thalasso à même le niveau de la plage est sérieusement attaqué par des vagues de shore break (déferlante). Nicolas Lacrouts, le nouveau directeur d’Helianthal en a fait hier l’expérience. Mais les piscines couvertes de l’établissement devraient être à nouveau ouvertes jeudi s’il n’y avait pas à nouveau submersion cette nuit de mardi à mercredi. Mais des planches de protections avaient été posées dans l’après-midi pour les mieux protéger. Spectacle insolite dans l’après-midi, un véliplanchiste évoluant dans la baie...

Une conjonction qui fait craindre des inondations à BayonneEn milieu d’après-midi, la Ville de Bayonne a publié le communiqué suivant : « La conjonction de la hauteur d’eau importante liée au coefficient de la marée haute (107), l’effet de blocage par la houle, la surcote liée au vent et à la houle ainsi que les précipitations importantes attendues constituent les éléments favorables aux débordements des deux cours d’eau.
Autant de séquences, d’images, du Nord au Sud de la Côte basque qui ont tendance à se perpétrer, à s’installer. La lutte contre l’érosion du littoral, jusque là contenue, ne fait que commencer.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F. D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
23987
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !