Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/12/18 : L'Association Petit Coeur de Beurre a décidé en accord avec la Jeune Académie Vocale d'Aquitaine JAVA et l'Ensemble Vocal Aquistriae d'annuler le concert "De choeurs à coeurs" prévu ce samedi 15 décembre en l'église St Louis des Chartrons à 20h30.

14/12/18 : Du 15/12/18 au 5/01/19 : le centre-ville montois sera piéton les week-ends du 15 et 22/12 et le 24/12 et le stationnement gratuit dans le centre-ville les samedis après-midi. 1h de stationnement gratuit par demi-journée, du lundi au samedi matin.

14/12/18 : Center Parcs Lot-et-Garonne. Les premiers coups de pioche de ce chantier sont donnés ce jour, 14 décembre, à l’étang du Papetier, à Pindères.

14/12/18 : En raison des mouvements sociaux actuels, le Grand-Théâtre sera fermé au public ce samedi 15 décembre entraînant le report du récital de Sondra Radvanovsky au 31 mars 2019. Les visites guidées sont également annulées.

13/12/18 : Le jeune rugbyman du Stade Français Nicolas Chauvin, 19 ans, victime d'un traumatisme cervical suite à un plaquage dimanche lors d'un match à Bègles est décédé au CHU de Pellegrin. Nouveau drame après la mort récente d'un jeune joueur d'Aurillac.

13/12/18 : Présente au salon Nautic de Paris, La Rochelle a lancé de Paris le Défi Atlantique, une nouvelle course en équipage réservée aux Class 40. Départ fin mars 2019 de la Guadeloupe, pour rejoindre La Rochelle mi-avril avec une escale à Horta aux Açores.

13/12/18 : La CCAS de Châtellerault organise ce samedi à la résidence Tivoli son marché de Noël. Lors d'ateliers manuels, les résidents ont réalisés des créations qui seront en vente lors du marché et dont les gains serviront à l'animation de la résidence.

12/12/18 : En raison des liens historiques et fraternels qui unissent les villes de Strasbourg et de Périgueux, le drapeau français sur la mairie de Périgueux sera en berne ce mercredi suite au drame survenu hier sur le marché de Noël de la capitale alsacienne.

12/12/18 : Vigipirate : Urgence Attentat. Renforcement de la sécurité en Gironde. Renforcement des contrôles notamment à l’aéroport de Bdx-Mérignac, surveillance des marchés de Noël, centres commerciaux et interdiction de manifestations sur la voie publique.

12/12/18 : Signature de la charte urbaine, architecturale et paysagère de Pessac le 13 déc. Elle entend garantir et préserver la qualité du cadre de vie des Pessacais en travaillant sur la qualité des espaces extérieurs, de la construction et des usages.

12/12/18 : La FFMC47 organise avec les Restos du Cœur la balade des pères Noël motards, le samedi 15 déc. au Gravier à Agen à 13h30. Le principe : venir déguiser en père Noël avec un cadeau neuf non emballé qui sera offert à des enfants par les Restos à Noël.

12/12/18 : Les 22-26 et 28 déc, Bordeaux Visite organise une visite-famille "Bordeaux à Noël", afin de découvrir la place Pey Berland, le cours de l'Intendance, les allées de Tourny, la place de la Comédie. Accessible aux familles avec enfants dès 7 ans.

12/12/18 : Forum « Sport en société, Droit au Sport et contraintes économiques », les vendredi 14 et samedi 15 décembre, organisé par le CDOS33 en cette année du 40ème anniversaire du mouvement sportif girondin, à l'Hôtel du Département à Bordeaux.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 15/12/18 | Biarritz: un feu d'artifice séuritaire pour le président

    Lire

    Nous nous en sommes fait écho, le président de la République Emmanuel Macron se déplace mardi 18 décembre à Biarritz pour la préparation du G7 en présence de vingt ambassadeurs. La ceinture de sécurité appliquée est celle que la Ville met en place depuis des années pour...le feu d'artifice du 15 août. Il sera donc difficile d'accéder en voiture au centre ville. Nous vous recommandons d'aller sur le site de la ville, www.biarritz.fr ou www.chronoplus.eu pour prendre connaissance du dispositif et déplacements.

  • 14/12/18 | Jacqueline Gourault en déplacement en Dordogne lundi 17 décembre

    Lire

    Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales sera en déplacement en déplacement en Dordogne ce lundi 17 décembre. En fin de matinée, elle sera à Coulounieix Chamiers pour le projet de rénovation urbaine. L'après midi, elle se rendra au Nord du département pour la pose de la première pierre de la maison médicale de Lanouaille. C'est la troisième fois que la ministre se rend en Dordogne depuis dix huit mois.

  • 14/12/18 | De nouveaux équipements pour la section foot d'un collège du 87

    Lire

    Créée en 2011, la section de football du collège André Maurois est labellisée et reconnue par la FFF et l’Education Nationale. Cette section rend possible la pratique du football dans un cadre scolaire privilégié. Afin de les soutenir, le Conseil Départemental de la Haute-Vienne vient de les doter de 14 équipements joueurs complets et 2 équipements gardiens. Dernièrement, la section sportive a formalisé de nouveaux partenariats avec la FFF, le Limoges Football Club et la Ville de Limoges.

  • 14/12/18 | L'industrie du pin maritime cherche de nouvelles ressources

    Lire

    Début décembre dans les Landes, l’Etat, les acteurs de la filière forêt-bois et les collectivités locales se sont réunis sur les difficultés d’approvisionnement des industries du bois qui nécessitent 6 M m³ annuels alors que la récolte actuelle est de 5,6 M m³. Avec 32 M m³ de bois ayant atteint ou dépassé l’âge d’exploitation préconisé, l’enjeu pour la filière est donc de récolter ces bois mûrs dans les années à venir. Outre l'engagement de l'Etat à intensifier sa communication en ce sens auprès des propriétaires, l'amont et l'aval de la filière pourraient en passer par la contractualisation pour garantir l'adéquation entre offre et demande.

  • 14/12/18 | La Rochelle lance une nouvelle course au Nautic de Paris

    Lire

    L'agglomération de La Rochelle profite de sa présence au salon Nautic de Paris, du 8 au 16 décembre, pour présenter une toute nouvelle course, organisée en partenariat avec le Grand Pavois Organisation : le Défi Atlantique. Cette nouvelle épreuve en équipage est réservée aux Class 40. Le départ sera donné fin mars 2019 de la Guadeloupe, pour rejoindre La Rochelle mi-avril avec une escale à Horta aux Açores.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Le pont Simone Veil fait le beau

13/12/2017 | Le futur ouvrage reliant Floirac à Bordeaux-Bègles, pas attendu avant plusieurs années, a posé sa "première pierre" ce mardi. L'occasion parfaite pour un petit rappel.

Pont Simone Weil

Un projet qui "accuse le poids des ans"

Il en aura fait couler de l'encre, ce pont Simon Veil. Et il n'y a que très peu d'enjeux à parier qu'il en fera couler encore d'ici 2020. Ce mardi 12 décembre 2017 était en tout cas à marquer d'une pierre blanche pour ce vaste chantier prévu pour boucler la grande boucle des boulevards au sud de Bordeaux, comme l'avait fait le pont Chaban-Delmas en son temps. C'est en effet hier soir que l'on a pu assister à la très officielle et habituelle "première pierre" symbolique de l'ouvrage, l'occasion d'en apprendre un peu plus sur ce qu'il sera et ce qu'il devra être pour les quais de Bègles comme de Floirac. "Il est des premières pierres qui pèsent plus que d'autres. Celle d'aujourd'hui accuse le poids des ans", a ainsi rappelé à la tribune Jean-Jacques Puyobrau, le maire de Floirac. Un petit rappel qui souligne bien que le projet était déjà dans les têtes en 1996, au moment où Bordeaux Métropole s'appelait encore la Cub, et que les multiples études et que la concertation qui a eu lieu entre temps a enfin permis de le rendre tangible. En dehors des discours et autres éloges de rigueur pour ce type d'évènement, on sait qu'en réalité le pont, déclaré d'utilité publique en mars dernier, a déjà commencé ses travaux préparatoires depuis mars 2017 côté rive droite. RTE s'est occupé de dévoyer le cable très haute tension alimentant le centre de l'agglomération dans le courant de l'été et ces deux derniers mois, l'entreprise Dubreuil a consolidé les sols pour préparer la future construction. Vous l'avez peut-être remarqué si vous circulez sur la zone depuis fin octobre : circulation réduite à une seule file pour créer des emprises, réduction de la vitesse à 70 km/h... tout ça en prévision d'un déplacement du trafic de l'actuelle voie sur berge à l'horizon de juin 2018. Jusqu'en mars, les travaux concernent la construction d'une estacade provisoire au dessus de la Garonne, avant l'arrivée des premiers batardeaux au premier trimestre.

Autoroute VS Boulevards

Mais que sait-on, au final, sur ce pont ? En guise de rappel, précisons que l'ouvrage, disigné par l'agence OMA, mesurera 550 mètres de long et 44 mètres de large. Il accueillera deux voies (une par sens de circulation) dédiée à un transport en commun en site propre, quatre pour les voitures et une piste cyclable dans les deux sens. Enfin, il accueillera une "plate forme urbaine" grâce à un élargissement de l'espace dédié aux piétons et aux deux roues (quasiment 20 mètres supplémentaires). Le coût du projet, pas non plus pharaonique, est tout de même estimé à 146 millions d'euros dont un tiers dédié à la réalisation des raccordements des deux côtés du fleuve. Le marché a été accordé au groupement Razel Bec (dont le groupe Fayat est mandataire), un ancrage local voulu déjà bien en amont des premières phases de concrétisation. La première estacade provisoire, rive droite, est prévue courant décembre. Avant que l'on puisse s'y promener en vélo, il faudra encore 32 mois, au cours desquels on installera notamment une déviation provisoire de la voie sur berge rive gauche (en juin 2018), on installera provisoirement la trémie rive gauche (mi-2019) et où on terminera, enfin, les travaux de voirie et réalisera les aménagements paysagers, attendus pour février 2021. Un projet de grande envergure, donc, et surtout très stratégique puisque situé, rive droite, à deux pas de la future salle Arena de Floirac et, rive gauche, à quelques encablures du vaste chantier d'Euratlantique. 

Cette"première pierre" intervient aussi dans un paysage où les facilités de circulation sur la métropole bordelaise sont largement remises en cause depuis plusieurs semaines, et dont il a récemment été prouvé que l'étalement urbain qui accompagne son attractivité, est aussi vrai pour les bouchons. "Je pense que cela va fluidifier la circulation, en particulier sur la rive gauche", destinée à passer du statut d'autoroute à celui de boulevard, a notamment évoqué le maire de Bordeaux, Alain Juppé, ce mardi. 

Contexte enclavé

La promesse est en tout cas plus que jamais d'actualité, tandis que les travaux de confortement du pont de pierre (via un financement qui, on le rappelle, devait comporter un volet participatif et de mécénat) ont démarré en juin dernier pour un achèvement prévu en mars 2018. L'ouvrage, qui depuis quelques mois est fermé à la circulation, attend toujours de savoir s'il le sera définitivement (décision qui devrait arriver courant janvier), ce qui déplairait visiblement à la quarantaine de commerçants ayant interpellé le maire de Bordeaux le week-end dernier, lors du conseil de quartier de Bastide, inquiets depuis plusieurs mois par une baisse de leur chiffre d'affaires. Quant à savoir si le futur pont Simone Weil réussira à attirer, rive droite, la circulation automobile que le pont de pierre a perdu, le maire de Bègles, Clément Rossignol Puech, présent lors de cette inauguration, a son avis sur la question. "Je comprends la grogne des commerçants, mais dans ce cas là, il faut mettre en place une autre circulation où les aider d'une autre manière même si ce sera difficile de revenir en arrière", affirme-t-il, rejoignant ainsi directement la position exprimée par Alain Juppé face aux commerçants en question.

"Ce pont là va permettre de rééquilibrer l'accès du centre de Bordeaux au niveau des deux rives. On voit qu'il y a beaucoup de circulation côté Bègles sur la voie sur berge. À terme, ce sera limité à 50 km/h, ce qui rééquilibrera aussi l'ensemble des franchissements. Le Pont Saint-Jean, peu utilisé car les têtes de pont sont peu comprises par les bordelais, vont également être revues par Euratlantique, ce qui permettra une meilleure accessibilité sur la rive droite pour les commerçants. Cela dit, penser que c'est l'accessibilité automobile qui fait vivre les commerces dans le centre-ville de Bordeaux, c'est une erreur. Il faut changer un peu sa façon de voir les choses. Toutes les expérimentations, tous les projets de piétonisation où il y a une augmentation de la qualité de l'espace urbain ont fait que les bons commerces se portent mieux", a renchéri le maire de Bègles. Évidemment, le pont Simone Weil ne sera certainement pas témoin des problèmes de circulation déjà attendus au tournant au moment de l'ouverture de l'Arena. Mais ce franchissement a décidément pas mal de choses à prouver, tout comme, au niveau national, le futur projet de loi de transports censé "désenclaver les territoires" annoncé pour février par la ministre des transports, Elizabeth Borne. De quoi largement faire chauffer les moteurs des débats de la métropole dans les prochains mois. En attendant le miracle du retour d'une circulation fluide, la fin de la construction du pont est toujours prévu pour l'été 2020. D'ici là, mieux vaut prévoir de partir en avance... 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
1595
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires