Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/04/18 : Dans le cadre du championnat de France du jeu d'échecs jeunes qui se tient à Agen, Anatoli Karpov, champion du monde de cette discipline de 1975 à 1985 et de 1993 à 1999, sera reçu à l'Hôtel de ville d'Agen le samedi 21 avril à 19 h.

19/04/18 : La Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne/CIED est à la recherche d'un service civique à compter du mois de mai pour une mission de huit mois à raison de 30h/semaine. Plus d'infos : 05 53 66 47 59

17/04/18 : Le comité d'engagements du conseil d'administration de SNCF réseau a validé ce mardi l'opération de réhabilitation de la ligne ferroviaire Libourne-Bergerac, déjà concernée par des travaux régionaux achevés en 2013.

17/04/18 : L'Assemblée Nationale a adopté à la majorité en première lecture (454 voix contre 80) le projet de loi "nouveau pacte ferroviaire", à l'origine des grèves qui secouent la SNCF depuis début avril. La ministre des Transports a salué "une étape décisive".

12/04/18 : Charente-Maritime : depuis le 9 avril et jusqu’au 21 avril, Keolis organise un test grandeur nature sur la ligne 3 du réseau Les Mouettes, effectuant la liaison La Rochelle-Île de Ré avec un nouveau modèle de car électrique, soutenu par la Région.

12/04/18 : Le Pôle Agri Sud-Ouest Innovation vient de renouveler son conseil d’administration, son bureau et sa gouvernance pour assurer sa représentativité sur l’ensemble des territoires couverts. Daniel Segonds a été réélu à la présidence du Pôle.

12/04/18 : Le nouveau président de la Président de la Fédération Nationale d’Agriculture Biologique, est Guillaume Riou, agriculteur bio de Deux-Sèvres, anciennement président d'Agrobio Poitou-Charentes de 2012 à 2015.

S’abonner ici !
  • 22/04/18 | Agen fête l’Europe avant l’heure !

    Lire

    Dans le cadre de la fête de l’Europe, la Maison de l’Europe 47, aidée de partenaires privés et collectivités, organise une scène ouverte le 28 avril, place du Président Wilson, de 14 h à 18 h, à Agen. Jeux pour enfants, stands d’infos, quiz Europe, danses, chants et musiques animeront la rue piétonne. Danseurs, musiciens, chanteurs… tous les artistes sont invités à participer à cette manifestation en s’inscrivant sur www.maisoneurope47.eu pour remplir un formulaire avant le 23 avril.

  • 21/04/18 | La Rochelle : une nouvelle présidente à la tête du lycée maritime

    Lire

    Leslie Widmann a été nommée à la présidence du CA du lycée maritime et aquacole de La Rochelle. Elle a travaillé 5 ans dans la gestion du port de la Cotinière en qualité de directrice du développement. Elle a créé Odyssée Développement, un bureau d'études en économie maritime en 2000 et en 2008, lauréate du Concours national du ministère de la recherche, une seconde société qui emploie 4 chercheurs sur un système objectif d'évaluation de la fraîcheur des produits de la mer destiné aux criées.

  • 20/04/18 | L'eau, bientôt grande cause du Sud-Ouest français

    Lire

    Pascal Mailhos, Préfet de bassin, Martin Malvy, Président du comité de bassin Adour-Garonne, Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie, et Alain Rousset, Président de la Région Nouvelle-Aquitaine, se sont rencontrés à la Préfecture de bassin à Toulouse pour échanger sur les enjeux de la ressource en eau dans le Grand Sud-Ouest. L'occasion pour eux de rappeler leur « très vive inquiétude » et de fixer un prochain rendez-vous en septembre à Bordeaux, afin de lancer une action commune autour de « l'eau, enjeu de société, grande cause du Sud-Ouest français ».

  • 20/04/18 | Création d’un pôle ressources jeunesse à Villeneuve/Lot

    Lire

    Lors du Conseil communautaire du 12 avril dernier, les élus de l’Agglomération du Grand Villeneuvois ont voté la création d’un Pôle Ressources Jeunesse et son implantation en centre-ville de Villeneuve-sur-Lot, dans le quartier prioritaire Bastide. Ce Pôle accueillera la Mission locale du Pays Villeneuvois, l’Espace Métiers Aquitaine ainsi qu’un espace numérique.

  • 20/04/18 | Réduction des déchets: quelles sont vos pratiques ?

    Lire

    Emballages plastiques, biodéchets, déchets verts, déchets d'équipements électriques et électroniques et tarification incitative, voilà les 5 items sur lesquels la Région interroge ses habitants, via une enquête en ligne, dans le cadre de l'élaboration d'un Plan Régional de Prévention et de Gestion des Déchet. En application de la loi NOTRe, le but est de définir, avec les acteurs locaux et les citoyens: « une véritable stratégie territoriale, qui pose des ambitions et des orientations porteuses d'une dynamique en faveur de la transition écologique par l'économie circulaire ».

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Émission 4 médias : que reste-t-il de la résistance aujourd'hui?

13/04/2018 | Qui étaient les résistants? D'où venaient-ils? Et, comment faire perdurer la mémoire? Autant de questions auxquelles les intervenants ont tâché de répondre.

Jean Lavie, Laure Lataste et Jean-Michel Meyre.

Pour leur rendez-vous mensuel sur o2 Radio, en partenariat avec l’Écho des Collines et Aqui !, l’émission 4 médias a reçu trois acteurs de la mémoire de la résistance : Laure Lataste, présidente de l’Amicale des anciens guérilleros espagnols en France, Jean Lavie, ancien président de l’association des 256 fusillés des camps de Souge (33), Jean-Michel Meyre, bénévole au Secours populaire et fils de résistant, et le résistant Julien Lauprêtre dont l'interview a été enregistrée au préalable. L’émission sera rediffusée lundi 16 avril à 16 heures et mercredi 18 avril à 9 heures sur 91.3 FM.

« Les hommes ne savaient pas s’ils seraient toujours vivants le lendemain ». C’est sur un extrait poignant d’une interview, enregistrée au préalable par o2 Radio, du président du Secours populaire et résistant Julien Lauprêtre que l’émission 4 médias a démarré. Car les multiples acteurs de la résistance, aux profils bien plus diversifiés que l’on ne le pense généralement, avaient tous en commun de se battre pour l’honneur de la France, et ce malgré les menaces de leurs actes sur leur survie personnelle.

Des représentants du Parti communiste, des membres du MRP, à droite, mais aussi des socialistes, des francs-maçons, la résistance n’avait pas un visage unique. Impulsée par de Gaulle en 1943, la fondation du Conseil National de la Résistance (CNR), dont Jean Moulin fut le premier président, tâcha de coordonner toutes les résistances, « pour inventer un futur commun », selon Jean Lavie.

Fils d’un résistant des Forces Françaises Libres (FFI), Jean-Michel Meyre défend avec vigueur la pérennité du programme établi par le Conseil National de la Résistance en 1944, et joliment intitulé « Les jours heureux ». Retraite, sécurité sociale, liberté de la presse, nombre de ses principes ont été fondateurs de la société dans laquelle nous vivons aujourd’hui. Celui qui est aussi bénévole au Secours populaire s’interroge sur la remise en question de certains d’entre eux avec les réformes actuelles, notamment l’augmentation de la CSG pour les retraités et la réforme de la SNCF.

« Nous devons être des passeurs d’histoire », assure Jean-Michel Meyre. Quid du devoir de mémoire ? Il est toujours bien présent, selon Jean Lavie, ancien président de l’association des 256 fusillés des camps de Souge. « Quand on demande aux jeunes qui viennent visiter le mémorial de Souge ce qu’il faut retenir de tout cela, ils disent automatiquement : rendre hommage et éviter que cela se reproduise », explique-t-il, heureux de constater que le souvenir de la guerre parvient à se transmettre de génération en génération. 256 résistants ont été fusillés à Souge, dont la moitié était des Aquitains, mais aussi neuf Espagnols et six Ukrainiens.

Reconnaissance tardive et combat philosophique

Moins positive, la présidente de l’Amicale des anciens guérilleros espagnols en France, Laure Lataste, assure que certaines choses ont été reléguées au second plan. Ses parents sont arrivés en France en 1939, et ont dû attendre une semaine avant de pouvoir entrer sur le territoire français, avec la menace des troupes de Franco qui arrivaient à la frontière. Ils ont échappé aux camps de concentration du sud de la France, car son père était Français, mais d’autres n’ont pas eu cette chance. Entourés par des barbelés avec du pain balancé depuis des camionnettes par les soldats, ces endroits insalubres, proches de la mer, étaient invivables.

« Assumons notre histoire », plaide Laure Lataste. Elle cite également le résistant Pablo Sanchez, Espagnol qui a permis de sauver le pont de pierre de Bordeaux du dynamitage allemand. Celui-ci n’a été distingué que le 3 septembre 2014, une reconnaissance tardive inadmissible, selon elle, mais aussi liée au fait qu’il fallait prouver que les personnes étaient mortes les armes à la main pour obtenir la distinction « mort pour la France ». 

Dans la France de Vichy, la résistance soulève aussi une question philosophique : comment réussir à dire « non » face à un pouvoir établi ? En musique, l’émission s’est achevée par la diffusion de « L’affiche rouge », interprétée par Léo Ferré, en référence à l’Affiche rouge placardée par Vichy en France, où les noms des vingt-trois résistants des Francs-Tireurs et Partisans – Main d’œuvre Immigrée (FTP-MOI), étaient inscrits. Ils ont été fusillés par Vichy en 1944.

Alix Fourcade
Par Alix Fourcade

Crédit Photo : Alix Fourcade

Partager sur Facebook
Vu par vous
1494
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Jacques Brunet | 15/04/2018

Encore bravo Alix : émission un peu touffue, parfaitement condensée.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires