Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/11/19 : La Banque Alimentaire de Bordeaux et de la Gironde lance un SOS: elle a un "urgentissime" besoin de chauffeurs poids lourds bénévoles pour la journée de collecte du vendredi 29 novembre. Contact Régis Pauget, responsable collecte: 06 86 55 47 76

21/11/19 : Il y aura forcément un club périgourdin en 32e de finale de la coupe de France de football. Le Bergerac Périgord Football Club (N2), qui a sorti Clermont, recevra le Trélissac (N2), lors du 8e tour. Le match est prévu 7 ou le 8 décembre.

21/11/19 : Dordogne : Un exercice de sécurité civile a lieu ce jeudi entre 20 h et 23 h à l'usine Polyrey de Baneuil classée Seveso 2. Le but est de tester l'organisation de l'entreprise, la transmission de l'alerte et la réactivité des services de sécurité.

20/11/19 : Charente-Maritime : La Rochelle et 11 communes du littoral de St Agnan à la Presqu'ile d'Arvert viennent d'être reconnue en état de catastrophe naturelle suite aux mouvements de terrain consécutifs à la sécheresse entre le 01/10/18 et le 31/12/18.

20/11/19 : Lors du dernier conseil municipal de Bordeaux, qui s'est réuni ce mercredi 20 novembre autour des orientations budgétaires, le maire Nicolas Florian a assuré qu'il n'y aurait pas d'augmentation des impôts locaux ni en 2020 ni durant le mandat à venir.

20/11/19 : Du 26 au 29/11 à Vesoul (70), se tiennent les finales nationales des Meilleurs jeunes boulangers de France et du Trophée des Talents du Conseil et de la Vente en Boulangerie-Pâtisserie. Mathieu Perrenx et Samuel Roussiaud y représenteront les Landes!

20/11/19 : Compte tenu des conditions d'enneigement exceptionnellement bonnes de cette fin d'année 2019, les stations de Gourette et La Pierre Saint Martin annoncent leur ouverture anticipée pour le samedi 30 novembre et le dimanche 1er décembre

19/11/19 : À l’occasion de la 9ème édition des Foulées Littéraires de Lormont, l'ancien sélectionneur de l'équipe de France de football, Raymond Domenech sera présent le samedi 30 novembre, de 11h30 à 12h30, lors de l’inauguration.

18/11/19 : Le Pôle Environnement Nouvelle-Aquitaine organise le 3 décembre à Artigues-près-bordeaux une journée technique sur le thème de la prise en compte de la biodiversité dans les projets des industriels et des collectivités. + d'info

17/11/19 : Charente-Maritime : l’équipe du festival de documentaire Sunny Side of the Doc ont annoncé ce week-end le décès soudain de son commissaire général et cofondateur Yves Jeanneau, survenu le 14 novembre à La Rochelle, à l’âge de 69 ans.

16/11/19 : Nouvel exploit des Bergeracois, lors du 7e tour de la Coupe de France de Football : le Bergerac Périgord FC, club de national 2, a éliminé ce samedi après midi, le club de Clermont, pensionnaire de Ligue 2 et actuellement sixième au classement.

15/11/19 : Yannick Jadot, député européen EELV, sera présent à Bordeaux le lundi 18 novembre 2019 pour soutenir les candidats et têtes de liste écologistes sur Bordeaux Métropole notamment Pierre Hurmic, tête de liste écologiste à Bordeaux.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/11/19 | Le retour du loup en Charente-Maritime?

    Lire

    Le mercredi 20 novembre après-midi, un grand canidé a été pris en photo, trottant à proximité de parcelles de vigne sur la commune de Saint-Thomas de Conac, au sud-ouest du département. L’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage l’a authentifié sur photo comme étant celle d’un loup gris (Canis lupus lupus). Des brebis mortes ont été découvertes il y a 15 jours, sans qu'il puisse être établi un lien. ONCFS : 05.46.74.95.20 – sd17@oncfs.gouv.fr

  • 22/11/19 | Un colloque sur les risques côtiers avec le Marais Poitevin

    Lire

    Le Parc Naturel du Marais Poitevin et l'Université de La Rochelle, en partenariat avec le forum des marais atlantiques et Rivages France, organisent pour la deuxième année consécutive un colloque scientifique dédié au changement climatique et à l'impact sur notre littoral, le 26 novembre à l'espace Encan de La Rochelle. Douze intervenants du monde entier présenteront leur travaux sur ces sujets et un grand show de vulgarisation scientifique aura lieu en soirée pour le grand public.

  • 22/11/19 | Bordeaux : un vide dressing solidaire

    Lire

    Le 23 novembre de 10h à 18h, la Maison Rose de Bordeaux organise dans ses locaux un vide dressing à destination des femmes. L’intégralité des bénéfices sera reversées à la Maison Rose qui accompagne les femmes pendant et après leur traitement contre le cancer. Elle offre ainsi 130 ateliers de soins de support en cancérologie chaque mois mais aussi des moments d’échanges et de rencontres. Alors rendez-vous toutes samedi au 9 rue de condé à Bordeaux !

  • 22/11/19 | Création de la 1ère structure d'escrime handisport de France à Bordeaux

    Lire

    Depuis septembre 2019, La Section Escrime du CAM Bordeaux est le 1er club en France à accueillir une structure dédiée aux athlètes de haut niveau pratiquant l’escrime en fauteuil: le « Centre d’Excellence d’Escrime Handisport ». À ce titre, le Maître d’Armes Jean-Yves Huet, Entraîneur National de l’Équipe de France d’Épée Handisport, ancien coach de Laura Flessel, est venu renforcer l’équipe d’enseignants et prendre la responsabilité des entraînements des athlètes handisport. 2 jeunes espoirs d’escrime handisport, ont anisi intégré la structure, au côté de Romain Noble, Champion Paralympique aux JO de Rio et récent Vice-champion du monde d’épée par équipes en Corée du Sud.

  • 22/11/19 | Du gratin pour les 10e rencontres Sport Santé de Biarritz

    Lire

    Roxana Maracineanu, ministre des Sports, Tony Estanguet, Président du comité d’organisation des Jeux de Paris 2024, Michel Cymes, en qualité d’animateur, ainsi que les meilleurs spécialistes du sport santé seront présents, vendredi 29 novembre au théâtre du Casino Municipal de Biarritz, pour échanger et débattre autour d’un enjeu de santé publique qui nous touche tous : la sédentarité, dans le cadre des 10e Rencontres Sport Santé de Biarritz. Au menu: la lutte contre la sédentarité et une conférence sur Les femmes et les activités physiques et sportives.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Bordeaux Métropole : le métro à l'arrêt

29/09/2019 | Le bureau de Bordeaux métropole, qui s'est réuni ce jeudi, a décidé de "ne pas poursuivre d'analyse plus approfondie" sur la possibilité d'un métro bordelais.

Conseil Bordeaux Métropole

Un métro bordelais : et pourquoi pas ? En septembre, la métropole a obtenu les résultats d'une étude de faisabilité de 137 pages sur la construction d'une ligne souterraine au sein de la métropole bordelaise. Si elle avait acté la faisabilité du projet, elle avait aussi pointé du doigt son coût très important et les nuisances apportées par l'étendue des travaux. Ce vendredi, le président de la collectivité et maire du Bouscat, Patrick Bobet, a pourtant choisi de calmer les ardeurs : c'est faisable, mais pas pour tout de suite. État des lieux.

C'est l'histoire d'une annonce qui ressemble quand même fortement à ce que, dans la jargon, on appelle un "rétropédalage". Elle commence avec une étude réalisée pour Bordeaux Métropole par un élève de l'école des ponts ParisTech. Elle contient plusieurs conclusions intéressantes sur l'idée d'une ligne de transports souterrains sur la métropole, résumés par son président Patrick Bobet lors de sa conférence de presse de rentrée : une faisabilité technique et une réalisation jugée "pertinente" compte tenu de la croissance démographique (1,5% par an, 875 000 déplacements quotidiens d'ici 2030) mais un coût (1,4 milliards d'euros) et les importants travaux nécessaires, notamment pour construire les stations.

Quatre tracés ont été étudiés : Une ligne reliant Pessac-Alouette à Lormont-Buttinière (16,5 kilomètres pour onze stations), une ligne Campus-Carreire/Stade Matmut Atlantique (16 kilomètres pour neuf stations), une ligne Auchan-Bouliac/Gare de Cenon (seize kilomètres pour dix stations) et enfin une ligne Auchan-Bouliac/Stade Matmut (14 kilomètres pour dix stations). L'une des quatre (Auchan-Bouliac/Stade Matmut) avait été identifiée comme la plus pertinente (113 500 voyageurs par jour en prévisionnel). À l'annonce de ce projet, la classe politique locale n'a pas manqué de réagir. Le maire de Talence Emmanuel Sallaberry et le vice-président de la métropole en charge des transports Christophe Duprat étaient plutôt dans le camp des "pour", le maire de Lormont et celui de Bordeaux dans celui des "contre" pour ne citer que les plus évidents - l'un parce que le pont Simone Veil tarde, l'autre parce qu'il est le "maire du quotidien" et aussi un peu effrayé par le coût, qui avoisine les deux milliards si on ajoute le matériel roulant.

Le projet à cinq milliards

La veille du conseil métropolitain de ce vendredi, le PCF (Parti Communiste) de Gironde allait, lui, encore plus loin dans l'hypothèse et proposait un tracé de 38 kilomètres avec deux lignes (la première reliant le Stade Matmut à Villenave d'Ornon et la seconde reliant la mairie de Lormont à l'aéroport de Bordeaux-Mérignac) avec un coût estimé à 5,3 milliards d'euros sur cinquante ans. Pour argumenter, les élus départementaux proposaient même un plan de financement permettant de dégager 150 millions d'euros par an : taxe sur les bureaux (50 millions), contribution annuelle de 20 millions de la métropole, taxe sur les billets d'avion (15 millions), taxe sur les parkings d'hypermarchés (dix millions) et un relèvement de la taxe de séjour (5 millions d'euros), aide de l'État (20 millions) et encore une autre taxe sur les bureaux, cette fois sur ceux basés en Ile-de-France, pour arriver au compte, le PCF argumentant par le fait que certaines de ces mesures avaient déjà été mises en place pour financer le projet du Grand-Paris. Pour le président de Bordeaux Métropole, "ce plan de financement est intéressant parce qu'il ouvre des pistes nouvelles. Même 1,4 milliards, si nous devions le faire, nous irions chercher de nouvelles recettes. Sur le projet à cinq milliards sur cinquante ans, je pense qu'on n'aura pas besoin d'autant. La moitié suffira largement".

D'autres wagons à raccrocher 

Oui mais voilà, il y a un "mais". Ce jeudi, réunis en bureau, les élus de la métropole (après 17 interventions, preuve s'il en est que le sujet fait parler même au sein de l'hémicyle), ont fait retomber le soufflet, arguant que la collectivité "n’entend(ait) pas poursuivre par une phase d’analyse plus approfondie" sur la question. Et il ne faut que quelques métaphores (dont une qui sera certainement appréciée par les bricoleurs) à Patrick Bobet pour refroidir les ardeurs. "On s'est posés la question de savoir si c'était faisable et pertinent. L'étude a répondu à la question. Elle a aussi pointé le coût important et l'impact économique. C'est un outil qu'il ne faut pas remiser dans l'arrière-cour mais qu'on peut raccrocher au tableau de l'atelier et se dire "un jour peut-être", comme un recours. Ce n'est pas une grosse urgence, il y a plus important et plus immédiat comme le RER métropolitain. En bureau, personne ne s'y est vraiment opposé mais tout le monde a aussi dit que ce n'était pas l'urgence actuelle. Cela dit, le débat en conseil, sûrement au mois d'octobre, sera maintenu".

Aucun engagement formel, donc, mais une étude pour pas grand-chose, dont la transformation en actes aurait aussi pu chambouler le bon déroulement des futures campagnes, à six mois des municipales. De là à confirmer un rapport, le raccourci est un peu rapide. Questionné sur cette décision et le risque qu'elle soit interprétée par certains comme un manque de courage politique, Patrick Bobet dément : "le courage politique a été, a d'abord été de faire cette étude. Il y a vingt ans, la décision a été prise avec Alain Juppé de travailler en surface. Cette décision est toujours efficace aujourd'hui. Dans les chiffres de circulation du premier semestre, on voit que la situation est un peu moins catastrophique que celle de l'an dernier. La rocade reste un vrai problème. Même si ça fonctionne un peu, c'est un dossier plus urgent. J'ai proposé de remettre à plat le SDODM (Schéma Directeur Opérationnel des Déplacements Métropolitains) avec un débat dès le mois d'octobre pour un vote qui n'interviendra sans doute pas avant la nouvelle mandature". Voilà un débat qui restera donc en surface.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3340
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires