Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/01/20 : Le conseiller départemental PS Sébastien Saint-Pasteur a annoncé ce mercredi sa candidature aux prochaines municipales à Pessac, où il conduira la liste "Réinventons Pessac". La composition de sa liste est attendue pour février.

17/01/20 : Ce 17 et 18 janvier, le parc des expositions de Poitiers accueille le Salon du lycéen et de l'étudiant. Durant ces 2 jours, les visiteurs pourront venir à la rencontre des acteurs de la formation et de l’orientation de la Région.

16/01/20 : Charente-Maritime: Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, chargé des Transports visitera l’entreprise STELIA-Aerospace à Rochefort ce vendredi à 15h.

16/01/20 : A partir du 27 janvier, l’Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine centralise ses lignes téléphoniques pour proposer un numéro unique pour tous les départements : 09 69 37 00 33 afin de proposer "une réponse plus efficace et plus personnalisée

16/01/20 : Suite au courrier de réponse de la Garde des Sceaux, "courrier qui ne répond nullement aux attentes des avocats", le Conseil de l'Ordre de Bordeaux a décidé la reconduction de la grève avec un rassemblement le 17 janv à 10h30 devant la Cour d'Appel

16/01/20 : Angoulême: le festival international de la BD a dévoilé les 3 noms en lice pour le grand prix : Emmanuel Guibert, Catherine Meurisse et Chris Ware, suite au vote des professionnels organisé entre le 7 et le 12/01. Le lauréat sera connu le 29 janvier.

15/01/20 : Le Premier ministre Edouard Philippe a qualifié aujourd'hui de "baroque" la présence de deux ministre du gouvernement en lice pour les Municipales de Biarritz. Il donne quelques jours à Didier Guillaume et Jean-Baptiste Lemoyne pour se mettre d'accord?

15/01/20 : 3 figures de la «photographie humaniste» dans la France de l’après-guerre (Robert Doisneau, Henri Cartier-Bresson et Willy Ronis) seront à l'honneur les 15/02, 21/03 et 4/04 à la médiathèque de Pessac dans le cadre d'un cycle de conférences sur la photo

15/01/20 : Dordogne : Le maire de Nontron Pascal Bourdeau, âgé de 59 ans, (PS) a annoncé qu'il ne briguera pas de second mandat. Il se dit fatigué par ce mandat très exigeant. Pascal Bourdeau demeure vice-président du Conseil départemental.

14/01/20 : Thomas Cazenave, candidat LREM aux élections municipales de mars prochain à Bordeaux, recevra Stanislas Guerini délégué général du parti, le jeudi 16 janvier.

14/01/20 : 6ème édition du Colloque KLAUS, ce samedi 18 janvier de 9h à 13h, au Pavillon de l'écomusée de Marquèze où chercheurs, techniciens du Parc, acteurs de la filière forêt et élus proposeront des échanges et des débats sur le thème de la forêt et de l'eau.

14/01/20 : A Bordeaux, CGT, FSU et Solidaires et les collectifs de lutte girondins appellent à une marche aux flambeaux le mercredi 15 janvier qui débutera par un rassemblement place Stalingrad à 18h30 pour se terminer Place de la Victoire par un Bal populaire.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/01/20 | Les médiathèques du Grand Poitiers font revivre Toni Morrison

    Lire

    La nuit de la lecture revient le 18 janvier 2020 dans les médiathèques du Grand Poitiers pour une traversée polyphonique. Cette année, l'événement littéraire propose des expositions, des déambulations sonores, des jeux littéraires, des lectures théâtrales, des concerts de jazz et de swings, des lectures d’histoires pour les enfants, des lectures accompagnées de chants Gospels. Ce programme a été pensé pour rendre hommage au Prix Nobel de la littérature disparue l'an dernier, Toni Morrison.

  • 17/01/20 | Sécheresse: la calamité agricole reconnue pour le plateau de Millevaches (87)

    Lire

    Les agriculteurs possédant des surfaces fourragères touchées par la sécheresse qui s’est abattue juillet dernier sur le plateau de Millevaches dans la Haute-Vienne, sont invités à remplir une demande d’indemnisation sur le site TéléCalam. Toutes les parcelles des 14 communes du plateau inclus dans la zone sinistrée dressée en décembre par Le Comité National de Gestion des Risques en Agriculture sont concernées. La télé déclaration est ouverte du 20 janvier au 18 février 2020. Plus d'informations

  • 17/01/20 | L'UBB lance son équipe de rugby à 7 soutenue par CEVA Santé animale

    Lire

    La nouvelle équipe UBB Ceva Sevens fera partie du championnat de France de rugby à 7 qui sera lancé le 1er février prochain. Ceva Santé animale, premier laboratoire vétérinaire français, est déjà partenaire du club bèglo-bordelais depuis cinq ans. Deux associations seront également mises à l'honneur sur le maillot : Handi'Chiens qui éduque des chiens aidant les personnes handicapés, et l’École de Chiens Guides Grand Sud Ouest Aliénor Bordeaux. Premier match : le 1er février à Paris La Défense Arena face à Pau.

  • 17/01/20 | La Charente-Maritime organise son premier salon de l'emploi de l'hôtellerie de plein air

    Lire

    La fédération de l'hôtellerie de plein air 17 organise son premier salon de l'emploi à Marennes, le 21 janvier de 13h à 17h30 dans la salle polyvalente (entrée libre). Une trentaine de campings de tous niveaux de gammes, municipales ou privés, indépendants, franchisés ou de groupes, seront présents avec 300 postes à pourvoir l'été prochain, dont quelques CDI. Les entreprises cherchent dans tous les domaines de compétences : animation, restauration, réception, comptabilité-gestion, maintenance.

  • 16/01/20 | Nouvelle-Aquitaine : un premier "emploi franc"

    Lire

    Ce vendredi 16 janvier, la préfète de région Fabienne Buccio signera, aux côtés du directeur régional de Pôle Emploi, le premier contrat "emplois francs" de Nouvelle-Aquitaine pour un employé de Salad & Co à Bordeaux. Le dispositif, censé répondre au chômage massif rencontré par les habitants des quartiers prioritaires de la politique de la ville, permet à l'employeur de toucher une aide de 15 000 euros sur trois ans pour un CDI ou de 5000 euros sur deux ans pour un CDD. Expérimenté depuis le 1er avril 2018, il concerne au niveau national 5660 emplois.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Les boulevards de la métropole bordelaise s'ouvrent à la concertation

14/11/2019 | Une première soirée de concertation publique était organisée ce mercredi 13 novembre au stade Brun à Bordeaux au sujet du réaménagement des boulevards. Voici ce qu'on y a entendu.

Boulevards

Ce mercredi 13 novembre, plusieurs centaines de personnes étaient réunies pour participer à la toute première réunion de concertation au sujet de l'aménagement des boulevards bordelais et métropolitains. Quelle place pour les transports individuels ou collectifs ? Comment envisager de réaménager les différentes barrières ? Quel avenir pour les commerces concernés ? Autant de questions posées dans un débat large, pour lequel la mobilité compte déjà comme l'une des principales priorités des premières contributions du public. Cette première phase devrait durer jusqu'en octobre 2020. Bref résumé de ce tour de chauffe.

Les avis étaient partagés mais le public très nombreux (plusieurs centaines de personnes) ce mercredi 13 novembre au stade Brun à Bordeaux à l'occasion de la première réunion publique de concertation sur le projet de transformation des boulevards. Le projet part-il vraiment d'une "feuille blanche" comme l'a affirmé à cette occasion le président de la métropole et maire du Bouscat, Patrick Bobet ? En tout cas, il figurait en bonne place des projets d'envergure à mener au moment où Alain Juppé était encore aux manettes, et la présence des élus des communes de la rive gauche concernées par ce vaste chantier (Bègles, Talence, Le Bouscat, Bordeaux) était là pour prouver qu'il est d'envergure transpartisane.

Un projet "uniforme et complet"

Dix barrières, 80 000 habitants, 13 kilomètres d'axes routiers et plus de 22 000 automobilistes par jour dont les questionnements devront trouver des réponses : quelle place pour la voiture ? pour les piétons ? les transports en commun et les vélos ? Évidemment, la mobilité sur les boulevards était largement majoritaire dans les débats et les questions posées par la salle. Elle l'est aussi sur le site de la consultation, mis en ligne fin septembre, qui a déjà recueilli 263 participants, 256 avis et 183 réactions au moment d'écrire ces lignes. "Les premières réponses enregistrées sur le site de la concertation concernent à 90% le sujet de la mobilité. Ça ne m'étonne pas, mais il faut peut-être qu'on explique que l'on souhaite que les boulevards deviennent un lieu de vie, un axe d'urbanisme avec des barrières qui retrouvent une identité. Si on raisonne à 500 mètres de chaque côté des 13 km, on parle de 80 000 habitants soit le tiers de tout Bordeaux et plus du dixième de la métropole. On sera pragmatique, on fera ce qui sera le plus simple à démarrer avec le moins de perturbations possibles. Pour moi, il n'y a pas de temporalité des uns avant les autres, c'est un projet uniforme et complet. C'est un projet qui ne prendra pas forme avant au moins dix à quinze ans", à ainsi précisé Patrick Bobet.

Défis multiples

"On a aujourd'hui l'impression que les boulevards sont davantage une frontière qu'une véritable liaison avec les communes avoisinantes. Nos défis, c'est de réfléchir à l'appropriation de l'espace public, à la place des différentes mobilités et à l'identité des barrières. Pour cela, il faut que les habitants nous donnent leurs priorités (...) En tout cas, on ne souhaite pas y appliquer un modèle monolithique sur l'ensemble des 13 kilomètres. En termes de logement, par exemple, on va devoir fixer un sursis à statuer sur l'ensemble du périmètre pour bloquer la spéculation des aménageurs et intégrer la problématique du logement abordable, le tout dans une mixité entre le logement, les commerces et les activités professionnelles", a ainsi ajouté le maire de Bordeaux Nicolas Florian. "Ce projet va permettre de redéfinir complètement l'agglomération bordelaise. Pour Talence, il y a deux types d'attente pour les boulevards : des trames bleues et vertes, pour souligner l'importance des espaces paysagers et de l'eau. Au travers des barrières et des boulevards, on souhaite que chaque section soit différente des autres. Ce n'est pas une concertation que sur les transports, c'est vraiment sur la façon dont on vit, les commerces, l'habitat. Évidemment, la question des transports va être essentielle, c'est un axe qui accueille près de 20 000 véhicules par jour, il va donc falloir le repenser complètement", conclut le maire de Talence Emmanuel Sallaberry.

Avis partagé par son homologue écologiste béglais, Clément Rossignol Puech, pour lequel il faudra nécessairement "sortir de la fonction purement circulaire". Du côté du public, on juge nécessaire de supprimer une voie réservée aux voitures, on pense à priori le consensus insoluble en raison de la présence sur les boulevards de beaucoup de gens hors de la métropole venant y exercer leur activité professionnelle, on s'inquiète du niveau de la Garonne et de la fréquence des inondations (après la publication d'une étude assez effrayante de Climate Central) ou du coût de l'immobilier et on voit déjà se dessiner la crainte que les avis de ces consultations ne soient pas pris en compte au moment de signer le contrat final avec le futur maître d'ouvrage.

Calendrier à rallonge

La présence renforcée d'élus pour le lancement n'est pas un hasard : il a clairement été expliqué qu'en raison de l'échéance électorale proche, ces derniers souhaitaient se mettre à l'écart et ne plus participer aux débats mis entre les mains du public, au moins jusqu'en avril, date de la seconde réunion publique. Pour ce qui est des modalités d'expression et de participation, elles sont multiples. Cette première phase de concertation, prévue pour durer un an, ne concerne que les communes de la rive gauche, mais la droite n'a pas été oubliée : elle sera partie prenante dans une seconde phase lancée après la fin de la première.
Différents temps d'échanges ont été imaginés pour nourrir la réflexion et faire abonder les propositions : des ateliers thématiques, des balades urbaines, la création d'un comité de concertation formé par les habitants qui se porteront volontaires et qui auront à charge de produire des synthèses, d'approfondir certaines des thématiques abordées et enfin de rédiger des recommandations qui seront ensuite implantées dans un cahier des charges citoyen ajouté à un "plan guide de l'aménagement des boulevards", document somme qui sera censé cadrer définitivement la nature du projet. À compter d'avril 2020 auront lieu des ateliers d'approfondissement. En parallèle, une enquête en ligne sur les boulevards sera opérée par l'Agence d'urbanisme de Bordeaux Aquitaine. Deux médiateurs issus de la Commission Nationale du Débat Public ont également été nommés pour faire remonter le plus de propositions possibles et encadrer le tout. "Il n'est pas fait interdiction aux différents maires et candidats de s'approprier cette thématique et de proposer leurs solutions", souligne le maire de Talence. Nul doute que le sujet reviendra dans les campagnes des différents candidats de la métropole. En attendant, la parole est à celui qui voudra la prendre.

L'info en plus : les contributions sont ouvertes et accessibles sur le site participation.bordeaux-metropole.fr. Pour l'enquête de l'a'urba, vous pouvez participer sur www.aurba.org

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
4263
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires