Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

10/07/20 : Philippe Monguillot, le chauffeur de Chronoplus sauvagement agressé dimanche s'en est allé en milieu d'après-midi pour son dernier voyage, entouré de sa famille. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin devrait se rendre à Bayonne ce samedi.

10/07/20 : Les inscriptions aux transports scolaires en Nouvelle-Aquitaine sont ouvertes. N'attendez pas car jusqu'au 20 juillet, les frais de dossier sont offerts. Passée cette date, 15 euros de frais de dossier sont facturés.

10/07/20 : Philippe Buisson, maire de Libourne, a été réélu ce 10 juillet président de la Communauté d'agglomération du Libournais, la CALI, par 71 voix sur 74 votants.

10/07/20 : Florence Jardin, maire de Migné-Auxances (86), vient d’être élue présidente de Grand Poitiers. Elle succède à Alain Claeys à cette fonction. Elle arrive en tête avec 48 voix, devant Claude Eidelstein (26), Jean-Louis Ledeux (8) et 4 bulletins blancs.

09/07/20 : L'inauguration de la Flow vélo, itinéraire cyclable de 294 kilomètres entre Thiviers en Dordogne et L'île d'Aix en Charente- Maritime a eu lieu ce jeudi après midi à Salignac sur-Charente, au Pont du Né, kilomètre zéro de la Charente Maritime.

09/07/20 : Xavier Bonnefont, maire LR d'Angoulême, devient président de l'agglomération de Grand Angoulême en étant élu à la majorité absolue dès le premier tour. Il détrône le socialiste Jean-François Dauré de sept voix.

08/07/20 : Jean-Luc Gleyze, Président du Conseil Départemental de Gironde, a été élu ce 8 juillet, à l’unanimité de ses membres, Président du groupe des présidentes et présidents de gauche de l’Assemblée des Départements de France.

08/07/20 : Guillaume Guérin (Les Républicains) est élu président de la communauté urbaine de Limoges avec 47 voix face au socialiste Gaston Chassain.

08/07/20 : Le nouveau ministre délégué chargé des transports Jean-Baptiste Djebarri s'est rendu ce soir à la société Chronoplus de Bayonne où était employé le chauffeur Philippe Monguillot. Deux des agresseurs sont poursuivis pour tentative d'homicide volontaire.

04/07/20 : Beynac : Entre 250 et 300 personnes pro-déviation se sont réunis ce samedi matin pour que le chantier soit poursuivi, malgré la décision du conseil d'Etat, parmi elles, les maires des 4 communes concernées le président du Département Germinal Peiro.

03/07/20 : Le 1er juillet, la préfecture de la Dordogne a publié un "arrêté portant prescriptions au Département relatives aux travaux de démolition des éléments construits dans le cadre du projet de contournement du bourg de Beynac-et-Cazenac.

03/07/20 : Deux-Sèvres : les 12 Marchés des Producteurs de Pays auront bien lieu cet été. Les communes s'organisent pour accueillir au mieux les producteurs et consommateurs. Pensez à apporter vos couverts, gobelets et serviettes non jetables!

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 12/07/20 | Charente-Maritime : le contournement de Marans revient sur la table

    Lire

    C'est l'Arlésienne du département. La construction d'une autoroute entre la Vendée et La Rochelle en contournant Marans est revenue sur la table des négociations, cette semaine, entre les présidents de Départements 17 et 85, avec le secrétaire d'Etat en charge des transports. Selon D.Bussereau M.Djebbari a présenté un projet de route classique, qui s'appuie sur la voirie existante, autoroutier ou non, arrivant plus au sud, pour 1 milliard d'euros. Un projet qui ne satisfait toujours pas les élus.

  • 11/07/20 | Le 14 juillet à Pau, les lanternes remplacent le feux d'artifice

    Lire

    A défaut de pouvoir organiser le traditionnel feu d'artifice du 14 juillet pour des raisons sanitaires, la ville de Pau a choisi une autre option. 1200 lanternes volantes seront lâchées le 14 juillet au soir depuis six sites de lancer différents, selon les règles de distanciation physique. Biodégradables et ignifugées, elles seront lâchées par les habitants qui peuvent encore s'inscrire, y compris un enfant de plus de 12 ans s'il est accompagné d'un adulte. Détails et inscriptions: www.pau.fr

  • 11/07/20 | Biarritz: un pique-nique républicain pour fêter le 14 juillet

    Lire

    La maire de Biarritz MaÏder Arosteguy et le Conseil municipal proposent aux Biarrots mardi, un pique-nique républicain au lac Marion pour fêter le 14 juillet. Limité à 1000 personnes dans le respect des normes sanitaires. Chacun est invité à venir à partir de 12 heures avec ses victuailles pour profiter, dans une ambiance champêtre, en famille ou entre amis, d’un moment convivial et musical aux normes sanitaires. Toutefois, les personnes intéressées doivent obligatoirement s'inscrire sur le site de la ville: www.ville.biarritz.fr

  • 11/07/20 | L'Arsenal de Rochefort devient Grand Site de France

    Lire

    C'était dans les tuyaux, la nouvelle a été officialisée ce 9 juillet par le réseau des Grands Sites de France. L'estuaire de la Charente, Rochefort et son Arsenal ont été labellisés Grand site de France pour 6 ans - décision validée par le ministère de la transition écologique. Ce label reconnaît le travail réalisé sur la préservation durable des paysages et de l'accueil du public. Le territoire devient le 3e site du genre en Nouvelle-Aquitaine après le Marais Poitevin et la Vallée de la Vézère.

  • 10/07/20 | Caussade (47) : prison ferme pour Franken et Bousquet-Cassagne

    Lire

    Poursuivis pour avoir réalisé sans autorisation la retenue de Caussade (47), Patrick Franken et Serge Bousquet-Cassagne sont condamnés par le tribunal correctionnel d'Agen à 9 et 8 mois de prison ferme assortie de la révocation d'un sursis précédent, soit 22 et 13 mois ferme. S'ajoutent 65 000€ de dommages et intérêts aux associations écologistes partie civile, 32 907 € à Enedis pour la destruction d'un poteau électrique et 2 400 euros de préjudices moral, et enfin une amende, pour la chambre d'agriculture, de 40 000€ dont 20 000€ avec sursis. Les deux hommes ont dit faire appel de cette décision.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Bordeaux va planter 20 000 arbres d’ici 2025

10/07/2019 | L'installation d'une ombrière place Pey Berland le 11 juillet, est une des actions du plan Canopée favorisant le retour de l'arbre en ville.

Ombrière Pey Perland - Le Maire de Bordeaux Nicolas Florian entouré de ses adjointes Magali Fronzes et Anne Walryck

Bordeaux s’engage dans une nouvelle dynamique en renforçant la place de l’arbre en ville. Le maire Nicolas Florian, avec Magali Fronzes, en charge de la nature en ville et des espaces verts, et Anne Walryck, en charge de la transition écologique, ont présenté ce matin le plan « Canopée », adopté lors du Conseil Municipal du 8 juillet. L’objectif est d’augmenter le patrimoine arboré de la ville, qui assure des services écologiques majeurs : constitution d’îlots de fraicheur, source de biodiversité, filtration des polluants atmosphériques et captation du carbone.

Végétaliser la ville pour créer des îlots de fraicheur

L’artificialisation des sols prédomine dans l’espace public alors que les jardins privés fleurissent. Pour Anne Walryck, la végétalisation est un levier essentiel pour accélérer une politique d’adaptation au réchauffement climatique. Face à cet enjeu, « la Gironde et la ville de Bordeaux sont particulièrement concernées. Depuis 1950, la température a augmenté de 1,4°C. Demain, nous aurons le climat de Séville, avec des canicules plus fréquentes et plus longues. » D’autant plus que les villes sont connues pour former des îlots de chaleur, du fait de la concentration des activités, des transports et de la population. L’écart de température entre le centre-ville et la campagne est actuellement estimé à 4°C. En temps de canicule, comme nous l’avons connu récemment, cet écart peut grimper à plus de 10°C.

C’est dans ce contexte que Bordeaux s’engage dans un plan de végétalisation de l’espace urbain, à commencer par la place Pey Berland. Le 11 juillet, une ombrière va commencer à rafraichir « ce four », d’après l'expression de Magali Fronzes, en attendant l’expertise de l’agence King Kong pour végétaliser la place de façon pérenne. Elle nous dresse le décor : « Une cinquante d’arbres seront disposés le long de la cathédrale, des érables champêtres, des oliviers, de grands lauriers et des ibiscus. Dix toiles en triangle de 90 m2 chacune apporteront de l’ombre, et des blocs en béton serviront d'assise. Le but étant d’expérimenter cette ombrière pour voir comment les bordelais s'approprient la place. » Le coût s’élève à un peu moins de 90 000 €.  

Pey Berland dessin

 

A leur tour, les places Saint-Projet et Ravezies, les Allées de Serr et la rue Sainte-Catherine vont faire l’objet d’études pour déterminer le meilleur agencement. « C’est un travail de dentelle au cœur du tissu urbain existant » résume Magali Fronzes. La végétalisation doit être bien anticipée : viser les lieux fréquentés, respecter les normes de sécurité dans les carrefours traversés par le tram, penser la ressource en eau etc.

Assurer une meilleure protection des arbres

La ville de Bordeaux compte 46 000 arbres. Depuis 2001, 1000 arbres sont plantés chaque année. Le but est d’intensifier le rythme en passant à 3000 par an d’ici 2025. Le patrimoine arboré de la ville a longtemps été composé de cinq essences : érable, tilleul, frêne, marronnier et platane. Face au changement climatique et aux nouvelles maladies qui se développent, certaines essences ne résistent pas. La solution consiste à diversifier les espèces pour mieux les protéger.

Les arbres bordelais font régulièrement l’objet d’expertises. Des zones de protection vont être développées pour préserver les plus anciens. Afin de réduire l’abattage au strict minimum, un barème de sanction a été mis en place depuis plus d’un an rappelle les élus. Lors de travaux sur la voie publique, des préconisations sont faites pour limiter les impacts sur les arbres. En cas de non-respect, une sanction financière ou une compensation sera prononcée. En 2018, 300 arbres ont été impactés, ce qui a entrainé 40 000 € de pénalités.

Un comité de l’arbre a été créé pour rassembler différents acteurs (associations, chercheurs, élus, services) afin de développer une vision prospective en collaboration avec les principaux propriétaires fonciers publics, parapublics et privés. Le comité émettra un avis pour toutes les coupes d’arbres.

Pour découvrir le patrimoine arboré de la ville et suivre son évolution, rendez-vous sur Bordeaux nos arbres

Léa Calleau
Par Léa Calleau

Crédit Photo : Léa Calleau

Partager sur Facebook
Vu par vous
4483
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 15 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires