Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/01/20 : Le maire de Bayonne et président de la Communauté territoriale Pays basque aux 158 communes Jean-René Etchegaray, 67 ans, avocat, a annoncé ce mardi, qu'il repartait pour un nouveau mandat municipal. Avec une nouvelle donne.

20/01/20 : Charente: La DDT organise une réunion d’information sur les aides animales de la PAC, en présence de l’ensemble des partenaires, ce mercredi à 10h à l'amphithéâtre de la communauté de communes Charente Limousine, rue fontaine des jardins à Confolens.

20/01/20 : La Rochelle se classe 3e du classement des villes et villages où il fait bon vivre par l'association éponyme, paru dans le JDD hier.

19/01/20 : La candidate socialiste aux municipales de Périgueux, Delphine Labails multiplie les soutiens nationaux : elle accueillera deux anciens ministres, Najat Vallaud Belkacem, le 22 janvier et l'ancien premier ministre Bernard Cazeneuve, le 8 février

17/01/20 : Le conseiller départemental PS Sébastien Saint-Pasteur a annoncé ce mercredi sa candidature aux prochaines municipales à Pessac, où il conduira la liste "Réinventons Pessac". La composition de sa liste est attendue pour février.

16/01/20 : Charente-Maritime: Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, chargé des Transports visitera l’entreprise STELIA-Aerospace à Rochefort ce vendredi à 15h.

16/01/20 : A partir du 27 janvier, l’Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine centralise ses lignes téléphoniques pour proposer un numéro unique pour tous les départements : 09 69 37 00 33 afin de proposer "une réponse plus efficace et plus personnalisée

16/01/20 : Suite au courrier de réponse de la Garde des Sceaux, "courrier qui ne répond nullement aux attentes des avocats", le Conseil de l'Ordre de Bordeaux a décidé la reconduction de la grève avec un rassemblement le 17 janv à 10h30 devant la Cour d'Appel

16/01/20 : Angoulême: le festival international de la BD a dévoilé les 3 noms en lice pour le grand prix : Emmanuel Guibert, Catherine Meurisse et Chris Ware, suite au vote des professionnels organisé entre le 7 et le 12/01. Le lauréat sera connu le 29 janvier.

15/01/20 : 3 figures de la «photographie humaniste» dans la France de l’après-guerre (Robert Doisneau, Henri Cartier-Bresson et Willy Ronis) seront à l'honneur les 15/02, 21/03 et 4/04 à la médiathèque de Pessac dans le cadre d'un cycle de conférences sur la photo

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/01/20 | Elevage bovins et carbone, au coeur des Rencontres de la viande bovine 64

    Lire

    La chambre d’agriculture des Pyrénées-Atlantiques organise les Rencontres de la viande bovine jeudi 23 janvier à St Palais. L'occasion pour les professionnels de se pencher sur "l'élevage bovin viande bas carbone : piège ou opportunité ?". Au menu notamment trois tables rondes: "L’élevage bas carbone : une utopie ?", "Quelle valorisation économique pour l’élevage allaitant bas carbone ?" et " Marché du carbone, mirage ou réalité ?". Infos et inscription: f.marque@pa.chambagri.fr

  • 22/01/20 | Bordeaux: Les métiers du transport et de la logistique pour tous

    Lire

    Ce 23 janvier de 10h à 12h30, la CCI de Bordeaux accueillera une rencontre entre les travailleurs handicapés et les emplois du secteur du transport et de la logistique. Ce sera l'occasion de présenter les secteurs qui recrutent et les opportunités de formations ouvertes aux publics en situation de handicap. Ils pourront aussi s'inspirer des témoignages d'employeurs et de salariés. De plus, grâce aux stands animés par l’Agefiph et ses partenaires, la centaine de participants pourront s'informer sur les parcours de formation.

  • 22/01/20 | Bordeaux : une motion pour soutenir la filière vins

    Lire

    Dans une note datant du 15 janvier, le président du Syndicat des Bordeaux et Bordeaux Supérieur Marc Médeville qualifiait les droits d'importation américains de 25% sur les vins français de "situation inadmissible". Ce lundi, la mairie de Bordeaux a annoncé que le maire soumettrait, lors du conseil municipal du 27 janvier, une motion de soutien au monde du vin et proposerait la mise en place "d’un groupe rassemblant les maires de communes concernées ou impactées par ces mesures américaines". Il en appelle également à l'État pour que ce dernier "soutienne le second poste excédentaire de sa balance commerciale".

  • 22/01/20 | Des acteurs régionaux de l'Edtech présents au Bett Show de Londres

    Lire

    Du 22 au 25 janvier, 11 acteurs néo-aquitains de l'Edtech (technologies de l'éducation) seront présents au salon Bett Show de Londres. C'est l'équivalent du CES de Las Vegas pour les professionnels de l'éducatif du numérique. Parmi eux, le SPN (réseau des professionnels du numérique et de l'image) y accompagne 3 start-up et 2 partenaires. Il y aura également 4 entreprises bordelaises, le CNED et Canopé. L'objectif, découvrir les dernières tendances sur le marché international de l'Edtech.

  • 22/01/20 | Déclenchement du plan hiverval charentais

    Lire

    Le niveau jaune du dispositif d'hébergement d'urgence hivernal de Charente a été déclenché le 20 janvier en soirée par la Préfète. Conséquences: les équipes du 115 et de maraudes sont renforcées sur le Grand Angoulême et à Cognac ; à Angoulême un lieu d’accueil géré par l’association L’Eclaircie, a été ouvert afin de permettre, jour et nuit, une mise à l’abri momentanée et une restauration chaude pour les personnes refusant d'intégrer un hébergement d'urgence, et enfin à La Couronne ouverture de 12 places d’accueil de nuit gérées par Emmaüs.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | CHU de Bordeaux : un traitement contre le stress post-traumatique des patients aux urgences

12/08/2018 | Des chercheurs de l'INSERM ont réalisé une étude prouvant l'efficacité de l'EMDR, une thérapie cognitive, dans la prévention des risques de stress post-traumatiques aux urgences.

étude SPT

Si vous ou l'un de vos proches avez déjà été admis aux urgences, vous savez sûrement que c'est souvent un moment assez stressant et désagréable à passer. Pour certains patients, c'est même pire : sur les dix millions fréquentant les services d'urgences chaque année, 5% souffriront, après leur passage, de stress post-traumatique pendant plusieurs mois. Le CASPERTT (Centre d'Accueil SPEcialisé dans le Repérage et le Traitement des Traumatismes psychiques), le CHU de Bordeaux et l'Inserm ont récemment trouvé un moyen pour éviter ces troubles. Ils l'ont testé sur un petit échantillon de patients. Voici leurs résultats.

Une autre approche

L'EMDR. Ca ne vous dit peut-être rien et pourtant, derrière ce sigle un peu barbare se cache peut-être une solution pour les patients atteints de stress post-traumatique plusieurs mois après leur passage aux urgences. Les symptômes de ce type de stress sont multiples : insomnies, nervosité, dépression ou impression de danger en font partie. En 2007, une équipe de chercheurs de l'INSERM avait mené une étude révélant que le niveau de stress chez certains patients admis aux urgences étaient plus élevé que chez d'autres et s'était demandé s'il était possible de faire baisser ce stress invalidant, voire d'en prévenir les symptômes.

On retrouve ici l'EMDR, qui se traduit en français par "désensibilisation et retraitement par les mouvements oculaires". Il s'agit d'une approche psychothérapique relativement nouvelle et importée des Etats-Unis. Son objectif est d'identifier le(s) souvenir(s) responsable des traumatisme d'un patient et de le stimuler en lui faisant effectuer des mouvements oculaires (sans aller jusqu'à l'hypnose). Bien qu'encore jeune, cette thérapie a déjà trouvé son explication dans plusieurs publications de l'Inserm, qui précise que "la thérapie EMDR est basée sur le modèle du traitement adaptatif de l'information". Dans les cas de stress post-traumatique, des situations présentes viennent réveiller de mauvais souvenirs, et le but de l'EMDR serait d'identifier ces souvenirs et de "traiter le mal à la racine". L'Inserm, dans un rapport évaluant l'efficacité des techniques d'hypnose, ou proches de l'hypnose, ont montré que l'EMDR était efficace dans la prise en charge de personnes atteintes de stress post-traumatique, sachant qu'il demeure encore des questionnements quant à son efficacité dans la prévention des symptômes.

Des premiers résultats encourageants...

C'est là que l'étude du CASPERTT (le Centre d’Accueil SPEcialisé dans le Repérage et le Traitement des Traumatismes psychiques), une antenne du Centre Hospitalier de Cadillac situé à Lormont, réalisée en partenariat avec le CHU et l'Inserm, vient changer un peu la donne. Son objectif a été de suivre 130 patients divisés en trois groupes pendant six mois au sein des urgences de l'hôpital Pellegrin. Parmi ces trois groupes, l'un d'entre eux devait suivre une séance d'EDMR. Et les résultats, trois mois plus tard, sont plutôt parlants : tandis que le groupe n'ayant bénéficié d'aucun accompagnement a développé des troubles de stress post-traumatique à hauteur de 20%, les patients du second groupe ayant bénéficié d'une séance d'un quart d'heure sur place avec un psychologue du CASPERTT ont vu ce taux baisser à 19% et à 3% pour ceux ayant bénéficié d'une séance d'EDMR d'environ une heure. En clair, ces résultats montrent l'efficacité de l'EMDR même de manière précoce pour réduire les risques de développement du trouble.

... mais à confirmer

Le fait qu'il n'y ait pas de psychologue aux urgences ? Le CASPERTT semble vouloir y pallier. Depuis juin dernier, le centre a passé une convention avec le CHU de Bordeaux pour faire en sorte que tous les "patients à risques" soient redirigés vers les spécialistes de Lormont, avec une volonté de prise en charge allant jusqu'à la prévention des troubles. L'étude bordelaise, censée "prévenir l'apparition des manifestations du trouble de stress post-traumatique et du syndrome post-commotionnel, en utilisant un protocole d’intervention précoce (dans les 6 heures suivant l’événement ayant conduit aux urgences)", a été relayée par une publication scientifique au sein du "Journal of Psychiatric Research". Mais les chercheurs ne comptent pas s'arrêter là.

Pour Cédric Gil-Jardiné, urgentiste à Pellegrin, "il va falloir mener une nouvelle étude sur une population différente On est en train d'en monter une autre entre Lyon et Bordeaux. Son objectif est d'y intégrer également une dimension économique : savoir combien coûtent les traitements pour les personnes atteintes de stress-post-traumatique et surtout combien peut faire économiser la méthode de l'EMDR". Si cette seconde étude, qui sera certainement suivie d'autres à une échelle internationale, apporte des preuves concrètes, un psychologue formé à la méthode de l'EMDR pourrait, demain, se retrouver dans tous les services d'urgences. La nouvelle étude, menée depuis le mois de janvier auprès de plus de 400 patients, doit délivrer ses résultats d'ici la fin d'année.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : CHU Bordeaux

Partager sur Facebook
Vu par vous
6525
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires