Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/12/18 : L'Association Petit Coeur de Beurre a décidé en accord avec la Jeune Académie Vocale d'Aquitaine JAVA et l'Ensemble Vocal Aquistriae d'annuler le concert "De choeurs à coeurs" prévu ce samedi 15 décembre en l'église St Louis des Chartrons à 20h30.

14/12/18 : Du 15/12/18 au 5/01/19 : le centre-ville montois sera piéton les week-ends du 15 et 22/12 et le 24/12 et le stationnement gratuit dans le centre-ville les samedis après-midi. 1h de stationnement gratuit par demi-journée, du lundi au samedi matin.

14/12/18 : Center Parcs Lot-et-Garonne. Les premiers coups de pioche de ce chantier sont donnés ce jour, 14 décembre, à l’étang du Papetier, à Pindères.

14/12/18 : En raison des mouvements sociaux actuels, le Grand-Théâtre sera fermé au public ce samedi 15 décembre entraînant le report du récital de Sondra Radvanovsky au 31 mars 2019. Les visites guidées sont également annulées.

13/12/18 : Le jeune rugbyman du Stade Français Nicolas Chauvin, 19 ans, victime d'un traumatisme cervical suite à un plaquage dimanche lors d'un match à Bègles est décédé au CHU de Pellegrin. Nouveau drame après la mort récente d'un jeune joueur d'Aurillac.

13/12/18 : Présente au salon Nautic de Paris, La Rochelle a lancé de Paris le Défi Atlantique, une nouvelle course en équipage réservée aux Class 40. Départ fin mars 2019 de la Guadeloupe, pour rejoindre La Rochelle mi-avril avec une escale à Horta aux Açores.

13/12/18 : La CCAS de Châtellerault organise ce samedi à la résidence Tivoli son marché de Noël. Lors d'ateliers manuels, les résidents ont réalisés des créations qui seront en vente lors du marché et dont les gains serviront à l'animation de la résidence.

12/12/18 : En raison des liens historiques et fraternels qui unissent les villes de Strasbourg et de Périgueux, le drapeau français sur la mairie de Périgueux sera en berne ce mercredi suite au drame survenu hier sur le marché de Noël de la capitale alsacienne.

12/12/18 : Vigipirate : Urgence Attentat. Renforcement de la sécurité en Gironde. Renforcement des contrôles notamment à l’aéroport de Bdx-Mérignac, surveillance des marchés de Noël, centres commerciaux et interdiction de manifestations sur la voie publique.

12/12/18 : Signature de la charte urbaine, architecturale et paysagère de Pessac le 13 déc. Elle entend garantir et préserver la qualité du cadre de vie des Pessacais en travaillant sur la qualité des espaces extérieurs, de la construction et des usages.

12/12/18 : La FFMC47 organise avec les Restos du Cœur la balade des pères Noël motards, le samedi 15 déc. au Gravier à Agen à 13h30. Le principe : venir déguiser en père Noël avec un cadeau neuf non emballé qui sera offert à des enfants par les Restos à Noël.

12/12/18 : Les 22-26 et 28 déc, Bordeaux Visite organise une visite-famille "Bordeaux à Noël", afin de découvrir la place Pey Berland, le cours de l'Intendance, les allées de Tourny, la place de la Comédie. Accessible aux familles avec enfants dès 7 ans.

12/12/18 : Forum « Sport en société, Droit au Sport et contraintes économiques », les vendredi 14 et samedi 15 décembre, organisé par le CDOS33 en cette année du 40ème anniversaire du mouvement sportif girondin, à l'Hôtel du Département à Bordeaux.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 15/12/18 | Biarritz: un feu d'artifice séuritaire pour le président

    Lire

    Nous nous en sommes fait écho, le président de la République Emmanuel Macron se déplace mardi 18 décembre à Biarritz pour la préparation du G7 en présence de vingt ambassadeurs. La ceinture de sécurité appliquée est celle que la Ville met en place depuis des années pour...le feu d'artifice du 15 août. Il sera donc difficile d'accéder en voiture au centre ville. Nous vous recommandons d'aller sur le site de la ville, www.biarritz.fr ou www.chronoplus.eu pour prendre connaissance du dispositif et déplacements.

  • 14/12/18 | Jacqueline Gourault en déplacement en Dordogne lundi 17 décembre

    Lire

    Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales sera en déplacement en déplacement en Dordogne ce lundi 17 décembre. En fin de matinée, elle sera à Coulounieix Chamiers pour le projet de rénovation urbaine. L'après midi, elle se rendra au Nord du département pour la pose de la première pierre de la maison médicale de Lanouaille. C'est la troisième fois que la ministre se rend en Dordogne depuis dix huit mois.

  • 14/12/18 | De nouveaux équipements pour la section foot d'un collège du 87

    Lire

    Créée en 2011, la section de football du collège André Maurois est labellisée et reconnue par la FFF et l’Education Nationale. Cette section rend possible la pratique du football dans un cadre scolaire privilégié. Afin de les soutenir, le Conseil Départemental de la Haute-Vienne vient de les doter de 14 équipements joueurs complets et 2 équipements gardiens. Dernièrement, la section sportive a formalisé de nouveaux partenariats avec la FFF, le Limoges Football Club et la Ville de Limoges.

  • 14/12/18 | L'industrie du pin maritime cherche de nouvelles ressources

    Lire

    Début décembre dans les Landes, l’Etat, les acteurs de la filière forêt-bois et les collectivités locales se sont réunis sur les difficultés d’approvisionnement des industries du bois qui nécessitent 6 M m³ annuels alors que la récolte actuelle est de 5,6 M m³. Avec 32 M m³ de bois ayant atteint ou dépassé l’âge d’exploitation préconisé, l’enjeu pour la filière est donc de récolter ces bois mûrs dans les années à venir. Outre l'engagement de l'Etat à intensifier sa communication en ce sens auprès des propriétaires, l'amont et l'aval de la filière pourraient en passer par la contractualisation pour garantir l'adéquation entre offre et demande.

  • 14/12/18 | La Rochelle lance une nouvelle course au Nautic de Paris

    Lire

    L'agglomération de La Rochelle profite de sa présence au salon Nautic de Paris, du 8 au 16 décembre, pour présenter une toute nouvelle course, organisée en partenariat avec le Grand Pavois Organisation : le Défi Atlantique. Cette nouvelle épreuve en équipage est réservée aux Class 40. Le départ sera donné fin mars 2019 de la Guadeloupe, pour rejoindre La Rochelle mi-avril avec une escale à Horta aux Açores.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Tribunes de la Presse : le débat sans frontières

22/11/2018 | Les nouvelles frontières sont le thème de la huitième édition des Tribunes de la Presse qui se tiennent du 22 au 24 novembre à Bordeaux. Elles se sont ouvertes ce jeudi.

Tribunes Presse 2018

Après le pouvoir en 2017, c'est au tour des frontières d'être scrutées par les regards acérés des experts de tous bords invités pendant trois jours à participer à la huitième édition des Tribunes de la presse. Dans un climat de plus en plus protectionniste et à la veille d'élections européennes qui font de plus en plus écho à un vote de défiance, les interrogations sur tous les aspects des "nouvelles frontières" inscrivent ces débats et tables rondes dans une actualité brûlante. Alors qu'elles se sont ouvertes ce jeudi matin, petit débrief de ce qu'on a pu y entendre lors du premier débat introductif, préfigurant déjà ceux à venir.

Ce mardi 20 novembre, une nouvelle étape a été franchie dans le processus de rapprochement entre les deux Corées : Pyongyang a en effet détruit une dizaines de postes-frontières à l'explosif dans une zone démilitarisée divisant la péninsule coréenne. Une mesure décidée en septembre dernier lors d'un sommet baptisé du nom de la capitale de la Corée du Nord. Dans le même temps, le nombre de personnes autorisées à entrer légalement sur le territoire américain pour y demander l'asile a été drastiquement réduit depuis plusieurs semaines. La notion de frontière, qu'elle soit politique, religieuse ou simplement symbolique, a quasiment chaque jour droit à son actualité. C'est donc assez naturellement qu'elles se sont retrouvées en thème principal de la huitième édition des Tribunes de la Presse, qui se sont ouvertes ce jeudi 22 novembre et qui, jusqu'au samedi 24, convoquent de nombreux experts autour d'ateliers, de tables rondes et de rencontres pour débattre autour d'elles. Lors de l'ouverture des tribunes, qui s'est tenue ce matin au TnBA à Bordeaux, le journaliste Bernard Guetta, président de l'association Les rencontres d'Aquitaine (organisatrice, aux côtés de la région, de cet évènement depuis ses débuts), en a d'ailleurs rappelé la teneur actuelle : "la peur de l'autre qui traverse nos sociétés induit un désir de frontières et de limites. Cette notion domine aujourd'hui tous les grands débats politiques, mais l'Histoire est là pour nous apprendre ce qu'amène la peur de l'autre", a souligné l'ancien correspondant du Monde à Moscou et Washington.

Ces mots d'introduction ont visiblement été aussi soigneusement choisis que les invités du premier débat, baptisé "le retour des frontières" : Valerio Vincenzo, photographe italien auteur d'une exposition baptisée Borderline, les frontières de la paix (présentée dans le cadre des Tribunes de la Presse) centrée sur la réalité des frontières européennes; la philosophe et ancienne directrice de l'Ecole normale supérieure Monique Canto-Sperber et l'ancien ambassadeur et géographe spécialiste des frontières Michel Foucher. Trois témoins pour trois visions assez différentes de cette notion au passé fourni qui finiront par se rejoindre mais qui ont pu en défricher quelques aspects (qui seront d'ailleurs repris au travers de plusieurs débats spécifiques organisés pendant ces trois jours). Pour le photographe, qui a parcouru les frontières de vingt-six pays européens pendant douze ans (après avoir connu quelques déboires entre son permis de séjour et les accords de Schengen), les exemples de la transformation des frontières parlent d'eux-mêmes : dans l'ensemble ses clichés sont paisibles, bucoliques et même parfois reconvertis (en une assez surprenante boutique de chocolats), loin des barrières anxiogènes des quelques 65 murs construits et planifiés de la planète. "On nous a amené à pensé qu'elles avaient disparu alors qu'elles étaient seulement moins visibles. Cette nouvelle visibilité, cette réaffirmation s'explique par des menaces externes, une concurrence économique forcée et déloyale dans cette exception européenne. Ce qui se passe au Japon avec le propriétaire de Renault peut être interprété comme un réflexe protectionniste, 150 ans après l'ouverture du Japon, même s'il ne faut pas exclure tout le reste. Les pays ont besoin de réaffirmer ce périmètre de souveraineté car il est pour eux un paramètre de l'identité", a affirmé pour sa part Michel Foucher.

Pour Monique Canto-Sperber, le retour des frontières dans le discours politique (et donc, du protectionnisme) s'explique aussi par l'Histoire de ces dernières. "La frontière, c'est l'altérité. Il y a autour de cette notion une aspiration de liberté pour échapper à la terreur mais elles sont aussi une condition de la pluralité et de la différenciation. Un Etat responsable préempte la violence mais le lien entre délimitation et solidarité n'est pas à ignorer. Bénéficier d'une individualité intellectuelle, c'est aussi moins d'oppression sociale. En Chine se pose aussi la question de la frontière séparant l'individu de la société, et donc du concept même de la vie privée" (la philosophe fait ici référence à l'immense base de données que sont en train de construire les autorités chinoises). "C'est une source de liberté fondamentale pour ceux qui en sont privés". La montée des populismes européens et mondiaux a également été évoquée comme une facile solution de repli et de renforcement de la notion frontalière. "Le populisme, c'est l'homogénéisation d'un peuple puisque qu'elle partage la peur et l'inquiétude. Rien ne se partage mieux. C'est un gouvernement autoritaire qui fait face au peuple et qui nie la pluralité sociale des opinions et des intérêts". Le débat entre vie privée et vie publique, entre France des villes et France des champs sera d'ailleurs exploité dans d'autres débats tout au long de cette huitième édition, sujet résonnant d'autant plus avec l'actuel mouvement des gilets jaunes. Valerio Vincenzo, s'il donne à voir des frontières apaisées, s'est toutefois défendu de travailler sur l'absence de frontière, lui préférant une réflexion sur "une autre interprétation de celle-ci qui ne soit pas une barrière. On n'a pas besoin de mettre des barrières pour marquer les différences, notre identité ne peut pas être associée à un lieu physique, parce qu'alors elle encourt le risque d'une instrumentalisation politique qui ne correspond pas à la réalité du terrain. Les frontaliers partagent les mêmes problèmes où qu'ils soient sans forcément le savoir".

Elle est "une ressource" pour Michel Foucher, qui voit dans la promesse de campagne de Donald Trump de construire un mur entre les Etats-Unis et le Mexique "une transformation de la frontière en scène politique absurde. L'histoire des frontières, c'est aussi celle des contournements". La transgression des murs a en effet l'air d'avoir un passé tout aussi riche que leur construction, comme en témoignent les quelques 150 tunnels sous la frontière mexicano-américaine ou les contournements exercés par les divers trafics illégaux. Enfin, la frontière est aussi profondément bouleversée par l'espace symboliquement sans limite du web, dans lequel le respect des frontières de la vie privée est largement discuté (le scandale Cambridge Analytica n'en étant qu'un des nombreux exemples). "Si, du point de vue de la sécurité des Etats, des mesures d'intrusion peuvent être justifiées, il faut que leur efficacité soit prouvée et qu'un équilibre optimal soit défini. La première des sécurités, c'est la certitude de ne jamais être arrêté, jugé et condamné à propos de quelque chose dont on ignore la nature, or tout individu est un suspect potentiel", termine Monique Canto-Sperber. "Rien ne nous permet d'affirmer que les Etats de droit seront toujours bienveillants. Ce n'est pas nous qui décidons de ce que nous avons à cacher mais c'est l'Etat qui a le pouvoir de nous le reprocher". Cet échange, décidément très éclectique, ne sera que l'un des nombreux rendez-vous tenus tout au long de ces trois jours et répartis entre le TnBA, la librairie Mollat (station Ausone), le Grand-Théâtre et l'IJBA (Institut de Journalisme Bordeaux-Aquitaine). Vous pouvez dès à présent en retrouver le programme sur le site www.tribunesdelapresse.org.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
1780
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires