Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/05/20 : Le Conseil municipal de Libourne a réélu à sa tête Philippe Buisson. Laurence Rouède se voit confier la délégation de 1ere adjointe, déléguée à la coordination des activités municipales, aux ressources humaines, à l’urbanisme et au foncier.

25/05/20 : Le secrétaire d'État en charge du tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a assuré que l'exécutif réfléchissait à un "élargissement significatif" de la limite de déplacement (100 km autour du domicile), qui pourrait entrer en vigueur la semaine prochaine.

25/05/20 : Les hospitaliers du CHU Pellegrin à Bordeaux sont en grève illimitée depuis le 22 mai sur préavis de SUD Santé. Un rassemblement de soutien est organisé le 26 mai devant l'hôpital.

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

19/05/20 : Allant dans le sens de la déclaration du Premier Ministre ce matin, le préfet des Pyrénées Atlantiques Eric Spitz déclare que les Bordelais et les Toulousains en zone verte pourraient venir en vacances en juillet et août dans les Pyrénées Atlantiques

18/05/20 : L’incertitude de l’évolution sanitaire, et l’impossibilité de mettre en œuvre les mesures barrières, entrainent l’annulation de l’opération de sensibilisation des jeunes à la nage, Objectif Nage, pour l’été 2020, annonce le Département de la Gironde.

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.

14/05/20 : L'activité partielle pour les entreprises du tourisme et de l'évènementiel sera maintenue jusqu'à fin 2020 et que l'accès au fonds de solidarité est prolongé jusqu'à fin septembre. En revanche, pas de baisse prévue pour la TVA.

12/05/20 : La Compagnie aérienne Chalair annonce la reprise progressive de ses vols entre Bordeaux, Brest et Montpellier. Au rythme de 2 vols hebdomadaires, rdv le 8 juin, pour la reprise des liaisons Bordeaux-Brest puis le 15 juin, pour Bordeaux-Montpellier

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/05/20 | Bordeaux : le milieu hospitalier manifeste

    Lire

    Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées à la mi-journée ce mardi devant l'hôpital Pellegrin à Bordeaux pour répondre à l'appel d'une intersyndicale (CGT, Sud Santé, FO, CNI) face à la grogne du milieu hospitalier, "envoyé au front sans armes". Leur demande ? Une prime de 1500 euros pour les hospitaliers qui ont travaillé sur le site pendant la crise et une augmentation de 300 euros mensuels pour l'ensemble du personnel. Un second rassemblement doit se tenir le 28 mai à l'hôpital Haut-Lévêque.

  • 26/05/20 | Le Festival des Jeux du Théâtre de Sarlat n'aura pas lieu

    Lire

    La 69e édition du Festival des Jeux du Théâtre de Sarlat, prévue du 18 juillet au 3 août, n’aura pas lieu. Dans ce contexte de pandémie et en raison des mesures sanitaires drastiques, les organisateurs ont préféré annuler cette édition, en liaison avec la Mairie, les services culturels du département et de la région. C'est la première fois que le Festival depuis sa création annule une saison. L'équipe du festival donne rendez-vous en 2021 aux dates habituelles avec la programmation de 2020.

  • 26/05/20 | Des vélos à assistance électrique pour les Mérignacais

    Lire

    Afin d'accompagner la période de déconfinement et la transition écologique, la Ville de Mérignac (33) lance, en partenariat avec la Maison du Vélo, un service de prêt expérimental de 49 vélos à assistance électrique pour faciliter les déplacements domicile-travail des habitants. Ce prêt sera de 3 mois maximum, non reconductible. La Ville de Mérignac espère faire évoluer son offre de service à 60 vélos d’ici fin 2020. Le service sera gratuit pendant la période expérimentale, mais une adhésion à la Maison du Vélo de 15 euros sera demandée.

  • 26/05/20 | Covid-19 : des fonds de solidarité débloqués dans le Villeneuvois

    Lire

    Pour soutenir les petites entreprises et associations, la Communauté d’Agglomération du Grand Villeneuvois en partenariat avec la Région Nouvelle-Aquitaine et la Banque des Territoires a abondé un fonds de solidarité et de proximité porté par Initiative Lot-et-Garonne. Des prêts à taux 0% d’un montant de 5 000 € à 15 000 € maximum sont accordés aux entreprises impactées par la situation sanitaire, dès maintenant. Les dossiers de demandes doivent être déposés de manière dématérialisée sur le site dédié à cette aide d’urgence : www.fondstpenouvelleaquitaine.fr

  • 26/05/20 | Beynac: Le soutien du député Michel Delpon (LREM) à l’achèvement du chantier

    Lire

    Ce mardi matin, le conseil départemental de la Dordogne publie un communiqué dans lequel le député du Bergeracois, Michel Delpon, déclare son soutien au projet de déviation de Beynac, alors qu'il n'avait jamais pris position à son sujet. "Eu égard aux travaux déjà réalisés, je me prononce à présent publiquement contre la démolition des ouvrages déjà réalisés en raison du gaspillage d’argent public que cela représente. Je souligne par ailleurs l’impact écologique négatif que cela va entraîner."

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Bordeaux Métropole présidera la Communauté des Villes Ariane en 2020

18/05/2019 | La collectivité s'appuiera sur les nombreux partenaires de cette association pour développer un programme spécifique à destination des scolaires en 2020.

CVA Saint-Médard

Et, soudain, Bordeaux Métropole fit son entrée. L'an dernier, la collectivité a été désignée pour succéder à Séville pour présider en 2020 la Communauté des Villes Ariane (CVA), aux côtés d'ArianeGroup. Cette association à plusieurs objectifs, notamment celui d'attirer les plus jeunes vers les sciences et les activités spatiales, dans un secteur à la santé incertaine et à l'importance locale pourtant clairement affichée. Si le programme complet ne sera dévoilé qu'en janvier, nous avons pu avoir quelques premiers éléments de contexte et rendez-vous déjà annoncés dans cette entreprise de (re)conquête à (très) grande échelle. En voici les premières pistes.

Ce jeudi, la métropole bordelaise et Ariane Groupe ont présenté un début de programme, un an après avoir été désignés pour prendre la tête de la présidence de la Communauté des Villes Ariane (CVA), d'ici 2020, succédant ainsi à Séville. Par le biais de ce nouveau programme métropolitain, la métropole (et, plus largement, la région) veut surtout montrer l'étendue de son tissu industriel, très actif, en termes d'aéronautique et de spatial (comme le montrent les récentes données publiées par l'INSEE, bien que contrastées). Elle est en effet la première filière industrielle locale, avec plus de 300 entreprises, sept grands groupes industriels, 20 000 emplois et deux milliards d'euros de chiffre d'affaire. En plein festival de l'air et de l'espace, le maire de Saint-Médard-en-Jalles et vice-président de la métropole, a ainsi précisé qu'Ariane était le premier employeur privé de la métropole. Récemment, ce dernier s'était ému de l'annonce publiée dans Les Echos de la suppression de 2300 postes sur cinq ans, quelque semaines après le lancement de la centième fusée Arianne 5, et du manque de soutien des institutions, notamment européennes dans un nombre de commandes passées clairement affiché à la baisse (en retrait de 20% selon la CFE-CGC). 

Avenir incertain ?

Présent à l'occasion de ce premier jet du programme de la CVA pour 2020, le nouveau président exécutif d'ArianeGroup, a ainsi estimé ne pas bénéficier,contrairement à nos concurrents, d'une préférence européenne sur le marché mondial. Il y a globalement, une faiblesse européenne (notamment une frilosité à développer Ariane 6). Ce manque de soutien dans les lancements institutionnels est quantifié : sa part serait d'à peine un peu plus d'un quart de l'activité d'Arianeespace contre 57% pour les États-Unis, 79% pour la Russie et 89% pour la Chine. "En France, on a fait onze lancements institutionnels en 2018 et moins de la moitié étaient institutionnels. J'appelle l'Europe à donner la préférence à son lanceur et à avoir une grande ambition. Des programmes comme Copernic ou Galiléo sont très ambitieux, mais il faut faire plus. Ariane 5 était encore le leader l'an dernier sur le marché des satellites de communication privée, il faut que ça continue et que les États constituent à investir dans leurs lanceurs. Le prochain conseil interministériel est un grand enjeu pour Ariane par rapport aux évolutions à venir. Ariane 6 a été conçue pour faire face à une concurrence, notamment américaine, toujours plus forte. Il y a plusieurs programmes qu'on souhaite lancer à l'occasion de cette conférence en novembre". L'Agence Spatiale Européenne, de son côté, s'est récemment engagé à commander plus de lanceurs Ariane 6 dans les années à venir.

Réorientation

Maintenant que le contexte est posée, vous vous demandez sans doute ce qu'est, au juste, cette Communauté des Villes Ariane ? Sur le papier, son objectif est simple : créée en 1998, cette association regroupe en fait les villes européennes et l'ensemble de la filière industrielle du transport spatial européen (au moins nécessaire face aux nouveaux poids lourds comme Space X ou Blue Origin, pour ne citer qu'eux). Si, symboliquement, cela permettra à Bordeaux Métropole d'afficher son logo sur la première Ariane 6 en 2020, les missions du CVE vont un peu plus loin que ce coup de promo stellaire. Plusieurs animations et évènements sur le thème du transport spatial seront ainsi organisés pour "sensibiliser le grand public", notamment les jeunes et scolaires, à ses enjeux. Il n'en faudra pas moins pour gérer le gel des embauches et le besoin de susciter de nouvelles vocations constatés par la dernière étude INSEE sur le secteur. La diffusion (par la vulgarisation, mais pas uniquement) de la culture scientifique et les liens entre les différents acteurs font également clairement partie des priorités affichées. Pour Jacques Mangon, chargé de représenté la métropole bordelaise au sein de la CVA, "ces rendez-vous seront l'occasion de rassembler les industriels de la filière, les villes qui accueillent des activités spatiales et d'autres acteurs comme le CNES ou l'Agence Spatiale Européenne. Ce sera des moments de dialogue et de suivi d'activité des uns et des autres". Pour lui, l'enjeu du spatial est très clair, comme il l'a dernièrement expliqué dans un entretien à La Tribune.

Calendrier à venir

De quels évènements parlons nous ? Là-dessus, les contours sont un peu plus flous, mais on peut déjà parler du lancement du premier vol d'Ariane 6 évoqué plus haut, avec une retransmission sur écran géant dans les locaux de la métropole. Dans un communiqué, cette dernière a précisé que la programmation, actuellement en cours de discussion, "s’appuiera pour une large part sur des évènements existants, comportera des évènements grand public, notamment sous la forme de conférences autour de l’aventure spatiale européenne, de rétrospectives cinématographiques, d’expositions de photographies sur la conquête de l’espace, mais aussi des évènements professionnels propres à mettre en visibilité le poids industriel aéronautique, spatial et défense (ASD) de notre territoire métropolitain". Cela passera, notamment, par des "vacances scientifiques" de la CVA, organisées du 30 juin au 5 juillet prochain au sein du lycée Jehan Dupérier à Saint-Médard-en-Jalles, qui concoctera un programme spécifique d'activités et de visites pour trente jeunes européens de 14 à 17 ans. Le 20 juin, un voyage de presse aura lieu au salon du Bourget. Fin octobre (du 21 au 25) se déroulera le 70ème Congrès International d'astronautique de Washington, auquel la CVA compte bien s'inviter. Le programme complet pour 2020, lui, se fera lors de la "passation de pouvoir" entre Bordeaux Métropole et Séville en janvier. D'ici là, tous les regards sont encore portés sur le festival Big Bang, qui se termine ce samedi 18 mai. Quant-aux fameux contexte économique d'ArianeGroup, la direction nous a fait savoir que rien n'avait encore été totalement tranché sur où et quand ces postes seraient supprimés. Dans tous les cas, la Lune reste encore à décrocher...

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
3404
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires