Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/06/21 : La 65ème édition du Concours de Bordeaux s’est tenue du lundi 31 mai au mercredi 9 juin. 1 084 médailles ont été attribuées sur les 3 565 vins candidats soit 30,4%: 432 médailles d’Or, 454 médailles d’Argent et 198 médailles de Bronze. + d'info

10/06/21 : Au mois de mai, 334 projets en Nouvelle-Aquitaine ont été sélectionnés pour bénéficier de fonds européens pour un montant global de 56.2 millions d'euros. Parmi eux, 231 projets sont dans le cadre des programmes européens de développement rural.

09/06/21 : Dans le cadre du Mois des fiertés, le Département de la Gironde et les partenaires associatifs proposent des actions d'information et de dépistages gratuits du Sida (résultats en 30 min) samedi 12 Juin 2021, de 11h à 18h Placette Munich.

09/06/21 : Le CHU de Bordeaux lance sa plateforme de don en ligne sur le site don.chu-bordeaux.fr. Accessible à tous (particuliers, entreprises, associations) il permet de faire un don en ligne, au profit du CHU de Bordeaux, de manière totalement sécurisée. + d'info

31/05/21 : En Dordogne, l’ex-militaire recherché par les forces de l’ordre a été arrêté ce lundi. Il est blessé par balles. Il était recherché depuis dimanche après avoir tiré sur des gendarmes appelés pour des violences familiales à Lardin-Saint-Lazare (24).

28/05/21 : Le Conseil régional indique que les inscriptions aux transports scolaires pour la rentrée 2021-2022 s'ouvrent au 1er juin. L’inscription et le paiement peuvent être directement réalisés en ligne.+ d'info

17/05/21 : L'Hermione repartira au printemps 2022, annonce ce soir l'association Hermione La Fayette. La frégate fera escale dans quatre pays du nord de l’Europe : l’Angleterre (Londres), la Belgique (Anvers), les Pays-Bas (Amsterdam), l’Allemagne (Hambourg).

17/05/21 : En solidarité avec les cafetiers et restaurateurs, la Ville de Pau poursuit l'effort porté l'an dernier : ils seront exonérés à 100% de la redevance sur les terrasses du 19 mai à fin juin, puis à 50% de juillet à la fin du protocole sanitaire.

10/05/21 : En soutien au secteur de la restauration, la Ville de La Rochelle a décidé de reconduire les extensions de terrasses et accorde une exonération de droits jusqu’au 30 juin avec une gratuité des extensions jusqu’au 31 décembre, à partir du 19 mai.

27/04/21 : Régionales : En Dordogne, la maire socialiste de Périgueux, Delphine Labails a été choisie comme tête de liste départementale avec Christophe Cathus, conseiller régional sortant en charge des transports scolaires et maire de Calès.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 14/06/21 | Covid-19 : indicateurs en baisse mais vigilance maintenue

    Lire

    Sur la semaine 22, du 31 mai au 6 juin, le taux d’incidence baisse en Nouvelle-Aquitaine mais il reste au dessus du seuil d’alerte (52,6/100 000 hab contre 71,8/100 000 hab semaine 21). Le taux de positivité baisse également (2%) et reste sous le seuil d’attention des 5 %. Une diminution est observée dans tous les départements sauf en Creuse où ce taux est stable (0,9%). Au 8 juin, 2 791 137 Néo-Aquitains ont reçu au moins une dose de vaccin (46,5 %) et 1 460 300 ont reçu les 2 doses (24,3 %). Au regard de l’allègement progressif des mesures et du risque de relâchement possible, l'ARS appelle à une "vigilance toujours de mise".

  • 14/06/21 | Les fruits et légumes en fête à Saint-Médard-en-Jalles

    Lire

    A l’occasion de la Fête nationale des fruits et légumes frais, la ville de Saint-Médard-en-Jalles (33) a décidé jusqu'au 18 juin de faire découvrir ou redécouvrir ces produits aux enfants et à leurs parents grâce à des conseils, des astuces ou encore des recettes. Pour cela, des menus spéciaux seront notamment proposés dans les écoles ainsi qu’un menu frais sur le site de la ville.

  • 14/06/21 | Rénovation énergétique : la Région soutient l'habitat social

    Lire

    Soliha Landes, à Dax, va bénéficier d’une aide de 146 620 euros de la Région Nouvelle-Aquitaine afin de rénover énergétiquement ces logements sociaux. Ce soutien intervient dans le cadre d'un programme régional ayant pour objectif la création d'un réseau unique de Plateformes de la rénovation énergétique afin de proposer un guichet unique pour tous les ménages.

  • 14/06/21 | Un village intergénérationnel à Lachaise (16)

    Lire

    L’association Valfontaine Village est propriétaire d’un site comprenant une exploitation agricole et une résidence familiale notamment. L’association souhaite réhabiliter le site pour le transformer en village intergénérationnel où les anciens bâtiments vont permettre aux familles de s’impliquer dans le quotidien des aînés et de partager des moments familiaux. Les terrains agricoles vont servir pour un pôle d’activités intergénérationnelles.

  • 11/06/21 | Tonneins : le pôle de santé parie sur la télémédecine

    Lire

    L’association du pôle de santé du tonneinquais en Lot-et-Garonne regroupe une équipe de médecins, infirmiers, sages-femmes, orthophonistes et psychologues. Afin d’apporter aux patients une réponse médicale rapide et efficace, l’association souhaite développer la télémédecine grâce notamment à un partenariat avec la clinique Saint-Hilaire Esquirol. Pour cela, elle va acquérir du matériel connecté comme des stéthoscopes, échographes ou encore ECG.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Vélo Mago : la petite aventure de Marine et Ugo

13/07/2020 | Marine et Ugo sont un jeune couple désireux de voyager de façon plus respectueuse de l'environnement tout en ayant un impact positif.

Vélo Mago

Vélo Mago, c’est l’histoire d’un voyage à vélo pour sensibiliser à la préservation des ressources marines. C’est aussi l’histoire d’un jeune couple qui veut voyager autrement, et parcourir la Côte Atlantique du nord au sud en douze jours. Sur la route depuis vendredi 10 juillet, Marine et Ugo nous racontent cette envie de voyage engagé. C’est avec une soif de rencontres que le périple estival du jeune couple se déroule, de la Faute-sur-Mer à Saint-Jean-de-Luz…

@qui : Qui se cache derrière le projet « Vélo Mago » ?

Marine : Je m’appelle Marine, je suis étudiante en commerce à Grenoble et originaire d’Aix-en-Provence. Je souhaite travailler dans le développement durable en communication peut-être dans le domaine de l’alimentation durable. Je suis assez sportive mais je n’ai jamais fait de vélo donc c’est une grande première ! Beaucoup de membres de ma famille vivent sur la Côte Atlantique, donc je connais assez bien ces environs.

Ugo : Moi c’est Ugo, je suis le petit ami de Marine et je travaille dans l’informatique à Aix-en-Provence également. Nous allons d’ailleurs bientôt devenir bordelais car en septembre nous déménageons. Ce projet de voyage à vélo va nous permettre de mieux connaître aussi la région dans laquelle nous allons désormais vivre. De mon côté, j’aime beaucoup le vélo et j’en pratique assez souvent !

@! : Pourquoi avoir décidé de se lancer dans cette aventure ?

Marine : C’est l’idée d’Ugo ! Nous voulions prévoir des vacances en France à cause de la crise sanitaire. Il m’a alors proposé de faire la Vélodyssée (véloroute qui traverse la Bretagne et longe l'Atlantique jusqu'à la Côte basque). Au début pour moi c’était un non catégorique car je ne fais pas du tout de vélo et puis, finalement, j’ai décidé de me lancer. Après ce choix de vacances, l’idée nous est venue de se renseigner sur les actions associatives qui sont menées pour la protection des océans et nous avons voulu monter un projet où l’on pouvait récolter des fonds pour une association d’une manière originale. Le principe c’est que nous allons dormir à chaque étape chez l’habitant. Par conséquent, un budget de 50 euros par nuit est économisé. En dormant chez l’habitant, on reverse ces 50 euros directement à des associations locales qui font partie de la Fédération France Nature Environnement. C’est une manière pour nous de mettre notre temps à profit, de rencontrer des personnes et d'échanger pour voir ce qui est fait localement.

Ugo : Un autre aspect nous a attiré : voyager d’une façon plus douce. C’est aussi une façon de voir ce qu’il y a à portée de main. Il y a des infrastructures super comme la piste cyclable qui longe la Cote Atlantique qui fait 1 200 km… C’est assez génial je trouve. Et puis, nous allons passer dans des zones fragiles, où il y a beaucoup de monde l’été… C’est la corrélation de nombreux facteurs qui a fait que l’on a trouvé ce projet cohérent et intéressant. 

@! : Un voyage cela s’organise ! Comment avez vous planifié votre tour à vélo ?

Marine : On savait que nous voulions partir de Vendée car nous avons de la famille qui y vit. Et puis, c’était hors de question pour moi de faire toute la Cote ! Nous partons donc de la Faute-sur-Mer et nous allons descendre jusqu’au Pays-Basque pour rejoindre aussi de la famille. Sur certaines étapes, comme à Royan par exemple, on sait que nous avons un endroit où dormir. Ce genre de voyage est franchement assez long à organiser. Hormis la partie technique, comme trouver des vélos et préparer des affaires, nous avons dû trouver des logements chez l’habitant et nous n’avons pas encore trouvé pour toutes les étapes. Nous avons acheté une tente pour faire du bivouac aussi. Grâce à nos connaissances et à Instagram nous avons quand même réussi à avoir plusieurs logements ce qui est une bonne chose ! Cela a été plus compliqué pour trouver un toit dans Les Landes…

Ugo : Nous pensons qu’au fur et à mesure de notre voyage, nous allons faire des rencontres et que l’on va réussir à trouver des gens qui veulent bien que l’on plante notre tente dans leur jardin ou bien qui ont un bout de canapé à nous prêter pour une nuit. Globalement, cela fait presque deux mois que nous travaillons sur le sujet et il y a aussi une autre partie qui nous a demandé du travail : le contact des associations. Nous allons rencontrer des gens qui travaillent sur des projets locaux sur la protection de l’environnement. Nous avons contacté plusieurs associations qui font partie de la Fédération France Nature Environnement et donc il y a quelques endroits spécifiques où nous allons nous arrêter pour rencontrer ces gens.  

@! : Vélo Mago c’est aussi un projet avec un impact positif. Comment allez-vous contribuer aux démarches pour le developpement durable qui existent sur le territoire ?

Marine : Nous avons fait une espèce de benchmark des associations qui existent et qui ont des projets pour protéger la mer et le littoral. Nous avons choisi de nous intéresser à France Nature Environnement en particulier car il y avait beaucoup de projets locaux. C’est eux qui nous ont dirigé vers les fédérations locales puis vers les associations qui agissent dans les zones où nous allons passer. Les fonds que nous allons « récolter » pendant ce voyage seront ensuite reversés aux associations présentes dans la zone où on sera.

Ugo : C’est simple ! Tout ce que l’on ne dépense pas pendant ce voyage, nous nous engageons à le reverser. L’objectif est de récolter 400 euros. Sur notre compte Instagram, que nous allons alimenter tout au long du séjour, les personnes pourront aussi, via un lien, faire des dons et participer à l’effort.

@!: Si vous deviez résumer les grandes valeurs que votre initiative soulève, que diriez-vous ?

Marine : Je dirais le partage car nous allons rencontrer de nombreuses personnes et l’objectif premier, hormis celui de récolter des fonds, c’est aussi de sensibiliser sur ce qui peut exister localement.

Ugo : On montre aussi qu’il est possible de passer de bonnes vacances à proximité et vivre de peu. Cela nous ravira d’autant plus d’avoir rencontré ces personnes que d’avoir fait un voyage au bout du monde. Cette valeur là est essentielle pour les années qui nous attendent. Je pense qu’il faut apprendre à vivre avec un peu moins. On peut avoir autant de plaisir, si ce n’est plus, à faire des choses à côté de chez nous et avec simplicité.

@! : Le départ approche à grands pas… Que ressentez-vous avant de chevaucher vos vélos et de commencer ce grand parcours ?

Marine : Personnellement, j’ai un peu peur ! Je n’ai jamais fait de trip à vélo donc je suis très impatiente de voir les paysages, de rencontrer des gens, de vivre au jour le jour… Cela me motive énormément ! Je suis aussi impatiente de découvrir des projets locaux et de voyager « autrement ». J’ai hâte !

Ugo : Je pense que les premiers jours vont être un peu difficiles car nous allons faire environ 50km par jour. On aurait aimé plus s’entrainer mais c’était compliqué. Sinon, je suis très excité d’aller à la rencontre de toutes ces personnes que l’on ne connaît pas encore, de longer des paysages magnifiques avec une nature superbe.

Lucile Bonnin
Par Lucile Bonnin

Crédit Photo : Vélo Mago

Partager sur Facebook
Vu par vous
6740
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !