Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/08/19 : A Périgueux, Péri meuh, la 3e édition de la fête agricole aura lieu les 20,21 et 22 septembre des allées Tourny à la place Francheville. Elle accueillera de nombreuses animations dont le concours national de la race limousine.

19/08/19 : Angoulême : le réalisateur Claude Lelouch est annoncé au festival du film francophone ce jeudi. Parmi les politiques, François Hollande et Franck Riester sont annoncés dès ce mardi, pour l'ouverture du festival, qui se tient jusqu'à dimanche.

12/08/19 : Essais du Tram D à Bordeaux. Au lieu de 14h c'est en réalité à 17h que les premières rames du tram D ont circulé entre les Quinconces et "Mairie du Bouscat". Ces essais doivent durer trois mois pour une mise en service mi-décembre.

09/08/19 : Saint-Palais-sur-Mer (17) : la plage du Bureau est ponctuellement interdite à la baignade jusqu'à nouvel ordre, pour cause de pollution de l'eau.

02/08/19 : C'est Offenbach, compositeur fétiche de Marc Minkowski, qui ouvrira la saison lyrique de l'Opéra National de Bordeaux avec ses célébrissimes Contes d'Hoffmann. Rendez-vous du 19 septembre au 1er octobre 2019, pour 6 représentations.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/08/19 | Aujourd'hui, le coup d'envoi du contre sommet à Hendaye et Irun

    Lire

    Lancé le 13 juillet dans les rues de Biarritz le contre sommet G7Ez (G7 non non) et Alternatives G7 débute ce jour à Hendaye et Irun. Regroupant 80 associations avec le souhait de dépasser les différences pour défendre d'une voix des alternatives globales et faire face aux urgences climatiques et sociales. Eric Coquerel, député de LFI en donnait le coup d'envoi. Outre les partis écologistes et de gauche, cette région frontalière ayant été choisie pour le G7, les abertzale et militants basques s'associeront à ce contre- sommet. A suivre aussi.

  • 20/08/19 | L'Université d'été du PS revient à La Rochelle

    Lire

    Après trois ans d’absence, l'Université d'Eté du PS fait son retour à La Rochelle. Elle se tiendra à l'espace Encan du 23 au 25 août. Rebaptisée "Campus", elle ambitionne de rassembler tous les partis "alliés" de gauche présents aux élections européennes : Place publique, Nouvelle Donne, le PRG, MDC, PC et UDE. Thème de ces 3 jours : "pour un avenir écologique et social". Les participants seront également invités à faire un "procès de la Ve République" dans un simulacre d'audience judiciaire.

  • 20/08/19 | Musée maritime de La Rochelle : l'Angoumois de retour !

    Lire

    Après sept semaines de restauration, l'Angoumois rejoint la flotte patrimoniale du Musée maritime de La Rochelle. En effet, ce mercredi, le navire, classé monument historique depuis 1993, quittera le Port Atlantique à 18h30, pour aller au Bassin des Chalutiers du Musée. Après l'incendie qui avait détruit l'Angoumois, en 2012, il a fait l'objet de restaurations, dont la dernière cet été. Les travaux ont coûté 187 000 euros, financés à hauteur de 65% par l'État (50%) et le Département (15%).

  • 20/08/19 | Première édition du Raid des forts en Charente Maritime les 11 et 12 octobre

    Lire

    Coproduite par la CCI La Rochelle et l'agence Feeling Event cette première édition du Raid des Forts se déroulera les 11 et 12 octobre en Charente-Maritime. L'aventure sportive inédite est ouverte aux dirigeants et salariés d'entreprises publiques ou privées ainsi qu'au clubs d'entreprises ou aux associations. Objectif: fonder une équipe de quatre personnes pour réaliser 201 kilomètres en deux jours à travers les sites de Marans, l'île de Ré, l'île d'Oléron et de La Rochelle.

  • 20/08/19 | Les Vergers éco-responsables de la Nouvelle-Aquitaine ouvrent leurs portes en septembre

    Lire

    Pour cette 9° édition, les pomiculteurs de l'Association Nationale Pommes Poires ouvrent leurs vergers, labellisés "Vergers éco-responsables", pour permettre au grand public de découvrir comment est cultivé et récolté le fruit préféré des Français : la pomme. Rendez-vous les week-ends des 7-8, 14-15 et 21-22 septembre, pour déceler les secrets de production des pommes, et ceux de son alliée, la biodiversité.

Métropole | La mue écolo de Bordeaux ?

24/04/2017 | Magali Fronzes, adjointe au maire de Bordeaux en charge de la nature en ville, défend une politique ambitieuse avec la mise en avant de l'agriculture urbaine.

Magali Fronzes, adjointe au maire de Bordeaux en charge de la nature en ville

L’objectif, ''l’auto-suffisance alimentaire'' paraît audacieux. Mais la ville de Bordeaux a compris que face à la crise écologique, il fallait en finir avec les demi-mesures. Selon Magali Fronzes, un projet de ''gouvernance alimentaire'' est à l'ordre du jour. A l'initiative de la ville centre, cette assemblée réunirait à l'échelle de la métropole des représentants des collectivités locales, des associations locales, des maraîchers et des distributeurs. Le but est de faire en sorte que chacun puissent accéder à « une nourriture saine, locale et de qualité près de chez lui».
En attendant que cette gouvernance alimentaire soit effective, de nombreuses initiatives soutenues par la mairie bordelaise se développent. La ZAUÉ (Zone d’Agriculture Urbaine Expérimentale) située à la Caserne Niel-Darwin est par exemple un «véritable laboratoire agricole» où une vingtaine de projets sont testés dont, par exemple, La Cave à Pleurotes. Cette champignonnière urbaine fonctionne à partir de marc de café et d'autres bio-déchets recyclés.

Solidarité et ''Low Tech''

 Pour Magali Fronzes, « il y a une demande sociétale profonde de nature, de retour à quelque chose de plus sain». Les projets qu'elle met en place trouve en effet ''un fort écho'' auprès des bordelais et des associations environnementales. Que ce soit pour les jardins partagés, le compostage ou la permaculture, «l'adhésion» et la «mobilisation» de la population sont, de toute façon, nécessaires pour éviter le fiasco. La raison d’être de toutes ces actions est aussi de «récréer du lien social». On le voit concrètement dans le projet de «jardin inter-générationnel». Du côté de Caudéran, bientôt des jeunes en recherche de jardins vont être mis en relation avec des personnes âgées qui ne sont plus capables d'en prendre soin. Une "initiative solidaire" qui pourrait se répandre dans toute la ville, en cas de succès.
La solidarité irrigue aussi le travail des Incroyables Comestibles. Cette association connue nationalement s'installe à Bordeaux. A Mériadeck, des plants de fruits et de légumes seront implantés par le collectif. Tout le monde pourra s'y servir librement. Dans le même esprit, des arbres fruitiers viendront prendre place dans les nombreux jardins publics de Bordeaux. Selon l'adjointe en charge de la nature en ville, cette politique environnementale coûte, de plus, très peu à la Mairie: « on utilise seulement une partie de l'enveloppe Proximité (qui fait au total 300 000 euros), on n'est pas dans des grands travaux, on est dans ce qu'on appelle ''le Low Tech''; des initiatives surtout coûteuses en investissement humain».
Magali Fronzes le dit clairement, le but est aussi «de créer des emplois» et pas seulement de se reposer sur le tissu associatif. Alors que le monde agricole est en crise, il faut promouvoir ''une agriculture urbaine'' qui fasse travailler maraîchers et agriculteurs. Cela tombe bien puisque Bordeaux est propriétaire de 8 ha de terres agricoles (maraîchage) et de quelques zones humides ré-aménageables. Un appel à manifestation d'intérêt va être lancé très prochainement. Selon l'adjointe au Maire de Bordeaux, les collectivités rurales et urbaines « devront nécessairement s'entraider » pour assurer la survie et les mutations de l'agriculture française.

Matthias Hardoy
Par Matthias Hardoy

Crédit Photo : Aqui.fr/Matthias Hardoy

Partager sur Facebook
Vu par vous
2245
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires