Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
  • 14/08/18 | EasyJet relie Paris et les pistes de ski

    Lire

    EasyJet vient de lancer une ligne Paris-Pau pour l’hiver 2019. L’aéroport de Pau proposera des navettes directes vers les pistes de ski, disponibles à la vente dès le 1er septembre, et la compagnie facilite le transport des équipements de ski. Deux vols quotidiens sont proposés et jusqu’à deux vols par jour les lundis, jeudis et vendredis.

  • 14/08/18 | Madiran et Pacherenc à la fête!

    Lire

    Ces 14 et 15 août, le village béarnais de Madiran met à l'honneur les appellations Madiran et Pachrenc du Vic Bilh à l'occasion de sa Fête du vins. Pour célébrer les 70 ans des 2 appellations, à travers de nombreuses animations: un espace vins (entrée 5 €) avec dégustations, ventes de vins et rencontres avec les vignerons, mais aussi jeux pour enfants, marché gourmand, défilé des confréries, soirées tapas, bals, concerts le tout accompagnée d'une fête foraine et d'un feu d'artifice pour finir en beauté, le 15 août à 23h30.

  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

  • 13/08/18 | L’Afrique de retour en Sud-Gironde

    Lire

    Grâce à l’engagement de la mairie de Noaillan la 4ème édition du festival Africa Ciron aura lieu le 25 août à la maison Dubernet. Différentes activités comme de la danse, des contes, un concert, des expositions ou une projection nous permettront d’enrichir notre culture africaine. Safiatou Faure, qui a créé le festival du Sahel de Saint-Médard-en-Jalles sera mise à l’honneur. Entrée gratuite. Programme : https://dubernet.noaillan.fr 

  • 11/08/18 | 10ème Confituriades à Beaupuy (47)

    Lire

    Pour la 10ème édition des Confituriades, la fraise est à l’honneur du championnat du monde de la confiture. Seul salon en France entièrement dédié à la thématique des confitures, il se déroule les 18 et 19 août à Beaupuy, en Grand Marmandais. Une soixantaine d’exposants, plus de 500 confitures à la dégustation et à la vente, des ustensiles de cuisine pour réaliser ses confitures à la maison mais aussi des démonstrations, ateliers culinaires et animations ponctueront ce week-end festif.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | La franche camaraderie des Amis du Vieux Lormont

21/04/2018 | "Cinquantenaire des Amis du Vieux Lormont : un demi-siècle de bénévolat au service de l'histoire et du patrimoine", du 2 au 19 mai, à la médiathèque du bois fleuri.

Les Amis du Vieux Lormont

À l’occasion des 50 ans de leur association, nous avons rencontré trois membres des Amis du Vieux Lormont, vendredi 20 avril, dans leur musée situé dans la vieille ville. Alain Lafon, Gérard Gsell et Igor Pavlata, l’actuel président, ont retracé les différentes découvertes du groupe d’archéologues amateurs lormontais au fil des années ; et, en particulier, la nécropole gallo-romaine dans le Parc de l’Ermitage, à l’origine de leur fondation. Une exposition temporaire leur sera consacrée, du 2 au 19 mai, à la médiathèque du Bois Fleuri à Lormont (33), pour leur anniversaire.

Autour d’une table en formica orange, dans une salle sombre où une vieille horloge Japy dans le même matériau compte les heures et où quelques vieilles photos délavées colorent le papier peint des murs, trois Amis du Vieux Lormont, Alain Lafon, Gérard Gsell, et Igor Pavlata, l’actuel président, nous ont reçu vendredi 20 mai pour parler de leur association. Celle qui fête aujourd’hui ses cinquante ans, qui a vu évoluer la ville, et que les trois compères connaissent sur le bout des doigts.

« Je vous laisse, il faut que j’aille recoller une carte qui se fait la malle dans un cadre ». Au musée des Amis du Vieux Lormont, local de l’ancienne mairie qui leur a été cédé en 1973, chacun met la main à la pâte pour que les collections présentent bien. Des anciens pistolets de la Seconde guerre mondiale, des « graffitis » médiévaux retrouvés dans les geôles du château de Lormont, ou encore un scaphandre de plongée récupéré sur les chantiers navals, les effets du musée sont variés. « Au lieu de jeter leurs souvenirs, certains Lormontais préfèrent parfois venir nous les déposer », explique Gérard, comme ces poupées qui datent de la Première guerre mondiale et qu’une femme a retrouvé dans son grenier.

Scaphandre

Ancien cadre chez Ford à Blanquefort, Gérard Gsell, 74 ans, a été dans les premiers à adhérer à l’association en 1975. « J’ai vu arriver les premières machines dans l’usine, et les dernières partir à la décharge », se désole le grand homme aux cheveux blancs. Féru d’archéologie depuis son plus jeune âge, il a fait la connaissance des Amis grâce à un article de journal retraçant la progression des fouilles dans le Parc de l’Ermitage : point de départ de la fondation de l’association. Là où se tenait avant une carrière de pierres a, en effet, été mis au jour une nécropole gallo-romaine, du 3e-4e siècle. Avec l’aide de la direction régionale des affaires culturelles (DRAC), les bénévoles ont aussi découvert une série de poteries datant du 13e siècle, un peu plus loin, au Grand Tressan.

Les découvertes au fil des constructions 

L’année 1968 ne doit rien au hasard, dans ces découvertes. Les zones à urbaniser en priorité (ZUP) commencent à se construire à cette époque, remuant les vestiges endormis des terres lormontaises. « Mais, cela ne s’arrête pas là, puisque les constructions actuelles ont aussi permis de trouver de nouvelles traces du passé sur le site de l’EPHAD, ou près du garage Audi », renchérit le président de l’association, Igor Pavlata, 72 ans, reconnaissable par ses lunettes de vue dorées Aviator.

L’ancien bourg comptait 4.000 habitants dans les années 60 et s’arrêtait au niveau de la médiathèque; Lormont en dénombre aujourd’hui 23.000. « En 1962, les rapatriés d’Algérie se sont installés à Carriet ; puis les Turcs, embauchés par l’usine Ford, sont arrivés sur le plateau dans les années 70, avec les anciens résidents de Mériadeck, dans Bordeaux centre, quand le quartier a été rasé par Jacques Chaban-Delmas », raconte le président visiblement passionné par l’histoire de la métropole bordelaise. C’est en partie grâce à son association que le lavoir Blanchereau, situé sur la commune, a été sélectionné par le « loto du patrimoine » de Stéphane Bern cette année. Il s’agit du seul monument de Gironde qui va bénéficier de ce financement pour sa restauration.

Les trésors du château de Lormont

« Je suis le dinosaure de la maison », s’amuse Alain Lafon, qui a vu l’association se créer, tandis qu’il travaillait dans les composants électroniques pour Siemens, « dont l’usine est aujourd’hui délocalisée... en Allemagne », précise-t-il. Né à Lormont, il était le petit jeune parmi les fondateurs, Henri Souque et François Berthou, qui ont suivi de près les fouilles de l’ancienne carrière. Ensuite, les Amis ont récupéré des biens dans l’ancienne église de la ville, dont une toile a même été restaurée par des élèves du secondaire. 

Les Amis du Vieux Lormont

Le château de Lormont est aussi un lieu privilégié, historiquement. « Quand Bordeaux était anglaise, le fils du roi venait y séjourner ; certains disent même qu’il s’y est reproduit », ne peut s’empêcher de remarquer Monsieur Pavlata, avec un petit sourire narquois. Avant de revenir au sérieux, « c’est aussi là que s’est négociée la fin de la guerre de Cent Ans », au 15e siècle.

« On aime toujours se trouver des racines »

Pour séduire les jeunes, visiblement non-majoritaires parmi les Amis du Vieux Lormont, l’association n’a pas dit son dernier mot. Elle organise régulièrement des visites guidées du musée avec les scolaires. Et pour ses cinquante ans, l’exposition à la médiathèque du Bois Fleuri est un lieu stratégique : c’est là que la plupart des adolescents de la ville se rendent pour lire et avoir accès aux ordinateurs.

L’histoire de Lormont continue aussi, par ailleurs, à susciter l’intérêt des habitants : « les personnes qui s’installent dans la vieille ville viennent souvent nous demander l’origine de leur maison », avance Monsieur Pavlata, « on aime toujours se trouver des racines ». Pour leur répondre, les Amis du Vieux Lormont les attendent au musée, en discutant autour de leur table en formica.

Les Amis du Vieux Lormont

Alix Fourcade
Par Alix Fourcade

Crédit Photo : Alix Fourcade

Partager sur Facebook
Vu par vous
7604
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires