Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/09/19 : Dordogne : Frédéric Gojard, 58 ans, conduira la liste du Rassemblement National à Périgueux pour les élections municipales. Cet ancien militaire, aujourd'hui âgé de 58 ans, s'était déjà présenté aux dernières élections européennes.

17/09/19 : Bordeaux. Il aura fallu quatre mois pour que le trafic reprenne sur la ligne C du tram entre la Porte de Bourgogne et la gare Saint-Jean après l'incendie du parking Salinières: il est annoncé pour le 28 septembre .

17/09/19 : Marcel Amont se rend à Bordeaux à la libraire La Machine à Lire jeudi 19 septembre à partir de 18h30 pour évoquer son livre "Les Coulisses de ma vie" aux éditions Flammarion. Il sera le lendemain à l’Espace Culturel de Pau à partir de 18h30.

17/09/19 : Philippe Lambert atteint de la sclérose en plaques, est attendu à Agen mercredi 18 septembre à 16h30 pour une étape dans le cadre de son « Tour de France - défi 3000 km de Philippe Lambert ».

17/09/19 : Dordogne : Cheffe d’entreprise, conjointe collaboratrice ou apprentie, les candidatures à l’édition 2020 des trophées « Elles M l’artisanat » sont ouvertes. Les lauréates seront mises à l'honneur le 23 mars en préfecture. Plus d'info: www.artisanat24.com

16/09/19 : Deux-Sèvres : les agents des finances publiques sont en grève, suite à l'appel de l'intersyndicale CGT/CFDT/FO/Solidaires/CFTC. Ils protestent contre la fermeture d'ici 2022, de 4 des 10 centres -Prahecq, Airvault, Frontenay-Rohan-Rohan et Coulonges.

13/09/19 : Region : le projet Viti de la Région a été retenu par l'Etat dans le cadre de l'appel projet territoire d'innovation de grande ambition (TIGA). Ce programme concerne tous les vignobles et plus de 130 partenaires. Objectif : la sortie des pesticides.

13/09/19 : Charente : Le festival de photographie Barrobjectif, à Barro, fête sa 20e édition du 14 au 22 septembre. L'invité d'honneur est le photographe italien Paolo Pellegrin, multiprimé pour son travail, notamment sur les conflits dans le monde. Gratuit.

13/09/19 : Angoulême : le circuit des Remparts démarre ce soir pour un week-end festif qui célèbre les 80 ans du circuit. 600 voitures de sport d'hier et d'aujourd'hui sont attendues sur ce circuit urbain inchangé depuis sa création, avec des stars de la F1.

13/09/19 : La Rochelle : le premier ministre l'a annoncé ce midi, l'agglomération rochelaise a été retenue comme lauréat de l'appel à projet Territoire d'innovation de grande ambition, sur son programme "territoire urbain littoral zéro carbone" à l'horizon 2040

13/09/19 : Charente-Maritime : le ministre de la culture Franck Riester a fait plusieurs annonce ce matin à La Rochelle concernant la réforme de l'audiovisuelle qui sera présentée dans quelques jours à l'Assemblée, à l'occasion du festival du film de fiction.

13/09/19 : Dordogne : Martin Lesage, directeur de cabinet du préfet du Finistère, est nommé secrétaire général de la préfecture de la Dordogne. Sa prise de fonctions interviendra le lundi 16 septembre.

13/09/19 : Selon le classement des villes où "il fait bon vivre" de l'hebdomadaire l'Express (en date du 11/09)Pau se classe 3ème au niveau national (derrière Angers et Dijon), et 1ère de Nouvelle-Aquitaine, sur 100 agglomérations étudiées.

13/09/19 : Agenda: Proximum Group organise un salon d'affaires d'envergure nationale les 26 et 27 novembre à Bordeaux pour promouvoir l'accélération de la transformation 4.0 des entreprises industrielles néo-aquitaines et françaises. 1000 participants attendus.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/09/19 | Un nouveau bar à l’Opéra National de Bordeaux

    Lire

    « Le Comptoir de l’Opéra » c’est le nom du nouveau bar de l’Opéra National de Bordeaux qui ouvrira ses portes le 19 septembre au Grand-Théâtre pour « Les Contes d'Hoffmann » et le 27 septembre à l'Auditorium pour le concert symphonique d'ouverture Elgar/Rachmaninov. Ce nouveau bar accueillera les spectateurs une heure avant les représentations et à l'entracte sur tous les spectacles y compris en matinée (hors spectacles Jeune Public, Apéro-concerts et Concerts du dimanche avec dégustation) et proposera des boissons et produits locaux.

  • 17/09/19 | Biodéchets : les Détritivores expérimentent

    Lire

    L'association Détritivores va mettre en place une expérimentation dans un quartier de Bordeaux (Saint-Pierre) et ceux d'autres villes de la métropole (Eysines, Talence et Bouliac) pour "analyser la fiabilité d'une collecte séparative de biodéchets à la source" à destination des habitants. Dans un communiqué, l'association précise qu'elle mettra à disposition des "bioseaux" pour les particuliers au Comptoir Saint-Rémi courant octobre. Elle organise deux réunions publiques d'information au Comptoir Saint-Rémi le 21 septembre à 11h et le 25 septembre à 18h pour identifier les potentiels volontaires.

  • 17/09/19 | La préfecture de la Dordogne se dévoile au public pour les Journées du patrimoine

    Lire

    A l'occasion des journées européennes du patrimoine, des 21 et 22 septembre, la Préfecture de la Dordogne ouvre ses portes pour des visites guidées le samedi 21 septembre de 14 h à 17 h. La préfecture sera fermée le 22 septembre. Les visites guidées sont organisées par groupe de 25 personnes à 14 h, 15 h et 16 h. Les visites se font uniquement sur inscription préalable au 05.53.02.24 38 ou par mail pref-communication@dordogne.gouv.fr. Se munir d'une pièce d'identité.

  • 16/09/19 | Darwin : renoncement temporaire d'expulsion

    Lire

    La SAS Bastide-Niel (associant les bailleurs sociaux Aquitanis et Domofrance et la société Bordeaux Métropole Aménagement) s'est désistée ce lundi 16 septembre de la demande d'expulsion ordonnée à Darwin pour l'allée centrale, les rues à l'intérieur de l'ancienne caserne Niel et les abords des hangars lors d'une audience en référé au tribunal de grande instance de Bordeaux. Le renoncement n'est pas définitif, puisque la SAS peut toujours déposer une nouvelle demande d'expulsion. Pour le dirigeant de Darwin, Philippe Barre, "c'est un geste d'apaisement (...)mais ça ne règle rien sur le fond".

  • 16/09/19 | Challenge de la mobilité: environ 600 établissements engagés

    Lire

    Du 16 septembre au 22 septembre, le 9ème Challenge de la mobilité Nouvelle-Aquitaine a pour principe que les entreprises, administrations ou associations incitent leurs collaborateurs à utiliser des alternatives à la voiture individuelle pour se rendre au travail (covoiturage, transports en commun, vélo, marche, trottinette, télétravail...) En 2018 dans les 18 agglomérations de la région engagées, les 11 000 participants des 465 établissements inscrits ont parcouru plus de 500 000 km autrement qu'en voiture individuelle, soit 16 tonnes de Co2 évitées ! lwww.challengedelamobilite.com

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | La Ramade : troisième volet des ateliers de co-construction de Lormont

14/06/2019 | Troisième des sept rendez-vous prévus cette année, l'atelier de La Ramade a donné lieu à de nombreuses propositions de la part des habitants.

atelier ramade une

Après Lissandre Verdière et Carriet Gardette, c'est à La Ramade que s'est déroulé ce jeudi, le troisième atelier de co-construction de la ville de Lormont. Une réunion qui a donné lieu à des échanges particulièrement denses, en présence de Jean Bac, Directeur du Pôle Participation des habitants et Quotidienneté, de Claude Dambrine, adjointe à l'habitat, au cadre de vie et à l'urbanisme, du Capitaine Laurent Philipparie, Chef des Unités Divisionnaires de la Rive droite et de Sandrine Petit, Directrice de l'urbanisme aux services techniques de la ville.

Troisième des sept rendez-vous prévus cette année, l'atelier de co-construction de la Ramade a eu lieu ce jeudi, dans la salle d'apparat de l'Espace Citoyen Génicart. Une réunion qui s'est déroulée en deux temps, dont un premier, consacré au schéma de circulation du quartier. Proposé par la municipalité et issu de l'expertise d'usage des habitants, il vise à trouver de nouveaux espaces de stationnement public. « On pourrait laisser l'allée Cassagne et la rue Gaudin à double sens jusqu'à la rue Duret qui serait alors en sens unique. Pour rentrer dans le quartier, on remonterait la rue Sansac de Traversay (qui, à l'origine, devait aussi être à sens unique) et on pourrait alors aller jusqu'à l'avenue de Paris ou prendre la rue Gourdon pour sortir sur Cassagne », suggère d'emblée Claude Dambrine. Une mise en sens unique qui permettrait de faire des places de stationnement sur les rues Duret, Sansac de Traversay et Gourdon mais que contestent certains habitants : « pourquoi mettre la rue Duret en sens unique, sachant qu'une sortie avait été créée depuis la rocade pour accéder directement au quartier ? Pourquoi dévier la circulation sur une rue calme et où il y a des enfants ? La rue Duret devrait rester à double sens car c'est une grosse artère. Le stationnement alternatif ne serait-il pas la solution ? » Des modifications qui ne sont cependant pas encore programmées.

Inhérents aux difficultés liées à la circulation, les problèmes de transport ont, eux aussi, été évoqués. « Le but, aujourd'hui, est de contourner la voiture. Or, quoi de mieux, pour ça, que les transports en commun ? Quand arriveront-ils ? Clairsienne les avait vendus au début avec le quartier mais on ne les attend plus  », notent des habitants, visiblement contrariés. Un manque de transports en commun qui impacte aussi le développement économique du quartier, les entreprises et les services ayant du mal à s'implanter.

 

Des problèmes d'hygiène, de stationnement et d'insalubrité

 

Problème récurrent dans le quartier, l'abandon de détritus sur la voie publique a également été abordé. « Les gens prennent le lieu pour une déchetterie », proteste une riveraine. Problème : gendarmes et agents de police municipale ne peuvent agir que s'il y a moyen de prouver les faits; une facture ou un document avec un nom dans la poubelle pouvant permettre d'identifier le propriétaire indélicat. Autre solution évoquée : la mise en place de caméras. Une hypothèse que tempère Jean Bac : « sur le plan de la dissuasion, cela peut fonctionner mais quant à l'exploitation des images, des conditions très strictes (police nationale et Procureur de la République) sont requises. Cela rend les choses difficiles  ».

Également problématique : la présence de véhicules stationnés devant des bennes et empêchant le ramassage des ordures. « Si on n'est pas directement sur place, on est avertis que 48h plus tard. C'est très compliqué à gérer », note le Capitaine Laurent Philipparie. « Quant à faire intervenir la fourrière, c'est délicat car Lormont n'est pas aussi bien desservi que Bordeaux et ce cas n'est pas considéré comme une urgence », poursuit-il.

Également en cause, les problèmes de stationnement, notamment au niveau du SPA. Une habitante proposant la création d'une dizaine de places de parking en épi sur la place en face, utiles pour la fréquentation du commerce et le stationnement de nuit. « Si la rue (Duret) est mise en sens unique, la création d'épis est négociable avec Bordeaux Métropole mais si le double sens est maintenu, ce sera impossible pour des questions de visibilité et de sécurité », précise Sandrine Petit.

Autre proposition évoquée par des riverains : l'utilisation de la place Aubrac pour la venue de food trucks. Parmi les arguments avancés : l’absence de déchets laissés sur place, pas plus que d'implantation ou de stationnement durable et un bon moyen de redonner vie au quartier.

 

Une piste qui séduit et reste à étudier.

 

Enfin, les habituels problèmes de tranquillité publique ont aussi fait partie des thèmes abordés ; qu'il s'agisse d'infiltrations d'étudiants de la résidence Studéa, dans le parking voisin (vol de places et dégradation de véhicules) ou du retour des rodéos motos. Un point sur lequel le Capitaine Philipparie a souhaité faire une mise au point : « Depuis août dernier, c'est un délit. Reste le problème de l'interception. Nos motards ne vont pas poursuivre un jeune non casqué car s'il a un accident, c'est notre responsabilité qui est engagée. La seule solution est de les reconnaître formellement, de les convoquer et qu'ils passent aux aveux. Autre possibilité : les attraper quand ils vont chercher leurs véhicules. A noter qu'il est possible de s'adresser à un délégué cohésion police-population, les mardis et jeudis au nouveau poste de police (angle rue des Garosses) ».

 

Prochain atelier : Génicart, le jeudi 20 juin à l'ECG

Emmanuelle Diaz
Par Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : ED

Partager sur Facebook
Vu par vous
2743
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires