Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/10/21 : Après avoir été retenue pour devenir centre de préparation aux Jeux Olympiques dans 17 disciplines, la ville de Pau vient également d'être adoubée pour 3 nouvelles disciplines : le skateboard, le basketball 3*3 et le breakdance.

20/10/21 : Après un arrêt forcé en mars 2020 en raison de la crise sanitaire, Chalair annonce la reprise de la ligne Bordeaux-Montpellier à partir du lundi 15 novembre 2021, à raison de 4 fréquences hebdomadaires

19/10/21 : Pau Béarn Pyrénées Mobilités et ses Partenaires Engagés lancent la 3ème campagne d’Aide à l’achat Vélos, dont l'offre est doublée cette année. Cette 3ème session d’instruction des demandes aura lieu du lundi 1er novembre au mardi 30 novembre 2021.

15/10/21 : Saint-Médard en Jalles poursuit sa concertation sur son futur "Plan vélo et autres mobilités actives" pour déterminer les actions à prévoir en terme d'aménagement, d'éducation, de prévention ou de promotion. Rdv le 18 octobre et le 3 novembre+ d'info

15/10/21 : Rencontres, animations, spectacle, exposition, ciné-débats, atelier, handisport... Du 2 au 16 novembre, la 8ème édition de la Quinzaine de l'Egalité et la Diversité débarque à Bordeaux et dans la métropole. Une fois encore le programme sera riche !+ d'info

15/10/21 : Talence organise samedi 16 octobre de 10h à 19h, une journée consacrée aux sports, mis à l’honneur avec une "Journée olympique" et la "course des 5 et 10 km" : un grand rendez-vous sportif afin de préparer les JO de Paris 2024 et soutenir nos athlètes+ d'info

07/10/21 : À partir du 17 décembre, Volotea proposera une nouvelle ligne au départ de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac à destination de l’aéroport de Lille 2 fois par semaine en décembre et en janvier puis 6 fois par semaine à partir d’avril 2022.

07/10/21 : Dans le cadre des travaux de la déviation du Taillan-Médoc, la section à 2x2 voies de la RD 1215E1, route à grand trafic, sera réduite à 1 voie dans le sens Bordeaux-Le Verdon, du 11/10 au 11/11 et dans le sens Le Verdon-Bordeaux, du 18 au 19 octobre

05/10/21 : L'Etat et la Région ont sélectionné 17 nouveaux lauréats au fonds d’accélération des investissements industriels dans le cadre du plan France Relance. Ces 17 projets représentent 6 M€ de subventions sur un total pour l'heure de 63 M€ et 126 lauréats.+ d'info

05/10/21 : Au 31 juillet 2021, l’État a investi au titre de son plan France Relance 2,75 Mds € en Nouvelle-Aquitaine dont 770 M€ pour le volet transition écologique, 924 M€ pour le volet compétitivité et plus d’1Md pour le volet cohésion sociale et territoriale

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/10/21 | Tolkien se tisse à Aubusson

    Lire

    La Cité internationale de la tapisserie d'Aubusson en Creuse a signé un partenariat afin de réaliser en 4 ans une série exclusive de 14 tapisseries et 2 tapis à partir de l'oeuvre graphique originale de J.R.R Tolkien. Le 22 octobre, elle a dévoilé la 12ème œuvre et la 1ère issue du livre du Seigneur des Anneaux : « Moria Gate ». D'environ 8m2, elle a nécessité plus de 1000h de travail.

  • 27/10/21 | Jean Prou nommé président du Parc Marin de l'estuaire et des pertuis

    Lire

    Mi-octobre, le conseil de gestion du Parc Marin de l'estuaire de la Gironde et de la mer des pertuis charentais a élu Jean Prou à sa tête. Ancien directeur du centre Ifremer de La Tremblade (17), Jean Prou y siégeait jusqu'alors en qualité de personnalité qualifiée sur les sujets conchylicoles. Il a fait part de sa volonté de "reconstruire un lien solide et efficient entre les équipes du Parc, de l’OFB (Office français de la biodiversité, ndlr) et le nouveau conseil", notamment en vue de "rendre opérationnel le plan de gestion"

  • 27/10/21 | Un jeu de sensibilisation aux cyber-attaques

    Lire

    La société Game Partners à Niort, spécialiste du game design, est en train de développer un jeu de sensibilisation aux cyber-attaques. Ce jeu va permettre aussi d'éduquer les utilisateurs face aux risques de cyber-attaques. L'expérimentation de ce jeu sera effectuée en entreprises mais également dans l'enseignement supérieur de Nouvelle-Aquitaine, dont l'IRIAF à Niort et Excelia à La Rochelle.

  • 27/10/21 | L'excellence néo-aquitaine au Carrousel du Louvre

    Lire

    A l'occasion de la 26ème édition du Salon International du Patrimoine Culturel qui se tiendra du 28 au 31 octobre au Carrousel du Louvre, 12 entreprises néo-aquitaines des métiers d'art représenteront la région Nouvelle-Aquitaine sur la thématique « Patrimoine et Territoires ». Issue d'un partenariat entre la Région, la Chambre des Métiers et de l'Artisanat, la présence de ces artisans mettra en avant le savoir-faire, l'innovation et l'expertise de Nouvelle-Aquitaine.

  • 26/10/21 | Le festival de Ménigoute rempile du 26 octobre au 1er novembre

    Lire

    Annulé l'an dernier à la dernière minute, le festival du documentaire animalier à Ménigoute, dans les Deux-Sèvres, revient pour sa 37e édition. Une quarantaine de films du monde entier sont à découvrir, dont un certain nombre prévus l'an dernier. La plupart sont suivis d'une rencontre avec le réalisateur. Des débats sont prévus par ailleurs avec des naturalistes. Plusieurs animations nature sont également au programme, comme une sortie découverte à la réserve de Moeze Oléron (17).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Bordeaux Métropole : renouvellements et départs anticipés

17/07/2020 | Ce vendredi 17 juillet, le premier conseil communautaire de Bordeaux Métropole, suite aux élections municipales, a été marqué par le départ de la droite, qui n'a pas participé au vote.

1

Ce vendredi 17 juillet s'est déroulé le premier conseil métropolitain de la nouvelle mandature de Bordeaux Métropole, qui acte par l'élection du maire de Mérignac, deuxième plus importante ville de Gironde, le passage de la cogestion métropolitaine à une majorité verte et rose. On vous résume l'essentiel de la matinée.

L'ambiance était électrique et les termes secs. Ce vendredi, en préambule du vote chargé d'élire le nouveau président de la métropole bordelaise, celui qui en est encore le président et maire du Bouscat, Patrick Bobet, n'a, comme il fallait s'y attendre, pas mâché ses mots face à la nouvelle assemblée. "J'ai toujours pensé qu'il valait mieux partir avec élégance qu'être congédié avec arrogance. Nous sommes en effet congédiés, brutalement, après 50 ans de cogestion et de partage de la gouvernance. Mr Anziani, vous pensiez comme Michel Sainte-Marie, que "la cogestion est consubstantielle de l'existence de la communauté urbaine de Bordeaux" il y a trois semaines. Brusquement, tout a changé et vous tournez le dos à l'élégance qui vous a été faite il y a six ans, renouvelée il y a seize mois, de rester nombreux à la table exécutive lorsque vous étiez minoritaire", a continué le chef de file de Communauté d'Avenir.

"Je suis convaincu que c'est une erreur, une triple erreur. Politique, du fait de ce déni démocratique qui exclut 11 communes. Humaine car c'est bafouer et mépriser le vote des habitants de ces 11 communes (250 000 habitants, le tiers de la métropole) puisque leurs élus n'auront, de fait, aucun pouvoir. Stratégique enfin car tous ces élus ne porteront pas de la même manière les projets et les décisions dont ils auront été écartés alors qu'elles ont parfois besoin d'un portage politique fort pour se réaliser". Patrick Bobet n'a pas épargné le nouveau maire écologiste de Bordeaux. "Dès le départ, au soir du 28 juin, la volonté du maire de Bordeaux et de ses collègues verts était d'exclure sèchement les élus de notre groupe, pourtant le plus important numériquement".

Conséquence directe : les 38 sièges occupés par l'ancienne majorité ont "séché" l'assemblée en décidant de ne pas participer au vote. L'ancien maire de Bordeaux, Nicolas Florian, interrogé à la sortie du conseil, l'a affirmé : "privilégier un accord d'étiquette et exclure onze villes d'une gouvernance, c'est le contresens même de ce qui se fait dans toutes les agglomérations. Se priver de cet engagement, c'est une faute politique, démocratique et ce sera un risque majeur d'équilibre sur notre agglomération dans les mois qui viennent".

Vision métropolitaine

Deux présidents se sont présentés : la majorité, sans surprise, a proposé Alain Anziani. Philippe Poutou, quant à lui, s'est présenté lui-même (puisqu'il était le seul représentant de "Bordeaux en Luttes"). Tout comme il l'a avoué lors du premier conseil municipal de Bordeaux, cette candidature est avant tout symbolique, visant à "aller au bout de notre démarche, faire entendre la colère sociale. Nous sommes en désaccord avec la majorité actuelle qui ne propose pas de politique en rupture". Au final, Philippe Poutou n'aura qu'un seul vote.

Avec 66 suffrages exprimés, 65 votes ont donc plébiscité Alain Anziani, élu donc à la majorité absolue septième président de Bordeaux Métropole. Il a répondu directement aux griefs en affirmant que "censurer une commune, c'est censurer toute une population. C'est renier notre raison d'être qui est de représenter les populations. Je serai le garant du dynamisme et de l'innovation. Je souhaite une métropole agile, déconcentrée, proche de ses habitants et aussi en coopération avec les autres territoires. Je crois en la commune, je me méfie des grandes structures et des ambitions supra-communales. Il faudra qu'on arrive à créer un nouveau modèle qui alliera l'efficacité et la proximité". Après un discours qui reprenait, peu ou prou, les objectifs cités lors de la conférence de presse de ce jeudi, le maire de Bordeaux, pour sa part, a souligné que "cette nouvelle gouvernance n'a(vait) rien d'extravagant. Elle a aussi été choisie à Nantes, Lyon, Strasbourg et Grenoble. Elle n'exclut pas, elle partage et elle clarifie les échelons de pouvoir". Thomas Cazenave, élu En Marche, préfère alerter sur le changement démocratique : "est-ce une rupture ou un modèle de cogestion limité ? Il vous appartient de dissiper ce malentendu. Les citoyens sont les grands absents", a-t-il notamment affirmé, plaidant à nouveau, comme il l'a fait pendant la campagne des municipales, pour l'arrivée à la métropole du suffrage universel direct. 

Les 20 vice-président(e)s de Bordeaux Métropole

1) Pierre Hurmic (EELV), maire de Bordeaux (pilotage et évaluation du projet de transition métropolitaine)

2) Christine Bost (PS), maire d'Eysines (aménagement urbain et naturel et foncier opérationnel)

3) Clément Rossignol-Puech (EELV), maire de Bègles (mobilités et prospective)

4) Stéphane Delpeyrat (Génération.s), maire de Saint-Médard-en-Jalles (développement économique, emploi, enseignement supérieur et recherche)

5) Patrick Labesse, maire de Carbon-Blanc (collecte, tri, valorisation des déchets)

6) Véronique Ferreira (PS), maire de Blanquefort (finances)

7) Alain Garnier (EELV), maire d'Artigues-Près-Bordeaux (ESS et économie de proximité)

8) Jean Touzeau (PS), maire de Lormont (valorisation du fleuve, franchissement et rééquilibrage rive droite)

9) Bernad Louis Blanc, adjoint à la mairie de Bordeaux en charge de l'urbanisme (stratégies urbaines, PLU, gestion des risques inondations et technologiques)

10) Jean-François Egron (PS), maire de Cenon (ressources humaines)

11) Sylvie Cassou-Schotte (EELV), adjointe à Mérignac (eau et assainissement)

12) Brigitte Terraza (PS), maire de Bruges (proximité et déconcentration de l'action métropolitaine)

13) Claudine Bichet (EELV), première adjointe à la mairie de Bordeaux en charge des finances (climat, transition énergétique, santé)

14) Jean-Jacques Puyobrau (PS), maire de Floirac (logement, habitat et politique de la ville)

15) Claudine Mellier (PC), élue à Mérignac (transport routier et ferroviaire)

16) Brigitte Bloch, élue à Bordeaux (tourisme, évènements et équipements métropolitains)

17) Béatrice de François (PS), maire de Parempuyre (transports en commun et stationnement)

18) Céline Papin (EELV), adjointe à Bordeaux (équilibre des territoires, relations internationales et dialogue citoyen)

19) Andréa Kiss (Génération.s), maire du Haillan (espaces publics et Fonds d'Intérêt Communal)

20) Patrick Papadato (EELV), élu à Bordeaux (stratégie nature, biodiversité et résilience alimentaire)

Les huit conseillers délégués au bureau de Bordeaux Métropole

1) Delphine Jamet (EELV), adjointe à Bordeaux (numérique)

2) Maxime Ghesquière (EELV), élu à Bordeaux (habitat inclusif et accès aux biens essentiels)

3) Marie-Claude Noël (EELV), élue à Bordeaux (PLU et foncier)

4) Alexandre Rubio (PS), maire de Bassens (Opération d'Intérêt Métropolitain rive droite)

5) Emmanuelle Ajon (PS), adjointe à Bordeaux et vice-présidente du département de la Gironde (innovation sociale de l'habitat)

6) Nordine Guendez (PS), maire d'Ambarès-et-Lagrave (multimodalités et plans de déplacement des entreprises)

7) Josiane Zambon (PS), maire de Saint-Louis-de-Montferrand (santé)

8) Isabelle Rami (EELV), élue à Talence (mobilités alternatives)

L'info en plus : Vous pouvez retrouver les premiers axes politiques de la métropole ici.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
12590
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires