aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

24/05/16 : Concerts, spectacles de danse, bal sévillan et toro de fuego figurent, entre autres animations, au programme du festival Flamenco y feria qui se déroulera à Pau du vendredi 24 au dimanche 26 juin+ d'info

21/05/16 : Avec la commune d'Amorots, canton Pays de Bidache, le cap des 100 (sur 158) favorables à l'établissement public de coopération intercommunale unique du Pays basque, EPCI,(contre 33), a été franchi.Le préfet Durand peut en préparer l'arrêté le 31 mai.

17/05/16 : Après, s'être installé à l'hôtel Regina de Biarritz,les dix-sept joueurs en stage de l'équipe de Didier Deschamps sont allés s'oxygéner à Anglet, sa ville voisine, dans la foret de Chiberta où ils ont effectué une virée de une heure à VTT.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/05/16 | Chômage ALPC: + 0,4% en avril , France:-0,6%

    Lire

    En Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A s'établit à 301 961: +0,4 %/mars (+1 329 ) (- 0,4 % sur 3 mois et + 0,1 % sur un an). France métropolitaine:- 0,6 %/mars - 1,2 % sur trois mois et de 0,6 % sur un an. En Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, en avril 2016, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A augmente de 0,4 % pour les moins de 25 ans (–0,2 % sur 3 mois et –6,7 % sur un an), de 0,5 % pour ceux âgés de 25 à 49 ans (–0,6 % sur 3 mois et –0,3 % sur un an) et de 0,3 % pour ceux âgés de 50 ans ou plus (–0,1 % sur 3 mois et +5,8 % sur un an).

  • 25/05/16 | Le Ceser de la Région ALPC : oui mais au budget

    Lire

    Le CESER d'ALPC tout en approuvant le projet de budget considère comme essentiel que le Conseil régional conserve son rôle d’animateur du développement économique et social sur son territoire, en maintenant son action auprès du secteur associatif dans les domaines culturels et sportifs. Par ailleurs, "le CESER attire l’attention sur l’annonce par la Région d’une baisse structurelle des dépenses de fonctionnement. Cette stratégie aura des conséquences sur les politiques économiques, sociales et environnementales alors que les dépenses d’intervention sont souvent créatrices de richesse et d’emploi."

  • 25/05/16 | Un prix pour développer la langue occitane

    Lire

    L'Office Public de la Langue Occitane lance le Prix Jan Moreu sur l’innovation linguistique. Celui-ci récompense un projet exemplaire et innovant en termes d'actions, de produits ou services sur le thème de la transmission ou de l’utilisation de la langue occitane (événementiel, produit numérique, action de sollicitation ou sensibilisation de la population, outil pédagogique etc.)La candidature est ouverte aux personnes morales ou physiques majeures. Ce prix est doté d'une récompense pouvant aller jusqu'à 5 000 €. Renseignements sur ofici.occitan@gmail.com

  • 25/05/16 | Le moustique tigre surveillé dans les Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Une surveillance du moustique tigre a été mise en place jusqu'au 30 novembre dans les Pyrénées-Atlantiques qui sont classées au niveau 1 du plan national anti-dissémination des virus du chikungunya, de la dengue et du Zika. Ce niveau signifie que le moustique Aedes albopictus est implanté et actif dans le département. Le plan d'action mis en place par les pouvoirs publics comprend une veille citoyenne permettant à chacun de signaler la présence de ce moustique sur www.signalement-moustique.fr , ainsi qu'une surveillance entomologique et épidémiologique.

  • 25/05/16 | Feu vert pour la LGV Bordeaux-Toulouse-Dax

    Lire

    La section travaux publics du Conseil d'État a donné ce mercredi son feu vert pour le projet de LGV entre Bordeaux, Toulouse et Dax. Le Secrétaire d'État aux Transports, Alain Vidalies, a assuré que le projet allait être déclaré d'utilité publique avant le 8 juin prochain. Plusieurs études seront nécessaires avant que le chantier, qui est pour l'instant estimé à plus de 9 milliards d'euros (360 kilomètres de ligne nouvelle), ne démarre officiellement, pas avant 2020.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Environnement | Vu de Copenhague, jusque chez moi ...

20/12/2009 |

Vu de Copenhague, jusque chez moi ...

Ces 15 derniers jours, la capitale danoise était le rendez-vous incontournable des écologistes de tout bord. Le sommet sur le climat était attendu avec impatience par les ONG et les parties prenantes; il devait s'inscrire dans l'histoire. Les raisons ? Le besoin de donner un prolongement au protocole de Kyoto, de fixer des objectifs chiffrés de réduction des gaz à effet de serre, de déterminer un montant suffisant pour financer l'atténuation de ce phénomène et l'adaptation des pays en développement au changement climatique. Anne Sophie Novel fondatrice d'Ecolo-Info, au-delà de sa déception, souligne que les initiatives locales sont plus que jamais nécessaires.

Autant d'éléments sur lesquels l'accord de Copenhague aurait pu être « ambitieux, juste et juridiquement contraignant », selon l'expression consacrée par les ONG. Autant de points restés sans engagements dignes des enjeux auxquels nous faisons face, aujourd'hui.

La déclaration politique du G 28Les 130 chefs d'Etat et de gouvernement présents n'ont pas réussi à s'entendre. L'accord espéré s'est transformé en déclaration politique. Les termes en ont été dessinés par une petite trentaine de pays dont une majorité de pays riches.
Il s'agit là d'un échec révélateur : la situation d'urgence vécue par les pays les plus vulnérables et l'immense mobilisation citoyenne ne suffisent pas à motiver des engagements forts au niveau mondial. Si l'exercice onusien est critiquable, il demeure que le rassemblement unique de 130 chefs d'Etat et de gouvernement a mis en exergue un véritable décalage entre le vécu de certains et la priorité des autres.

Après Copenhague, place aux politiques localesAujourd'hui, il est nécessaire de préserver la dynamique créée lors de ce rassemblement. La capitale danoise a accueilli de nombreux autres événements en marge de la quinzième conférence des parties (COP15) afin de mettre en avant le rôle des politiques locales.

Le sommet des maires a notamment mis en évidence le rôle dynamique des villes dans le développement durable : Alain Juppé, conscient que des événements tels « Copenhague » permettent d'entretenir des liens, y a présenté - aux côtés des maires de Seattle, Milan et Sidney - la façon dont Bordeaux sensibilise les citoyens. Ce fut aussi l'occasion pour la ville de Bordeaux et le projet Darwin (éco-site réalisé à la caserne Niel) de sceller un accord de partenariat avec le Programme des Nations Unies sur l'Environnement (PNUE). Et ceci afin d'expérimenter un nouveau modèle de mesure de l'impact climatique des bâtiments et des villes.

Alors que le maire de Bordeaux s'est interrogé sur le processus d'accréditation et sur l'utilité de sa présence au Bella Center (le lieu des négociations de l'ONU), Alain Rousset, en tant que président de l'Association des Régions de France, ne faisait pas partie de la délégation française.(1)

Cela ne l'a pas empêché de rappeler l'engagement des régions dans la mise en place de mesures concrètes : 50 à 80% des actions favorisant la réduction des émissions de CO2, et 100% des mesures d'adaptation au changement climatique sont conduites par les collectivités territoriales. Le président de la région Aquitainea aussi rencontré le porte-parole des Etats fédérés et des régions auprès des Nations Unies, Jean Chareste. Ensemble, ils ont évoqué le rôle des élus locaux et la valorisation des actions infra-étatiques dans la lutte contre le changement climatique. Alain Rousset a également profité de Copenhague pour annoncer, avec les présidents du Land de Hesse et l'Emilie Romagne, la création d'une association des régions du monde sur la valorisation du rôle écologique et social des forêts. (voir aqui.fr du18 décembre).

Anne-Sophie Novel

1.NDLR. en effet l'ARF n'avait pas été conviée par le gouvernement à en faire partie

Partager sur Facebook
Vu par vous
161
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !