Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/11/19 : Yannick Jadot, député européen EELV, sera présent à Bordeaux le lundi 18 novembre 2019 pour soutenir les candidats et têtes de liste écologistes sur Bordeaux Métropole notamment Pierre Hurmic, tête de liste écologiste à Bordeaux.

15/11/19 : Du 23 nov au 1er déc, le Salon International de l’Agriculture et des Ressources Animales se tient à Abidjan (Côte d’Ivoire). Cette année la France est à l’honneur. La Région sera présente grâce à 3 opérations menées par l’Agence de l’Alimentation NA.

15/11/19 : "Regards Croisés" tel est le thème de la conférence organisée par le député Eric Poulliat autour de la radicalisation, le 18 nov à 19h au Kyriad de Mérignac, avec T. Oubrou, Grand Imam de Bordeaux et d'H. Hussein, sociologue des médias et du genre.

14/11/19 : Charente-Maritime : Les services de l'État et 15 communes du littoral s’entraîneront dans le cadre d’un exercice départemental ORSEC au risque submersion marine les 27 et 28 novembre 2019.

14/11/19 : Niort : L'Acclameur reçoit le salon de l'enseignement supérieur samedi 16 novembre. Au programme : présentation de nombreuses formations pour des métiers d'avenir en lien avec le tissu économique local. Entrée libre.

13/11/19 : Charente-Maritime : selon le journal officiel du 7/11, le nouveau préfet Nicolas Basselier, ex préfet de l'Aisne, prendra ses fonctions le 25/11. Il succède à F.Rigoulet-Roze, devenu directeur de cabinet du ministre de la Cohésion des territoires.

13/11/19 : Niort : le festival des films sur smartphone Takavoir lance un appel à candidature pour sa prochaine édition, qui se tiendra les 27 et 28 mars 2020. Les candidats doivent livrer leur film de 3 min max avant le 16 février prochain sur takavoir.fr

13/11/19 : Niort : 32 entreprises ont participé en septembre dernier au Challenge de la mobilité, soit 713 salariés du territoire. 44% ont opté pour le vélo, 12% le bus, 15% le covoiturage, 8% la marche, 8% le train. La remise des prix s'est tenue hier soir.

13/11/19 : Deux-Sèvres : Le salon des professionnels de la filière caprine Caprinov' dont la dernière édition s'est tenue en novembre 2018, reviendra du 25 et 26 novembre 2020 au parc des Expositions de Niort.

13/11/19 : Après plusieurs passages au Festival Musicalarue, Miossec revient à Luxey (40) dans le cadre intimiste de la salle de spectacles “Les Cigales“, samedi 30 novembre à 20h30. Le Brestois viendra présenter son onzième opus "Les Rescapés".

12/11/19 : Les gendarmes et la Guardia civil sont arrivés en nombre au péage de Biriatou en raison de l'opération escargot lancée par Tsunami Democra-tic, le mouvement indépendantiste catalan, relayé localement par Bizi! et Aitzina bloquant la frontière à 18h30

12/11/19 : Charente : un groupe d’étudiants en BTS SAM de CCI Charente Formation, mène un projet sur la gestion citoyenne des déchets depuis 1 an et organisent une journée environnementale ce mercredi A 15h30 au Campus CCI, à l'ex CIFOP de L’Isle d’Espagnac.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/11/19 | Un blocage contre la précarité pour Bordeaux Montaigne

    Lire

    Ce vendredi 15 novembre, une centaine d'étudiants ont voté en faveur d'un blocage de l'Université Bordeaux Montaigne lundi 18 novembre. L'objectif de ce vote, opéré par une assemblée générale composée notamment de membres de la FSE (Fédération Syndicale Étudiante) et de groupes autonomes), était de protester face à la montée de la précarité étudiante, dénoncée tragiquement la semaine dernière par la tentative d'immolation d'un étudiant lyonnais. La mobilisation de Bordeaux Montaigne pourrait être rejointe par des étudiants de l'Université de Bordeaux.

  • 15/11/19 | Reconnaissance d’état de catastrophe naturelle en Corrèze

    Lire

    Les communes de Queyssac les Vignes, Saint Aulaire, Saint Clément, Arnac-Pompadour, Perpezac le Noir, Puy d’Arnac et Saint Sornin Lavolps viennent de se voir reconnaître, par arrêté ministériel le 15 octobre et publié au Journal Officiel le 15 novembre, en état de catastrophe naturelle pour le phénomène de sécheresse réhydratation des sols. Les sinistrés disposent à compter de ce 15 novembre d'un délai de 10 jours pour prendre contact avec leur assureur afin de pouvoir bénéficier du régime d’indemnisation correspondant.

  • 15/11/19 | Foire aux miels à Brive

    Lire

    Ce dimanche 17 novembre de 9h à 18h, la salle Brassens de Brive accueille la 20ème édition de la Foire aux Miels. Organisé par l’association l’Abeille corrézienne et la ville de Brive, ce rendez-vous rassemble une trentaine d’apiculteurs amateurs et professionnels du Limousin. Les professionnels du miel feront découvrir les différentes étapes de l’extraction du miel et le rucher école déménage pour l’occasion son matériel. Vous aurez également la possibilité de gagner une ruche, un essaim, une formation au rucher école grâce à la tombola !

  • 15/11/19 | La Rochelle : un nouveau pôle de formation au sein du centre hospitalier

    Lire

    Le Groupe Hospitalier de La Rochelle-Ré-Aunis a inauguré le 8 novembre son nouveau pole de formation à l'hôpital Marius-Lacroix, rassemblant le service de la Formation Continue, le Centre de Formation Professionnelle et le Centre d’Enseignement des Soins d’Urgence (CESU 17). Ce nouveau pôle de formation est doté de 10 salles de formations, 2 de simulation en santé, 1 d'informatique, ainsi que 2 d’ateliers bien-être. Objectif: répondre aux besoins de formation du secteur sanitaire/médicosocial.

  • 15/11/19 | Chute du Mur de Berlin : journée thématique à Bordeaux

    Lire

    Le 21 novembre prochain, l'association étudiante Die Clique organise une journée spéciale consacrée au trentième anniversaire de la chute du Mur de Berlin à l'Université Bordeaux Montaigne. Au programme : intervention d'un doctorant autour des "traces contemporaines" laissées par l'édifice, un atelier graff avec un artiste (Möka 187), une exposition centrée sur différentes "représentation(s) de la chute du Mur de Berlin par la jeunesse" ou encore la projection du film "De l'autre côté du mur", de Christian Schowchow. Toutes les infos sur la page Facebook de l'association.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | La Ramade : troisième volet des ateliers de co-construction de Lormont

14/06/2019 | Troisième des sept rendez-vous prévus cette année, l'atelier de La Ramade a donné lieu à de nombreuses propositions de la part des habitants.

atelier ramade une

Après Lissandre Verdière et Carriet Gardette, c'est à La Ramade que s'est déroulé ce jeudi, le troisième atelier de co-construction de la ville de Lormont. Une réunion qui a donné lieu à des échanges particulièrement denses, en présence de Jean Bac, Directeur du Pôle Participation des habitants et Quotidienneté, de Claude Dambrine, adjointe à l'habitat, au cadre de vie et à l'urbanisme, du Capitaine Laurent Philipparie, Chef des Unités Divisionnaires de la Rive droite et de Sandrine Petit, Directrice de l'urbanisme aux services techniques de la ville.

Troisième des sept rendez-vous prévus cette année, l'atelier de co-construction de la Ramade a eu lieu ce jeudi, dans la salle d'apparat de l'Espace Citoyen Génicart. Une réunion qui s'est déroulée en deux temps, dont un premier, consacré au schéma de circulation du quartier. Proposé par la municipalité et issu de l'expertise d'usage des habitants, il vise à trouver de nouveaux espaces de stationnement public. « On pourrait laisser l'allée Cassagne et la rue Gaudin à double sens jusqu'à la rue Duret qui serait alors en sens unique. Pour rentrer dans le quartier, on remonterait la rue Sansac de Traversay (qui, à l'origine, devait aussi être à sens unique) et on pourrait alors aller jusqu'à l'avenue de Paris ou prendre la rue Gourdon pour sortir sur Cassagne », suggère d'emblée Claude Dambrine. Une mise en sens unique qui permettrait de faire des places de stationnement sur les rues Duret, Sansac de Traversay et Gourdon mais que contestent certains habitants : « pourquoi mettre la rue Duret en sens unique, sachant qu'une sortie avait été créée depuis la rocade pour accéder directement au quartier ? Pourquoi dévier la circulation sur une rue calme et où il y a des enfants ? La rue Duret devrait rester à double sens car c'est une grosse artère. Le stationnement alternatif ne serait-il pas la solution ? » Des modifications qui ne sont cependant pas encore programmées.

Inhérents aux difficultés liées à la circulation, les problèmes de transport ont, eux aussi, été évoqués. « Le but, aujourd'hui, est de contourner la voiture. Or, quoi de mieux, pour ça, que les transports en commun ? Quand arriveront-ils ? Clairsienne les avait vendus au début avec le quartier mais on ne les attend plus  », notent des habitants, visiblement contrariés. Un manque de transports en commun qui impacte aussi le développement économique du quartier, les entreprises et les services ayant du mal à s'implanter.

 

Des problèmes d'hygiène, de stationnement et d'insalubrité

 

Problème récurrent dans le quartier, l'abandon de détritus sur la voie publique a également été abordé. « Les gens prennent le lieu pour une déchetterie », proteste une riveraine. Problème : gendarmes et agents de police municipale ne peuvent agir que s'il y a moyen de prouver les faits; une facture ou un document avec un nom dans la poubelle pouvant permettre d'identifier le propriétaire indélicat. Autre solution évoquée : la mise en place de caméras. Une hypothèse que tempère Jean Bac : « sur le plan de la dissuasion, cela peut fonctionner mais quant à l'exploitation des images, des conditions très strictes (police nationale et Procureur de la République) sont requises. Cela rend les choses difficiles  ».

Également problématique : la présence de véhicules stationnés devant des bennes et empêchant le ramassage des ordures. « Si on n'est pas directement sur place, on est avertis que 48h plus tard. C'est très compliqué à gérer », note le Capitaine Laurent Philipparie. « Quant à faire intervenir la fourrière, c'est délicat car Lormont n'est pas aussi bien desservi que Bordeaux et ce cas n'est pas considéré comme une urgence », poursuit-il.

Également en cause, les problèmes de stationnement, notamment au niveau du SPA. Une habitante proposant la création d'une dizaine de places de parking en épi sur la place en face, utiles pour la fréquentation du commerce et le stationnement de nuit. « Si la rue (Duret) est mise en sens unique, la création d'épis est négociable avec Bordeaux Métropole mais si le double sens est maintenu, ce sera impossible pour des questions de visibilité et de sécurité », précise Sandrine Petit.

Autre proposition évoquée par des riverains : l'utilisation de la place Aubrac pour la venue de food trucks. Parmi les arguments avancés : l’absence de déchets laissés sur place, pas plus que d'implantation ou de stationnement durable et un bon moyen de redonner vie au quartier.

 

Une piste qui séduit et reste à étudier.

 

Enfin, les habituels problèmes de tranquillité publique ont aussi fait partie des thèmes abordés ; qu'il s'agisse d'infiltrations d'étudiants de la résidence Studéa, dans le parking voisin (vol de places et dégradation de véhicules) ou du retour des rodéos motos. Un point sur lequel le Capitaine Philipparie a souhaité faire une mise au point : « Depuis août dernier, c'est un délit. Reste le problème de l'interception. Nos motards ne vont pas poursuivre un jeune non casqué car s'il a un accident, c'est notre responsabilité qui est engagée. La seule solution est de les reconnaître formellement, de les convoquer et qu'ils passent aux aveux. Autre possibilité : les attraper quand ils vont chercher leurs véhicules. A noter qu'il est possible de s'adresser à un délégué cohésion police-population, les mardis et jeudis au nouveau poste de police (angle rue des Garosses) ».

 

Prochain atelier : Génicart, le jeudi 20 juin à l'ECG

Emmanuelle Diaz
Par Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : ED

Partager sur Facebook
Vu par vous
3079
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires