Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/05/20 : Le secrétaire d'État en charge du tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a assuré que l'exécutif réfléchissait à un "élargissement significatif" de la limite de déplacement (100 km autour du domicile), qui pourrait entrer en vigueur la semaine prochaine.

25/05/20 : Les hospitaliers du CHU Pellegrin à Bordeaux sont en grève illimitée depuis le 22 mai sur préavis de SUD Santé. Un rassemblement de soutien est organisé le 26 mai devant l'hôpital.

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

19/05/20 : Allant dans le sens de la déclaration du Premier Ministre ce matin, le préfet des Pyrénées Atlantiques Eric Spitz déclare que les Bordelais et les Toulousains en zone verte pourraient venir en vacances en juillet et août dans les Pyrénées Atlantiques

18/05/20 : L’incertitude de l’évolution sanitaire, et l’impossibilité de mettre en œuvre les mesures barrières, entrainent l’annulation de l’opération de sensibilisation des jeunes à la nage, Objectif Nage, pour l’été 2020, annonce le Département de la Gironde.

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.

14/05/20 : L'activité partielle pour les entreprises du tourisme et de l'évènementiel sera maintenue jusqu'à fin 2020 et que l'accès au fonds de solidarité est prolongé jusqu'à fin septembre. En revanche, pas de baisse prévue pour la TVA.

12/05/20 : La Compagnie aérienne Chalair annonce la reprise progressive de ses vols entre Bordeaux, Brest et Montpellier. Au rythme de 2 vols hebdomadaires, rdv le 8 juin, pour la reprise des liaisons Bordeaux-Brest puis le 15 juin, pour Bordeaux-Montpellier

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/05/20 | Les Jardins de l'Imaginaire à Terrasson (24) rouvrent le 30 mai

    Lire

    Après les jardins d'Eyrignac et de Marqueyssac, c'est autour des Jardins de l'Imaginaire à Terrasson-Lavilledieu de recevoir à nouveau les visiteurs à partir du samedi 30 mai. Face au contexte sanitaire, le port du masque sera obligatoire. Les visites seront uniquement guidées et limitées à 9 personnes à la fois. Il faut donc réserver à l'avance. Les départs sont programmés de 10 h à 11 h 30 et de 14 h à 17 h 30. La saison doit durer jusqu'au 31 octobre.

  • 25/05/20 | Drones: L'UAV Show 2020 annulé, mais pas oublié

    Lire

    Initialement prévu les 15, 16 et 17 septembre à Bordeaux, la 10ème édition de l'UAV Show est annulé. Mais, pour ne pas être absent une année de plus l'événement se déclinera en 3 temps forts tout au long de l'année 2020/2021. Le 16 septembre avec l'UAV Day, rdv au centre d'essais CESA Drones et en ligne, entre expositions statiques, démonstrations en conditions réelles sur des applications métiers et tables rondes. Au printemps 2021, dans le cadre du salon Electric Road. Et enfin les 19, 20 et 21 octobre 2021, l'UAV Show fêtera ses 10 ans au Parc des Expositions de Bordeaux.

  • 25/05/20 | Un projet de "circuit pré-historique" inter-départemental

    Lire

    A l'initiative de la Maison de la Dame de Brassempouy (musée sur la préhistoire et Archeoparc dans les Landes), un projet de coopération, accompagné par la Région a vu le jour entre 5 sites préhistoriques du Grand Sud-Ouest : les Grottes d'Isturitz et Oxocelhaya (Pays Basque), la Maison de la Dame de Brassempouy (Landes), le site de Castel Merle (Dordogne), le musée d'Arudy (Béarn) et l'espace préhistorique de Labastide (Hautes-Pyrénées). Les sites partenaires construisent leur projet autour de l'Itinérance, à l'image de celle des hommes de la préhistoire entre ces sites, au gré de la saisonnalité des campements.

  • 25/05/20 | Aéro: des cabines connectées et modulables fabriquées à Rochefort

    Lire

    Equipementier aéronautique depuis plus de 40 ans, l'entreprise Simair à Rochefort développe une stratégie d'innovation de produits et de services en proposant notamment une nouvelle gamme d'équipements modulables permettant aux compagnies aérienne de reconfigurer des avions (3000 par an) en réduisant les coûts environnementaux mais aussi financiers sur la destruction et le réaménagement. La Région soutient son projet de développer une seconde génération de ces produits avec des matériaux recyclables, connectés et adaptables tout au long de leur vie à hauteur de 892 316 €.

  • 25/05/20 | Des planches de surf sur-mesure et écoresponsables produites à Anglet

    Lire

    Lors de la dernière commission permanente, les élus régionaux ont voté une subvention de 20 000€ à Hexa (Anglet - 64), afin de soutenir l'amorçage de cette start-up émergente de la filière Glisse, engagée dans une démarche de production écoresponsable, dans un contexte économique tendu compte tenu de la crise sanitaire Covid-19. La start-up a l'ambition de fabriquer localement et de commercialiser sous sa propre marque des planches de surf sur-mesure (imprimées en 3D), à partir de plastique recyclé. 9 embauches sont prévues sur les 3 années à venir.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | L’Éternel Retour au Littoral

11/04/2017 | La photographe et artiste Brigitte Olivier présente à la Vieille Église St Vincent de Mérignac « Littoralité». Un hommage à ses racines arcachonnaises.

Brigitte Olivier, Vanités

Brigitte Olivier est née en 1954 à Arcachon. C'est une fille et petite fille d’ostréiculteurs. Elle ne l'a jamais oublié. Le littoral fait partie de l’imaginaire de cette photographe et plasticienne, diplômée des Beaux arts de Bordeaux. Elle partage sa vie désormais entre la région parisienne et son Sud-Ouest natal. Jusqu'au 28 mai prochain, elle présente à la Vieille Église St Vincent, plusieurs séries photographiques et artistiques réalisées des années 1980 à nos jours. Elle explique sa démarche:« les littoraux sont peu représentés par les photographes, ce sont les territoires de mon enfance, j'aime y revenir pour voir comme le temps agit sur la nature, la modifie, l’abîme».

De Borges à la poésie

 Brigitte Olivier, Disparaitre

Pour la série Disparition, elle a par exemple photographié des vieux troncs d'arbres coupés, comme des visages de vieillards. Brigitte Olivier est obsédée par "le cycle de la nature" qui voue tout élément à «l’émiettement», à la «désagrégation» avant la «renaissance» sous une autre forme. «Le temps est un fleuve qui m'emporte mais je suis le fleuve». Cette phrase du grand écrivain argentin José Luis Borges est inscrit sur un mur où est projeté en boucle le mouvement d'un cours d'eau. Une façon assez majestueuse de résumer le paradoxe de nos vies. Nous subissons le passage du temps mais nous pouvons tout de même influer sur le chemin que nous allons parcourir avant de mourir. Voilà ce que semble nous dire Brigitte Olivier en citant Borges. Les années qui défilent sont au cœur de toutes les œuvres de la photographe. L'artiste a par exemple photographié d'année en année les chaussures- méduses de sa fille pour sa Petite collection. Ces objets prosaïques destinés à être jetés sont élevés au rang de reliques, symboles de la transmission de l’attachement au littoral. Il y a de la poésie dans le travail de la photographe arcachonnaise. Elle le reconnaît volontiers: «Je joue avec les mots comme les poètes et je laisse comme eux mon travail ouvert à toutes les interprétations». Dans son «ciel de traîne», l'expression métaphorique devient réelle puisque une image de ciel à l'humeur changeante est imprimée sur un long voile. On n'est pas loin de la poésie dadaïste. Et face aux très nombreuses photos d’huîtres qui jalonnent l'exposition, on pense au poème de Francis Ponge qui décrit si bien ce « galet moyen, […] d'une apparence plus rugueuse, d'une couleur moins unie, brillamment blanchâtre.»

Une nouvelle série pour rompre avec le réalisme

La série la plus récente de l'exposition s'appelle Sur la terre comme au ciel, elle marque une forte rupture dans l’œuvre de Brigitte Olivier. Elle qui photographie de très prés les objets s'est envolée en hélicoptère pour prendre des images du bassin d’Arcachon vu du ciel. « C'est un grand changement! C'est comme si en m’élevant, j'avais envie de quitter le minimalisme et le réalisme pour aller plus vers l’imaginaire» explique-t-elle. C'est le premier projet où elle transforme l'image, en rajoutant de la couleur grâce à Photoshop. La photographe a envie de poursuivre dans cette veine, elle a retrouvé un nouveau souffle en choisissant une réinvention plus forte du réel.

Matthias Hardoy
Par Matthias Hardoy

Crédit Photo : Brigitte Olivier/ Ville de Merignac-Vieille Eglise St Vincent

Partager sur Facebook
Vu par vous
1801
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires