Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/05/19 : Le comité de ligne TER du bassin de Limoges aura lieu le mardi 28 mai 2019 à 18h à la Maison de Région, 27 boulevard de la Corderie à Limoges. Au menu: trafic, régularité, qualité des services, travaux, etc.+ d'info

24/05/19 : Dans le cadre de son Plan Action Climat, l’Agglo de Pau propose 2 soirées d’échanges pour encourager l’émergence de projets citoyens: le 4 juin à 20h à la salle des fêtes d’Artigueloutan et le 18 juin à 20h à la salle communautaire de Poey-de-Lescar.

24/05/19 : La Région Nouvelle-Aquitaine, la Régie régionale des transports landais et la SPL Trans-Landes s'apprêtent expérimenter un autocar roulant au bioGNV sur la ligne régionale Dax-Mont-de-Marsan, soit une émission de -95% de particules et -80% co2 en bio gaz

24/05/19 : En partenariat avec le Conservatoire de Espaces Naturels, la Médiathèque André Labarrère de PAU accueille du 22 mai au 8 juin l'exposition "des abeilles sauvages dans ma ville"ainsi qu'une conférence le vendredi 24 mai de 18h à 20h.

23/05/19 : Suite aux actions engagées depuis plusieurs mois et aux demandes des enseignants ainsi que des familles des élèves et citoyen·nes, la FSU47 a décidé d'organiser une réunion publique à Agen, salle Picasso (à côté du Stadium) le mardi 28 mai à 20 h 30.

23/05/19 : Un comité de lignes TER ouvert aux usagers se tient le 23 mai à 18h au lycée du IV-Septembre d'Oloron. Les lignes Bordeaux-Tarbes ; Bayonne-Tarbes et Pau-Bedous y seront étudiées à la loupe: trafic, régularité, qualité des services, travaux, etc.+ d'info

23/05/19 : La Rochelle : Les Francofolies (du 11 au 14 juillet) ont dévoilé la programmation de la scène de la grosse horloge : TERRENOIRE, CORINE, HUBERT LENOIR, CLÉA VINCENT, LA CHICA, YSEULT, MARVIN JOUNO, SAODAJ', DAMPA, DI#SE, SPIDER ZED, KOTTARASHKY.

23/05/19 : Dans le cadre des élections Européennes, Christian JACOB, président du groupe Les Républicains, et la collistière de F.Bellamy Cristina STORONI, vont en Charente-Maritime ce jeudi à la rencontre des acteurs des filières agricoles et des militants LR.

22/05/19 : Deux-Sèvres : les campus des métiers de Niort et Parthenay ouvrent leurs portes les mercredi 22 et vendredi 24 mai de 13h30 à 17h30. Une occasion de découvrir les 32 métiers de l’artisanat enseignés et échanger avec l'équipe autour de l'alternance.

22/05/19 : Elections européennes : La ville de Bergerac lance un appel via les réseaux sociaux et son site internet pour trouver des assesseurs pour dimanche prochain, le 26 mai jour des élections européennes. Plus d'infos : www.bergerac.fr

22/05/19 : Deux-Sèvres: suite à un glissement de chaussée survenu ce mardi soir au Rétail sur la RD748, la circulation est coupée entre Champdeniers et Secondigny. Une déviation a été mise en place par la RD6, RD743 via Parthenay et la RD949bis vers Secondigny.

22/05/19 : Mardi 21 mai à Bordeaux, lors du salon des Achats, Teréga a réaffirmé sa stratégie RSE en signant une charte relations fournisseurs responsables. Une démarche en cohérence avec le plan stratégique de l'entreprise IMPACTS 2025.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/05/19 | Coup froid sur le Festival "Biarritz en été"

    Lire

    Le maire, Michel Veunac, a appris avec stupéfaction -et une certaine colère- l’annulation de ce festival par ses organisateurs. Festival d'envergure faisant partie des nouveaux temps forts de l’été. Les organisateurs évoquent des raisons d’ordre financier pour justifier l'annulation soudaine de cette deuxième édition qui leur avait confiée. La Ville de Biarritz a donc décidé de réinscrire deux soirées supplémentaires des Jeudis de l’Océan en juillet et elle organisera un grand concert gratuit le 10 juillet à la Côte des Basques, en collaboration avec l'Atabal.

  • 24/05/19 | Le comblement du passage souterrain de la gare de Marmande sous tension!

    Lire

    Le 23 avril dernier, le passage souterrain permettant la liaison entre les quais de la gare de Marmande a été comblé de béton. Val de Garonne Agglomération et la Ville de Marmande sont vivement opposés à ces travaux effectués par SNCF Réseau sans aucune concertation préalable. Les deux collectivités ont interpellé la direction de SNCF Réseau pour qu’une réunion soit organisée et l’ont informée qu’elles répondraient défavorablement à tout appel de fonds dans l’attente de cette réunion.

  • 24/05/19 | Un patron périgourdin adopte une méthode originale pour recruter

    Lire

    Après l'échec de ses petites annonces à Pôle-Emploi et sur site internet LeBoncoin, Geoffroy Saguet, le patron de l'entreprise Horizons bois à Savignac les églises, en Dordogne, a posé un panneau sur la façade de son entreprise de charpente-menuiserie, pour attirer les candidats. Il recrute des ouvriers qualifiés, charpentiers et menuisiers, un couvreur, un chef d'équipe et un ingénieur, soit 10 postes au total. Il a reçu une trentaine de Curriculum Vitae en dix jours.

  • 24/05/19 | Elections européennes : La Rochelle favorise l'accès aux handicapés

    Lire

    Depuis mars 2019, les personnes majeures sous tutelle sont pour la première fois autorisées à voter. Depuis, la Ville de La Rochelle s’est associée à l’Association pour adultes et jeunes handicapés (APAJH) pour leur favoriser l'accès à ce premier scrutin du 26 mai. Des membres de l’Association Valentin Haüy et du Relais handicap de l’Université de la Rochelle seront présents avec une grille d’observation pour faire le point sur les aménagements en place et les évolutions possibles.

  • 24/05/19 | L'ADM47 soutient la création du Lac de Caussade

    Lire

    L’Association des Maires de Lot-et-Garonne a organisé le 23 mai au soir un conseil d’administration exceptionnel pour confirmer son soutien à la création du Lac de Caussade et "permettre de trouver rapidement une sortie de crise avec toutes les parties prenantes". Pour rappel, l'ADM47 a adopté une motion de soutien à ce projet.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Lormont : Alpilles Vincennes, Bois Fleuri et Bourg Doyen clôturent les ateliers de co-construction

14/07/2018 | C'est à la mairie qu'a eu lieu le dernier atelier de co-contruction de l'année avec des questions de mobilité, d'hygiène et de tranquillité publique.

atelier bois fleuri une

Faisant suite à la cinquième et dernière rencontre citoyenne de l'année, une vingtaine d'habitants des quartiers Alpilles Vincennes, Bois Fleuri et Bourg Doyen se sont donc donné rendez-vous le 5 juillet à la Mairie, pour poursuivre le débat dans le cadre d'un atelier de co-construction. Une rencontre qui s'est déroulée en présence de Jean Bac, Responsable du Pôle Participation des habitants et quotidienneté, de Sébastien Machefel, chargé de mission politique de la ville et de Yasmina Boultam, adjointe à la citoyenneté. L'occasion d'aborder des questions ayant trait à la mobilité, à la tranquillité publique et à l'hygiène.

Ce sont donc une vingtaine d'habitants des quartiers Alpilles Vincennes, Bois Fleuri et Bourg Doyen qui ont souhaité s'exprimer, jeudi 5 juillet, lors du tout dernier atelier de co-construction de l'année. Une participation toujours croissante -signe de bonne santé de cet exercice de démocratie participative, initié par la mairie en 2014- ; ce dont se félicitent les organisateurs. Et parmi les thématiques abordées à cette occasion, la question des mobilités arrive en tête, avec notamment, la demande, pour des raisons de sécurité, de création d’un plateau au niveau de la rue Ducassou ; question qui sera analysée dans le cadre d'une étude globale. Autre demande : celle d'un aménagement en «entonnoir» pour réduire vitesse et faciliter visibilité des usagers. A noter qu'un périmètre de zone 30 dans le Vieux Bourg est actuellement à l’étude. Également soulevé, le problème de la mise en sens unique de la rue des Gravières ; les administrés déplorant les détours qu’ils sont obligés de faire et le non respect du sens interdit, surtout le soir. Une demande à minima, d'un panneau « sauf riverains » à cet endroit (tronçon libération/ Lavergne non verbalisable par la PM) ayant été faite par les habitants. Simple test, le sens unique sera évalué en fin d'année. Dans le même secteur et concernant le sens interdit non respecté et la vitesse excessive rue Brossolette ainsi que le stop disparu depuis au moins 10 ans près du collège Lapierre, la municipalité rappelle qu'une étude est en cours pour mettre les rues Lavergne et Jean Moulin en sens unique. Affaire à suivre...

Suite à la demande d'un habitant de la rue du Berry se plaignant de stationnement illégal devant son domicile et demandant la mise en place de potelets, Jean Bac a précisé que la question était à l'étude, la police municipale pouvant aussi passer pour verbalisation si nécessaire, bien qu'une simple gène ne soit pas une priorité. Enfin, concernant le non respect du marquage au sol en pointillés rue Bachellerie, une possibilité de mise en place de potelets pour garantir accessibilité en entrée de rue va être étudiée ; un camion y étant garé depuis plus d'un mois. Hervé Chrétien, chef de la police municipale de Lormont, rappelant pour sa part que les enlèvements effectués par la PM depuis 01/2018 s'élèvent au nombre de 135, un camion plateau étant disponible 3 à 4 fois par moi. Concernant le quartier Alpilles/Vincennes, et suite aux demandes de verbalisations par les Polices Nationale et Municipale, des poids lourds venant se garer sur ces secteurs, parfois même sur les trottoirs, Jean Bac rappelle que les domanialités sont complexes avec des espaces qui appartiennent parfois aux organismes bailleurs. Pour les problèmes de vitesse excessive rue tour de Rouffiac, la municipalité envisage d'aménager un cheminement doux afin de faire une liaison entre les secteurs Alpilles / Vincennes et Athènes. Dans ce cadre, elle demande aux administrés, de communiquer leurs propositions, via la Police Municipale (H. Chrétien) au cabinet CHRONOS, mandaté par la ville.

 

Toujours des problèmes de tranquillité publique et d'hygiène....

 

Autres écueils abordés lors de cette séance, -et non des moindres-, les problèmes ayant trait à la tranquillité publique, impactée notamment par les rodéos motos, phénomène régulièrement constaté et contre lesquels des actions sont menées par la Police Nationale. Le Maire ayant également adressé un courrier au premier ministre et projet loi étant actuellement soumis à l’Assemblée Nationale. Côté hygiène et propreté, la question des déjections canines rue du Berry devrait être réglée par la mise en place de sachets pour le ramassage et le lancement d'une campagne « trottoirs vivants » pour apporter de la végétation dans les endroits minéralisés. Des projets encore à l'étude. Concernant les dépôts sauvages de déchets dans le secteur Bois fleuri et notamment la rue des Arts, une administrée propose une campagne de sensibilisation et de mobilisation relative à l'organisation des habitants entre eux afin de mener des opérations « ville propre », avec le soutien de la ville. Une proposition accueillie avec enthousiasme par Yasmina Boultam. Toujours concernant les déchets, la réunion a aussi été l'occasion de mettre en cause les « horaires aléatoires » de Veolia ainsi que de multiples incidents (dont des collectes non faites). En ce sens, une demande d'augmentation des fréquences pour revenir à trois tournées par semaine a été formulée. La DSTU rappelant de son côté que la stratégie nationale et communautaire est à la « réduction des déchets ». Reste aussi le problème de l'encombrement des trottoirs, notamment rue Tallavi où le stockage dans les habitations paraît parfois difficile, Véolia ne disposant pas de bacs plus petits pour équiper les riverains. D’autre part, des tests ont été effectués (rue Gal de Gaulle) avec un point de regroupement des bacs, mais qui s'est révélé non concluant (dépôts anarchiques, …). Au final, l’évaluation globale reste à faire et à partager avec les habitants. Problème similaire rue de la Camarde où des détritus alimentaires sont régulièrement répandus sur le sol. Solution proposée par un administré ? Obliger les fabricants et/ou commerçants à inscrire sur les emballages « ne pas jeter sur la voie publique ». Au final, la Mairie préconise une vigilance particulière à avoir en vue d'une intervention directe ou d'une saisine de Bordeaux Métropole en cas de dysfonctionnement notoire, et ce afin d’atteindre l’objectif fixé par le Maire d’un espace public enfin propre.

Emmanuelle Diaz
Par Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
5549
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires