Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.

26/02/21 : Faute de salon de l'agriculture cette année, la confédération paysanne organise du 27 février au 7 mars des fermes ouvertes pour faire découvrir l'agriculture paysanne.Liste des agriculteurs sur www.confederationpaysanne.fr/mobilisations.php?id=11079

24/02/21 : Charente-Maritime : selon un arrêté ministériel du 19/02 publié au Journal Officiel du 24/02, les communes reconnues en état de catastrophe naturelle en inondations et coulées de boue du 3 février 2021 au 9 février 2021 sont Crazannes et Le Mung.

23/02/21 : La ministre, Frédérique Vidal, en déplacement à Poitiers ce 23 février, a annoncé, devant une cinquantaine d'étudiants, la gratuité des protections périodiques dès la rentrée prochaine. 1 500 distributeurs devraient être installés sur les campus.

23/02/21 : Laurence Harribey, sénatrice de la Gironde, a été nommée par le Président du Sénat pour représenter la Chambre haute au conseil d'administration de l'Agence Nationale du Sport.

23/02/21 : L’ancien maire de Bayonne, Jean Grenet, est décédé ce mardi 23 février, à l'âge de 81 ans. Celui qui a également exercé les mandats d'élu départemental, régional et de député, a dirigé la ville, à la suite de son père Henri Grenet, de 1995 à 2014.

23/02/21 : La ministre Frédérique Vidal est à Poitiers ce 23 février pour rencontrer l'Association Fédérative des Étudiants de Poitiers. Début février, elle avait reçu 72 courriers d'étudiants poitevins qui l'interpelaient sur leurs difficultés au quotidien

19/02/21 : COVID 19 - Depuis 2 semaines, les indicateurs de surveillance du Sars-CoV-2 affichent une baisse significative dans tous les départements de Nouvelle-Aquitaine. Le taux d'incidence est de 113,3/100 000 et le taux de positivité à 4,2%.

19/02/21 : COVID 19 - Les dernières données sur l’évolution des nouveaux variants montrent une diffusion généralisée du variant anglais dans tous les départements de la région. Les variants sud-africain et brésilien sont aussi présents mais dans une moindre mesure

19/02/21 : COVID 19 - Le nombre de nouvelles hospitalisations est en baisse avec près d’une centaine d’hospitalisations et une vingtaine d’admissions en réanimation en moins par rapport à la semaine dernière. Néanmoins, l'activité hospitalière liée au COVID-19.

18/02/21 : A Libourne, le conseiller municipal d'opposition Charles Pouvreau a annoncé sa démission. Dans un communiqué, l'ancien élu raconte avoir fait face à des « menaces et insultes » répétées et choisit donc de se mettre en retrait de la politique libournaise.

17/02/21 : Charente-Maritime : ce jeudi, une intervention dans le cadre des travaux de réparation du pont de la Laisse, situé sur la RD9 à Charron entraînera une fermeture à la circulation entre la RD137 en Vendée et la RN11 en Charente-Maritime, de 9h à 16h.

15/02/21 : La Rochelle : Lutte ouvrière organise une journée à la rencontre mercredi 17 février, de 10h30 à 12h30 puis de 16h à 18h sur le vieux port (cours des Dames) où une structure sera montée, ainsi que dans les rues piétonnes du centre-ville.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 02/03/21 | Un tiers-lieu hybride en Charente-Maritime

    Lire

    Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir le syndicat mixte Cyclad à Surgères en Charente-Maritime à hauteur de 60 000 euros pour la création d’un tiers-lieu hybride. Ce tiers-lieu a pour objectif de développer les nouvelles formes de travail, de créer des ateliers partagés et d’accompagner la création de nouvelles activités. Sur 1 200 m², le lieu comprendra notamment un atelier bois destiné au prototypage et à la réalisation d’ateliers

  • 02/03/21 | Le 1 000e agent vacciné au Centre hospitalier de la Côte basque

    Lire

    Le 1 000e agent du Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne a été vacciné contre le Covid en début de semaine. Un médecin réanimateur qui est en première ligne face à la prise en charge des patients les plus atteints par cette maladie. La campagne avait débuté le 6 janvier avec le vaccin Pfizer pour les agents de plus de 50 ans, ou présentant un risque accru. Un rythme que l'introduction, le 7 février, du vaccin AstraZeneka a accéléré. A ce jour, en moins de deux mois, au moins un tiers de l'effectif de l'hôpital basque aura reçu une première injection.

  • 25/02/21 | Une nouvelle gamme de produits bio et sans sucres dans le Pays Basque

    Lire

    A Bardos (64), Elikatxo produit, transforme et commercialise des jus de fruits et des soupes. Afin d’élargir sa gamme de produits bio et sans sucres, l’entreprise doit créer une ligne de production automatisée. Pour aider la société dans cet investissement, la Région Nouvelle-Aquitaine a alloué une subvention de 30 270 euros lors de sa dernière commission permanente.

  • 25/02/21 | Mimizan va accueillir un tiers-lieu

    Lire

    Mimizan, territoire assez isolé en dehors de l’été, a décidé de créer un tiers-lieu, au travers de l’association « Lily dans les étoiles », pour permettre aux habitants de se rencontrer, d’échanger, de travailler mais aussi pour favoriser le lien social. Cette association, constituée d’une quarantaine de professionnels locaux issus de secteurs divers, souhaite avec ce tiers-lieu créer un pont entre le dynamisme économique de la saison estivale et l’activité des résidents à l’année. La Région Nouvelle-Aquitaine soutient ce projet à hauteur de 60 000 euros.

  • 25/02/21 | Dordogne : Rubi Cuir forme tous ses salariés

    Lire

    A Boulazac, Rubi Cuir fabrique des pièces de maroquinerie pour le secteur du luxe. Afin d’acculturer les salariés à ces savoir-faire particuliers, l’entreprise a mis en place un parcours de formation interne afin de professionnaliser rapidement les nouveaux salariés. Les enjeux de développement de l’entreprise portent aussi vers une professionnalisation des formateurs. Pour les aider à cela, la Région Nouvelle-Aquitaine a alloué à l’entreprise une aide de 67 708 euros.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Bordeaux Métropole : le métro à l'arrêt

29/09/2019 | Le bureau de Bordeaux métropole, qui s'est réuni ce jeudi, a décidé de "ne pas poursuivre d'analyse plus approfondie" sur la possibilité d'un métro bordelais.

Conseil Bordeaux Métropole

Un métro bordelais : et pourquoi pas ? En septembre, la métropole a obtenu les résultats d'une étude de faisabilité de 137 pages sur la construction d'une ligne souterraine au sein de la métropole bordelaise. Si elle avait acté la faisabilité du projet, elle avait aussi pointé du doigt son coût très important et les nuisances apportées par l'étendue des travaux. Ce vendredi, le président de la collectivité et maire du Bouscat, Patrick Bobet, a pourtant choisi de calmer les ardeurs : c'est faisable, mais pas pour tout de suite. État des lieux.

C'est l'histoire d'une annonce qui ressemble quand même fortement à ce que, dans la jargon, on appelle un "rétropédalage". Elle commence avec une étude réalisée pour Bordeaux Métropole par un élève de l'école des ponts ParisTech. Elle contient plusieurs conclusions intéressantes sur l'idée d'une ligne de transports souterrains sur la métropole, résumés par son président Patrick Bobet lors de sa conférence de presse de rentrée : une faisabilité technique et une réalisation jugée "pertinente" compte tenu de la croissance démographique (1,5% par an, 875 000 déplacements quotidiens d'ici 2030) mais un coût (1,4 milliards d'euros) et les importants travaux nécessaires, notamment pour construire les stations.

Quatre tracés ont été étudiés : Une ligne reliant Pessac-Alouette à Lormont-Buttinière (16,5 kilomètres pour onze stations), une ligne Campus-Carreire/Stade Matmut Atlantique (16 kilomètres pour neuf stations), une ligne Auchan-Bouliac/Gare de Cenon (seize kilomètres pour dix stations) et enfin une ligne Auchan-Bouliac/Stade Matmut (14 kilomètres pour dix stations). L'une des quatre (Auchan-Bouliac/Stade Matmut) avait été identifiée comme la plus pertinente (113 500 voyageurs par jour en prévisionnel). À l'annonce de ce projet, la classe politique locale n'a pas manqué de réagir. Le maire de Talence Emmanuel Sallaberry et le vice-président de la métropole en charge des transports Christophe Duprat étaient plutôt dans le camp des "pour", le maire de Lormont et celui de Bordeaux dans celui des "contre" pour ne citer que les plus évidents - l'un parce que le pont Simone Veil tarde, l'autre parce qu'il est le "maire du quotidien" et aussi un peu effrayé par le coût, qui avoisine les deux milliards si on ajoute le matériel roulant.

Le projet à cinq milliards

La veille du conseil métropolitain de ce vendredi, le PCF (Parti Communiste) de Gironde allait, lui, encore plus loin dans l'hypothèse et proposait un tracé de 38 kilomètres avec deux lignes (la première reliant le Stade Matmut à Villenave d'Ornon et la seconde reliant la mairie de Lormont à l'aéroport de Bordeaux-Mérignac) avec un coût estimé à 5,3 milliards d'euros sur cinquante ans. Pour argumenter, les élus départementaux proposaient même un plan de financement permettant de dégager 150 millions d'euros par an : taxe sur les bureaux (50 millions), contribution annuelle de 20 millions de la métropole, taxe sur les billets d'avion (15 millions), taxe sur les parkings d'hypermarchés (dix millions) et un relèvement de la taxe de séjour (5 millions d'euros), aide de l'État (20 millions) et encore une autre taxe sur les bureaux, cette fois sur ceux basés en Ile-de-France, pour arriver au compte, le PCF argumentant par le fait que certaines de ces mesures avaient déjà été mises en place pour financer le projet du Grand-Paris. Pour le président de Bordeaux Métropole, "ce plan de financement est intéressant parce qu'il ouvre des pistes nouvelles. Même 1,4 milliards, si nous devions le faire, nous irions chercher de nouvelles recettes. Sur le projet à cinq milliards sur cinquante ans, je pense qu'on n'aura pas besoin d'autant. La moitié suffira largement".

D'autres wagons à raccrocher 

Oui mais voilà, il y a un "mais". Ce jeudi, réunis en bureau, les élus de la métropole (après 17 interventions, preuve s'il en est que le sujet fait parler même au sein de l'hémicyle), ont fait retomber le soufflet, arguant que la collectivité "n’entend(ait) pas poursuivre par une phase d’analyse plus approfondie" sur la question. Et il ne faut que quelques métaphores (dont une qui sera certainement appréciée par les bricoleurs) à Patrick Bobet pour refroidir les ardeurs. "On s'est posés la question de savoir si c'était faisable et pertinent. L'étude a répondu à la question. Elle a aussi pointé le coût important et l'impact économique. C'est un outil qu'il ne faut pas remiser dans l'arrière-cour mais qu'on peut raccrocher au tableau de l'atelier et se dire "un jour peut-être", comme un recours. Ce n'est pas une grosse urgence, il y a plus important et plus immédiat comme le RER métropolitain. En bureau, personne ne s'y est vraiment opposé mais tout le monde a aussi dit que ce n'était pas l'urgence actuelle. Cela dit, le débat en conseil, sûrement au mois d'octobre, sera maintenu".

Aucun engagement formel, donc, mais une étude pour pas grand-chose, dont la transformation en actes aurait aussi pu chambouler le bon déroulement des futures campagnes, à six mois des municipales. De là à confirmer un rapport, le raccourci est un peu rapide. Questionné sur cette décision et le risque qu'elle soit interprétée par certains comme un manque de courage politique, Patrick Bobet dément : "le courage politique a été, a d'abord été de faire cette étude. Il y a vingt ans, la décision a été prise avec Alain Juppé de travailler en surface. Cette décision est toujours efficace aujourd'hui. Dans les chiffres de circulation du premier semestre, on voit que la situation est un peu moins catastrophique que celle de l'an dernier. La rocade reste un vrai problème. Même si ça fonctionne un peu, c'est un dossier plus urgent. J'ai proposé de remettre à plat le SDODM (Schéma Directeur Opérationnel des Déplacements Métropolitains) avec un débat dès le mois d'octobre pour un vote qui n'interviendra sans doute pas avant la nouvelle mandature". Voilà un débat qui restera donc en surface.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
7669
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 4 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

Conseil Municipal de Bordeaux Octobre 2020 Métropole | 24/02/2021

Bordeaux : l'opposition pointe un débat de « désorientation budgétaire »

Maxime Derrien, Directeur du GPV rive droite Métropole | 15/02/2021

Grand Entretien : Maxime Derrien (GPV Rive droite) « La deuxième phase de renouvellement urbain, mettra l'accent sur l'économie et l'insertion »

Véronique Seyral, Vincent Maurin et Pierre Hurmic lors de l'inauguration de la maison du projet Aubiers-Lac Métropole | 09/02/2021

Bordeaux : la Mairie s'installe au cœur des Aubiers

Pierrick Poirier, directeur général de Keolis Métropole | 08/02/2021

Entretien : Pierrick Poirier, DG Keolis Bordeaux Métropole, le réseau urbain ou "la nécessité de s'adapter"

Conseil Municipal de Bordeaux Octobre 2020 Métropole | 27/01/2021

Bordeaux : premier conseil municipal de l’année tendu

Jean-François Egron, Alexandre Rubio, Jean-Jacques Puyobrau et Jean Touzeau Métropole | 20/01/2021

Sécurité : les maires de la rive droite tirent la sonnette d’alarme

Alain Anziani, président de Bordeaux  Métropole Métropole | 19/01/2021

Alain Anziani défend « une Métropole des communes »

Alain Anziani, président de Bordeaux Métropole Métropole | 18/01/2021

« Faire un prix différencié de l’eau selon l’usage », pour le président de Bordeaux Métropole

éducs spé une Métropole | 15/01/2021

Cenon : vers une école de plus en plus inclusive

Alain Anziani, maire de Mérignac lors de ses voeux pour 2021 Métropole | 12/01/2021

« Notre ville reste toujours au service des habitants », Alain Anziani, maire de Mérignac

arbre laïcité une Métropole | 10/12/2020

Mérignac : plantation d'un arbre de la laïcité au collège les Eyquems

Capture d'écran Conseil Bordeaux Métropole novembre 2020 Métropole | 27/11/2020

Covid-19 : Bordeaux Métropole adopte le plan de soutien à l’économie de proximité

Lancement du projet "1 million d'arbres" pour Bordeaux Métropole Métropole | 24/11/2020

Lancement du projet "1 million d'arbres" pour Bordeaux Métropole

Pierre Hurmic Métropole | 21/11/2020

Reconfinement : la Mairie de Bordeaux fait le point sur les dispositifs de solidarité

Mise en place du Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance de Lormont Métropole | 19/11/2020

Lormont : Mise en place du Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance de la ville