Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

03/04/20 : Charente-Maritime : le festival Stereoparc, qui doit se tenir du 17 au 18 juillet à Rochefort, est pour l'instant maintenu, fait savoir aujourd'hui l'organisation.

03/04/20 : Le sommet Afrique-France, prévu les 4,5 et 6 juin prochain, a été reporté à une date ultérieure. Emmanuel Macron devrait proposer "dans les jours qui viennent" une nouvelle thématique, en lien avec la situation sanitaire et économique.

03/04/20 : Charente-Maritime : les maires de l'île Oléron ont pris des arrêtés hier soir pour interdire la venue sur le territoire de vacanciers ou de résidents secondaires, renforçant les pouvoirs de gendarmeries. Les contrevenants devront faire demi-tour.

03/04/20 : Charente : la préfète a autorisé l’ouverture de 47 marchés : 17 pour l’arrondissement d’Angoulême; 12 pour l’arrondissement de Cognac; 18 pour l’arrondissement de Confolens.

03/04/20 : Dordogne : au 2 avril, 63 marchés sont ouverts et ont obtenu une dérogation de la préfecture en tenant compte des mesures barrières et sanitaires. Ils sont limités à une quinzaine d'exposants de proximité à l'exception de Périgueux et de Bergerac.

03/04/20 : Charente : depuis le début du confinement, plus de 1700 demandes d’activité partielle ont été déposées auprès de la Direccte, pour près de 15 500 salariés, a annoncé hier la préfecture.

02/04/20 : Ce mercredi, le CHU et l'Université de Bordeaux ont lancé conjointement un appel aux dons pour soutenir la recherche et "accompagner les étudiants via la fondation Bordeaux Université", qui recueille les dons sur son site ou au 06 26 25 45 56.

02/04/20 : Le festival Big Bang de Saint-Médard-en-Jalles consacré à l'espace est annulé et reporté du 25 au 29 mai 2021. Les organisateurs préparent une conférence live et un podcast entre temps, "pour maintenir le lien avec la communauté".

01/04/20 : Charente-Maritime : la ville de Marennes et son association de commerçants lancent un appel à manifestation d'intérêt pour créer une boutique en ligne rassemblant les commerçants locaux pour faire de la vente en ligne. Contact:j.girard@gigamotors.fr

01/04/20 : La ville de Périgueux maintient le stationnement gratuit, en voirie et sur le parking Bugeaud, pour toute la période de confinement. Une manière d'inciter les Périgourdins à rester chez eux, mais aussi pour soutenir les commerces restant ouverts.

01/04/20 : La Charente-Maritime se prépare à affronter la "vague" de malades du covid 19 : une quinzaine de centres de consultation temporaire, avec un dispositif sanitaire particulier, seront mis en place entre demain et la fin de semaine (sur rdv uniquement).

31/03/20 : Débuts prometteurs pour la plateforme www.produits-locaux-nouvelle-aquitaine.fr qui met en relation les producteurs et artisans de l'agro-alimentaire et les consommateurs : plus de 1 000 inscriptions de producteurs et 28 700 de consommateurs.

31/03/20 : Covid-19. Afin de permettre aux habitants de faire leurs courses et aux commerçants de poursuivre leur activité, le maire de Mérignac a obtenu de la préfecture une dérogation de réouverture des marchés sous la forme de drives sécurisés.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 03/04/20 | Le Bac 2020 en contrôle continu

    Lire

    Le ministre de l'Éducation, Jean-Michel Blanquer, a annoncé ce vendredi que les épreuves finales du baccalauréat 2020 n'auront pas lieu "dans les conditions normales". Les élèves seront évalués sur le contrôle continu, sans épreuves finales. Les élèves de CAP, BEP et BTS sont aussi concernés, et les notes données à distance pendant le confinement ne seront pas comptabilisées dans le contrôle continu. En revanche, l'oral de français pour les élèves de 1ère est maintenu et les épreuves de rattrapages du bac auront lieu "dans les conditions habituelles".

  • 03/04/20 | Deux-Sèvres : 200 tablettes numériques pour les EHPAD

    Lire

    Pour faire face à une situation sociale difficile dans les EHPAD à cause de l'interdiction des visites dans les établissements, le Conseil départemental des Deux-Sèvres distribue dès ce vendredi et jusqu'à lundi prochain 200 tablettes numériques. Ces outils devront permettre aux résidents de garder le contact avec leurs proches en cette période de confinement. L'investissement réalisé par le Département pour l'achat de ces tablettes est de 100 000 euros.

  • 03/04/20 | Cet été, rendez-vous avec « Le Barbier de Séville » à Sanxay (86)

    Lire

    Depuis 21 ans, les Soirées Lyriques de Sanxay dans la Vienne, 3e festival de chant lyrique de France, proposent chaque été un opéra en plein air, dans les vestiges du théâtre gallo-romain de Sanxay (Vienne). Cet été, les 10, 12 et 14 août, « Le Barbier de Séville » de Rossini sera joué pour la première fois à Sanxay. Cette coproduction Opéra national du Rhin / Opéra de Rouen sera scénographiée et mise en scène par Pierre-Emmanuel Rousseau.

  • 03/04/20 | Les deux résidentes d'un Ehpad bayonnais ont quitté l'hôpital

    Lire

    Les deux résidentes de l'Ehpad Harambillet, qui avaient été testées positives au Covid-19 et hospitalisées, ont regagné l'établissement, respectivement hier 2 avril et aujourd'hui 3 avril. La première, âgée de 86 ans, avait été admise au Centre hospitalier de la Côte basque le 17 mars et la seconde, âgée de 89 ans, le 20 mars. En lien étroit avec l’Agence Régionale de Santé, la Ville de Bayonne et son Centre communal d'action sociale ont mis en place des mesures sanitaires de confinement strictes au sein de cet établissement dès le début de la pandémie.

  • 03/04/20 | Nouveaux renforts de personnels soignants à l'Est

    Lire

    Après un premier départ de personnels soignants dimanche dernier, 18 nouveaux volontaires sont partis le 2 avril pour renforcer les hôpitaux de l'Est de la France. Des médecins anesthésistes réanimateurs et infirmiers anesthésistes de milieux hospitaliers mais aussi des libéraux et des praticiens d'établissements publics et privés. Ils viennent des Landes, de Gironde, du Lot-et-Garonne et de Charente-Maritime, pour renforcer le centre hospitalier et l'hôpital militaire de campagne de Mulhouse pour 4 à 10 jours.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Lormont : cinquième atelier de co-construction à Bourg Doyen

07/07/2019 | C'est à l'Espace Castelldefels qu'a eu lieu ce jeudi, le cinquième atelier de co-construction lormontais pour 2019.

atelier vieux bourg une

Dernière rencontre avant la rentrée, elle concernait Bourg Doyen et faisait suite à celle des quartiers Lissandre Verdière, Carriet Gardette, La Ramade et Génicart. Une réunion qui s'est déroulée en présence, notamment, de Jean Bac, Directeur du Pôle Participation des habitants et Quotidienneté, de Claude Dambrine, adjointe à l'habitat, au cadre de vie et à l'urbanisme, de Yasmina Boultam, adjointe à la citoyenneté et d'Hervé Chrétien, responsable de la police municipale.

C'est donc à l' Espace Castelldefels, sur les bords de Garonne, que s'est déroulé le cinquième des sept ateliers de co-construction lormontais de l'année. Une rencontre lors de laquelle ont été abordés de nombreux problèmes et notamment, le manque « criant » de station Vcub près du BatCub, et ce malgré plusieurs demandes, la dernière ayant été effectuée auprès d'Alain Juppé, juste avant son départ. Un dossier qui néanmoins avance, comme l'a rappelé Claude Dambrine.

Autre problème soulevé : l'impossibilité de se garer à proximité du marché, le samedi, la zone bleue récemment installée n'étant pas effective ce jour là ; ce qui constitue un souci pour les personnes à mobilité réduite. Jean Bac rappelant à cette occasion, que deux places « mobilité réduites » sont valables toute la semaine, permettant ainsi aux personne âgées de faire leurs courses. Un projet de kiosque installé à demeure sur la place étant actuellement dans les tubes, ce qui empêcherait la présence de véhicules, précise Claude Dambrine.

Également évoqué : l'absence de boîte postale dans le secteur : « Il faut remonter la rue du Général de Gaulle et donc prendre sa voiture pour pouvoir poster une lettre ! Et cette situation dure depuis deux ans ! », s'insurge un riverain. En cause : la suppression de la boîte initialement installée car « la Poste les installe (a priori) en fonction du nombre d'habitants et si le relevé n'est pas suffisant, elle les supprime », explique Yasmina Boultam.

 

Toujours des questions d'hygiène...

 

Autre souci, récurrent celui-là : celui du ramassage des poubelles rue Verdeau devenu impossible compte tenu de l'étroitesse de la rue et des voitures qui l'encombrent. Solution évoquée ? La mise en sens unique de la rue pour limiter les stationnements gênants. Possible, « à condition que cela soit validé par les habitants », rappelle Jean Bac. Autre éventualité : un projet de conteneurs aériens customisés et situés au bout de la rue, sur lequel plancherait la Mairie, qui envisage même d'installer le système dans quatre endroits tests. Autre possibilité : récupérer la maison en chantier et abandonnée, située en bout de rue, pour en faire un local poubelle. Une solution déjà envisagée par la Mairie qui a envoyé un courrier au propriétaire pour qu'il vende ou finisse de construire. Sans succès jusqu'à présent.

Côté dépôt sauvage d'ordures, la possibilité de se servir de films ou de photos du contrevenant en action, a été confirmée par la police.

 

Mais aussi de stationnement et de circulation

 

Autre question évoquée : la transformation de la rue Fontainebleau en zone de rencontre, modification permettant au piéton d'être plus en sécurité sur une voie étroite. Des travaux jusqu'ici non effectués car et refusés par les habitants en raison d'une perte du nombre de places de stationnement.

Autre problème toujours lié aux voitures, celui de la vitesse, et notamment sur les quais. La population demandant si cette voie « qui draine beaucoup de délinquance » va être refaite. « La voirie est hiérarchisée selon la fonction des rues. Or, les voies sur berges sont des itinéraires bis drainant 12000 véhicules par jour, dont 1200 camions. Il est donc impossible de les transformer en zone 30 », précise Jean Bac.

En revanche, la piste cyclable devrait être aménagée en voie verte d'ici 2020 avec trois passages piétons supplémentaires et « la mairie maintient sa volonté de se séparer de la voiture et d'utiliser les transports en commun. Avec l'axe Bassens-Camus, ça va permettre d'avoir des comportements différents. Sans compter qu'il est question qu'ils achètent un bateau supplémentaire pour le BatCub en septembre », note Yasmina Boultam. La pose de ralentisseurs dans le quartier (et notamment rue du Général de Gaulle) a aussi été évoquée. « Trop bruyant. Les gens se plaignent », rétorque Jean Bac.

Toujours en ce qui concerne la circulation, « la route de Paris a été refaite. C'est très beau et il y a une piste cyclable. Mais quand vous êtes derrière un bus, il s'arrête en plein milieu et vous, vous attendez qu'il redémarre » se plaint une automobiliste habituée du secteur. « Hélas, la Métropole ne fait plus d'encoche pour les bus, comme avant » regrette Jean Bac.

Quant à la remarque d'un habitant demandant un terre-plein en dur devant chez lui pour lutter contre les déjections canines et se plaignant aussi des voitures mal stationnées  : « Je n'ai jamais pris l'engagement qu'on allait mobiliser Bordeaux Métropole dans l'année pour le faire (le terre-plein). Par contre, si une voiture vous gène, je peux le signaler à la police municipale », répond-t-il, un brin ironique, avant de préciser que sur 2018, 1941 véhicules avaient été verbalisés pour stationnement sur le trottoir et 200 voitures enlevées. Dans la foulée, il rappelle que « le Maire souhaite verbaliser sans faiblesse, tout stationnement lorsque ça oblige le piéton à marcher sur la chaussée. Idem lorsque ça empêche la collecte des ordures ménagères, si une personne valide est stationnée sur une place pour handicapés ou lorsque ça détruit les équipements publics ». 400 verbalisations ayant déjà été effectuées en 2019 pour stationnement sur les trottoirs et 150 000€ dépensés pour sécuriser le piéton circulant sur la voie publique.

Une réunion qui s'est terminée avec quelques annonces puisque la place au niveau de la rue du Général De Gaulle va être refaite et les travaux du fil vert (parcours pédestre du Haut Carriet vers le Vieux Lormont) vont commencer. Quant à la souscription lancée pour le lavoir, elle a permis de récupérer assez d'argent pour lancer la première phase. Les travaux devant débuter en septembre.

Prochain atelier: Alpilles Vincennes Bois Fleuri, le 12 septembre à 17h à la salle d'apparat de l'ECG

Emmanuelle Diaz
Par Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : ED

Partager sur Facebook
Vu par vous
3752
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 7 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires