Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/08/19 : A Périgueux, Péri meuh, la 3e édition de la fête agricole aura lieu les 20,21 et 22 septembre des allées Tourny à la place Francheville. Elle accueillera de nombreuses animations dont le concours national de la race limousine.

19/08/19 : Angoulême : le réalisateur Claude Lelouch est annoncé au festival du film francophone ce jeudi. Parmi les politiques, François Hollande et Franck Riester sont annoncés dès ce mardi, pour l'ouverture du festival, qui se tient jusqu'à dimanche.

12/08/19 : Essais du Tram D à Bordeaux. Au lieu de 14h c'est en réalité à 17h que les premières rames du tram D ont circulé entre les Quinconces et "Mairie du Bouscat". Ces essais doivent durer trois mois pour une mise en service mi-décembre.

09/08/19 : Saint-Palais-sur-Mer (17) : la plage du Bureau est ponctuellement interdite à la baignade jusqu'à nouvel ordre, pour cause de pollution de l'eau.

02/08/19 : C'est Offenbach, compositeur fétiche de Marc Minkowski, qui ouvrira la saison lyrique de l'Opéra National de Bordeaux avec ses célébrissimes Contes d'Hoffmann. Rendez-vous du 19 septembre au 1er octobre 2019, pour 6 représentations.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 20/08/19 | L'Université d'été du PS revient à La Rochelle

    Lire

    Après trois ans d’absence, l'Université d'Eté du PS fait son retour à La Rochelle. Elle se tiendra à l'espace Encan du 23 au 25 août. Rebaptisée "Campus", elle ambitionne de rassembler tous les partis "alliés" de gauche présents aux élections européennes : Place publique, Nouvelle Donne, le PRG, MDC, PC et UDE. Thème de ces 3 jours : "pour un avenir écologique et social". Les participants seront également invités à faire un "procès de la Ve République" dans un simulacre d'audience judiciaire.

  • 20/08/19 | Musée maritime de La Rochelle : l'Angoumois de retour !

    Lire

    Après sept semaines de restauration, l'Angoumois rejoint la flotte patrimoniale du Musée maritime de La Rochelle. En effet, ce mercredi, le navire, classé monument historique depuis 1993, quittera le Port Atlantique à 18h30, pour aller au Bassin des Chalutiers du Musée. Après l'incendie qui avait détruit l'Angoumois, en 2012, il a fait l'objet de restaurations, dont la dernière cet été. Les travaux ont coûté 187 000 euros, financés à hauteur de 65% par l'État (50%) et le Département (15%).

  • 20/08/19 | Première édition du Raid des forts en Charente Maritime les 11 et 12 octobre

    Lire

    Coproduite par la CCI La Rochelle et l'agence Feeling Event cette première édition du Raid des Forts se déroulera les 11 et 12 octobre en Charente-Maritime. L'aventure sportive inédite est ouverte aux dirigeants et salariés d'entreprises publiques ou privées ainsi qu'au clubs d'entreprises ou aux associations. Objectif: fonder une équipe de quatre personnes pour réaliser 201 kilomètres en deux jours à travers les sites de Marans, l'île de Ré, l'île d'Oléron et de La Rochelle.

  • 20/08/19 | Les Vergers éco-responsables de la Nouvelle-Aquitaine ouvrent leurs portes en septembre

    Lire

    Pour cette 9° édition, les pomiculteurs de l'Association Nationale Pommes Poires ouvrent leurs vergers, labellisés "Vergers éco-responsables", pour permettre au grand public de découvrir comment est cultivé et récolté le fruit préféré des Français : la pomme. Rendez-vous les week-ends des 7-8, 14-15 et 21-22 septembre, pour déceler les secrets de production des pommes, et ceux de son alliée, la biodiversité.

  • 19/08/19 | Christophe Castaner visitera ce mardi le dispositif de sécurité du G7

    Lire

    Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, et Laurent Nunez, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur, visiteront ce mardi après-midi à Biarritz, le poste de commandement interministériel (PCI) en charge de la centralisation des informations durant le sommet du G7 et la coordination des actions prises en vue d’assurer le bon déroulement du sommet. Suivront les postes de commandement de l'aéroport de Biarritz-Pays basque dont le trafic sera exclusivement réservé aux délégations du G7.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Bordeaux adopte une charte pour le « free-floating »

27/05/2019 | Les neuf opérateurs d'objets de mobilité en libre-service et sans borne de Bordeaux Métropole viennent de signer une charte qui encadre leurs pratiques dans la ville.

Jean-Louis David, Stéphanie Givernaud et Patrick Bobet.

Les opérateurs d’objets de mobilité (vélos, scooters et trottinettes) en libre-service ont adopté une charte d’engagements sur le territoire de Bordeaux Métropole. Patrick Bobet, président de Bordeaux Métropole, Jean-Louis David, conseiller départemental et adjoint au maire de Bordeaux chargé de la vie urbaine et de la proximité, avec sa déléguée Stéphanie Givernaud, l’ont annoncé ce lundi 27 mai à l’Hôtel de Bordeaux Métropole. Cette charte vise à encadrer les activités des opérateurs de « free-floating », en mettant notamment en place 200 emplacements de stationnement en libre-service pour leurs objets d’ici la fin de l’été.

Les neuf opérateurs d’objets de mobilité (vélos, scooters et trottinettes) en libre-service et sans borne qui se partagent la ville de Bordeaux ont adopté une charte d’engagements, mercredi dernier. Celle-ci vise à assurer la bonne cohabitation des différents moyens de transport dans la ville. Pendant une phase test qui va durer jusqu’au mois de septembre, la métropole de Bordeaux va expérimenter cette cohabitation, en mettant notamment en place 200 emplacements de stationnement en libre-service pour ces objets d’ici la fin de l’été. La charte va passer devant le conseil municipal de Bordeaux, le 3 juin. Elle est provisoire, dans l’attente de l’adoption de la loi d’orientation des mobilités (LOM), actuellement en cours de discussion au Parlement.

200 emplacements en libre-service vont donc être mis en place dans la ville d’ici la fin de l’été, pour 50 000 euros de budget. Pour le moment, les premières zones se trouvent essentiellement rive gauche et dans le centre, mais la Métropole déploiera ensuite d’autres zones rive droite et vers Bègles. « Les agents de police de toute nature seront mobilisés pour vérifier que tout cela se déroule convenablement », a assuré Patrick Bobet, président de Bordeaux Métropole, ce lundi matin. Les forces de l’ordre vont en effet devoir contrôler les objets de mobilité rigoureusement durant ces quatre mois de test, en verbalisant ceux garés en dehors des zones prévues à cet effet ou ceux qui circulent sur le trottoir, alors que c’est interdit. 

Pas plus de 600 vélos par opérateur

Les opérateurs, eux-mêmes, vont aussi participer activement à cet encadrement. Ils s’engagent à mettre en place un système de localisation des objets en temps réel sous un mois, dans la charte. La nouvelle plateforme Pony, qui va proposer 100 trottinettes et 150 vélos à la circulation dans Bordeaux à partir de samedi, se dit très enthousiaste. « Nous avons déjà commencé à entrer les emplacements en libre-service dans notre application mobile. À Angers, où nous sommes déjà implantés, nous avons même peint les zones de stationnement nous-mêmes », explique son fondateur Paul-Adrien Cormerais.

Afin de réguler le nombre de vélos, trottinettes et scooters en libre-service dans la ville, la métropole fixe également un nombre maximum d’objets par opérateur. Pas plus de de 600 vélos, 200 scooters et 100 trottinettes chacun. Les opérateurs vont aussi devoir payer une redevance par commune, 30 euros par trottinettes par an, 30 euros par vélo par an et 50 euros par scooter par an. L’opérateur Flash s’inquiète quant à lui de cet encadrement. En cas d’infraction, l’amende est de 135 euros à payer pour l’opérateur, qui doit ensuite la relayer au fautif. Indigo fait payer un supplément de 50 euros par rapport aux amendes pour ses vélos, et de 150 euros pour ses nouveaux scooters électriques. L’entreprise s’apprêtent en effet à en mettre 200 en circulation.   

« L’offre de « free-floating » est un bon complément à la politique de mobilité de la ville », explique Jean-Louis David, adjoint au maire de Bordeaux chargé de la vie urbaine et de la proximité, mais il faut l’organiser et la réguler. » Les équipes de la métropole bordelaise ont rendez-vous en septembre 2019 pour faire le bilan de cette première cohabitation.

Alix Fourcade
Par Alix Fourcade

Crédit Photo : Alix Fourcade

Partager sur Facebook
Vu par vous
2002
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires