Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/01/20 : Le conseiller départemental PS Sébastien Saint-Pasteur a annoncé ce mercredi sa candidature aux prochaines municipales à Pessac, où il conduira la liste "Réinventons Pessac". La composition de sa liste est attendue pour février.

17/01/20 : Ce 17 et 18 janvier, le parc des expositions de Poitiers accueille le Salon du lycéen et de l'étudiant. Durant ces 2 jours, les visiteurs pourront venir à la rencontre des acteurs de la formation et de l’orientation de la Région.

16/01/20 : Charente-Maritime: Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, chargé des Transports visitera l’entreprise STELIA-Aerospace à Rochefort ce vendredi à 15h.

16/01/20 : A partir du 27 janvier, l’Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine centralise ses lignes téléphoniques pour proposer un numéro unique pour tous les départements : 09 69 37 00 33 afin de proposer "une réponse plus efficace et plus personnalisée

16/01/20 : Suite au courrier de réponse de la Garde des Sceaux, "courrier qui ne répond nullement aux attentes des avocats", le Conseil de l'Ordre de Bordeaux a décidé la reconduction de la grève avec un rassemblement le 17 janv à 10h30 devant la Cour d'Appel

16/01/20 : Angoulême: le festival international de la BD a dévoilé les 3 noms en lice pour le grand prix : Emmanuel Guibert, Catherine Meurisse et Chris Ware, suite au vote des professionnels organisé entre le 7 et le 12/01. Le lauréat sera connu le 29 janvier.

15/01/20 : Le Premier ministre Edouard Philippe a qualifié aujourd'hui de "baroque" la présence de deux ministre du gouvernement en lice pour les Municipales de Biarritz. Il donne quelques jours à Didier Guillaume et Jean-Baptiste Lemoyne pour se mettre d'accord?

15/01/20 : 3 figures de la «photographie humaniste» dans la France de l’après-guerre (Robert Doisneau, Henri Cartier-Bresson et Willy Ronis) seront à l'honneur les 15/02, 21/03 et 4/04 à la médiathèque de Pessac dans le cadre d'un cycle de conférences sur la photo

15/01/20 : Dordogne : Le maire de Nontron Pascal Bourdeau, âgé de 59 ans, (PS) a annoncé qu'il ne briguera pas de second mandat. Il se dit fatigué par ce mandat très exigeant. Pascal Bourdeau demeure vice-président du Conseil départemental.

14/01/20 : Thomas Cazenave, candidat LREM aux élections municipales de mars prochain à Bordeaux, recevra Stanislas Guerini délégué général du parti, le jeudi 16 janvier.

14/01/20 : 6ème édition du Colloque KLAUS, ce samedi 18 janvier de 9h à 13h, au Pavillon de l'écomusée de Marquèze où chercheurs, techniciens du Parc, acteurs de la filière forêt et élus proposeront des échanges et des débats sur le thème de la forêt et de l'eau.

14/01/20 : A Bordeaux, CGT, FSU et Solidaires et les collectifs de lutte girondins appellent à une marche aux flambeaux le mercredi 15 janvier qui débutera par un rassemblement place Stalingrad à 18h30 pour se terminer Place de la Victoire par un Bal populaire.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/01/20 | Les médiathèques du Grand Poitiers font revivre Toni Morrison

    Lire

    La nuit de la lecture revient le 18 janvier 2020 dans les médiathèques du Grand Poitiers pour une traversée polyphonique. Cette année, l'événement littéraire propose des expositions, des déambulations sonores, des jeux littéraires, des lectures théâtrales, des concerts de jazz et de swings, des lectures d’histoires pour les enfants, des lectures accompagnées de chants Gospels. Ce programme a été pensé pour rendre hommage au Prix Nobel de la littérature disparue l'an dernier, Toni Morrison.

  • 17/01/20 | Sécheresse: la calamité agricole reconnue pour le plateau de Millevaches (87)

    Lire

    Les agriculteurs possédant des surfaces fourragères touchées par la sécheresse qui s’est abattue juillet dernier sur le plateau de Millevaches dans la Haute-Vienne, sont invités à remplir une demande d’indemnisation sur le site TéléCalam. Toutes les parcelles des 14 communes du plateau inclus dans la zone sinistrée dressée en décembre par Le Comité National de Gestion des Risques en Agriculture sont concernées. La télé déclaration est ouverte du 20 janvier au 18 février 2020. Plus d'informations

  • 17/01/20 | L'UBB lance son équipe de rugby à 7 soutenue par CEVA Santé animale

    Lire

    La nouvelle équipe UBB Ceva Sevens fera partie du championnat de France de rugby à 7 qui sera lancé le 1er février prochain. Ceva Santé animale, premier laboratoire vétérinaire français, est déjà partenaire du club bèglo-bordelais depuis cinq ans. Deux associations seront également mises à l'honneur sur le maillot : Handi'Chiens qui éduque des chiens aidant les personnes handicapés, et l’École de Chiens Guides Grand Sud Ouest Aliénor Bordeaux. Premier match : le 1er février à Paris La Défense Arena face à Pau.

  • 17/01/20 | La Charente-Maritime organise son premier salon de l'emploi de l'hôtellerie de plein air

    Lire

    La fédération de l'hôtellerie de plein air 17 organise son premier salon de l'emploi à Marennes, le 21 janvier de 13h à 17h30 dans la salle polyvalente (entrée libre). Une trentaine de campings de tous niveaux de gammes, municipales ou privés, indépendants, franchisés ou de groupes, seront présents avec 300 postes à pourvoir l'été prochain, dont quelques CDI. Les entreprises cherchent dans tous les domaines de compétences : animation, restauration, réception, comptabilité-gestion, maintenance.

  • 16/01/20 | Nouvelle-Aquitaine : un premier "emploi franc"

    Lire

    Ce vendredi 16 janvier, la préfète de région Fabienne Buccio signera, aux côtés du directeur régional de Pôle Emploi, le premier contrat "emplois francs" de Nouvelle-Aquitaine pour un employé de Salad & Co à Bordeaux. Le dispositif, censé répondre au chômage massif rencontré par les habitants des quartiers prioritaires de la politique de la ville, permet à l'employeur de toucher une aide de 15 000 euros sur trois ans pour un CDI ou de 5000 euros sur deux ans pour un CDD. Expérimenté depuis le 1er avril 2018, il concerne au niveau national 5660 emplois.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Lormont : Alpilles-Vincennes-Bois Fleuri en recherche de solutions.

18/09/2019 | C'est à l'ECG qu'a eu lieu, en présence d'une vingtaine d'habitants, l'avant dernier atelier de co-construction de l'année.

alpilles vincennes 2019 une

Sixième et avant dernier rendez-vous lormontais de l'année, c'est à l'ECG et en présence d'une vingtaine d'habitants que s'est déroulé, la semaine dernière, l'atelier de co-construction du quartier Alpilles-Vincennes-Bois Fleuri. Une rencontre à laquelle participaient également Jean Bac, chef du service Démocratie participative de la ville, la première adjointe Josette Belloq et Yasmina Boultam, respectivement déléguées à l'éducation et à la citoyenneté, ainsi que Hervé Chrétien, responsable de la police municipale ; rencontre lors de laquelle ont notamment été évoquées les questions de stationnement, de propreté et d'incivilités.

C'est donc à l'ECG qu'a eu lieu en fin de semaine, l'atelier du quartier Alpilles-Vincennes-Bois Fleuri. Une rencontre à laquelle participait une vingtaine d'habitants et lors de laquelle ont notamment été évoquées les questions de propreté. Ou plus exactement, d'absence de propreté, entre autres sur les balcons de la ville. « On en a fait le constat mais il n'y a pas grand-chose à faire, déplore Jean Bac. Les bailleurs sont privés et si les architectes visionnaires dessinaient les choses comme on doit y vivre, il y aurait moins de problèmes ».

Également abordés : certains soucis dus aux racines d'arbres sortant des terre-pleins mais dépendant de bailleurs et ne pouvant donc pas être pris en charge par la municipalité. Yasmina Boultam rappelant par ailleurs qu'une réunion globale est prévue début 2020 pour faire le point sur ce que les services auront apporté en terme d'éclairage. La rue Valvert devant, quant à elle, être refaite.

Autre souci lié, cette fois, davantage à l'hygiène qu'à l’esthétique : l'impossibilité d'ouvrir certaines bornes enterrées, notamment Rue Espéranto. Hervé Chrétien rappelant à cette occasion qu'il convient de lui signaler ces faits.

Autre demande formulée par les habitants : la possibilité d'avoir un ou une préposée habilitée par la mairie et qui ferait des rondes pour signaler les problèmes d'hygiène. Une requête que Jean Bac a réfuté, rappelant qu'il y a déjà huit policiers municipaux qui « font 3000 kms par trimestre » pour signaler les problèmes de propreté. « On ne peut malheureusement pas être partout tout le temps. Il importe de nous donner des lieux et des moments précis », note pour sa part Hervé Chrétien. « C'est un sujet auquel nous sommes très attentifs. Une cellule de veille propreté a été mise en place il y a quelques mois. On travaille aussi avec les bailleurs car on n'est pas chez nous partout. Des initiatives sont aussi portées par les habitants du quartier pour le tri des déchets et le compostage », poursuit Yasmina Boultam. Reste que sur certains territoires et de l'avis général, les soucis d'hygiène sont aussi liés à des problèmes de comportement : « avant de signer le bail, on devrait demander aux personnes de s'engager à respecter un règlement », avance une habitante contrariée par les voitures régulièrement garées devant les poubelles ». « On a l’impression d’écoper à la petite cuillère par le bas ce qui se charge à gros bouillons par le haut », poursuit Jean Bac.

Toujours des problèmes d'incivilités et de stationnement

Autre problème pointé du doigt : celui des incivilités, tel que les enfants qui arrachent des légumes à la composterie. Josette Belloq préférant rappeler quant à elle, les « nombreuses actions invisibles » comme la présence sur Carriet d'un médiateur pour s'occuper de l'école, notamment pour les cas d'absentéisme. Trois autres devant prochainement être embauchés pour couvrir les différentes zones de la ville. De même, la présence d'associations intermédiaires servant de traductrices pour les parents, facilitent le vivre ensemble. Une éducatrice pour jeunes enfants devant également être recrutée par les écoles maternelles de la ville. Autre souci plus sérieux : les incivilités et les violences émanant de jeunes dans le lotissement des Folies. Un problème apparemment sérieux et qui nécessiterait l'intervention de la police : « On est labellisé « cité éducative », ce qui inclut les jeunes de 3 à 25 ans, mais là, on est en présence de jeunes décrocheurs. C'est un autre traitement », déplore Josette Belloq.

Autre souci : les problèmes de stationnement. Une habitante se plaignant de l'occupation par des véhicules servant de réserve et stationnés depuis plusieurs mois dans la contre-allée située près de l'avenue de la libération. « Si la voie et publique, elle devraient être enlevées sans problème. En cas de passage privé, la police nationale ne peut se déplacer qu'en cas de demande du syndic ou du bailleur ». Jean Bac rappelant aussi que les moyens de la fourrière mis à la disposition de la rive droite sont minimes : un plateau d'enlèvement sur douze, seulement. Une journée par semaine pour la ville devrait être négociée pour 2020. Toujours pour des questions de stationnement difficile, la mise en place d'une zone bleue au niveau de la Résidence Aliénor d'Aquitaine est sérieusement envisagée. Yasmina Boultam en profitant pour rappeler la volonté du Maire de privilégier les circulations douces, la ville étant « particulièrement bien desservie ». Enfin, rue des Gravières, le sens interdit fait toujours polémique, bien que mis en place pour « éviter les embouteillages », note Jean Bac. « C'est le type même de décision qui est au début impopulaire mais qui préserve l'intérêt général ».

Emmanuelle Diaz
Par Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : ED

Partager sur Facebook
Vu par vous
4133
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires