Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

S’abonner ici !
  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | La Médiathèque du Blois Fleuri, à Lormont, se transforme en fablab

12/02/2018 | Plusieurs ateliers numériques ont eu lieu à la Médiathèque du Bois Fleuri à Lormont (33) dans le cadre de la "Fabrique à projets", du 8 au 10 février.

Éléa et les élèves du collège Lapierre de Lormont (33).

Réalité Virtuelle, concept, brainstorming… La Médiathèque du Bois Fleuri a pris des airs de start-up californienne pour sa « Fabrique à projets » jusqu’au 10 février à Lormont (33). Pendant trois jours, une série d’ateliers, de la fabrication de boîtes découpées au laser au test de lunettes de réalité virtuelle, étaient proposés aux scolaires et au grand public. En collaboration avec Cap Sciences, ces animations visent notamment à expérimenter l’impact du numérique sur le parcours scolaire des élèves.

C’est bientôt la Saint-Valentin. Pourtant, quand on propose aux collégiens du lycée Lapierre de Lormont (33) s’ils veulent faire une boîte en forme de cœur pour leur moitié, ça coince. « Pouah, nan, et puis j’ai pas de copine moi », éclate Iayass, 13 ans. Par contre, quand il s’agit de parler d’informatique, il part au quart de tour. « Pour ouvrir la boîte, on va installer un microprocesseur pour l’automatiser », s’enthousiasme celui qui est un peu la grande gueule attachante de sa classe de 4ème. « On va mettre un loquet en bois, ce sera plus simple », le tempère sa camarade Mina.

Les filles ont du mal à faire équipe avec les garçons dans l’atelier de conception de boîtes découpées au laser, ce jeudi après-midi. Éléa, designer au fablab 127°, du centre de culture scientifique Cap Sciences, qui co-organise l’événement, est venue spécialement pour leur présenter son travail du 8 au 10 février à la Médiathèque du Bois Fleuri à Lormont (33). Dans la salle informatique, à côté, Jean et Stéphane, les deux animateurs appréciés des jeunes habitués des lieux, présentent une imprimante 3D et des lunettes de réalité virtuelle (VR).

Pendant trois jours, les scolaires, les associations et le grand public ont intégré « La Fabrique à projet » de la médiathèque. Cinq ateliers d’une heure pour comprendre le fonctionnement d’un fablab. Le public s’immerge dans cet espace avec des lunettes en VR, qui se base sur trois actions, selon Éléa : prototyper, fabriquer et partager.

Invités à dessiner une rapide esquisse du coffret de leur rêve sur feuille, les jeunes, plus préoccupés par leur envie de vomir suite à leur immersion dans la VR, tranchent finalement pour une boîte carrée aux couleurs de la Turquie avec une étoile et un croissant de lune transparents.

Un violon imprimé en 3D

Un hand spinner - ce jeu d’agilité qui a fait vibrer les jeunes dans la cours de récré pendant des mois -, un bracelet ou encore un violon en plusieurs morceaux ; le champ des possibles qu’offre une imprimante 3D est impressionnant. Comment cela fonctionne-t-il ? Une bobine de fil plastique est reliée à une sorte de seringue qui forme petit à petit des objets en relief, en empilant des fils plus fins de plastique les uns sur les autres, explique Stéphane en suivant le trajet du doigt. Effet bœuf garanti, tant chez les jeunes que chez les seniors.

Au-delà de la sensibilisation au numérique, que Lormont (33) a mis en place en inaugurant la médiathèque en 2011, la « Fabrique à projet » est un outil d’expérimentation pour Cap Sciences. Le laboratoire entend suivre le cursus scolaire des élèves du lycée Lapierre de Lormont pour voir si ces ateliers les influenceront dans leur futur. Les classes de 3ème vont aussi partir en immersion une semaine dans le fablab 127° pour fabriquer des jeux de société. L’année prochaine, Cap Sciences mènera la même démarche dans un autre collège hors de la métropole.

Un pari réussi pour Lormont (33), quand on voit que les élèves sont plutôt réceptifs aux nouvelles technologies, malgré leur agitation. Iayass vient même régulièrement à la médiathèque pour programmer des jeux vidéo en 2D. D’autres se montrent, cependant, moins enthousiastes. « À cause de l’atelier, on n’a pas eu notre récré de l’après-midi », remarque laconiquement Leila, la mine déconfite.

Alix Fourcade
Par Alix Fourcade

Crédit Photo : Alix Fourcade

Partager sur Facebook
Vu par vous
2481
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires