Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/10/18 : Un salon gratuit sur la maladie de Crohn, la rectocolite hémorragique, la Polyarthrite et les rhumatismes inflammatoires chroniques est organisé samedi 20 octobre, à la maison des associations de Mérignac.Au menu: conférences, stands d'info, ateliers+ d'info

19/10/18 : Le Festival Garorock et Olympia production, filiale de Vivendi, ont annoncé ce 18 octobre la conclusion d'un accord d'acquisition du premier par le second. La finalisation de cette acquisition devrait intervenir d’ici la fin de l’année.

18/10/18 : En 2018, le Festival Musicalarue organisé à Luxey (40) a accueilli 49 110 personnes. Combien seront-elles pour l'édition des 30 ans ? Les dates viennent d'être dévoilées : le rendez-vous est donné les 15, 16 et 17 août 2019 !

16/10/18 : Des opposants au projet du contournement de Beynac ont bloqué ce mardi à Vézac, les véhicules qui participaient à une visite de presse du chantier organisée par le Département. Sur décision de la préfecture, les gendarmes ont délogé les manifestants.

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale et députée girondine, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

16/10/18 : Le Conseil municipal de Biarritz a voté par 20 voix pour, face à 15 contre, le projet de gestion du Palais proposé par le maire Michel Veunac à l'issue d'une réunion très tendue. Une conseillère municipale, Virginie Lannevère a démissionné

15/10/18 : A l'occasion de ses 25 ans, l’Université de La Rochelle propose une exposition sur l'histoire de l’établissement, « Histoire d’avenirs, chronique d’une université en mouvement », exposée du 16 octobre au 30 décembre au Cloître des Dames Blanches.

15/10/18 : Charente-Maritime : Pole emploi et le Département 17 organisent un forum des emplois saisonniers hivernaux, le 16 octobre DE 9h à 16h30 à la Maison de la Charente-Maritime, 85 boulevard de la République à La Rochelle. Entrée libre.

15/10/18 : Yves Foulon, maire d'Arcachon, a été élu ce week-end en tant que nouveau président du parti LR en Gironde. Il succède à Alain Juppé dans un scrutin dans lequel il était le seul candidat avec 100% des voix et 55,73% de participation.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/10/18 | Une proposition de loi pour le revenu de base

    Lire

    La conseil départemental de Gironde et 17 autres départements ont choisi le 17 octobre, journée mondiale du refus de la misère, pour déposer une proposition de loi d'expérimentation du revenu de base. Deux modèles ont été retenus : un premier scénario avec une fusion du RSA et de la Prime d'activité (550 euros minimum) et un deuxième où se rajoutent les APL (740 euros minimum). L'expérimentation durerait trois ans sur un échantillon de 60 000 personnes. Les groupes socialistes de l'Assemblée Nationale et du Sénat insèreront la proposition dans leur niche parlementaire les 17 janvier et 6 mars prochain.

  • 19/10/18 | Nouvelle visite pour COM&VISIT

    Lire

    Bienvenueencoulisses.com propose une 8ème visite dont la 1ère aura lieu le 20 octobre de 9h à 10h30. Au cours de cette balade d’1h30 redécouvrez le quartier Ginko, son histoire et son évolution afin de mieux comprendre le contexte de sa création, le parti-pris de l’aménageur, des architectes et paysagistes. Durant les vacances, plus de 10 visites sont organisées pour découvrir ou redécouvrir le patrimoine économique de Bordeaux et de mieux comprendre le développement du territoire. Réservations obligatoires

  • 19/10/18 | Un berger au parc des Coteaux

    Lire

    Si vous êtes berger (ou bergère), sachez que le Grand Projet de Ville Rive Droite cherche des candidats pour gérer un troupeau de 80 moutons et chèvres pour concourir à un vaste plan de gestion écologique du parc des Coteaux soixante hectares. Les potentiels candidats pour ce contrat de 24 mois ont jusqu'au 21 novembre pour se manifester. A noter qu'une visite du parc partira du Rocher de Palmer le 7 novembre prochain à 14 heures. Le ou la candidate présélectionné(e) fin novembre débutera sa mission en janvier 2019.

  • 19/10/18 | Rochefort : une application pour visiter le patrimoine local

    Lire

    A l'occasion des Journée nationales de l’Architecture (du 19 au 21 octobre), Rochefort lance une nouvelle application de visites (libres ou guidées) de la ville et de son Arsenal : Visite Patrimoine. Téléchargeable sur tous les smartphones, elle entraîne le visiteurs à travers 18 lieux emblématiques de la ville, présentés au moyen d’anecdotes, d’indications historiques et pratiques. Visite patrimoine est né d’une collaboration entre les musées de la région et l'université de La Rochelle.

  • 19/10/18 | Laurent Nuñez en visite à Hendaye ce vendredi

    Lire

    Laurent Nuñez, secrétaire d’État auprès du ministre de l'Intérieur, ancien sous préfet de Bayonne revient au pays et effectuera ce vendredi 19 octobre une visite à Hendaye qui débutera par une visite du Centre de rétention administrative (CRA) d'Hendaye, pour une présentation des missions de la police aux frontières. Elle se poursuivra par celle du Centre de coopération policière et douanière d'Hendaye, accompagnée d’une présentation de ses missions et activités. Elle se terminera au péage frontalier de Biriatou.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Bordeaux : rentrée timide au Conseil municipal

18/09/2018 | Plusieurs dossiers, notamment de subventions, étaient à l'ordre du jour de ce premier conseil municipal de rentrée ce lundi 17 septembre. On aborde les principaux.

Conseil municipal Bordeaux

Rentrée plutôt habituelle pour le Conseil municipal de Bordeaux ce lundi 17 septembre. Après une rentrée politique très commentée, le maire de Bordeaux Alain Juppé est revenu à ses dossiers habituels, parmi lesquels on retrouve notamment un nouveau contrat de quatorze ans et neuf mois avec le groupe Lucien Barrière pour l'exploitation du Casino de Bordeaux Lac, une nouvelle résidence à vocation sociale ou encore un volet de subventions destiné au développement du cinéma. On vous fait un résumé des principaux dossiers à l'ordre du jour.

Casino de Bordeaux Lac : une nouvelle mise

Bordeaux, qui accueille depuis 2000, le casino de Bordeaux Lac au titre de "ville touristique", se devait de renouveler légalement son contrat de délégation de service public avec la Société d'Animation Touristique de Bordeaux (SATB), appartenant presque exclusivement au groupe Lucien Barrière, celui-ci se terminant le 31 janvier prochain. Ce lundi, lors d'une conférence de presse précédent le premier Conseil municipal de la rentrée, l'adjoint aux finances Nicolas Florian a précisé que la ville "avait relancé un protocole de consultation avec deux offres : sept ans et neuf mois ou quatorze ans et neuf mois. Un seul candidat s'est manifesté, il s'agit de l'exploitant actuel avec qui nous avons donc engagé des discussions. Au terme de celles-ci, nous avons obtenu un toilettage du contrat initial, avec notamment une redevance due à la ville sur le produit des jeux de 7,5%, soit 11,22 millions d'euros par an", soit environ un million d'euros supplémentaires qu'actuellement. Autre clause du contrat : l'engagement par le délégataire d'opérer "un gros entretien et d'investir dans une rénovation du bâtiment" d'un montant de six millions d'euros dans les deux prochaines années, avec à la clé "la création de nouveaux concepts de restauration et de bars". Enfin, en guise de subvention au "développement touristique", le groupe apportera 600 000 euros, au lieu des 200 000 du contrat précédent. Du côté de l'opposition socialiste et EELV, on a voté contre cette motion, jugeant "une durée de contrat trop longue et une subvention culturelle trop faible". La motion a tout de même été adoptée à la majorité.

Aménagement : la Jallère se concerte

La phase de concertation est proche pour le site de La Jallère (situé au Nord de Bordeaux dans le quartier du Lac). L'avenir de cette zone, a rappelé la mairie, est en réflexion et en concertation depuis 2014. Des études servant à remplir un "dossier d'évaluation environnementale" ont démarré depuis l'été 2016 (le secteur comportant des zones humides servant entre autres à la prévention des inondations). Le projet comporte notamment la construction de 2000 logements, un pôle d'agriculture urbaine (servant à alimenter le centre commercial Auchan de Bordeaux Lac) et de nouvelles liaisons, notamment en transports en commun. Il a été confié à l'urbaniste Nicolas Michelin (déjà responsable de l'aménagement du nouveau quartier des Bassins à Flots). La mairie l'a encore martelé ce lundi : visiblement, pas question de toucher aux treize hectares de zones humides présentes sur le site. A ce stade des études, l'enjeu est donc de faire des logements moins denses (vingt logements par hectares contre 90 aux Bassins à Flots selon les derniers chiffres) et de développer l'aspect énergétique des bâtiment (notamment photovoltaïque). L'opposition, notamment écologiste, était déjà largement revenue sur le sujet lors d'un précédent conseil en juillet. Dans les faits, la concertation "donnera aux habitants, usagers actuels et futurs une occasion de s’exprimer sur l’ensemble du projet urbain de la Jallère". Elle devrait être lancée dans la foulée.

Social et cinéma

Dans le reste du menu du jour, citons notamment la réalisation d'une RHVS (pour Résidence Hôtelière à vocation sociale) de 20 logements "dont quinze logements agréés au titre des publics prioritaires de l’État", a précisé la mairie, ajoutant que le projet serait localisé sur le quartier Saint-Augustin/Tauzin/Alphonse Dupeux. L'idée est de proposer essentiellement des studios (de 22 mètres carrés) destinés à des courts et moyens séjours réservés aux personnes les plus en difficulté. En effet, dans ce type de structure, les tarifs sont inférieurs à ceux du marché mais aussi dégressifs en fonction de la durée du séjour. La ville a annoncé qu'elle allait "participer à l’équilibre financier de ce programme par le versement d’une subvention de 150 000 euros".

La ville de Bordeaux et la métropole apportent également leur soutien à la création cinématographique au travers de la "première convention signée entre le CNC et une collectivité territoriale autre que régionale en matière de soutien à la création". Si Bordeaux soutient déjà les actions associatives dans ce domaine (au premier semestre 2018, elle a en effet accordé 100 250 euros à des associations et festivals locaux), la métropole se charge du soutien aux professionnels du secteur (455 000 euros en 2017 à l'industrie créative dont 265 000 au cinéma). Pour 2018, ce chiffre devrait grimper à 570 000 euros. Une convention triennale et reconductible avec la CNC est donc en chantier et prévoierait notamment un fonds de soutien à la création numérique. Elle devrait entrer en vigueur officiellement avant la fin 2018 et permettrait de lancer "un premier appel à projet au titre du fonds d’aide à la création".

Déchets et mégots

Le Marché des Capucins est un lieu emblématique pour les habitants de Bordeaux. Il va prochainement réviser sa politique de production de déchets, un sujet pris visiblement au sérieux par la municipalité, notamment depuis la privatisation de la collecte dans l'hypercentre de la ville et les mesures annoncées contre les dépôts sauvages.
"Ce processus s’inscrit dans une démarche de responsabilisation des professionnels, dans une volonté de tri et de réduction du tonnage des déchets enlevés et traités ainsi que des coûts de gestion", a notamment précisé la ville. Concrètement, c'est le principe "pollueur payeur" qui s'appliquera désormais, avec une évacuation des déchets opérée par le délégataire et refacturée au poids aux commerçants producteurs du marché. Le redevance, elle, devrait évoluer en fonction des charges et des volumes à traiter, en sachant qu'une première estimation réalisée en 2017 était de 79 924 euros pour un volume annuel de 400 tonnes et que la redevance sera de 0,20 centimes d'euros par kilo de déchets pesés.

L'autre annonce actée a été une demande, effectuée par la cancérologue et conseillère municipale Michèle Delaunay : l'interdiction de la cigarette aux abords des écoles maternelles, à laquelle le maire de Bordeaux a donné un accord de principe, même s'il a qualifié la mesure de "petite anecdote". Interrogée sur la question ce lundi, l'élue défend son point de vue. "Concrètement, on met un panneau de chaque côté à l'abord des écoles sur un périmètre d'une trentaine de mètre à l'abord des écoles en indiquant que c'est désormais un espace sans tabac. Si on est encore plus performant, on met des cendriers recycleurs aux limites de cet espace. On n'est pas sur la punition ni sur l'interdiction. Cependant, il faut qu'il y ait la possibilité d'une pénalité par les agents municipaux. Cela peut-être l'amende de l'abandon de déchêts à 35 euros ou plus faible, mais cette sanction doit exister. Si Bordeaux décide de faire ces espaces sans tabac, je suis sûre qu'il y aura dans les mois à venir plusieurs dizaines de villes qui le feront". La mairie, de son côté, a déjà annoncé son souhait de lancer des actions de sensibilisation via le "conseil municipal des enfants". C'est en tout cas un pas de plus pour Bordeaux où la cigarette est déjà interdite dans les aires de jeux et les jardins publics.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
2018
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires