Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/11/19 : Charente-Maritime : l’équipe du festival de documentaire Sunny Side of the Doc ont annoncé ce week-end le décès soudain de son commissaire général et cofondateur Yves Jeanneau, survenu le 14 novembre à La Rochelle, à l’âge de 69 ans.

16/11/19 : Nouvel exploit des Bergeracois, lors du 7e tour de la Coupe de France de Football : le Bergerac Périgord FC, club de national 2, a éliminé ce samedi après midi, le club de Clermont, pensionnaire de Ligue 2 et actuellement sixième au classement.

15/11/19 : Yannick Jadot, député européen EELV, sera présent à Bordeaux le lundi 18 novembre 2019 pour soutenir les candidats et têtes de liste écologistes sur Bordeaux Métropole notamment Pierre Hurmic, tête de liste écologiste à Bordeaux.

15/11/19 : Du 23 nov au 1er déc, le Salon International de l’Agriculture et des Ressources Animales se tient à Abidjan (Côte d’Ivoire). Cette année la France est à l’honneur. La Région sera présente grâce à 3 opérations menées par l’Agence de l’Alimentation NA.

15/11/19 : "Regards Croisés" tel est le thème de la conférence organisée par le député Eric Poulliat autour de la radicalisation, le 18 nov à 19h au Kyriad de Mérignac, avec T. Oubrou, Grand Imam de Bordeaux et d'H. Hussein, sociologue des médias et du genre.

14/11/19 : Charente-Maritime : Les services de l'État et 15 communes du littoral s’entraîneront dans le cadre d’un exercice départemental ORSEC au risque submersion marine les 27 et 28 novembre 2019.

14/11/19 : Niort : L'Acclameur reçoit le salon de l'enseignement supérieur samedi 16 novembre. Au programme : présentation de nombreuses formations pour des métiers d'avenir en lien avec le tissu économique local. Entrée libre.

13/11/19 : Charente-Maritime : selon le journal officiel du 7/11, le nouveau préfet Nicolas Basselier, ex préfet de l'Aisne, prendra ses fonctions le 25/11. Il succède à F.Rigoulet-Roze, devenu directeur de cabinet du ministre de la Cohésion des territoires.

13/11/19 : Niort : le festival des films sur smartphone Takavoir lance un appel à candidature pour sa prochaine édition, qui se tiendra les 27 et 28 mars 2020. Les candidats doivent livrer leur film de 3 min max avant le 16 février prochain sur takavoir.fr

13/11/19 : Niort : 32 entreprises ont participé en septembre dernier au Challenge de la mobilité, soit 713 salariés du territoire. 44% ont opté pour le vélo, 12% le bus, 15% le covoiturage, 8% la marche, 8% le train. La remise des prix s'est tenue hier soir.

13/11/19 : Deux-Sèvres : Le salon des professionnels de la filière caprine Caprinov' dont la dernière édition s'est tenue en novembre 2018, reviendra du 25 et 26 novembre 2020 au parc des Expositions de Niort.

13/11/19 : Après plusieurs passages au Festival Musicalarue, Miossec revient à Luxey (40) dans le cadre intimiste de la salle de spectacles “Les Cigales“, samedi 30 novembre à 20h30. Le Brestois viendra présenter son onzième opus "Les Rescapés".

12/11/19 : Les gendarmes et la Guardia civil sont arrivés en nombre au péage de Biriatou en raison de l'opération escargot lancée par Tsunami Democra-tic, le mouvement indépendantiste catalan, relayé localement par Bizi! et Aitzina bloquant la frontière à 18h30

12/11/19 : Charente : un groupe d’étudiants en BTS SAM de CCI Charente Formation, mène un projet sur la gestion citoyenne des déchets depuis 1 an et organisent une journée environnementale ce mercredi A 15h30 au Campus CCI, à l'ex CIFOP de L’Isle d’Espagnac.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/11/19 | Un blocage contre la précarité pour Bordeaux Montaigne

    Lire

    Ce vendredi 15 novembre, une centaine d'étudiants ont voté en faveur d'un blocage de l'Université Bordeaux Montaigne lundi 18 novembre. L'objectif de ce vote, opéré par une assemblée générale composée notamment de membres de la FSE (Fédération Syndicale Étudiante) et de groupes autonomes), était de protester face à la montée de la précarité étudiante, dénoncée tragiquement la semaine dernière par la tentative d'immolation d'un étudiant lyonnais. La mobilisation de Bordeaux Montaigne pourrait être rejointe par des étudiants de l'Université de Bordeaux.

  • 15/11/19 | Reconnaissance d’état de catastrophe naturelle en Corrèze

    Lire

    Les communes de Queyssac les Vignes, Saint Aulaire, Saint Clément, Arnac-Pompadour, Perpezac le Noir, Puy d’Arnac et Saint Sornin Lavolps viennent de se voir reconnaître, par arrêté ministériel le 15 octobre et publié au Journal Officiel le 15 novembre, en état de catastrophe naturelle pour le phénomène de sécheresse réhydratation des sols. Les sinistrés disposent à compter de ce 15 novembre d'un délai de 10 jours pour prendre contact avec leur assureur afin de pouvoir bénéficier du régime d’indemnisation correspondant.

  • 15/11/19 | Foire aux miels à Brive

    Lire

    Ce dimanche 17 novembre de 9h à 18h, la salle Brassens de Brive accueille la 20ème édition de la Foire aux Miels. Organisé par l’association l’Abeille corrézienne et la ville de Brive, ce rendez-vous rassemble une trentaine d’apiculteurs amateurs et professionnels du Limousin. Les professionnels du miel feront découvrir les différentes étapes de l’extraction du miel et le rucher école déménage pour l’occasion son matériel. Vous aurez également la possibilité de gagner une ruche, un essaim, une formation au rucher école grâce à la tombola !

  • 15/11/19 | La Rochelle : un nouveau pôle de formation au sein du centre hospitalier

    Lire

    Le Groupe Hospitalier de La Rochelle-Ré-Aunis a inauguré le 8 novembre son nouveau pole de formation à l'hôpital Marius-Lacroix, rassemblant le service de la Formation Continue, le Centre de Formation Professionnelle et le Centre d’Enseignement des Soins d’Urgence (CESU 17). Ce nouveau pôle de formation est doté de 10 salles de formations, 2 de simulation en santé, 1 d'informatique, ainsi que 2 d’ateliers bien-être. Objectif: répondre aux besoins de formation du secteur sanitaire/médicosocial.

  • 15/11/19 | Chute du Mur de Berlin : journée thématique à Bordeaux

    Lire

    Le 21 novembre prochain, l'association étudiante Die Clique organise une journée spéciale consacrée au trentième anniversaire de la chute du Mur de Berlin à l'Université Bordeaux Montaigne. Au programme : intervention d'un doctorant autour des "traces contemporaines" laissées par l'édifice, un atelier graff avec un artiste (Möka 187), une exposition centrée sur différentes "représentation(s) de la chute du Mur de Berlin par la jeunesse" ou encore la projection du film "De l'autre côté du mur", de Christian Schowchow. Toutes les infos sur la page Facebook de l'association.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Bordeaux Métropole : le Vélotour passe la deuxième vitesse

28/08/2019 | Le 15 septembre, 5000 participants sont attendus pour la seconde édition du Vélotour Bordeaux dont le parcours permettra de traverser treize bâtiments entre Bordeaux, Bègles et Floirac.

Vélotour Bordeaux

Le 15 septembre prochain, les amateurs de balades à vélo pourront enfourcher leurs selles et graisser leur dérailleurs. La métropole accueillera en effet sur trois communes (Bordeaux, Bègles et Floirac) la seconde édition du Vélotour, un circuit de 18,5 à 24 kilomètres qui leur proposera de traverser 13 lieux de l'agglomération, d'un théâtre à une salle de concert en passant par un parking, le tout en gardant le pied sur la pédale. Cet évènement ouvrira les hostilité de l'édition 2019 de la Semaine des Mobilités prévoyant plusieurs animations du 15 au 22 septembre. On vous donne l'essentiel du programme.

Le Secours Populaire, L'Arena de Floirac, la Cité Numérique, le lycée Gustave Eiffel ou encore le stade André Moga. Si vous vous demandez ce que tous ces sites ont en commun, commençons donc ce petit tour de piste en vous donnant la réponse. Ils font tous partie du parcours de la deuxième édition de l'édition bordelaise de Vélotour, organisée ce dimanche 15 septembre entre Bordeaux, Floirac et Bègles. Un parcours de 18 à 24 kilomètres (en comptant les parties optionnelles) qui passe entre les murs d'une quinzaine de sites rarement ouverts au public en dehors de leur utilisation principale. Initiée en 2018 à Bordeaux et ayant attiré 4197 participants, Vélotour est en fait un évènement national présent dans neuf communes en France. Elle a fait son entrée à Toulouse en avril dernier mais a vu le jour à Dijon il y a... quatorze ans déjà ! 

"C'est un évènement qui a été conçu pour être festif et familial. Ce n'est pas une compétition mais vraiment une balade. D'ailleurs, le tracé du parcours ne sera pas fermé à la circulation, pour que tous les modes de transports puissent continuer à cohabiter", commente le directeur du Vélotour et de la SARL qui y est affiliée, Bastien de Marcillac. Chiffres à l'appui : 25% des participants sont des enfants de moins de douze ans, et environ 5000 sont attendu pour ce second tour un peu plus métropolitain (l'an dernier, le parcours traversait Bordeaux et Bruges). Parmi les treize sites que cette édition va traverser, quelques uns sont plus emblématiques que d'autres. En partant du village départ (situé au Quai des Sports) autour duquel seront organisées des animations (comme des ateliers de prévention, de la réalité virtuelle, des ateliers de réparation ou d'essais des nouveaux vélos électriques VCub), les participants pourront ainsi découvrir - et surtout traverser - le stade André Moga (centre d'entraînement de l'UBB), le théâtre Le Victoire deux parkings (Arena Parcub et Indigo/Belcier) ou encore le site des Compagnons des Métiers du Bâtiment, le tout accompagné d'animations, de musique et de quelques podcasts qu'on nous promet "insolites". 

Deux roues plutôt que quatre

Le tout pourra d'ailleurs se faire déguiser, non sans la vigilance de 150 assistants de parcours, principalement issus des associations locales à qui l'organisation du Vélotour reversera 25 euros par "signaleur" à une association de leur choix. Politiquement, bien sûr, la manifestation est globalement accueillie à bras ouverts, surtout quand on sait que Bordeaux Métropole a adopté en 2016 un second "plan vélo" pour la période 2017-2020 avec pour objectif principal de fortement augmenter la part modale du vélo dans l'agglomération bordelaise. Et même si les 15% visés pourraient ne pas être atteints en 2020, "ils le seront probablement en 2021", espère Patrick Bobet, maire du Bouscat et président de Bordeaux Métropole. Ce plan, financé à hauteur de 70 millions d'euros, a acté plusieurs mesures en faveurs des cyclos, dont de nouveaux aménagements et pistes cyclables et la mise en place d'un réseau métropolitain de "maisons des mobilités".

Les résultats ont l'air plutôt encourageants : +10,5% de cyclistes l'an dernier par rapport à 2017, et une part modale passée de 4 à 8% entre 2009 et 2017. La progression la plus symbolique, c'est celle du pont de pierre : depuis qu'il est fermé aux voitures, il est plus emprunté que lorsque ces dernières pouvaient circuler dessus avec 12 000 cyclistes quotidiens recensés en septembre 2018, dont 11% d'anciens automobilistes. Le Vélotour sera donc une belle occasion de promouvoir l'utilisation du vélo pour les habitants de la métropole et les participants dans une course "qui ne s'adresse au départ forcément à des personnes pour qui la pratique du vélo est habituelle, mais essaye de contribuer à changer les pratiques" d'après Bastien de Marcillac.

Mobilité et sécurité 

Vélotour inaugurera également l'édition 2019 de la "Semaine de la mobilité" qui sera notamment composée de deux "challenges mobilité" (pour les salariés des entreprises et les écoliers), des tables rondes et un "village de la mobilité" installé au Parc du Bourgailh le 21 septembre. Les conditions de sécurité, elles, ne devraient pas être aussi importantes que lors du feu d'artifice tiré la veille après l'incident du 14 juillet (dont le coût a récemment été dénoncé par l'opposition municipale), mais on nous assure tout de même un filtrage dans les zones de grand rassemblements publics, comme le village de départ et d'arrivée notamment.

"Depuis 2016 et les attentats de Nice, notre cahier des charges a évidemment complètement changé, et nos frais de sécurité ont beaucoup augmenté. Mais chaque édition est prévue pour accueillir une jauge maximum de 8000 personnes. Des barrières sont prévues aux points de ravitaillements, qui ne devraient jamais accueillir plus de quatre à cinq cent personnes en même temps", rassure l'organisateur. Avant de vous laisser pédaler, n'oublions pas deux ou trois informations pratiques : vous devrez apporter votre propre vélo et votre casque, obligatoire pour les enfants de moins de douze ans pour qui le ticket d'entrée pour participer au parcours sera réduit : cinq euros au lieu de dix à quinze pour les "adultes". Seuls les demandeurs d'emploi et les personnes à mobilité réduite pourront le suivre gratuitement. Enfin, pour les inscriptions et tout savoir sur les horaires de départ, rendez-vous sur le site www.velotour.fr/bordeaux. Plus qu'à se mettre en selle !

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
2967
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires