Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/11/18 : Une nouvelle invitée vient rejoindre les 21 personnalités des Idées mènent le Monde (Pau): Christine Ockrent interviendra sur "Europe : évitons la marginalisation", samedi 17 novembre à 16h30.

15/11/18 : L'auteur palois David Diop, lauréat ce 15 novembre du prix Goncourt des lycéens pour son ouvrage Frère d'âme (Editions du Seuil), participera au Grand débat de Lettres du monde – Welcome ! vendredi 23 novembre, 18h30 à la cour d'appel de Bordeaux

15/11/18 : Journée nationale d’action samedi 17 novembre. En Lot-et-Garonne, les accès aux supermarchés, stations-service, centres-villes et à l’A62 risquent d’être perturbés. Plus d'infos sur http://www.lot-et-garonne.gouv.fr/

14/11/18 : Rencontre/débat avec les parlementaires du 47 autour de la réforme des retraites et des nouvelles revendications de l'ADRA 47 le vendredi 16 novembre à 14 H 30 à la Salle de l'Orangerie du Conseil Départemental d'Agen.

14/11/18 : Dans la continuité de la réflexion d’Agen 2030, des tables rondes autour du handicap et de l’accessibilité de la Ville d’Agen sont proposées le lundi 19 novembre de 14 h à 16 h 30, Salle des Illustres à l’Hôtel de ville d’Agen.

14/11/18 : Dans le cadre de la Journée international des droits de l’enfant, le centre social Maison pour Tous de la Masse (Agen) présentera le 20 nov dans son local à 17 h 30 les travaux des enfants inscrits au CLAS autour de la charte nationale.

14/11/18 : Invitée en Martinique afin de partager son expertise en vue de la création de La Cité du Rhum, La Cité du Vin accueillera à Bordeaux les 21 et 22 novembre une délégation martiniquaise porteuse de ce projet.

14/11/18 : Une lecture du livre posthume de « Charb » « Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes » se tiendra le 19 novembre à 20 h au théâtre du Pont Tournant, à Bordeaux.

14/11/18 : 10 établissements touristiques de Gironde viennent de recevoir l’Ecolabel européen hébergement touristique label officiel de la Commission européenne pour les établissements qui souhaitent allier qualité et écologie. En NA, 82 sont dénombrés.

14/11/18 : 10ème Forum Environnemental du Vin de Bordeaux le 6 déc au Palais des Congrès de Bordeaux. « Après avoir dressé le bilan des actions menées, cette journée permettra de partager l'ambition d'amener la filière vers une politique RSE collective. »

14/11/18 : Conférence autour de « La forteresse de Blanquefort » proposée par l’association Tout Art Faire, le 15 novembre de 19 h à 20 h 30, à l’Athénée Municipal et animée par Marietta Dromain, docteure en Archéologie.

14/11/18 : Mobilisation des avocats le 15 novembre à 11 h devant les marches du TGI de Bordeaux contre les dispositions du projet de loi de réforme de la justice 2018-2022, les « cinq chantiers de la Justice ».

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 16/11/18 | Libourne et le dessin...180 ans d’amour

    Lire

    Du 19 au 23 novembre, pour fêter les 180 ans de l’Ecole de Dessin de Libourne, l’école municipale se délocalise au sein de l’Hôtel de Ville pour proposer de nombreuses séances de dessins gratuites et ouvertes à tous : dessin d’observation dans l’Hôtel de Ville, dessin d’après des sculptures au musée, workshop arts graphiques, exposition...Mais attention le nombre de places est limitée. Inscription : 05 57 25 02 58

  • 16/11/18 | Tout ne va pas à l’égout

    Lire

    A l’occasion de la Journée mondiale dédiée aux toilettes et portant sur les enjeux de l’assainissement des eaux usées le 19 novembre, l’Eau de Bordeaux va mener une campagne de sensibilisation « Le geste essentiel : les lingettes dans la poubelle » durant 3 semaines. Celle-civise à rappeler qu’il est primordial de jeter les lingettes dans la poubelle. Cette campagne cible les structures de la petite enfance de Bordeaux Métropole mais aussi le grand public avec un affichage dans les bars et restaurants de Bordeaux.

  • 16/11/18 | « Pas vu, pas protégé, soyez un cycliste éclairé »

    Lire

    Du 19 au 23 novembre, Grand Poitiers, en partenariat avec la Police Nationale, la préfecture de la Vienne, les villes de Poitiers, Buxerolles, Jaunay-Marigny, l’Atelier du Petit Plateau et Vélocité 86, organise sa 9ème semaine de sensibilisation pour la sécurité des cyclistes. Pour informer et aider les cyclistes à renforcer leur visibilité, des actions sont proposés et des accessoires de sécurité seront offerts.

  • 15/11/18 | La Fête de l'agriculture basque ce week-end à Biarritz

    Lire

    La 13e édition de Lurrama se tiendra vendredi, samedi et dimanche à la Halle Iraty (près de l'aéroport de Biarritz). Elle célèbre sur 6000M2 avec veaux, vaches, moutons, à travers conférence, expositions, chants et danses et bien sûr le repas des chefs, la culture basque à travers l'élevage et l'agriculture. Le thème de cette année "Pour une politique agricole alimentaire" évoquera la Politique Agricole Commune. Entrée: 4 euros pour les adultes, gratuit moins de 15 ans. Le programme sur: www.lurrama.org

  • 15/11/18 | De nombreux matchs de football reportés le 17 novembre en Dordogne

    Lire

    En raison du mouvement de protestation "Gilets jaunes" du samedi 17 novembre, le District de Football a sondé les clubs de Dordogne : 60% d’entre eux étaient favorables au report intégral des matches jeunes et féminines jeunes prévus à cette date. Les rencontres qui devaient avoir lieu dans le cadre du championnat brassage U15 poule B et D sont reportées au samedi 8 décembre. Idem pour les matches des coupes U18 et U15 Dordogne et District.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | CHU de Bordeaux : un traitement contre le stress post-traumatique des patients aux urgences

12/08/2018 | Des chercheurs de l'INSERM ont réalisé une étude prouvant l'efficacité de l'EMDR, une thérapie cognitive, dans la prévention des risques de stress post-traumatiques aux urgences.

étude SPT

Si vous ou l'un de vos proches avez déjà été admis aux urgences, vous savez sûrement que c'est souvent un moment assez stressant et désagréable à passer. Pour certains patients, c'est même pire : sur les dix millions fréquentant les services d'urgences chaque année, 5% souffriront, après leur passage, de stress post-traumatique pendant plusieurs mois. Le CASPERTT (Centre d'Accueil SPEcialisé dans le Repérage et le Traitement des Traumatismes psychiques), le CHU de Bordeaux et l'Inserm ont récemment trouvé un moyen pour éviter ces troubles. Ils l'ont testé sur un petit échantillon de patients. Voici leurs résultats.

Une autre approche

L'EMDR. Ca ne vous dit peut-être rien et pourtant, derrière ce sigle un peu barbare se cache peut-être une solution pour les patients atteints de stress post-traumatique plusieurs mois après leur passage aux urgences. Les symptômes de ce type de stress sont multiples : insomnies, nervosité, dépression ou impression de danger en font partie. En 2007, une équipe de chercheurs de l'INSERM avait mené une étude révélant que le niveau de stress chez certains patients admis aux urgences étaient plus élevé que chez d'autres et s'était demandé s'il était possible de faire baisser ce stress invalidant, voire d'en prévenir les symptômes.

On retrouve ici l'EMDR, qui se traduit en français par "désensibilisation et retraitement par les mouvements oculaires". Il s'agit d'une approche psychothérapique relativement nouvelle et importée des Etats-Unis. Son objectif est d'identifier le(s) souvenir(s) responsable des traumatisme d'un patient et de le stimuler en lui faisant effectuer des mouvements oculaires (sans aller jusqu'à l'hypnose). Bien qu'encore jeune, cette thérapie a déjà trouvé son explication dans plusieurs publications de l'Inserm, qui précise que "la thérapie EMDR est basée sur le modèle du traitement adaptatif de l'information". Dans les cas de stress post-traumatique, des situations présentes viennent réveiller de mauvais souvenirs, et le but de l'EMDR serait d'identifier ces souvenirs et de "traiter le mal à la racine". L'Inserm, dans un rapport évaluant l'efficacité des techniques d'hypnose, ou proches de l'hypnose, ont montré que l'EMDR était efficace dans la prise en charge de personnes atteintes de stress post-traumatique, sachant qu'il demeure encore des questionnements quant à son efficacité dans la prévention des symptômes.

Des premiers résultats encourageants...

C'est là que l'étude du CASPERTT (le Centre d’Accueil SPEcialisé dans le Repérage et le Traitement des Traumatismes psychiques), une antenne du Centre Hospitalier de Cadillac situé à Lormont, réalisée en partenariat avec le CHU et l'Inserm, vient changer un peu la donne. Son objectif a été de suivre 130 patients divisés en trois groupes pendant six mois au sein des urgences de l'hôpital Pellegrin. Parmi ces trois groupes, l'un d'entre eux devait suivre une séance d'EDMR. Et les résultats, trois mois plus tard, sont plutôt parlants : tandis que le groupe n'ayant bénéficié d'aucun accompagnement a développé des troubles de stress post-traumatique à hauteur de 20%, les patients du second groupe ayant bénéficié d'une séance d'un quart d'heure sur place avec un psychologue du CASPERTT ont vu ce taux baisser à 19% et à 3% pour ceux ayant bénéficié d'une séance d'EDMR d'environ une heure. En clair, ces résultats montrent l'efficacité de l'EMDR même de manière précoce pour réduire les risques de développement du trouble.

... mais à confirmer

Le fait qu'il n'y ait pas de psychologue aux urgences ? Le CASPERTT semble vouloir y pallier. Depuis juin dernier, le centre a passé une convention avec le CHU de Bordeaux pour faire en sorte que tous les "patients à risques" soient redirigés vers les spécialistes de Lormont, avec une volonté de prise en charge allant jusqu'à la prévention des troubles. L'étude bordelaise, censée "prévenir l'apparition des manifestations du trouble de stress post-traumatique et du syndrome post-commotionnel, en utilisant un protocole d’intervention précoce (dans les 6 heures suivant l’événement ayant conduit aux urgences)", a été relayée par une publication scientifique au sein du "Journal of Psychiatric Research". Mais les chercheurs ne comptent pas s'arrêter là.

Pour Cédric Gil-Jardiné, urgentiste à Pellegrin, "il va falloir mener une nouvelle étude sur une population différente On est en train d'en monter une autre entre Lyon et Bordeaux. Son objectif est d'y intégrer également une dimension économique : savoir combien coûtent les traitements pour les personnes atteintes de stress-post-traumatique et surtout combien peut faire économiser la méthode de l'EMDR". Si cette seconde étude, qui sera certainement suivie d'autres à une échelle internationale, apporte des preuves concrètes, un psychologue formé à la méthode de l'EMDR pourrait, demain, se retrouver dans tous les services d'urgences. La nouvelle étude, menée depuis le mois de janvier auprès de plus de 400 patients, doit délivrer ses résultats d'ici la fin d'année.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : CHU Bordeaux

Partager sur Facebook
Vu par vous
3174
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires