Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/10/20 : Dominique Bussereau président du département de Charente-Maritime et de l'ADF vient d'annoncer que le Congrès des Départements de France qui devait avoir lieu lieu les 5 et 6 novembre à La Rochelle est ajourné compte tenu de la situation sanitaire

24/10/20 : En raison du couvre-feu, la maire de Biarritz, Maïder Arosteguy a décidé d'instituer un stationnement de la ville gratuit en surface dès 18 heures, afin d'inciter les clients des restaurants de venir plus tôt dans ces établissements de la ville.

22/10/20 : Ce 22 octobre Jean Castex a annoncé 38 nouveaux départements et une collectivité d’Outre-mer la Polynésie soumis au couvre-feu de 21h à 6h dès demain soir. En Nouvelle-Aquitaine, Haute-Vienne et Pyrénées-Atlantiques sont concernés.

22/10/20 : Le Pôle Expérimental Métiers d’Art du Périgord-Limousin organise un marché des métiers d’art en plein air, sur la Place Alfred Agard à Nontron, le samedi 24 octobre de 10h à 18h, en remplacement du Salon de la Rue des métiers d'art, qui est annulé.

22/10/20 : La Rochelle : Michel Carmona, adjoint au maire depuis 2014, est décédé dimanche. Ses obsèques auront lieu vendredi à 15h30 au crématorium de Mireuil.

22/10/20 : Charente-Maritime : en plus d'une obligation de porter le masque dans 52 commune du département, le préfet de Charente-Maritime a pris un arrêté interdisant les buvettes et certaines restaurations dans les établissements sportifs.

21/10/20 : Le Conseil scientifique Covid 19 a dans un communiqué rendu public l'avis favorable donné au gouvernement le 19 octobre pour la prorogation du régime transitoire de l'urgence sanitaire jusqu'au 16 février et son prolongement jusqu'au 1° avril 2021.

21/10/20 : La Cour de Cassation a rejeté ce mercredi le pourvoi de Monsanto dans le dossier l'opposant à un agriculteur charentais. La justice avait tranché en faveur de l'agriculteur en 2012, puis en appel en 2015.

21/10/20 : L’agglo Pau Béarn Pyrénées met en garde contre des individus se faisant passer pour des agents de collecte des déchets auprès des particuliers pour vendre des calendriers 2021. En effet tout démarchage de ce type est interdit de la part de ses agents.

20/10/20 : Le Maire de Lormont, Jean Touzeau, et l'équipe municipale, invitent la population, ce mercredi 21 octobre à 12h, à s'associer à leurs côtés à l'hommage national rendu à Samuel Paty, professeur d'histoire-géographie victime du terrorisme.

20/10/20 : Municipales :A Saint Astier, en Dordogne, l'élection municipale, remportée par la maire sortante Elisabeth Marty (DVD) avec 17 voix d’avance, a été annulée ce mardi 20 octobre par le tribunal administratif de Bordeaux.

18/10/20 : Périgueux : Près d'un millier de personnes se sont rassemblées devant l'arbre de la liberté cet après-midi en hommage à Samuel Paty enseignant assassiné à Conflans-Sainte-Honorine, pour défendre la liberté d'expression et dire non à la terreur.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/10/20 | Bayonne : Un plan de formation pour les salariés de Staero

    Lire

    L’entreprise de mécanique de précision spécialisée dans l’usinage de pièces mécaniques et le montage de petits sous-ensembles, Staero, va mettre en œuvre des formation à la fois technique pour les opérateurs, mais dans le domaine de l’organisation industrielle et du management dans le cadre du plan de compétences 2020-2021. Ces formations vont avoir lieu avec le soutien de la Région Nouvelle-Aquitaine qui vient de leur attribuer une aide de 15 602,24 euros.

  • 26/10/20 | Benoît Biteau insatisfait par la nouvelle politique agricole commune

    Lire

    Pour l'Eurodéputé Benoît Biteau, "cette nouvelle PAC est une erreur historique". Votée en fin de semaine dernière, cette "PAC n'intègre même pas les objectifs du Green Deal", s'insurge Benoit Biteau, qui parle de greenwashing. "La Pac n'est pas contraignante pour atteindre nos objectifs climatiques et de biodiversité". Pour les Verts/ALE, "le combat continue, notamment pour la définition des stratégies "Biodiversité" et "de la ferme à la fourchette" ".

  • 26/10/20 | Talence : 4 entreprises associées autour de l'industrie du futur

    Lire

    Le projet Sabor 2 est une initiative du Cluster Digital Aquitaine pour fédérer les entreprises de la simulation numérique (ou Smart4D). Le projet implique la mise en place d'une plateforme de production collaborative orientée sur l'industrie du futur. Ainsi, Vitirover, ESI Group, LGM et Amvalor se sont associés dans Sabor 2, dont la vocation est de révolutionner l'industrie avec des solutions innovantes comme par exemple la maintenance par l'intelligence artificielle. Ce projet collaboratif est soutenu par la Nouvelle-Aquitaine à hauteur de 370 500 euros.

  • 26/10/20 | Covid-19 : Les CCI néo-aquitaines lauréates d'un prix européen

    Lire

    Les CCI de Nouvelle-Aquitaine et la Chambre d’économie Croate viennent d’obtenir le prix européen « Résilience » pour leur soutien pendant la crise sanitaire. Pour faire face au besoin du CHU de Poitiers en matière de sacs hydrosolubles permettant la manipulation du linge contaminée, le réseau Entreprise Europe via la CCI Limoges Haute-Vienne s’est mobilisée et a pu rapidement identifier grâce à la Chambre d'Economie Croate un fournisseur, Vuplast d.o.o., fabricant croate de produits plastiques qui a développé un sac innovant en plastique hydrosoluble.

  • 26/10/20 | De nouvelles mesures anti-covid en Charente-Maritime

    Lire

    Après avoir pris des arrêtés pour imposer le port du masque obligatoire dans 55 communes de Chatrente-Maritime, puis l'interdiction des buvettes et points de restauration temporaire (consommation debout incluse) dans les établissements sportifs, le préfet Nicolas Basselier a pris un arrêté vendredi pour imposer un cahier de rappel dans les restaurants de la Charente-Maritime à partir du samedi 24 octobre 2020. Ces cahiers sont détruits sous 15 jours si aucun cas de Covid n'est signalé.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Water Life Community ou l’art de préserver la biodiversité

15/10/2019 | Riche d’un large panel d’animations, Water Life Community sensibilise au quotidien à la préservation de notre environnement…

Balade en pirogue

Lutter et sensibiliser à la protection de l’environnement marin et plus largement à la préservation de toute la vie aquatique des lacs, fleuves et rivières. Tels sont les objectifs de l’ONG Water Life Community, une association née sur les bords de Garonne, à Bordeaux grâce à trois passionnés de sports de glisse soucieux de leur écosystème, Alain Gétraud, Christophe Arasco et Alexandre Léglise. Pour répondre à ce dessein, cette association propose une batterie d’animations en direction d’un très large public…

Ils ont les yeux qui pétillent. Leur regard est celui de l’engagement. L’engagement pour notre biodiversité. Ils, ce sont les membres actifs de l’ONG Water Life Community basée à Bordeaux. Camille Bréant, directrice scientifique et paléoclimatologue, Xavier Langlois, coordinateur technique, Maéva Pham, chargée de communication/événementiel et Léocadie Bouillot du pôle animation nourrissent une seule et unique ambition, celle de sensibiliser à la protection de l’environnement marin et plus largement à la préservation de toute la vie aquatique des lacs, fleuves et rivières. Pour ce faire, cette équipe motivée, épaulée par d’autres bénévoles et salariés de l’association et notamment d’un comité de direction, met en place une batterie d’animations et d’activités en tout genre en direction d’un très large public.
Cette ONG est née sous l’impulsion de trois passionnés de sports de glisse, Alain Gétraud, Christophe Arasco et Alexandre Léglise. « Tous trois évoluaient au sein de très grandes entreprises, raconte Xavier Langlois. Et, à un moment de leur vie, ils ont ressenti le besoin de créer une entité qui réponde en tout point à leurs valeurs ». Des valeurs humanistes, altruistes et respectueuses de notre écosystème. Affectionnant donc tout particulièrement les sports de glisse, ils ont décidé de créer Water Life Community. « A la base, cette ONG avait pour dessein de sensibiliser le grand public à la cause environnementale par le biais des sports de glisse. » Aujourd’hui, cet objectif a légèrement évolué. « Nous proposons des activités en lien avec la protection de notre environnement, et, dans un deuxième temps, pour adopter une approche plus ludique, nous nous appuyons sur une activité nautique (sans moteur) », souligne Camille Bréant.

Mobilisation


Pirogue, surf, stand up… conférence, talk, débat…
Ainsi, parmi les nombreuses animations proposées, et qui remportent un très large succès, les balades en pirogue sur la Garonne. « Par ce biais-là, nous sensibilisons au déchet. Nous montrons concrètement aux participants l’étendue des dégâts si nous ne jetons pas correctement nos détritus. Certes, nous ne savons pas si grâce à cette action, ils repartiront chez eux en changeant leur façon de faire, mais nous pensons que nous aurons marqué les esprits. » Cette action répond bien au leitmotiv de l’ONG qui est de prendre du plaisir tout en apprenant. Toute l’année donc Water Life Community organise des évènements gratuits de sensibilisation et de pratiques sportives immersives (surf, pirogues, stand up, SUP …), souvent couplés à des conférences scientifiques, talks, débats, projections de films ou documentaires associés à des ateliers ludiques mettant en lumière les problématiques environnementales. « Ces actions nous permettent également d’aborder les valeurs immersives de respect et de symbiose avec l’environnement que peuvent représenter les sports de glisse quand ils sont vécus dans cet état d’esprit ». Hormis ces animations, l’ONG est également présente au sein de festivals partenaires comme le Ocean Climax Festival, les Vibrations Urbaines de Bordeaux, Original festival ou encore AHOY.

Collecte de déchets avec école


Autre public visé, les entreprises et les scolaires. Les membres de l’association se rendent régulièrement dans les écoles et au sein de sociétés pour prêcher la bonne parole et tenter d’être écoutés et entendus. Ainsi, l’ONG développe des programmes éducatifs et s’inscrit dans un partenariat durable avec l’éducation nationale. Et, dans les entreprises, elle intervient sous forme de conférence ou de présentation, abordant les thématiques environnementales jusqu’à des sujets plus pointus. Ces interventions sont souvent couplées à des ateliers ludiques et à de l’immersion dans le milieu aquatique, en surf, en pirogues ou encore en stand up, mais aussi à des collectes de déchets. « Cela permet une prise de conscience et une appréhension des problématiques tangibles ».
Aussi, l’ONG propose des éco-raids afin de « vivre une aventure en immersion et en auto-suffisance, pour observer et engranger des informations environnementales ». Ainsi, pendant quelques jours, le public est invité à surveiller un trait de côte et à alerter sur les risques et les dégradations liées aux pollutions, voire intervenir en cas de catastrophe environnementale (déchets, perturbation de la Faune et de la flore, analyse d’eau quand cela est possible, déchets toxique…). L’occasion également de collecter les déchets et tester les produits des partenaires de l’association.

Eco raid


Water Life Community, une expertise scientifique pointue
Enfin, Water Life Community c’est surtout une véritable crédibilité scientifique. Depuis un an, Camille Bréant officie en qualité de directrice scientifique. « Grâce à sa présence, nous pouvons mener des conférences et des séminaires plus poussés à partir de son expertise », précise Xavier Langlois. Thésarde, elle travaillait en laboratoire de recherches et ne s’épanouissait pas pleinement dans ses tâches quotidiennes. « Je travaillais sur un sujet qui me passionnait, le climat, mais je rencontrai certaines frustrations et notamment celle de ne pas pouvoir sensibiliser au réchauffement climatique. » Grâce à Water Life Community, cette dernière se sent plus « utile ». Quotidiennement à la rencontre du public, Camille Bréant peut parler de ses recherches et créer ainsi un véritable échange et une transmission de savoir, l’essence même de la mission de Water Life Community.  
Aussi, l’ONG effectue des prélèvements et des analyses de l’eau dans différents cours d’eau pour contrôler la présence de produits phytosanitaires et ménagers, en partenariat avec Surfrider Foundation. Et, dans le cadre de son programme scientifique, l’ONG répond à certains appels à projets environnementaux. Camille Bréant se charge donc de présenter des dossiers à de nombreux appels d’offres concernant les Plans Climat-Air-Energie Territoriaux (PCAET), obligatoires pour les communes de plus de 20 000 habitants. « Ces plans et actions nous permettraient de conjuguer notre expertise scientifique et technique au profit des populations afin de les sensibiliser sur les enjeux climatiques en cours », conclut Xavier Langlois.

Exposition


Pour plus d’informations sur l’ONG Water Life Community
www.waterlifecommunity.org / Instagram : @waterlifecommunity / Facebook : Water Life Community / contact@waterlifecommunity.org / 06. 15. 51. 00. 93

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : Sly J Photographe / DR / WLC

Partager sur Facebook
Vu par vous
7398
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !