Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/01/19 : Dans le cadre du dispositif "Permis de Jardiner" et à l'initiative du collectif Pau Sud, la rue Jacques Terrier sera revégétalisée. La Maison du Jardinier organise le 18 janvier de 14h à 17h une après-midi de plantation participatif.

15/01/19 : le Préfet de la Dordogne a désigné le sous-préfet de Nontron, Frédéric Roussel, référent départemental pour le grand débat national. Il est joignable à l'adresse : pref-granddebat@dordogne.gouv.fr. Plus d'infos : www.granddebat.fr

15/01/19 : Solène Ndama, licenciée au Bordeaux Athlé commence bien la saison. La jeune athlète bordelaise (20ans) réalise la meilleure performance mondiale de la saison au pentathlon (5 épreuves) en salle à Clermont-Ferrand.

14/01/19 : Didier Lallement, préfet de la région Nouvelle-Aquitaine, préfet de la Gironde, a nommé Thierry Suquet, secrétaire général de la préfecture de la Gironde, comme référent pour le Grand Débat National en Gironde.

13/01/19 : Emmanuel Macron dans sa lettre aux Français: Faut-il reconnaître le vote blanc? Faut-il rendre le vote obligatoire? Quelle est la bonne dose de proportionnelle aux élections législatives pour une représentation plus juste de tous les projets politiques

12/01/19 : GJ.La préfecture de Gironde a fait le point suivant à 19h45: 6000 manifestants, 35 interpellations, pas de blessé du côté des forces de l'ordre, des vitrines et du mobiliers urbains dégradés ainsi que des poubelles brûlées.Dernières dispersions en cours"

11/01/19 : Manifestations du samedi 12 janvier. Alain Juppé, maire de Bordeaux, en accord avec le Préfet, a décidé de fermer les lieux publics. L'opération de parking gratuit sur la place des Quinconces est reconduite ce dimanche 13 janvier.

10/01/19 : Avec 6,8 millions de passagers et + 9,3% de hausse de trafic, l'Aéroport de Bordeaux conclut une 9ème année de croissance consécutive. En gagnant 576.000 voyageurs supplémentaires, 2018 représente la meilleure année sur la plateforme bordelaise.

10/01/19 : Pour la période des soldes, le réseau des bus de l'agglomération d'Agen fait voyager en illimité sur l’Agglo pour 1,20€ (au lieu de 2,50€). Offre valable les samedis 12, 19 et 26 janvier 2019.

10/01/19 : Fermeture du Pont d'Aquitaine dans les deux sens de circulation en raison de travaux, du jeudi 10 janv 21h au vendredi 11 janv à 6h. Des déviations seront mises en place par la rocade intérieure et la rocade extérieure, via le pont F. Mitterrand.

09/01/19 : Bernard Giraudel, patron charismatique du Vieux Logis, le restaurant étoilé de Trémolat en Dordogne, est décédé ce mercredi. Il a trouvé la mort sur les routes de Dordogne, à l'âge de 93 ans. Il a fait un arrêt cardiaque au volant de sa voiture.

09/01/19 : Un incendie volontaire a été découvert ce matin à la sous-préfecture de Lesparre-Médoc. Aucune victime n'est à déplorer mais les dégâts ne permettent pas l'ouverture des services au public ce matin.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 15/01/19 | 14ème salon du livre ancien le 20 janvier à Bordeaux

    Lire

    L’ALAM (Association Les Amis du Livre ancien et moderne) et le SNBB (Syndicat national des Bouquinistes et des Brocanteurs) organisent, le dimanche 20 janvier de 10h à 19h, son traditionnel Salon du livre ancien, salle capitulaire de la cour Marly, à Bordeaux. Collectionneurs, chineurs, bibliophiles, amateurs, promeneurs, curieux, jeunes et moins jeunes sont attendus pour découvrir des éditions rares, BD anciennes, cartonnages des romans de Jules Verne, vieux papiers, gravures, etc…

  • 15/01/19 | Nuit de la lecture 2019 à Pessac et Libourne

    Lire

    Les villes de Pessac et Libourne proposent une soirée autour de la lecture le samedi 19 janvier à partir de 18 h 00. Cet événement participatif invite les habitants et les acteurs associatifs ou institutionnels à partager des lectures sélectionnées dans la langue de leur choix. Les textes seront lus dans leur langue d'origine, puis en français. Animations gratuites et entrée libre. Pessac : bibliothèque Pablo Neruda, 16bis allée des Mimosas. Libourne : médiathèque Condorcet, place des Recollets.

  • 15/01/19 | Le Salon des Voyages de Poitiers pour choisir vos vacances

    Lire

    Le 19 janvier, l’aéroport de Poitiers-Biard accueille en partenariat avec le département de la Vienne et Grand Poitiers le Salon des Voyages. L’occasion de découvrir les nouvelles destinations proposées par le tour-opérateur Top of Travel mais aussi les nombreuses animations. Vous pourrez par ex essayer un simulateur de vol à voile sur le stand du département et voyager dans le temps avec l’application 3D Poitiers Evolution grâce à un casque de réalité virtuelle sur le stand de Grand Poitiers.

  • 15/01/19 | Emploi : +0,2 % en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    L’URSSAF vient de publier les chiffres du 3e trimestre 2018 pour la Nouvelle-Aquitaine. Malgré une croissance ralentie pour le deuxième trimestre consécutif, 2 500 emplois ont été créés sur la période, pour une progression de 0,2 %. Le principal bassin d’emploi demeure la Gironde, avec 0,6 % d’emplois supplémentaires. Sur l’année, l’augmentation d’emplois néo-aquitains (1,4 %) reste supérieure au chiffre national (1,1 %).

  • 14/01/19 | Dassault Mérignac conforté par le programme Rafale 4

    Lire

    Réaction d'Alain Anziani, maire de Mérignac vice-président de la métropole, à l'annonce faite à Dassault Mérignac, en présence d'Eric Trappier son président, par la ministre des Armées, Florence Parly, d'un nouveau programme Rafale 4 : « Cette modernisation du Rafale confortera les activités de Dassault qui emploie à Mérignac 1400 personnes mais aussi celle des sous-traitants, soit au total 5.000 salariés ; elle renforce notre industrie aéronautique dans le monde. » Le site de Mérignac va du coup se développer avec un nouveau hangar.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Le rêve américain arrive à Bordeaux

24/05/2017 | L’Expo Route 66 accueille tous les aspirants conducteurs chaque jour de la Foire internationale de Bordeaux. Max Lieblich, un américain à Bordeaux l'a vue.

Le rêve américain arrive à Bordeaux - expo Route 66

Située dans le Hall 3 de la Foire internationale de Bordeaux qui se tient du 20 au 28 mai, l’Expo Route 66 recrée la voie mythique des Etats-Unis. C’est une des routes les plus connues dans le pays, ayant même inspiré une chanson et une série télé. Elle représente le rêve américain, la liberté d’aller n’importe où, pour quelque raison que ce soit. Cette semaine, avec cette exposition tous les bordelais peuvent faire ce rêve.

La construction de l'US 66 a commencé en 1926, mais elle n’a été achevée qu'en 1938. Néanmoins, avant cette date, la route avait déjà été beaucoup utilisée pendant les périodes de Grande Dépression et de Dust Bowl (série de tempêtes de sable et de poussière qui frappa le Midwest dans les années 30). Elle a été la route de la migration vers l'Ouest pour de nombreux agriculteurs ruinés cherchant de nouvelles opportunités pour eux et leurs familles. Elle a aussi été une source de commerce pour plusieurs villes, les nombreux automobilistes ayant besoin de restaurants et d'hôtel pour manger et dormir. Quand elle a été finalement été achevée, US 66 traversait huit états : l’Illinois, le Missouri, le Kansas, l’Oklahoma, le Texas, le Nouveau Mexique, l’Arizona et la Californie. Soit, au total, 3 940 km.

L’objectif de l’exposition c’est par le prisme de la Route 66 (et du rêve américain), de présenter la culture et de l’histoire de l’Amérique. L'exposition débute avec un retour en 1926, au commencement de la construction de la route, et une mise en scène de son chantier. Une salle qui revient aussi sur l’histoire américaine de cette période, grande dépression inclue. La deuxième partie de l’exposition consiste en une visite aux rues de Chicago et son passé de « Capone City ». Bienvenue ensuite, si l'on peut dire, sur une scène de crime, avec aux murs des avis de recherche, et même un « Tommy Gun », pistolet-mitrailleur, qui a fait quelques adeptes du temps de la prohibition. Une salle qui fait aussi office d'espace Cinéma, avec laa diffusion d'extraits de films culte et d'un documentaire sur la Route 66. Puis le public passe par Flagstaff(Arizona) et sa célèbre station-service/musicstore, immortalisée par le film Easy Rider. Guitare électrique accrochée au mur, la salle donne également des infos sur les artistes qui ont crée des chansons et des œuvres littéraires à propos de la célèbre route, comme Steppenwolf et Kerouac, symboles aussi de la contre-culture. Le public entre ensuite dans une ville fantôme où il peut admirer une DeLorean DCM, la voiture mythique de Retour vers le Futur. Enfin, l’Expo se termine avec des boissons et de la nourriture dans un restaurant snack-bar de style américain. Sans oublier, dans presque toutes les salles, la présentation de voiture aux carrosseries lustrées.

Un américain qui habite à Bordeaux depuis quelques mois

Toute la visite de l’exposition a été assez bizarre pour moi en particulier, sans doute, parce que d'une certaine manière l'exposition parle de moi. Je suis un américain et j'habite à Bordeaux depuis quelques mois. De quoi piquer ma curiosité sur la perception française de moi-même, en quelque sorte... J’ai voulu aussi découvrir la manière dont ma culture était présentée par l’exposition, et analyser la justesse de cette présentation. Mais, Les Etats-Unis est un pays grand, et un pays divisé, surtout maintenant. Alors, avant de livrer mon verdict, je tiens à préciser que je ne peux pas parler pour toute l’Amérique, mais seulement en mon nom, au regard de mes propres expériences.

Après cette petite "décharge de responsabilité", je vous livre mon avis, qui n'a pour qualification que ma nationalité, avec les limites déjà indiquées... D’après moi, l’exposition est assez bien faite. C’est clair que les organisateurs ont fait des recherches pour bien présenter la matière et cela d'une manière intéressante avec une scénographie  réussie. La première salle est particulièrement riche d enseignement, avec des infos sur la Grande Dépression, le New Deal, et plusieurs autres sujets important de l'histoire américaine. L’exposition a aussi réussi à créer une ambiance authentique de l’Amérique de l’époque. Les voitures dispersées dans les salles différentes sont attirantes à l’œil et donnent l'impression d’être dans un vieux film américain. La présence des anciens bouteilles de Pepsi et Coca, par exemple, ajoute à ce sentiment. Enfin, la musique que l on peut entendre tout au long de l’exposition, vraiment américaine, et m’a rappelée des souvenirs de chez moi.

Mais ma critique la plus grande sur cette exposition c’est que elle n’a pas vraiment réussi à me faire sentir chez moi. J’ai écrit plus tôt que les voitures m’ont donné le sentiment d’être dans un vieux film américain. En fait, toute l’exposition m’a donné cette même impression. Elle capture plutôt le stéréotypes américains que la vérité. La partie sur Chicago en est un exemple fort. La ville y est caractérisée par sa violence et son crime. Il y a un cadavre et un fusil dans la rue, même un « speakeasy » (bar clandestin) au derrière d’un bâtiment. C’est dramatique et intéressant, mais il ne donne pas l’image complète. Chicago a été une ville violente, et la violence reste encore aujourd’hui, mais définir la ville seulement par cette caractéristique est simpliste. Je comprends bien l’obligation d’intéresser le public par des expositions attirante, mais il faut aussi, selon moi, donner un sens équilibré de la vérité. Ce manque d’équilibre est le vrai défi de l'exposition. Elle ignore par exemple, des caractéristiques américaines importantes, comme le racisme. De plus, elle souligne les petites choses qui n’occupent pas en vérité, une place importante dans la culture américaine, comme les motels et les stations-services. Même le sujet de l'exposition m'apparaît, plutôt comme quelque chose venu du cinéma, pas vraiment basé sur ma réalité américaine. En effet, avant d’écrire cet article, la Route 66 ne me disait rien pas grand chose historiquement parlant.

A une époque où, selon moi, un des problèmes les plus grand dans le monde est que les gens de cultures différentes ne se comprennent pas, je ne suis pas sûr que l’Exposition Route 66 aide les français à vraiment comprendre ce que ça veut dire d’être américain dans le monde d’aujourd’hui. Mais après tout le propre des rêves, y compris américains,  c est d être jolis, et faire jouer l imagination, plus que d être dans le souci de la vérité.

Max Lieblich
Par Max Lieblich

Crédit Photo : Max Lieblich

Partager sur Facebook
Vu par vous
1217
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires