Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/07/18 : La maternité Jean Villar de Bordeaux vient d’être distinguée, dans la catégorie "cocooning" par le magazine Magic Maman qui publie le palmarès des meilleures maternités de France. Une reconnaissance de son programme d’accompagnement des futurs parents

14/07/18 : Michèle Delaunay ancienne ministre et députée de la Gironde promue au grade de chevalier dans l'ordre de la Légion d'Honneur au titre du ministère des Solidarités et de la Santé avec mention de ses " 49 ans de services"

14/07/18 : Charente-Maritime: à partir du 16/07, un arrêté interdit le remplissage et la remise à niveau des mares de tonnes (chasse au gibier d'eau), sur la Curé-Sèvre Niortaise, le Mignon, les marais de Rochefort nord et sud et le marais bord de Gironde nord.

13/07/18 : Les 26, 27 et 28 juillet, le Tour de France fait étape dans le 64. Toutes les infos pratiques liés à ces 3 jours de présence ( accès, parking, circulation, accueils camping-car, passage de la caravane,etc )sont à retrouvées sur www.infotour64.com+ d'info

12/07/18 : Fierté au sein d'Aérocampus Aquitaine: la structure compte 100% de réussite à tous les BAC et BTS avec plus de 87% de mentions dont 56% de mentions B et TB. Parmi eux: Alisson Armatte est la major de France en BTS Aéronautique. Félicitations!

12/07/18 : Suite aux nouvelles analyses effectuées, l'ARS a autorisé la réouverture immédiate de la baignade à la Base de Loisirs du Marsan ce 12 juillet. La filtration naturelle du plan d'eau a suffit pour endiguer ce phénomène ponctuel.

11/07/18 : Sur demande de l'ARS, le lac de baignade de la base de loisirs du Marsan est fermé jusqu'à nouvel ordre. Des analyses ont révélé un taux de bactéries coliformes supérieur à la limite autorisée. De nouvelles analyses sont en cours.

11/07/18 : Au 1er semestre 2018 l'Aéroport de Bordeaux passe les 3M de voyageurs (+6,2%). Nouveau record en juin avec 669.000 passagers (+6,5%): +17,4% pour les vols internationaux (384.500 voyageurs) et pour le low cost. Le trafic national perd 5,5% et Paris 26,8%

07/07/18 : La visite du président de la République, Emmanuel Macron, en Dordogne, ce sera jeudi 19 juillet.Le chef de l’État devrait faire une halte à Périgueux avant de se rendre dans une commune rurale pour y parler du maintien des services publics.

06/07/18 : La Rochelle : les inscriptions sont ouvertes à l'université, au Technoforum, 23 av. A.Einstein, jusqu'au jeudi 19 juillet de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h00, et ce samedi de 9h à 16h30. Reprise des inscriptions le 23 août jusqu’au 14 septembre.

- Publicité -
S’abonner ici !
  • 23/07/18 | Léger ralentissement de l’économie girondine

    Lire

    Le Baromètre de l’Economie Girondine de la CCi Bordeaux Gironde, montre au 2ème trimestre 2018 des résultats en baisse sur plusieurs indicateurs. Le solde d’opinion est à +12 pour le Chiffre d’affaires (baisse de 6 points), à +3 pour la Trésorerie (baisse de 7 points) ou encore à -14 pour les Délais de paiement (baisse de 3 points). L’activité économique conserve cependant un rythme soutenu grâce aux carnets de commandes qui restent à un niveau élevé (+21) et des investissements en hausse de 3 points: 34% de chefs d’entreprise ayant investi au trimestre dernier. 82% des patrons se disent confiants en l’avenir.

  • 23/07/18 | Saint-Macaire clôture les Nuits Atypiques

    Lire

    Dès le 28 juillet 15h, Saint-Macaire (33) clôturera la 27ème édition des Nuits Aytipiques. Deux rencontres-débats, une lecture musicale et 3 concerts vous attendent dont le groupe du batteur franco-ivoirien Paco Séry. Une attention particulière sera accordée cette année à la thématique de la migration et des migrants avec notamment la présentation de la revue « Ancrage » consacrée aux migrations et aux métissages dans le Sud-Ouest. Retrouvez tout le programme de cette journée : www.nuitsatypiques.org

  • 20/07/18 | Accidentologie dans le Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Depuis le début de l’année 2018, 9 personnes ont perdu la vie sur les routes du département des Pyrénées-Atlantiques (contre 21 sur la même période en 2017). 369 accidents de la route (contre 387 à la même période en 2017), "principalement dus à des défauts de comportement du conducteur ou de maîtrise du véhicule" selon la Préfecture départementale, ont causé 428 blessés dont 133 blessés hospitalisés.

  • 20/07/18 | La métropole observe les étoiles

    Lire

    Si vous êtes un amateur de constellations, sachez qu'une nouvelle "Nuit des étoiles" se tiendra les 3, 4 et 5 août dans le cadre de l'été métropolitain entre la plaine des Biges (Saint-Médard), le parc des sports et de loisirs Colette-Besson (Martignas) et la forêt du Bourgailh (Pessac). De nombreuses animations sont au programme : observations, conférences d'astronomie, visite guidée du planétarium ou ballades nocturnes en forêt. Pour tout renseignement sur les horaires des différents rendez-vous, contactez l'association Ecosite du Bourgailh au 05 56 15 32 11.

  • 20/07/18 | Nouvelle-Aquitaine - Itasy: 10 ans de coopération fructueuse

    Lire

    La Région Nouvelle-Aquitaine est lauréate de l’appel à projets «Alimentation et Agriculture Durable» du ministère des Affaires étrangères pour sa coopération avec l’ONG Agrisud International à Madagascar. « La coopération décentralisée mise en place par la Nouvelle-Aquitaine dans la région d'Itasy a permis à cette dernière de se doter d’un centre régional de formation professionnelle agricole, de développer les infrastructures d'eau et d'assainissement ou de soutenir ses filières porteuses en matière de tourisme» détaille Isabelle Boudineau, vice-présidente en charge de l’International.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Émission 4 médias : que reste-t-il de la résistance aujourd'hui?

13/04/2018 | Qui étaient les résistants? D'où venaient-ils? Et, comment faire perdurer la mémoire? Autant de questions auxquelles les intervenants ont tâché de répondre.

Jean Lavie, Laure Lataste et Jean-Michel Meyre.

Pour leur rendez-vous mensuel sur o2 Radio, en partenariat avec l’Écho des Collines et Aqui !, l’émission 4 médias a reçu trois acteurs de la mémoire de la résistance : Laure Lataste, présidente de l’Amicale des anciens guérilleros espagnols en France, Jean Lavie, ancien président de l’association des 256 fusillés des camps de Souge (33), Jean-Michel Meyre, bénévole au Secours populaire et fils de résistant, et le résistant Julien Lauprêtre dont l'interview a été enregistrée au préalable. L’émission sera rediffusée lundi 16 avril à 16 heures et mercredi 18 avril à 9 heures sur 91.3 FM.

« Les hommes ne savaient pas s’ils seraient toujours vivants le lendemain ». C’est sur un extrait poignant d’une interview, enregistrée au préalable par o2 Radio, du président du Secours populaire et résistant Julien Lauprêtre que l’émission 4 médias a démarré. Car les multiples acteurs de la résistance, aux profils bien plus diversifiés que l’on ne le pense généralement, avaient tous en commun de se battre pour l’honneur de la France, et ce malgré les menaces de leurs actes sur leur survie personnelle.

Des représentants du Parti communiste, des membres du MRP, à droite, mais aussi des socialistes, des francs-maçons, la résistance n’avait pas un visage unique. Impulsée par de Gaulle en 1943, la fondation du Conseil National de la Résistance (CNR), dont Jean Moulin fut le premier président, tâcha de coordonner toutes les résistances, « pour inventer un futur commun », selon Jean Lavie.

Fils d’un résistant des Forces Françaises Libres (FFI), Jean-Michel Meyre défend avec vigueur la pérennité du programme établi par le Conseil National de la Résistance en 1944, et joliment intitulé « Les jours heureux ». Retraite, sécurité sociale, liberté de la presse, nombre de ses principes ont été fondateurs de la société dans laquelle nous vivons aujourd’hui. Celui qui est aussi bénévole au Secours populaire s’interroge sur la remise en question de certains d’entre eux avec les réformes actuelles, notamment l’augmentation de la CSG pour les retraités et la réforme de la SNCF.

« Nous devons être des passeurs d’histoire », assure Jean-Michel Meyre. Quid du devoir de mémoire ? Il est toujours bien présent, selon Jean Lavie, ancien président de l’association des 256 fusillés des camps de Souge. « Quand on demande aux jeunes qui viennent visiter le mémorial de Souge ce qu’il faut retenir de tout cela, ils disent automatiquement : rendre hommage et éviter que cela se reproduise », explique-t-il, heureux de constater que le souvenir de la guerre parvient à se transmettre de génération en génération. 256 résistants ont été fusillés à Souge, dont la moitié était des Aquitains, mais aussi neuf Espagnols et six Ukrainiens.

Reconnaissance tardive et combat philosophique

Moins positive, la présidente de l’Amicale des anciens guérilleros espagnols en France, Laure Lataste, assure que certaines choses ont été reléguées au second plan. Ses parents sont arrivés en France en 1939, et ont dû attendre une semaine avant de pouvoir entrer sur le territoire français, avec la menace des troupes de Franco qui arrivaient à la frontière. Ils ont échappé aux camps de concentration du sud de la France, car son père était Français, mais d’autres n’ont pas eu cette chance. Entourés par des barbelés avec du pain balancé depuis des camionnettes par les soldats, ces endroits insalubres, proches de la mer, étaient invivables.

« Assumons notre histoire », plaide Laure Lataste. Elle cite également le résistant Pablo Sanchez, Espagnol qui a permis de sauver le pont de pierre de Bordeaux du dynamitage allemand. Celui-ci n’a été distingué que le 3 septembre 2014, une reconnaissance tardive inadmissible, selon elle, mais aussi liée au fait qu’il fallait prouver que les personnes étaient mortes les armes à la main pour obtenir la distinction « mort pour la France ». 

Dans la France de Vichy, la résistance soulève aussi une question philosophique : comment réussir à dire « non » face à un pouvoir établi ? En musique, l’émission s’est achevée par la diffusion de « L’affiche rouge », interprétée par Léo Ferré, en référence à l’Affiche rouge placardée par Vichy en France, où les noms des vingt-trois résistants des Francs-Tireurs et Partisans – Main d’œuvre Immigrée (FTP-MOI), étaient inscrits. Ils ont été fusillés par Vichy en 1944.

Alix Fourcade
Par Alix Fourcade

Crédit Photo : Alix Fourcade

Partager sur Facebook
Vu par vous
2478
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Jacques Brunet | 15/04/2018

Encore bravo Alix : émission un peu touffue, parfaitement condensée.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires