Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/01/21 : La Rochelle: la compagnie aérienne britannique Jet2 va ouvrir une nouvelle ligne entre Birmingham et La Rochelle l’été 2022. Les 2 lignes actuelles avec Leeds-Bradford et Manchester seront desservies du 29/05 au 18/09 et du 3/07 au 18/09 - 1 vol/samedi.

22/01/21 : Charente-Maritime : Cédric Tranquard, 44 ans, a été élu ce matin président de la Chambre d'agriculture départementale. Il succède à Luc Servant, élu en décembre à la présidence de la Chambre régionale.

22/01/21 : La Rochelle : le Centre de vaccination de l’Espace Encan sera ouvert à partir du 25 janvier. Les vaccinations seront assurées par les professionnels de santé du lundi au vendredi, sur RDV, pour les résidents du territoire âgés de 75 ans ou plus.

21/01/21 : Charente-Maritime : Rémi Justinien, adjoint au maire de Tonnay-Charente, succède à Cyril Chappet, adjoint à Saint-Jean d'Angély, comme premier secrétaire fédéral du PS en Charente-Maritime, à l'issue d'un conseil fédéral mardi.

18/01/21 : Au 16 janvier, 34 689 vaccinations ont été réalisées en Nouvelle-Aquitaine, la plaçant parmi les régions ayant le plus vacciné. L’objectif national de 1 million de vaccinations à fin janvier, se traduit par un objectif régional de 100 000 vaccinations.

08/01/21 : Influenza aviaire - la Préfecture des Pyrénées-Atlantiques annonce désormais 159 communes en zone réglementée en lien avec 2 foyers dans des élevages de palmipèdes à Baigts-de-Béarn et Préchacq-Navarrenx et 4 suspicions fortes à Arget, Lichos et Garlin

06/01/21 : 823kg de jouets et de livres ont été collectés par la Communauté d’Agglo de Pau et ses partenaires grâce à l’opération "Le père Noël fait de la récup’"! Elle se poursuit jusqu'au 17 janvier dans les déchetteries et points de dépôts.+ d'info

28/12/20 : Le 22 décembre, les communes de Tocane-Saint-Apre et Bergerac en Dordogne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour inondations et coulées de boues en septembre 2020.

28/12/20 : Suite aux inondations et coulées de boues survenues dans les Landes en octobre dernier, les communes de Mimbaste, Bélus et Rivière-Saas-et-Gourby ont été reconnues le 22 décembre en état de catastrophe naturelle.

23/12/20 : Le préfet de la Charente-Maritime a validé la sortie de la communauté d'agglomération de La Rochelle du syndicat départemental Eau 17, à compter du 1er janvier 2021.

23/12/20 : 60 000 € ont été votés lors de la dernière commission permanente du Département des Deux-Sèvres en faveur de la recherche scientifique et l'innovation. Cette somme sera attribuée sous formes de bourses doctorales

23/12/20 : Le Conseil communal des jeunes de Poitiers a organisé mi-décembre, une collecte de produits de puériculture dans les collèges. Plus de 150 produits (couches, lait, produits d’hygiène…) ont ainsi été remis au restos du Coeur et au Secours Populaire

19/12/20 : Le Biarrot Jacques Lajuncomme-Hirigoyen, 64 ans, est le nouveau président de la Fédération française de surf. Il succède à Jean-Luc Arassus, élu en 2005 . Il sera le président qui inaugurera l'entrée du surf à Tokio, mais aussi aux JO 2024 à Teahupoo.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/01/21 | Vienne: une visite guidée digitale de l'Abbaye de Saint-Savin !

    Lire

    L'abbaye de Saint-Savin (86) propose une visite virtuelle en partenariat avec la société Conférentia spécialisée dans l’organisation d’événements digitaux. Totalement gratuite, cette visite inédite se déroule ce lundi 25 janvier entre 18h30 et 20h et sera animée par 2 guides-conférenciers de l’abbaye. Le temps de cette visite atypique, le visiteur sera transporté de son salon jusqu’au au cœur du Moyen Âge, entre petite et grande histoire de France, à la découverte de l’abbaye et de lieux traditionnellement interdits d’accès ! Infos et inscription : www.conferentia.fr (onglet conférence gratuite)

  • 25/01/21 | Aéronautique : - 4% des effectifs entre janvier et septembre 2020 dans le Sud-Ouest

    Lire

    Selon l'INSEE Nouvelle-Aquitaine sur les 9 premiers mois de 2020, les établissements du Grand Sud-Ouest de la filière aéronautique et spatiale perdent 5 800 salariés (hors intérim), soit -3,6% de leur effectif. Si chez les donneurs d’ordres les effectifs restent stables, les effectifs de la chaîne d'approvisionnement diminuent de plus de 5%. Les PME perdent 6,8% de leurs effectifs, les ETI 5,1%, et les grandes entreprises 2,3%. Métallurgie et activités tertiaires sont les secteurs les plus impactés, avec -8,7% et -5,0 %, soit 1 700 et 2 600 salariés de moins dans chacun de ces secteurs.

  • 25/01/21 | Les écoles de Charentes perdent des élèves

    Lire

    Selon l'Académie, il y aura moins d'élèves dans le 1er degré à la rentrée. Cette baisse amorcée dès 2014 s’accentue. La Charente-Maritime devrait perdre 984 élèves, avec 47 470 inscrits. Ils seraient 25 768 en Charente, soit 332 de moins. En 2023, les écoles publiques auraient perdus 12,3% de leurs effectifs. Cette baise coïnciderait avec celle de la natalité. Pas d'impact dans le 2cd degré pour l'instant, avec des effectifs stables en Charente (21 333) et en progression en Charente-Maritime (42 993, +273).

  • 25/01/21 | Haute-Vienne : des restaurants pour les salariés du BTP

    Lire

    A la demande de la CCI de la Haute-Vienne avec l’Umih 87, des contrats de restauration collective peuvent être passés avec les restaurateurs à destination des salariés du BTP. Un contrat de restauration collective provisoire peut être établi entre les entreprises et les restaurateurs. A ce jour, une trentaine de restaurants ont déjà répondu à l’appel. La CCI reste à disposition des entreprises qui souhaitent mettre en œuvre ces contrats dérogatoires de restauration collective.

  • 25/01/21 | Les travaux de la Bibliothèque Mériadeck se poursuivent en 2021

    Lire

    L'établissement va fêter ses 30 ans en 2021 et fait l'objet de travaux de modernisation depuis 2008. La troisième tranche de travaux nécessitera une fermeture progressive des étages entre le 15 février et le 26 juillet. Le chantier apportera à la bibliothèque un espace jeux vidéos et jeux de société, une facilitation de l'accueil aux personnes en situation de handicap et une mise à disposition des collections en braille ou encore l'installation de prises électriques pour les personnes souhaitant travailler avec leur ordinateur personnel.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Bègles : l'accès à l'eau d'un bidonville préservé

17/04/2019 | L’association Dynam’eau s’est rendue ce mardi 16 avril dans un bidonville à Bègles, pour préserver l'arrivée d'eau de ce dernier.

L'actuel accès à l'eau du bidonville

La mairie de Bègles est sensible à la situation des squats et bidonvilles de son territoire. Ainsi, l’association Dynam’eau, aidée par le Centre Communal d’Action Sociale, les services de la Ville et les services de l’eau préservent l’accès à l’eau du bidonville de la rue Denis Papin, par le biais d’une nouvelle installation. Suite à une fuite considérable, les habitants étaient sous le coup d’une coupure de l’arrivée d’eau. Ce n’est pas la première fois que Dynam’eau intervient sur ce genre d’opération, et l’association cherche à sensibiliser les acteurs publics locaux à cette cause.

Une association de techniciens pour venir en aide aux populations habitant dans les bidonvilles ou les squats. Dynam’eau existe depuis dix ans au niveau national et international, trois ans et demi sur le territoire bordelais. L’association collabore avec Médecins du Monde et différents acteurs locaux comme les CCAS. « Dynam’eau fait le tour des squats et bidonvilles où intervient Médecins du Monde, pour examiner leur état de salubrité », explique Maxime Ghesquière, co-fondateur et président de l’association. « Je ne définis pas les priorités, poursuit-il, je n’ai pas la compétence action sociale. Nous venons aider à l’installation de l’eau à la demande des acteurs locaux ».  

Ce mardi matin, cinq volontaires ont donc fait le déplacement dans le bidonville béglais, avec le CCAS et les services de l’eau. Ils ont tiré une gaine pour permettre aux habitants de préserver leur accès à l’eau. Certains sont dans le bidonville depuis plus d’un an, et deux points d’eau sont disponibles pour 200 personnes dont 80 enfants. « La facture est montée très vite, et le propriétaire des lieux a demandé la coupure de l’accès à l’eau, après avoir refusé de payer, ajoute Maxime. Le problème c’est que c’est illégal de couper l’eau pour impayé, et les services de l’eau s’y refusent dans la mesure où des personnes sont présentes, ça découle de la santé publique ».

Après avoir regardé l’installation, Dynam’eau et les services de l’eau décident d’installer le nouveau point d’eau sur un point plus central du bidonville, divisé en trois espaces. Alors qu’il amène la gaine jusqu’à l’endroit choisi, Maxime est interpellé par un habitant, qui ne comprend pas pourquoi laisser l’arrivée d’eau au centre du bidonville. « En installant l’eau ici, c’est pour que tout le monde puisse y accéder, répond Maxime, et c’est le seul endroit où vous avez une évacuation d’eau. Il vaut mieux mettre au milieu pour que tout le monde puisse venir ici. Je comprends que tu préfèrerais avoir un robinet chez toi, mais ce n’est pas possible. Je sais que ce n’est pas bien, mais la facture est suffisamment élevée ». En effet, les deux points d’eau précédents sont des tuyaux d’environ cinq centimètres de diamètre. Pour un débit de trois bars, les mètres cubes coulent rapidement. La nouvelle installation propose une seule arrivée d’eau, qui peut être mieux régulée grâce à six robinets.

Sensibiliser les collectivités à la question de l’eau

Dynam’eau tente de faire bouger les lignes sur l’accès à l’eau dans les squats au niveau des collectivités, notamment Bordeaux Métropole, qui organise régulièrement des appels à projets. Depuis 2015, l’association a déjà réalisé plusieurs opérations sur le territoire métropolitain. En effet, elle a mis en place « les toilettes se bougent le Q » en 2018 dans un bidonville rue des deux Estey à Bègles, afin d’apporter des solutions techniques de toilettes et douches simples. Dynam’eau est également intervenue au squat bordelais La Ruche, un autre à Mérignac, ou encore au squat de la rue Marc Sangnier à Bègles. Maxime Ghesquière salue l’action de la Mairie de Bègles pour améliorer les conditions de vie des occupants des squats, « même s’ils devraient vivre dans un endroit digne, surtout pour les gamins. Ce que nous faisons dans les squats, c’est du bricolage » regrette le président de Dynam’eau.

Maxime Ghesquière espère grâce aux actions de Dynam’eau sensibiliser à la question de l’accès à l’eau dans les squats et bidonvilles locaux. « Les collectivités se renvoient toujours la balle, précise Maxime, c’est très compliqué de mettre des projets en place. Les mairies de Bègles et Mérignac sont très volontaires, mais il faudrait toucher tout le monde ». Le président de l’association évoque également une amélioration des relations avec la Mairie de Bordeaux. « C’est plus simple pour nous depuis le départ d’Alain Juppé. Nicolas Florian est plus ouvert à la discussion, et Alexandra Siarri [deuxième adjointe de Bordeaux la cohésion sociale et territoriale], qui était déjà impliquée avant semble avoir une plus grande marge de manœuvre ».

Yoan Denéchau
Par Yoan Denéchau

Crédit Photo : Klervi Le Cozic

Partager sur Facebook
Vu par vous
5960
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires