Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/09/19 : Le 22/09 dès 11h, le H14 accueille Cap associations,rdv annuel du monde associatif bordelais auquel participent 327 associations. L'occasion de s’informer, découvrir et essayer des pratiques sportives et culturelles ou s’investir en tant que bénévole.

20/09/19 : Le 24/09 le Centre Commercial Mériadeck reçoit le Forum des Acteurs Associatifs de l’Emploi. Les assos bordelaises liées à l’insertion professionnelle y présentent leurs services d'orientation et accompagnement des personnes en recherche d'emploi

20/09/19 : Le patron bordelais de Keolis, Jean-Pierre Farandou, succèdera à Guillaume Pépy à la tête de la SNCF en janvier. Il a effectué en Gironde une grande partie de sa carrière aux postes de chef de gare, chef de projet TGV ou responsable de la mobilité TER.

19/09/19 : Bordeaux - James Gray, le réalisateur New yorkais de Little Odessa, La nuit nous appartient, Two Lovers ou du récent Ad Astra sera l'invité d'honneur du 8èmé Festival International du Film Indépendant de Bordeaux qui se tient du 15 au 21 octobre 2019

18/09/19 : Bordeaux. Il aura fallu quatre mois pour que le trafic reprenne sur la ligne C du tram entre la Porte de Bourgogne et la gare Saint-Jean après l'incendie du parking Salinières: il est annoncé pour le 28 septembre.

18/09/19 : Mont de Marsan Agglomération recherche des volontaires en Service Civique pour assurer des missions en lien avec la culture, la solidarité, l'environnement et l'éducation. Réunion d'information le 26 septembre à 14h au Bureau Information Jeunesse.

18/09/19 : Le Pont d'Aquitaine sera fermé entre les échangeurs 1 et 5 du 19 septembre 21h au 20 septembre 6h pour des travaux de maintenance et d'entretien.

18/09/19 : Deux-Sèvres : à l'occasion des Journées du patrimoine, le Département ouvre ses portes au public de la Maison du Département, des Archives Départementales et des Tumulus de Bougon. Animations et visites guidées sont au programme.

18/09/19 : Charente-Maritime : le chantier du pont transbordeur de Rochefort ouvre ses portes au public à l’occasion des journées européennes du patrimoine. RDV notamment samedi 21 à 10h pour assister au remontage sur le tablier du premier élément de chariot.

17/09/19 : Dordogne : Frédéric Gojard, 58 ans, conduira la liste du Rassemblement National à Périgueux pour les élections municipales. Cet ancien militaire, aujourd'hui âgé de 58 ans, s'était déjà présenté aux dernières élections européennes.

17/09/19 : Marcel Amont se rend à Bordeaux à la libraire La Machine à Lire jeudi 19 septembre à partir de 18h30 pour évoquer son livre "Les Coulisses de ma vie" aux éditions Flammarion. Il sera le lendemain à l’Espace Culturel de Pau à partir de 18h30.

17/09/19 : Philippe Lambert atteint de la sclérose en plaques, est attendu à Agen mercredi 18 septembre à 16h30 pour une étape dans le cadre de son « Tour de France - défi 3000 km de Philippe Lambert ».

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/09/19 | 1000 postes à pourvoir lors de la Journée de l'Emploi

    Lire

    Le jeudi 26 septembre, la 8ème Journée de l'Emploi se tient à la salle du Solarium de Gradignan (33) dès 9h30. Plus de 1000 offres d'emploi (tout niveau) seront proposées dans le secteur privé et des dizaines de postes dans les secteurs de l'armée et de la gendarmerie. 77 entreprises locales, de la start-up à la multinationale, seront présentes dans des domaines d'activités variés : commerce, industrie, banque, restauration, bâtiment, logistique ou encore l'aide à domicile et l'intérim. Possibilité d'entretiens individuels de conseils sur la recherche d'emploi, la formation, les métiers.

  • 21/09/19 | Niort : une semaine d'accueil pour les étudiants niortais

    Lire

    Jusqu'au 26 septembre, Niort Sup' organise une semaine spéciale pour l'accueil des étudiants. Au programme : une course à pied "Color Run" de 5 km suivie d'une soirée étudiante (le 24), un tournoi de basket (le 26), une initiation à la boxe (le 26), un "escape game polar" dans des lieux culturels de Niort, et plusieurs concerts dont la soirée Nitro (électro) du CAMJI, ainsi que des petits déjeuners d'informations sur la vie étudiante (les 23,24 et 25). Programme détaillé sur www.niortagglo.fr

  • 20/09/19 | Affaire SFR : Bordeaux à la barre

    Lire

    Après Nice, Dijon et Aix-en-Provence, c'est à Bordeaux que sera plaidé le jeudi 26 septembre le quatrième dossier de l'affaire SFR. 18 Conseils de Prud'hommes ont été saisis en France pour se pencher sur ce Plan de Départ Volontaire contesté par 427 salariés et qui a concerné 5000 personnes au total (soit un tiers des effectifs). En 2017, SFR avait été condamnée à verser 26,25 millions d'euros de dédommagement à d'anciens salariés ayant déposé un recours pour contester un premier Plan de Départs volontaires mis en place en 2007. Pour l'avocat qui plaidera l'affaire, "Il s’agit ni plus ni moins d’un plan social déguisé".

  • 20/09/19 | Bordeaux : l’église Saint-Michel retrouve ses trésors d’albâtre

    Lire

    Plus de 35 ans après avoir été volés, quatre reliefs du XVe siècle en albâtre polychromé -l’Annonciation, la Nativité, l’Adoration des Mages et l’Ascension- viennent d’être replacés dans leur écrin d’origine de la basilique Saint-Michel de Bordeaux. Samedi 21 septembre à 12h sur le site, dans le cadre des Journées du Patrimoine, une « cérémonie de réintégration » célèbrera ce retour en présence de Nicolas Florian maire de Bordeaux.

  • 20/09/19 | Vienne : un essai clinique "sauvage" interdit

    Lire

    L'agence du médicament (ANSM) a annoncé ce jeudi avoir interdit un "essai clinique sauvage" de molécules aux "effets inconnus" (sous forme de patchs) sur au moins 350 malades de Parkinson et Alzheimer réalisé en partie dans une abbaye de Saint-Benoît, près de Poitiers. L'ANSM a demandé aux participants de ces essais de "ne plus utiliser ces patchs" et de consulter "rapidement un médecin pour réaliser un bilan de santé et s'assurer que la prise en charge de leur maladie est adéquate". L'autorité a également annoncé avoir saisi le pôle santé du Parquet de Paris.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Bordeaux Métropole : le Vélotour passe la deuxième vitesse

28/08/2019 | Le 15 septembre, 5000 participants sont attendus pour la seconde édition du Vélotour Bordeaux dont le parcours permettra de traverser treize bâtiments entre Bordeaux, Bègles et Floirac.

Vélotour Bordeaux

Le 15 septembre prochain, les amateurs de balades à vélo pourront enfourcher leurs selles et graisser leur dérailleurs. La métropole accueillera en effet sur trois communes (Bordeaux, Bègles et Floirac) la seconde édition du Vélotour, un circuit de 18,5 à 24 kilomètres qui leur proposera de traverser 13 lieux de l'agglomération, d'un théâtre à une salle de concert en passant par un parking, le tout en gardant le pied sur la pédale. Cet évènement ouvrira les hostilité de l'édition 2019 de la Semaine des Mobilités prévoyant plusieurs animations du 15 au 22 septembre. On vous donne l'essentiel du programme.

Le Secours Populaire, L'Arena de Floirac, la Cité Numérique, le lycée Gustave Eiffel ou encore le stade André Moga. Si vous vous demandez ce que tous ces sites ont en commun, commençons donc ce petit tour de piste en vous donnant la réponse. Ils font tous partie du parcours de la deuxième édition de l'édition bordelaise de Vélotour, organisée ce dimanche 15 septembre entre Bordeaux, Floirac et Bègles. Un parcours de 18 à 24 kilomètres (en comptant les parties optionnelles) qui passe entre les murs d'une quinzaine de sites rarement ouverts au public en dehors de leur utilisation principale. Initiée en 2018 à Bordeaux et ayant attiré 4197 participants, Vélotour est en fait un évènement national présent dans neuf communes en France. Elle a fait son entrée à Toulouse en avril dernier mais a vu le jour à Dijon il y a... quatorze ans déjà ! 

"C'est un évènement qui a été conçu pour être festif et familial. Ce n'est pas une compétition mais vraiment une balade. D'ailleurs, le tracé du parcours ne sera pas fermé à la circulation, pour que tous les modes de transports puissent continuer à cohabiter", commente le directeur du Vélotour et de la SARL qui y est affiliée, Bastien de Marcillac. Chiffres à l'appui : 25% des participants sont des enfants de moins de douze ans, et environ 5000 sont attendu pour ce second tour un peu plus métropolitain (l'an dernier, le parcours traversait Bordeaux et Bruges). Parmi les treize sites que cette édition va traverser, quelques uns sont plus emblématiques que d'autres. En partant du village départ (situé au Quai des Sports) autour duquel seront organisées des animations (comme des ateliers de prévention, de la réalité virtuelle, des ateliers de réparation ou d'essais des nouveaux vélos électriques VCub), les participants pourront ainsi découvrir - et surtout traverser - le stade André Moga (centre d'entraînement de l'UBB), le théâtre Le Victoire deux parkings (Arena Parcub et Indigo/Belcier) ou encore le site des Compagnons des Métiers du Bâtiment, le tout accompagné d'animations, de musique et de quelques podcasts qu'on nous promet "insolites". 

Deux roues plutôt que quatre

Le tout pourra d'ailleurs se faire déguiser, non sans la vigilance de 150 assistants de parcours, principalement issus des associations locales à qui l'organisation du Vélotour reversera 25 euros par "signaleur" à une association de leur choix. Politiquement, bien sûr, la manifestation est globalement accueillie à bras ouverts, surtout quand on sait que Bordeaux Métropole a adopté en 2016 un second "plan vélo" pour la période 2017-2020 avec pour objectif principal de fortement augmenter la part modale du vélo dans l'agglomération bordelaise. Et même si les 15% visés pourraient ne pas être atteints en 2020, "ils le seront probablement en 2021", espère Patrick Bobet, maire du Bouscat et président de Bordeaux Métropole. Ce plan, financé à hauteur de 70 millions d'euros, a acté plusieurs mesures en faveurs des cyclos, dont de nouveaux aménagements et pistes cyclables et la mise en place d'un réseau métropolitain de "maisons des mobilités".

Les résultats ont l'air plutôt encourageants : +10,5% de cyclistes l'an dernier par rapport à 2017, et une part modale passée de 4 à 8% entre 2009 et 2017. La progression la plus symbolique, c'est celle du pont de pierre : depuis qu'il est fermé aux voitures, il est plus emprunté que lorsque ces dernières pouvaient circuler dessus avec 12 000 cyclistes quotidiens recensés en septembre 2018, dont 11% d'anciens automobilistes. Le Vélotour sera donc une belle occasion de promouvoir l'utilisation du vélo pour les habitants de la métropole et les participants dans une course "qui ne s'adresse au départ forcément à des personnes pour qui la pratique du vélo est habituelle, mais essaye de contribuer à changer les pratiques" d'après Bastien de Marcillac.

Mobilité et sécurité 

Vélotour inaugurera également l'édition 2019 de la "Semaine de la mobilité" qui sera notamment composée de deux "challenges mobilité" (pour les salariés des entreprises et les écoliers), des tables rondes et un "village de la mobilité" installé au Parc du Bourgailh le 21 septembre. Les conditions de sécurité, elles, ne devraient pas être aussi importantes que lors du feu d'artifice tiré la veille après l'incident du 14 juillet (dont le coût a récemment été dénoncé par l'opposition municipale), mais on nous assure tout de même un filtrage dans les zones de grand rassemblements publics, comme le village de départ et d'arrivée notamment.

"Depuis 2016 et les attentats de Nice, notre cahier des charges a évidemment complètement changé, et nos frais de sécurité ont beaucoup augmenté. Mais chaque édition est prévue pour accueillir une jauge maximum de 8000 personnes. Des barrières sont prévues aux points de ravitaillements, qui ne devraient jamais accueillir plus de quatre à cinq cent personnes en même temps", rassure l'organisateur. Avant de vous laisser pédaler, n'oublions pas deux ou trois informations pratiques : vous devrez apporter votre propre vélo et votre casque, obligatoire pour les enfants de moins de douze ans pour qui le ticket d'entrée pour participer au parcours sera réduit : cinq euros au lieu de dix à quinze pour les "adultes". Seuls les demandeurs d'emploi et les personnes à mobilité réduite pourront le suivre gratuitement. Enfin, pour les inscriptions et tout savoir sur les horaires de départ, rendez-vous sur le site www.velotour.fr/bordeaux. Plus qu'à se mettre en selle !

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
2278
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires