Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

  • 14/08/18 | EasyJet relie Paris et les pistes de ski

    Lire

    EasyJet vient de lancer une ligne Paris-Pau pour l’hiver 2019. L’aéroport de Pau proposera des navettes directes vers les pistes de ski, disponibles à la vente dès le 1er septembre, et la compagnie facilite le transport des équipements de ski. Deux vols quotidiens sont proposés et jusqu’à deux vols par jour les lundis, jeudis et vendredis.

  • 14/08/18 | Madiran et Pacherenc à la fête!

    Lire

    Ces 14 et 15 août, le village béarnais de Madiran met à l'honneur les appellations Madiran et Pachrenc du Vic Bilh à l'occasion de sa Fête du vins. Pour célébrer les 70 ans des 2 appellations, à travers de nombreuses animations: un espace vins (entrée 5 €) avec dégustations, ventes de vins et rencontres avec les vignerons, mais aussi jeux pour enfants, marché gourmand, défilé des confréries, soirées tapas, bals, concerts le tout accompagnée d'une fête foraine et d'un feu d'artifice pour finir en beauté, le 15 août à 23h30.

  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Lormont : Alpilles Vincennes, Bois Fleuri et Bourg Doyen clôturent les ateliers de co-construction

14/07/2018 | C'est à la mairie qu'a eu lieu le dernier atelier de co-contruction de l'année avec des questions de mobilité, d'hygiène et de tranquillité publique.

atelier bois fleuri une

Faisant suite à la cinquième et dernière rencontre citoyenne de l'année, une vingtaine d'habitants des quartiers Alpilles Vincennes, Bois Fleuri et Bourg Doyen se sont donc donné rendez-vous le 5 juillet à la Mairie, pour poursuivre le débat dans le cadre d'un atelier de co-construction. Une rencontre qui s'est déroulée en présence de Jean Bac, Responsable du Pôle Participation des habitants et quotidienneté, de Sébastien Machefel, chargé de mission politique de la ville et de Yasmina Boultam, adjointe à la citoyenneté. L'occasion d'aborder des questions ayant trait à la mobilité, à la tranquillité publique et à l'hygiène.

Ce sont donc une vingtaine d'habitants des quartiers Alpilles Vincennes, Bois Fleuri et Bourg Doyen qui ont souhaité s'exprimer, jeudi 5 juillet, lors du tout dernier atelier de co-construction de l'année. Une participation toujours croissante -signe de bonne santé de cet exercice de démocratie participative, initié par la mairie en 2014- ; ce dont se félicitent les organisateurs. Et parmi les thématiques abordées à cette occasion, la question des mobilités arrive en tête, avec notamment, la demande, pour des raisons de sécurité, de création d’un plateau au niveau de la rue Ducassou ; question qui sera analysée dans le cadre d'une étude globale. Autre demande : celle d'un aménagement en «entonnoir» pour réduire vitesse et faciliter visibilité des usagers. A noter qu'un périmètre de zone 30 dans le Vieux Bourg est actuellement à l’étude. Également soulevé, le problème de la mise en sens unique de la rue des Gravières ; les administrés déplorant les détours qu’ils sont obligés de faire et le non respect du sens interdit, surtout le soir. Une demande à minima, d'un panneau « sauf riverains » à cet endroit (tronçon libération/ Lavergne non verbalisable par la PM) ayant été faite par les habitants. Simple test, le sens unique sera évalué en fin d'année. Dans le même secteur et concernant le sens interdit non respecté et la vitesse excessive rue Brossolette ainsi que le stop disparu depuis au moins 10 ans près du collège Lapierre, la municipalité rappelle qu'une étude est en cours pour mettre les rues Lavergne et Jean Moulin en sens unique. Affaire à suivre...

Suite à la demande d'un habitant de la rue du Berry se plaignant de stationnement illégal devant son domicile et demandant la mise en place de potelets, Jean Bac a précisé que la question était à l'étude, la police municipale pouvant aussi passer pour verbalisation si nécessaire, bien qu'une simple gène ne soit pas une priorité. Enfin, concernant le non respect du marquage au sol en pointillés rue Bachellerie, une possibilité de mise en place de potelets pour garantir accessibilité en entrée de rue va être étudiée ; un camion y étant garé depuis plus d'un mois. Hervé Chrétien, chef de la police municipale de Lormont, rappelant pour sa part que les enlèvements effectués par la PM depuis 01/2018 s'élèvent au nombre de 135, un camion plateau étant disponible 3 à 4 fois par moi. Concernant le quartier Alpilles/Vincennes, et suite aux demandes de verbalisations par les Polices Nationale et Municipale, des poids lourds venant se garer sur ces secteurs, parfois même sur les trottoirs, Jean Bac rappelle que les domanialités sont complexes avec des espaces qui appartiennent parfois aux organismes bailleurs. Pour les problèmes de vitesse excessive rue tour de Rouffiac, la municipalité envisage d'aménager un cheminement doux afin de faire une liaison entre les secteurs Alpilles / Vincennes et Athènes. Dans ce cadre, elle demande aux administrés, de communiquer leurs propositions, via la Police Municipale (H. Chrétien) au cabinet CHRONOS, mandaté par la ville.

 

Toujours des problèmes de tranquillité publique et d'hygiène....

 

Autres écueils abordés lors de cette séance, -et non des moindres-, les problèmes ayant trait à la tranquillité publique, impactée notamment par les rodéos motos, phénomène régulièrement constaté et contre lesquels des actions sont menées par la Police Nationale. Le Maire ayant également adressé un courrier au premier ministre et projet loi étant actuellement soumis à l’Assemblée Nationale. Côté hygiène et propreté, la question des déjections canines rue du Berry devrait être réglée par la mise en place de sachets pour le ramassage et le lancement d'une campagne « trottoirs vivants » pour apporter de la végétation dans les endroits minéralisés. Des projets encore à l'étude. Concernant les dépôts sauvages de déchets dans le secteur Bois fleuri et notamment la rue des Arts, une administrée propose une campagne de sensibilisation et de mobilisation relative à l'organisation des habitants entre eux afin de mener des opérations « ville propre », avec le soutien de la ville. Une proposition accueillie avec enthousiasme par Yasmina Boultam. Toujours concernant les déchets, la réunion a aussi été l'occasion de mettre en cause les « horaires aléatoires » de Veolia ainsi que de multiples incidents (dont des collectes non faites). En ce sens, une demande d'augmentation des fréquences pour revenir à trois tournées par semaine a été formulée. La DSTU rappelant de son côté que la stratégie nationale et communautaire est à la « réduction des déchets ». Reste aussi le problème de l'encombrement des trottoirs, notamment rue Tallavi où le stockage dans les habitations paraît parfois difficile, Véolia ne disposant pas de bacs plus petits pour équiper les riverains. D’autre part, des tests ont été effectués (rue Gal de Gaulle) avec un point de regroupement des bacs, mais qui s'est révélé non concluant (dépôts anarchiques, …). Au final, l’évaluation globale reste à faire et à partager avec les habitants. Problème similaire rue de la Camarde où des détritus alimentaires sont régulièrement répandus sur le sol. Solution proposée par un administré ? Obliger les fabricants et/ou commerçants à inscrire sur les emballages « ne pas jeter sur la voie publique ». Au final, la Mairie préconise une vigilance particulière à avoir en vue d'une intervention directe ou d'une saisine de Bordeaux Métropole en cas de dysfonctionnement notoire, et ce afin d’atteindre l’objectif fixé par le Maire d’un espace public enfin propre.

Emmanuelle Diaz
Par Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3715
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires