Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/05/20 : Le secrétaire d'État en charge du tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a assuré que l'exécutif réfléchissait à un "élargissement significatif" de la limite de déplacement (100 km autour du domicile), qui pourrait entrer en vigueur la semaine prochaine.

25/05/20 : Les hospitaliers du CHU Pellegrin à Bordeaux sont en grève illimitée depuis le 22 mai sur préavis de SUD Santé. Un rassemblement de soutien est organisé le 26 mai devant l'hôpital.

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

19/05/20 : Allant dans le sens de la déclaration du Premier Ministre ce matin, le préfet des Pyrénées Atlantiques Eric Spitz déclare que les Bordelais et les Toulousains en zone verte pourraient venir en vacances en juillet et août dans les Pyrénées Atlantiques

18/05/20 : L’incertitude de l’évolution sanitaire, et l’impossibilité de mettre en œuvre les mesures barrières, entrainent l’annulation de l’opération de sensibilisation des jeunes à la nage, Objectif Nage, pour l’été 2020, annonce le Département de la Gironde.

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.

14/05/20 : L'activité partielle pour les entreprises du tourisme et de l'évènementiel sera maintenue jusqu'à fin 2020 et que l'accès au fonds de solidarité est prolongé jusqu'à fin septembre. En revanche, pas de baisse prévue pour la TVA.

12/05/20 : La Compagnie aérienne Chalair annonce la reprise progressive de ses vols entre Bordeaux, Brest et Montpellier. Au rythme de 2 vols hebdomadaires, rdv le 8 juin, pour la reprise des liaisons Bordeaux-Brest puis le 15 juin, pour Bordeaux-Montpellier

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/05/20 | Les Jardins de l'Imaginaire à Terrasson (24) rouvrent le 30 mai

    Lire

    Après les jardins d'Eyrignac et de Marqueyssac, c'est autour des Jardins de l'Imaginaire à Terrasson-Lavilledieu de recevoir à nouveau les visiteurs à partir du samedi 30 mai. Face au contexte sanitaire, le port du masque sera obligatoire. Les visites seront uniquement guidées et limitées à 9 personnes à la fois. Il faut donc réserver à l'avance. Les départs sont programmés de 10 h à 11 h 30 et de 14 h à 17 h 30. La saison doit durer jusqu'au 31 octobre.

  • 25/05/20 | Drones: L'UAV Show 2020 annulé, mais pas oublié

    Lire

    Initialement prévu les 15, 16 et 17 septembre à Bordeaux, la 10ème édition de l'UAV Show est annulé. Mais, pour ne pas être absent une année de plus l'événement se déclinera en 3 temps forts tout au long de l'année 2020/2021. Le 16 septembre avec l'UAV Day, rdv au centre d'essais CESA Drones et en ligne, entre expositions statiques, démonstrations en conditions réelles sur des applications métiers et tables rondes. Au printemps 2021, dans le cadre du salon Electric Road. Et enfin les 19, 20 et 21 octobre 2021, l'UAV Show fêtera ses 10 ans au Parc des Expositions de Bordeaux.

  • 25/05/20 | Un projet de "circuit pré-historique" inter-départemental

    Lire

    A l'initiative de la Maison de la Dame de Brassempouy (musée sur la préhistoire et Archeoparc dans les Landes), un projet de coopération, accompagné par la Région a vu le jour entre 5 sites préhistoriques du Grand Sud-Ouest : les Grottes d'Isturitz et Oxocelhaya (Pays Basque), la Maison de la Dame de Brassempouy (Landes), le site de Castel Merle (Dordogne), le musée d'Arudy (Béarn) et l'espace préhistorique de Labastide (Hautes-Pyrénées). Les sites partenaires construisent leur projet autour de l'Itinérance, à l'image de celle des hommes de la préhistoire entre ces sites, au gré de la saisonnalité des campements.

  • 25/05/20 | Aéro: des cabines connectées et modulables fabriquées à Rochefort

    Lire

    Equipementier aéronautique depuis plus de 40 ans, l'entreprise Simair à Rochefort développe une stratégie d'innovation de produits et de services en proposant notamment une nouvelle gamme d'équipements modulables permettant aux compagnies aérienne de reconfigurer des avions (3000 par an) en réduisant les coûts environnementaux mais aussi financiers sur la destruction et le réaménagement. La Région soutient son projet de développer une seconde génération de ces produits avec des matériaux recyclables, connectés et adaptables tout au long de leur vie à hauteur de 892 316 €.

  • 25/05/20 | Des planches de surf sur-mesure et écoresponsables produites à Anglet

    Lire

    Lors de la dernière commission permanente, les élus régionaux ont voté une subvention de 20 000€ à Hexa (Anglet - 64), afin de soutenir l'amorçage de cette start-up émergente de la filière Glisse, engagée dans une démarche de production écoresponsable, dans un contexte économique tendu compte tenu de la crise sanitaire Covid-19. La start-up a l'ambition de fabriquer localement et de commercialiser sous sa propre marque des planches de surf sur-mesure (imprimées en 3D), à partir de plastique recyclé. 9 embauches sont prévues sur les 3 années à venir.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Bordeaux menacée par Airbnb ?

15/04/2017 | Le conseiller municipal PS Matthieu Rouveyre associé à la chercheuse Johanna Dagorn s'est lancé dans une grande enquête sur l'impact d'Airbnb à Bordeaux.

 Rue de la Porte Dijeaux, Bordeaux , 12 avril 2017

Matthieu Rouveyre, conseiller municipal et départemental PS, lance un pavé dans la mare. Les résultats de l'étude qu'il a menée avec la sociologue Johanna Dagorn prouveraient la forte nocivité sociale du fameux site de location et de ses équivalents. Alerté par les difficultés de certains bordelais à retrouver un logement en location, après que leurs anciens propriétaires se soit tournés vers Airbnb, le conseiller municipal décide, il y un an, de regarder de plus prés comment la plate-forme communautaire transforme la ville. Il prend contact avec l'australien Murray Cox et le canadien Tom Slee. Deux chercheurs et «hactivistes» qui grâce à des logiciels perfectionnés ont collecté de très nombreuses données sur ''le phénoméne Airbnb'' qui touche de très nombreuses villes dans le monde (Berlin, Barcelone, New-York...).
S'il lui communique beaucoup d'informations notamment sur la situation bordelaise, Tom Slee refuse la proposition de Matthieu Rouveyre de participer à la création d'un Observatoire français. Le socialiste bordelais monte alors ce projet avec des chercheurs et des informaticiens français. Les données sont accessibles en ligne depuis octobre 2016 sur le site de l'Observatoire. Pour pouvoir prendre du recul et analyser ces résultats, il décide de faire appel à une sociologue bordelaise spécialiste de la ville et de l'exclusion, Johanna Dagorn. Ensemble, ils publieront à la rentrée un ouvrage qui devrait faire du bruit, bien au delà de la métropole bordelaise.

D'une ville d'habitants à une ville de touristes?

Mais concrètement que représente Airbnb dans le cas Bordeaux ? 5000 logements bordelais sont sur la plateforme (surtout au Centre Ville, aux Chartrons et à St Michel) dont 84 % sont loués à l'année à divers touristes. Et c'est de ces derniers que viennent le hic selon Matthieu Rouveyre :«Il n'y a pas de souci avec les gens qui louent leur appartement le week-end ou pendant les vacances. Le problème c'est quand des bordelais sont obligés de partir de leur location car leurs propriétaires mettent le logement sur Airbnb. Où doivent-ils aller ?» Johanna Dagorn abonde dans son sens: «On est dans une logique d'exclusion systématique des moins aisés. A Bordeaux, il y a peu de logements sociaux et le prix de l'immobilier augmente. Lorsqu'on ne renouvelle pas leurs baux, ils faut qu'ils aillent de plus en plus à la périphérie, voir à la périphérie de la périphérie, en zone rurale où il y a de moins en moins de services publics!» déplore la sociologue. Airbnb encouragerait la spéculation immobilière et pousserait peu à peu les petites classes moyennes et les plus défavorisés (notamment les jeunes) hors de la ville. Voilà le fait majeur pointé par l’enquête sociologique menée durant un an. D'une ville d'habitants, on pourrait aboutir à «une ville de touristes». Une transformation qui ne se fait pas sans violence, dénonce l'élu de l'opposition. Dans un immeuble du quartier Saint-Michel par exemple, en deux ans, cinq des sept appartements sont devenus des locations Airbnb selon Matthieu Rouveyre. Pour les locataires restant, pas simple de cohabiter avec des touristes fêtards qui restent très peu et oublient parfois hélas de sortir les poubelles.

Quelles solutions face au phénomène Airbnb ?

Et comment réagir face à ces situations ? Le problème s'est posé à maintes reprises à travers la planète. Face à la colère de leurs administrés et des manifestations d'ampleur, les maires de grandes villes comme Barcelone et San Francisco ont réagi en mettant en place des politiques qui découragent les propriétaires (taxes, amendes, interdictions...) de louer leurs biens à l'année sur les plate-formes en ligne. Le conseiller municipal PS défend les taxations et contrôles mais propose également de renforcer la construction des logements étudiants et sociaux au coeur de la ville. Selon Matthieu Rouveyre, il est urgent de faire quelque chose car «les logements ne sont pas des biens comment les autres, ils permettent aux hommes de rester dignes». Si l’accès au logement devient beaucoup plus dur à Bordeaux, cette dignité se trouverait alors bafouée pour de nombreux bordelais.

Matthias Hardoy
Par Matthias Hardoy

Crédit Photo : Aqui.fr/Matthias Hardoy

Partager sur Facebook
Vu par vous
2470
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires