Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
  • 19/08/18 | La mobilité durable s'expose à Irun

    Lire

    Le Parc d’Expositions Ficoba à Irun, au Cœur de l’Eurorégion Euskadi-Navarre-Aquitaine, accueillera les 27 et 28 novembre le salon Go Mobility, la 1ère exposition industrielle du Sud de l’Europe sur la mobilité durable. Point de rencontre des professionnels, des territoires et des entreprises consacrées au secteur de la mobilité durable et au stockage d’énergie, il vise à encourager les échanges à forte valeur ajoutée et favoriser les projets innovants et la transformation industrielle du territoire. Au menu : une zone d’exposition, des conférences et tables rondes et une zone de test.l*

  • 18/08/18 | Jürgen Essel en concert à La Réole

    Lire

    Privilège pour La Réole qui accueille le 26 août à 16h l'organiste allemand de renommée internationale Jürgen Essel en résidence dans le Réolais. Accueilli par les Amis de l’Orgue de La Réole l'organiste donnera un concert exceptionnel. Jürgen Essel est organiste, compositeur et enseignant à la prestigieuse école de Stuttgart. Interprète et improvisateur son répertoire s’étend de la musique ancienne jusqu’à la création de musique contemporaine. A son actif vingt enregistrements sur CD et des productions conjointes avec de grandes chaînes de radio (Entrée:libre participation) www.orgueslareole.com

  • 18/08/18 | Charente-Maritime : 7 communes reconnues en état de catastrophe naturelle

    Lire

    Suite aux fortes pluies du premier semestre 2018, l'Etat a reconnu 7 communes sinistrées en état de catastrophe naturelle - pour inondations et coulées de boues - publié au Journal Officiel du 15 août 2018 : Fléac-sur-Seugne, Pons, Bazauges, Chaillevette, Champagne, Léoville, Saint-Seurin-de-Palenne. Les sinistrés disposent d’un délai de 10 jours, à compter du 15 août 2018, date de publication de l’arrêté, pour déposer un état estimatif de leurs pertes auprès de leur compagnie d’assurance.

  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Lormont : des rencontres citoyennes pour tracer l'avenir

20/05/2018 | Jean Touzeau, Maire de Lormont, a dressé un bilan de trois années de rencontres citoyennes sur le territoire de sa commune.

bilan RC lormont une

Depuis maintenant trois ans, la ville de Lormont organise des rencontres citoyennes. L'occasion, pour les habitants (qualifiés pour l'occasion d'experts), d'échanger avec la municipalité sur les questions du quotidien qui les préoccupent, les points positifs (qu'ils concernent le vivre ensemble ou l'embellissement d'un quartier), ou encore les grandes orientations de la politique de la ville. Un exercice de démocratie participative en vue d'une co-construction du Lormont de demain et qui remporte, d'année en année, un succès grandissant auprès de la population lormontaise. Jean Touzeau, Maire de la commune, dresse un bilan de cette initiative qu'il a lui-même contribué à mettre en place avec l'aide du Conseil Municipal et du service de la démocratie participative.

@qui ! -C'est la troisième année des Rencontres Citoyennes à Lormont. D'une année sur l'autre, on observe -surtout depuis 2017- de plus en plus de coupons-réponses, d'interpellations et donc, une augmentation du besoin d'information et de participation...

Jean Touzeau -Chaque territoire essaie d'innover, d'expérimenter, d'avoir une méthode de travail permettant de faire vivre ce lien avec les habitants de façon à ce qu'ils apportent vraiment des contributions, des possibilités de solutions aux problèmes et aux préoccupations qu'il met en avant. Il est vrai que lorsqu'on va dans les rencontres Citoyennes, ce n'est pas pour évoquer ce qui va le mieux et ce qu'on apprécie dans une ville. On le voit d'une façon plus globale quand on balaie ces trois années. On y évoque peu ce qui constitue la force la ville de Lormont. Il y a peu de questions sur la richesse de la programmation culturelle au Bois Fleuri (Les Immanquables), ni sur la formidable puissance du développement sportif, les animations dans les salles et dans les quartiers, la puissance du volet éducatif (écoles maternelles, élémentaires, avec le dédoublement de classes à la rentrée pour les CP et les CE : pas plus de 12 élèves par classe, les crèches, lycées, collèges, CFA). Le choix des 4,5 jours, c'est aussi, pour un enfant Lormontais, presque un mois de scolarité en plus dans l'année. Des locaux et des TAP qui vont lui permettre de travailler en profondeur les fondamentaux.
Dans les Rencontres Citoyennes, deux grandes préoccupations se démarquent. Et tout d'abord la propreté. Un dossier particulièrement d'actualité en raison du changement dans le ramassage des ordures ménagères modifié par le délégataire de service public Véolia et la fin du travail le samedi. J'ai demandé une réévaluation en septembre. A noter également, le manque d'implication citoyenne pour ceux qui ne déposent pas les sacs dans les bacs prévus à cet effet. Autre question qui remonte : celle de la sécurité avec les problèmes d'incivilités, notamment.

@qui ! -Il y a aussi les problèmes de petite délinquance ; problèmes liés à des formes d'économie parallèle, des voitures qui flambent et qui créent un sentiment d'insécurité chez les voisins.

J.T. -Pour ce qui s'est passé en bas de Carriet comme dans d'autres communes (feux extérieurs où on fait des grillades et où on se regroupe avec un certain nombre de pratiques) : on est alors dans l'interdit. Reste à faire respecter cette interdiction, ici, grâce à des aménagements techniques (comme autour du parc), mais aussi grâce à l'intervention de la police nationale. On a regroupé police nationale et municipale (innovation à titre expérimental) pour mission d'îlotage et de lien avec la population. C'est essentiel et les impressions sont plutôt bonnes. On va reconduire l'initiative. Autre moyen : la vidéosurveillance, utile pour le suivi et l'accompagnement des actions de la police ou le travail de fond (actions de prévention, éducatives et d'insertion au travers des chantiers). Si d'autres solutions existent, qu'elles soient mises en avant dans les ateliers de co-construction de conseil de quartiers. On est dans le concret, dans la gestion des problèmes.

@qui ! -Que pensez-vous concernant ce qui est fait sur Bordeaux quant à la répartition des moyens de la police nationale ?

J.T. - Je suis, pour ma part, un peu choqué de voir qu'un certain nombre de choix de territoires sont faits sur d'autres éléments que des éléments objectifs. Sur ces choix, où on veut sur certains secteurs plus de moyens, il faut que ce soit dicté par des éléments objectifs. Ce qui n'est pas toujours le cas. Exemple : les Bassins à flots. C'est un nouveau quartier mais je ne crois pas que ce soit un site politique de la ville.

 @qui ! -Une question sur la politique de la ville, sur le grand projet de Carriet.

 JT -C'est un dossier extrêmement intéressant et important. Il va être quelque part, le dossier d'aboutissement de toute l'action de renouvellement urbain effectué sur de près de deux décennies. Il faut donc que nous réussissions Carriet 2. Aujourd'hui, en terme de renouvellement, la géographie à flanc de colline est un formidable atout. A Carriet, il y a un débat depuis toujours entre le bas et le haut, mais aujourd'hui, il y a des pôles éducatifs en haut comme en Bas, la salle Colmet, les écoles reconstruites, la piscine...
Le grand challenge concerne le patrimoine réalisé dans les années 60 avec ciment caverneux. Il est au centre du projet de renouvellement de Carriet dans les années qui viennent, avec sans doute, des démolitions partielles, des reconstructions, des réhabilitations.
La première approche implique l'utilisation de la colline pour valoriser tous les projets. A Carriet, on n'a pas d'impression de densité (en raison d'un habitat où on a en perspective l'horizon car construit sur sol en dénivelé). C'est aussi une vue exceptionnelle sur Bordeaux. C'est ce qui en fait sa richesse et explique l'attachement des habitants à leur quartier. Autre point fort : l'utilisation de la colline pour des jeux ou autre, la piscine... Mais c'est l'habitat, avec Domofrance, qui sera le plus important (démolition, relogement, réhabilitation).

Il faudrait aussi voir comment conforter les équipements existants pour répondre aux besoins des habitants ; par exemple, des plates-formes favorisant la mobilité entre haut en bas, des services, Etc. En matière de transports, Carriet très bien desservi. (la Liane 7 est la plus rapide du réseau métropolitain sans compter la future liaison Bassens - Campus). C'est un secteur tourné vers le fleuve et un certain nombre de services le seront aussi.

On a commencé le travail de refondation/ renouvellement de Carriet-Génicart en 98. Cela fait 20 ans. On va voir ce qu'on fait dans les trois années qui viennent etc.. Étape par étape. C'est un projet sur une dizaine d'années.

 

Prochaines Rencontres Citoyennes de Lormont :

-Génicart/Ramade : mercredi 23/05 – Salle Camus Alpilles-Vincennes/Bois

-Fleuri/Bourg doyen : mercredi 20/06 – Salle Camus

Joël Aubert et Emmanuelle Diaz
Par Joël Aubert et Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2890
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires