Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

12/08/20 : Depuis cet après-midi, la Gironde est repassée en vigilance jaune pour le risque feux de forêt. Les mesures de restrictions concernant la circulation des véhicules motorisés, les activités ludiques et sportives et les travaux forestiers sont levées.

12/08/20 : A compter de 18h, le département des Landes est placé en vigilance orange aux orages.

11/08/20 : Charente-Maritime : 2000, c'est le nombre de bottes de paille qui vont être disposées un peu partout dans le département sur le trajet du Tour de France. Une quarantaine d'agents de la collectivité sont déployés sur l'opération à partir d'aujourd'hui

11/08/20 : La ministre de l'Ecologie et de la transition écologique Barbara Pompili se rendra à Anglet, suite à l'incendie de la Forêt de Chiberta ce mercredi. Auparavant elle sera passée à Biarritz pour évoquer le ramassage des plastiques dans l'océan.

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 12/08/20 | Le ministère de l’Agriculture renforce son soutien aux agriculteurs face à la sécheresse

    Lire

    Face à l’épisode de sécheresse en cours, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Julien Denormandie, autorise le report de la date limite d’implantation des cultures dérobées valorisées comme surface d'intérêt écologique (SIE) dans certains départements affectés (en Nouvelle-Aquitaine : Creuse, Vienne et Haute-Vienne). Cette mesure vient compléter celles déjà prises ces derniers jours pour soutenir les agriculteurs dans cette période difficile.

  • 12/08/20 | Charente-Maritime : fort risque d'incendies et départs de feux

    Lire

    Au vu de la sécheresse importante que connaît le territoire, la préfecture 17 a placé vendredi le département au niveau « Risque très sévère » du plan de vigilance Feux de forêt. La Charente-Maritime a connu plusieurs incendies ou départs de feu depuis le début de l'été, vers Royan, sur Oléron et ce week-end dans le sud du département, à la limite de la Gironde, où 4 hectares de pinèdes sont parties en fumées. Pour rappel, il est interdit de fumer et de faire des feux en proximité de forêt.

  • 12/08/20 | Charente-Maritime : la préfecture limite le remplissage des mares de tonnes

    Lire

    Pour cause de sécheresse, la préfecture interdit à partir du 11 août le remplissage et la remise à niveau des mares de tonne à destination de la chasse de nuit au gibier d’eau sur les bassins de la Curé-Sèvre Niortaise, des marais de Rochefort et du Bord de Gironde Nord. Il est limité à une surface inférieure à 1 hectare sur les bassins du Mignon, du fleuve Charente, de la Boutonne et affluents, Antenne et Rouzille, la Seudre, la Seugne, le marais Bord de Gironde Sud, lary-Palais et Dronne Aval.

  • 11/08/20 | Un atelier vélo mobile est lancé à Royan

    Lire

    Le 2nd schéma cyclable a été adopté par la Communauté d’Agglomération Royan Atlantique le 24 janvier dernier. Dans ce cadre, Royan Atlantique vient de lancer un atelier vélo mobile destiné à promouvoir la pratique cyclable sur l’ensemble du territoire. Jusqu’au 23 août, cet atelier accueille les cyclistes sur le parking de la Bouverie dans la forêt de la Coubre. Dès la rentrée, les animations et les tournées de cet atelier seront annoncés sur la page Facebook « Mobilité Royan Atlantique ».

  • 11/08/20 | Les inscriptions pour la Remontée de la Seudre sont ouvertes

    Lire

    Depuis 1996, la Communauté d’Agglomération de Royan Atlantique organise la Remontée de la Seudre qui attire chaque fin de saison plus de 2000 personnes à pied, à vélo, en cheval ou en kayak. Cette année, les deux jours d’activités sportives en pleine nature associées aux dégustations de produits régionaux auront lieu les 5 et 6 septembre. Dès le 12 août et jusqu’au 3 septembre, les participants peuvent s'inscrire sur le site de l'Office du Tourisme

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Environnement | World Impact Summit : l'édition 2020 se dévoile

29/01/2020 | L'édition 2020 du World Impact Summit, qui se tiendra fin mai à Bordeaux, a dévoilé ce mardi les premiers éléments de son programme centré sur la biodiversité.

World Impact Summit

Ce mardi 28 janvier au CAPC (musée d'art contemporain) de Bordeaux, Nicolas Pereira et l'équipe de la plateforme de financement solidaire Solylend ont dévoilé les premiers contours de l'édition 2020 du World Impact Summit, un festival professionnel et grand public engagé qui tiendra sa troisième édition du 28 au 30 mai prochain sur la Place des Quinconces à Bordeaux. L'occasion pour le fondateur de l'évènement de dévoiler les noms des premiers invités et de parler des premières tendances thématiques de ces rencontres entre entreprises et tables rondes thématiques. Sans surprise, le thème phare sera la biodiversité. Premiers éléments sur ce qui vous attend.

Cela ressemble à deux bonhommes dans une barque où l'un d'entre eux tire l'autre vers le haut. Ou ça ressemble peut-être à autre chose, peu importe. En tout cas, c'est le nouveau logo du World Impact Summit, qui réfléchit déjà à sa troisième édition et a même pris date, ce mardi. Elle aura lieu du 28 au 30 mai, toujours sur la Place des Quinconces à Bordeaux.

Ambitieux programme

L'évènement, créé par la plateforme de financement de projets solidaires, baptisée Solylend, a pour chef de file Nicolas Pereira, un entrepreneur bordelais de 28 ans. Il a pour objectif, au travers de ces trois jours constitués de conférences, de rencontres et de moments plus festifs (l'an dernier, les concerts de Mika ou de Cassius, par exemple), de sensibiliser à la fois les participants et le grand public à la problématique de l'environnement et à l'impact positif que les projets présentés peuvent avoir. 2020 ne sera en effet pas une année bouche-trou pour l'environnement : en octobre 2020 doit avoir lieu la COP15 (Conférence des Parties) à Kumming, en Chine. Son objectif sera rien de moins que la création d'un nouveau cadre pour la biodiversité mondiale post-2020, dont l'IPBES a confirmé en mai dernier l'alarmant déclin, venant ainsi confirmer le bilan sur les impacts du changement climatique effectué par le GIEC en 2018 (et en 2019 sur les sols). Plus tôt, du 11 au 19 juin à Marseille doit se tenir le Congrès Mondial de la Nature de l'UICN, sommet d'inter gouvernance environnementale organisé tous les quatre ans (le dernier s'était déroulé en septembre 2016 à Honolulu). 

Démarche collective

L'évènement bordelais, de son côté, compte faire un pont avec le Sommet Afrique-France, organisé en juin et dont le thème central tourne autour des "villes durables", mais aussi avec l'Amérique latine, autour de laquelle une dizaine de délégations sont attendues. "L'enjeu climatique nous oblige à sortir des postures. La prise de conscience est assez globale, on sent que c'est en train de bouger", a affirmé ce mardi soir Nicolas Pereira, lors d'une soirée de présentation des premiers éléments de l'édition 2020 du World Impact Summit. Pour les organisateurs, l'objectif semble clair : passer la vitesse supérieure. 5000 professionnels, 300 exposants et 30 000 particuliers sont attendus sur les trois jours de l'évènement dont deux jours dédiés aux professionnels et une journée centrée sur le grand public. La biodiversité et l'engagement seront ainsi les deux grands fils rouges de cette édition, et les débats autour d'intervenants emblématiques feront leur retour. Si la liste n'est pas tout à fait arrêtée à l'heure d'écrire ses lignes, les ambitions sont là : celles d'accueillir Emmanuelle Wargon (Secrétaire d'État à la Transition Écologique), Bertrand Piccard (fondateur de Solar Impulse), Isabelle Autissier (Présidente de WWF France), Eric Garcetti (maire de Los Angeles et président du C40), Nicolas Hulot et, non encore confirmée mais souhaitée par l'équipe organisatrice, la jeune activiste Greta Thunberg. 

D'autres évènements feront leur retour, comme le concours de start-ups présentant des solutions durables, le tout avec un objectif commun : "créer de la continuité et passer des paroles aux actes". Nicolas Pereira a ainsi précisé que les entreprises invitées devraient venir avec du concret dans leurs bagages. "On leur demande d'avoir un plan d'action et d'engagements sur la manière dont ils vont réduire l'impact carbone de leur activité. C'est inscrit dans leur plan stratégique. On ne pourra pas jouer le rôle d'un organisme de contrôle, mais on va s'assurer que les engagements qui sont proposés puissent être mis en œuvre". Questionné sur l'effet "green washing" d'une telle mesure, l'entrepreneur se veut optimiste : "la plupart des entreprises sont déjà en train d'y réfléchir, elles savent qu'elles doivent se transformer. Cet engagement là les pousse simplement à aller plus vite, mais je pense qu'elles en ont déjà envie". Créateur du pacte "Bordeaux Durable", le fondateur du World Impact Summit a aussi décidé d'inscrire dès le départ son festival dans une démarche écologique : zéro plastique, toilettes sèches, restauration locale, énergies renouvelables pour alimenter le site... autant de points qui l'ont également poussé à élargir les thématiques de son "village des solutions", qui ira de la mode éthique à la "finance d'impact" en passant par le traitement et la gestion de l'eau. Huit tables rondes et une dizaine d'ateliers pédagogiques de sensibilisation sont notamment programmés lors de la journée grand-public.

Tour de France 

Enfin, pour la première fois sous le label Magnetic Bordeaux, le World Impact Summit a l'ambition de s'exporter au-delà, des frontières de la métropole girondine. Aux côtés du Ministère de la Transition Écologique et de l'Ademe, il prévoit d'organiser dès septembre 2020 un "tour de France des solutions pour la planète" (on ne connaît pas encore le mode de transport, on sait juste que ça ne se fera pas en vélo et que ça décevra sans doute les amateurs de la petite reine). Ce dernier passera par Nantes, Rennes, Lille et Strasbourg en 2020 et Paris, Lyon, Marseille, Montpellier et Toulouse en 2021. "On veut rassembler les acteurs de la transition tout autour de la France et être dans une logique de mobilisation des écosystèmes. Il y a des solutions qui émergent partout, on ne veut pas faire de Bordeaux la seule et unique ville qui a son évènement, qui construit un écosystème et qui le met en valeur. C'est impossible à dupliquer sur le même format, ce sera plus petit, mais l'objectif de sensibilisation et de mobilisation est le même", a ainsi précisé Nicolas Pereira. "On vise une démarche à minima nationale". En attendant, le World Impact Summit compte visiblement s'inscrire dans la liste des festivals engagés, aux côtés de Climax en septembre.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
5668
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Environnement
Environnement
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 14 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !