Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/01/21 : Au 16 janvier, 34 689 vaccinations ont été réalisées en Nouvelle-Aquitaine, la plaçant parmi les régions ayant le plus vacciné. L’objectif national de 1 million de vaccinations à fin janvier, se traduit par un objectif régional de 100 000 vaccinations.

11/01/21 : Le 18/01 à 18h le MEF 33, le Centre Europe Direct Bordeaux-Aquitaine et les Jeunes Européens Bordeaux organisent un webinaire le "Plan de Relance et budget européens: Où va l'Europe?" Commission et Parlement européens, et la Région seront représentés+ d'info

08/01/21 : Influenza aviaire - la Préfecture des Pyrénées-Atlantiques annonce désormais 159 communes en zone réglementée en lien avec 2 foyers dans des élevages de palmipèdes à Baigts-de-Béarn et Préchacq-Navarrenx et 4 suspicions fortes à Arget, Lichos et Garlin

06/01/21 : 823kg de jouets et de livres ont été collectés par la Communauté d’Agglo de Pau et ses partenaires grâce à l’opération "Le père Noël fait de la récup’"! Elle se poursuit jusqu'au 17 janvier dans les déchetteries et points de dépôts.+ d'info

28/12/20 : Le 22 décembre, les communes de Tocane-Saint-Apre et Bergerac en Dordogne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour inondations et coulées de boues en septembre 2020.

28/12/20 : Suite aux inondations et coulées de boues survenues dans les Landes en octobre dernier, les communes de Mimbaste, Bélus et Rivière-Saas-et-Gourby ont été reconnues le 22 décembre en état de catastrophe naturelle.

23/12/20 : Le préfet de la Charente-Maritime a validé la sortie de la communauté d'agglomération de La Rochelle du syndicat départemental Eau 17, à compter du 1er janvier 2021.

23/12/20 : 60 000 € ont été votés lors de la dernière commission permanente du Département des Deux-Sèvres en faveur de la recherche scientifique et l'innovation. Cette somme sera attribuée sous formes de bourses doctorales

23/12/20 : Le Conseil communal des jeunes de Poitiers a organisé mi-décembre, une collecte de produits de puériculture dans les collèges. Plus de 150 produits (couches, lait, produits d’hygiène…) ont ainsi été remis au restos du Coeur et au Secours Populaire

19/12/20 : Le Biarrot Jacques Lajuncomme-Hirigoyen, 64 ans, est le nouveau président de la Fédération française de surf. Il succède à Jean-Luc Arassus, élu en 2005 . Il sera le président qui inaugurera l'entrée du surf à Tokio, mais aussi aux JO 2024 à Teahupoo.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/01/21 | La Charente, premier département Néo-terra

    Lire

    Mercredi, la Charente a adhéré à Néo Terra, le programme néo-aquitain de préservation de l’environnement. « On risque d’être dans le climat de Séville dans une trentaine d’années, on a un travail d’adaptation à faire », signale Alain Rousset, présent pour l'occasion. Gestion de l’eau, transports, alimentation, habitat… « Il faut que l’action publique retrouve de l’anticipation et bouscule certaines habitudes et certaines certitudes ». Parmi les actions que la Charente veut lancer, 200000 € serviront à accompagner les agriculteurs dans la certification Haute Valeur Environnementale, et 1M€ à l’achat de voitures électriques pour l'aide à domicile.

  • 20/01/21 | Divagation d'ours : le tribunal de Pau annule 20 arrétés municipaux

    Lire

    A l'automne 2018, 20 maires des Pyrénées-Atlantiques ont pris des arrêtés interdisant la divagation des ours sur le territoire de leur commune. Déférés devant le tribunal administratif de Pau, ces arrêtés viennent d'être annulés par le juge considérant d'une part qu'"aucune circonstance particulière ne mettait en évidence les dangers auxquels les personnes ou les biens seraient exposés en raison de la présence d’ours sur le territoire" et d'autre part que ces arrêtés "ne précisaient pas les mesures susceptibles d’être prises dans l’hypothèse où, malgré l’interdiction, la divagation d’ours serait néanmoins constatée".

  • 20/01/21 | Rive droite bordelaise : les élus demandent un deuxième centre de vaccination

    Lire

    Les maires du Grand Projet des Villes rive droite - Bassens, Cenon, Floirac et Lormont - estiment que « le centre de vaccination de la clinique Bordeaux Tondu à Floirac ne suffira pas si on veut proposer un service efficace ». Selon eux, la problématique des transports pourrait dissuader les habitants de Bassens, Carbon-Blanc, Ambès ou encore Ambarès-et-Lagrave. Ainsi, les élus demandent l'ouverture d'un centre de vaccination à Lormont, « permettant aussi de soulager les soignants ».

  • 20/01/21 | La MONA change de gouvernance

    Lire

    Après son directeur pendant l'été 2020, la Mission des Offices de Tourisme de Nouvelle-Aquitaine (MONA) change de président. En effet, Nicolas Martin, directeur de l'office de tourisme du Pays Basque a pris cette fonction ce mardi 19 janvier. Il succède à la landaise Frédérique Dugény, présidente de la Mona dix-sept ans durant. Mona est un réseau de 171 organismes de tourisme, représentant plus de 1 400 salariés.

  • 20/01/21 | Gironde : le Département a lancé sa campagne de vaccination

    Lire

    Elle a débuté le 18 janvier. Le Conseil départemental de Gironde commence à vacciner les personnels soignants et les publics prioritaires à la Maison du Département de la Promotion de la Santé (2 Rue du Moulin Rouge, à Bordeaux). Ainsi, les personnels soignants de plus de 50 ans, ceux présentant des signes de comorbidité et les personnes de 75 ans et plus peuvent s'inscrire sur Doctolib pour se faire vacciner dans l'établissement public, « dans l'attente de la mise en place d'autres centres de vaccination sur la Métropole et le département », indique la collectivité.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | Water Life Community ou l’art de préserver la biodiversité

15/10/2019 | Riche d’un large panel d’animations, Water Life Community sensibilise au quotidien à la préservation de notre environnement…

Balade en pirogue

Lutter et sensibiliser à la protection de l’environnement marin et plus largement à la préservation de toute la vie aquatique des lacs, fleuves et rivières. Tels sont les objectifs de l’ONG Water Life Community, une association née sur les bords de Garonne, à Bordeaux grâce à trois passionnés de sports de glisse soucieux de leur écosystème, Alain Gétraud, Christophe Arasco et Alexandre Léglise. Pour répondre à ce dessein, cette association propose une batterie d’animations en direction d’un très large public…

Ils ont les yeux qui pétillent. Leur regard est celui de l’engagement. L’engagement pour notre biodiversité. Ils, ce sont les membres actifs de l’ONG Water Life Community basée à Bordeaux. Camille Bréant, directrice scientifique et paléoclimatologue, Xavier Langlois, coordinateur technique, Maéva Pham, chargée de communication/événementiel et Léocadie Bouillot du pôle animation nourrissent une seule et unique ambition, celle de sensibiliser à la protection de l’environnement marin et plus largement à la préservation de toute la vie aquatique des lacs, fleuves et rivières. Pour ce faire, cette équipe motivée, épaulée par d’autres bénévoles et salariés de l’association et notamment d’un comité de direction, met en place une batterie d’animations et d’activités en tout genre en direction d’un très large public.
Cette ONG est née sous l’impulsion de trois passionnés de sports de glisse, Alain Gétraud, Christophe Arasco et Alexandre Léglise. « Tous trois évoluaient au sein de très grandes entreprises, raconte Xavier Langlois. Et, à un moment de leur vie, ils ont ressenti le besoin de créer une entité qui réponde en tout point à leurs valeurs ». Des valeurs humanistes, altruistes et respectueuses de notre écosystème. Affectionnant donc tout particulièrement les sports de glisse, ils ont décidé de créer Water Life Community. « A la base, cette ONG avait pour dessein de sensibiliser le grand public à la cause environnementale par le biais des sports de glisse. » Aujourd’hui, cet objectif a légèrement évolué. « Nous proposons des activités en lien avec la protection de notre environnement, et, dans un deuxième temps, pour adopter une approche plus ludique, nous nous appuyons sur une activité nautique (sans moteur) », souligne Camille Bréant.

Mobilisation


Pirogue, surf, stand up… conférence, talk, débat…
Ainsi, parmi les nombreuses animations proposées, et qui remportent un très large succès, les balades en pirogue sur la Garonne. « Par ce biais-là, nous sensibilisons au déchet. Nous montrons concrètement aux participants l’étendue des dégâts si nous ne jetons pas correctement nos détritus. Certes, nous ne savons pas si grâce à cette action, ils repartiront chez eux en changeant leur façon de faire, mais nous pensons que nous aurons marqué les esprits. » Cette action répond bien au leitmotiv de l’ONG qui est de prendre du plaisir tout en apprenant. Toute l’année donc Water Life Community organise des évènements gratuits de sensibilisation et de pratiques sportives immersives (surf, pirogues, stand up, SUP …), souvent couplés à des conférences scientifiques, talks, débats, projections de films ou documentaires associés à des ateliers ludiques mettant en lumière les problématiques environnementales. « Ces actions nous permettent également d’aborder les valeurs immersives de respect et de symbiose avec l’environnement que peuvent représenter les sports de glisse quand ils sont vécus dans cet état d’esprit ». Hormis ces animations, l’ONG est également présente au sein de festivals partenaires comme le Ocean Climax Festival, les Vibrations Urbaines de Bordeaux, Original festival ou encore AHOY.

Collecte de déchets avec école


Autre public visé, les entreprises et les scolaires. Les membres de l’association se rendent régulièrement dans les écoles et au sein de sociétés pour prêcher la bonne parole et tenter d’être écoutés et entendus. Ainsi, l’ONG développe des programmes éducatifs et s’inscrit dans un partenariat durable avec l’éducation nationale. Et, dans les entreprises, elle intervient sous forme de conférence ou de présentation, abordant les thématiques environnementales jusqu’à des sujets plus pointus. Ces interventions sont souvent couplées à des ateliers ludiques et à de l’immersion dans le milieu aquatique, en surf, en pirogues ou encore en stand up, mais aussi à des collectes de déchets. « Cela permet une prise de conscience et une appréhension des problématiques tangibles ».
Aussi, l’ONG propose des éco-raids afin de « vivre une aventure en immersion et en auto-suffisance, pour observer et engranger des informations environnementales ». Ainsi, pendant quelques jours, le public est invité à surveiller un trait de côte et à alerter sur les risques et les dégradations liées aux pollutions, voire intervenir en cas de catastrophe environnementale (déchets, perturbation de la Faune et de la flore, analyse d’eau quand cela est possible, déchets toxique…). L’occasion également de collecter les déchets et tester les produits des partenaires de l’association.

Eco raid


Water Life Community, une expertise scientifique pointue
Enfin, Water Life Community c’est surtout une véritable crédibilité scientifique. Depuis un an, Camille Bréant officie en qualité de directrice scientifique. « Grâce à sa présence, nous pouvons mener des conférences et des séminaires plus poussés à partir de son expertise », précise Xavier Langlois. Thésarde, elle travaillait en laboratoire de recherches et ne s’épanouissait pas pleinement dans ses tâches quotidiennes. « Je travaillais sur un sujet qui me passionnait, le climat, mais je rencontrai certaines frustrations et notamment celle de ne pas pouvoir sensibiliser au réchauffement climatique. » Grâce à Water Life Community, cette dernière se sent plus « utile ». Quotidiennement à la rencontre du public, Camille Bréant peut parler de ses recherches et créer ainsi un véritable échange et une transmission de savoir, l’essence même de la mission de Water Life Community.  
Aussi, l’ONG effectue des prélèvements et des analyses de l’eau dans différents cours d’eau pour contrôler la présence de produits phytosanitaires et ménagers, en partenariat avec Surfrider Foundation. Et, dans le cadre de son programme scientifique, l’ONG répond à certains appels à projets environnementaux. Camille Bréant se charge donc de présenter des dossiers à de nombreux appels d’offres concernant les Plans Climat-Air-Energie Territoriaux (PCAET), obligatoires pour les communes de plus de 20 000 habitants. « Ces plans et actions nous permettraient de conjuguer notre expertise scientifique et technique au profit des populations afin de les sensibiliser sur les enjeux climatiques en cours », conclut Xavier Langlois.

Exposition


Pour plus d’informations sur l’ONG Water Life Community
www.waterlifecommunity.org / Instagram : @waterlifecommunity / Facebook : Water Life Community / contact@waterlifecommunity.org / 06. 15. 51. 00. 93

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : Sly J Photographe / DR / WLC

Partager sur Facebook
Vu par vous
7845
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !