Devenez actionnaire d'aqui.fr

20/01/22 : En Dordogne, la disparition de Gaspard Ulliel, hier à l'âge de 37 ans, laisse le souvenir d'un jeune homme charmant et sympathique. L'acteur avait tourné "Jacquou le Croquant" en Dordogne. L'avant-première avait eu lieu à Montignac en janvier 2007.

19/01/22 : Bayonne lance la seconde édition de son budget participatif doté de 300 000 euros. Dès 9 ans, les habitants proposent des projets liés au vivre ensemble et au développement durable. Ils sont sélectionnés et soumis au vote. Puis la Ville réalise!+ d'info

17/01/22 : Le 22 mars, c'est à Cognac en Charente que se tiendra la première cérémonie des nouveaux étoilés du Guide Michelin en région. L'occasion, selon le guide rouge, de mettre en lumière “une ville et un territoire qui témoignent de l’excellence française”.

12/01/22 : Ce 12 janvier, le centre de vaccination de Pau ouvre 2 lignes de vaccination pour les enfants de 5 à 11 ans. Soit une capacité de 60 rendez-vous pédiatriques journaliers. La présence d'un des 2 parents est obligatoire pour répondre au questionnaire médica+ d'info

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge crues depuis hier. Les tronçons du Gave d'Oloron, Gave de Pau Béarnais ou encore du Saison risquent de vivre ce lundi des crues comparables voire supérieures à celles, record, de décembre 2021.

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge pluies et inondations depuis hier. Entre dimanche et lundi, on attend des cumuls de 50 à 80 mm en plaine, 100 à 130 mm sur les premiers contreforts, vallées et piémont, 150 à 250 mm en montagne.

07/01/22 : Football: le Bergerac Périgord Football club, dernier club aquitain en lice, devra se délocaliser pour recevoir l’AS Saint-Étienne en 8es de finale de la Coupe de France. Le match aura lieu au stade Francis-Rongiéras de Périgueux, le 30 janvier.

06/01/22 : START-UP : Les acteurs technologiques et innovants de Nouvelle-Aquitaine ont levé plus de 280 millions d'euros en 2021. Un record historique confirmé au 4ème trimestre avec 11 opérations et un peu plus de 28M€ levés.

06/01/22 : Le musée des Beaux-Arts de Libourne annonce une bonne nouvelle en ce début d'année : l'exposition "Toulouse-Lautrec, la naissance d’un artiste" qui aurait du s'achever au 9 janvier, joue les prolongation jusqu’au 16 janvier 2022 ! A voir!+ d'info

06/01/22 : Pyrénées-Atlantiques - Céline Dumerc, manager générale et ancienne capitaine de l’équipe de France féminine de basket vient d'être nommée Chevalier de l'ordre national de la Légion d'honneur au titre de la promotion civile du 1er janvier 2022.

02/01/22 : Coupe de France : Bergerac est en huitièmes de finales de Coupe de France de football. Les Bergeracois ont remporté leur match face à Créteil aux tirs au but (5 à 4). Au tour précédent, ils avaient battu Metz pensionnaire de ligue 1 aux tirs au but.

20/12/21 : En concertation avec les Maires, la préfète de Gironde rend obligatoire le port du masque dans les centres-villes des communes touristiques d’Arcachon et de Saint-Emilion durant les vacances scolaires de Noël, tous les jours de 12H00 à 19H00.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/01/22 | H5N1 : face à sa diffusion, la stratégie de lutte s'intensifie encore

    Lire

    Le ministère de l'agriculture vient d'annoncer « le dépeuplement préventif de toutes les volailles et palmipèdes d’une zone géographique caractérisée par de nombreux foyers est désormais nécessaire au-delà des mesures actuelles visant l’élimination des foyers et le dépeuplement préventif autour des foyers ». 226 communes (39 dans le Gers, 161 dans les Landes et 26 dans les Pyrénées-Atlantiques), sont concernées, soit environ 1,5 million d’animaux, en plus des 1,5 million déjà dépeuplés. Consultée sur ces mesures, c'est « un nouveau traumatisme pour la filière avicole », assure la profession.

  • 20/01/22 | Un laboratoire de transformation des fruits à Assat (64)

    Lire

    Un laboratoire de transformation des fruits du jardin et du verger voit le jour à Assat (Pyrénées-Atlantiques) sur le site du jardin-verger du Conservatoire des Légumes Anciens du Béarn (CLAB) où sont plantés près de 120 arbres fruitiers de variétés anciennes et de terroir et autant de petits fruits. Inauguré ce jeudi 20 janvier, le projet de 38 000 euros est subventionné par l'Etat à hauteur de 30 000 euros dans le cadre du volet transition écologique du plan France Relance. http://clab64.fr

  • 20/01/22 | Brive : L'écrivain Michel Peyramaure fête ses 100 ans à la médiathèque

    Lire

    Le 29 janvier de 11h à 12h, la médiathèque de Brive met à l'honneur l'écrivain du terroir, Michel Peyramaure, qui fêtera ses 100 ans le 30 janvier prochain. L'auteur d'une centaine d'ouvrages reviendra lors de cet échange sur sa vie, son œuvre, son amour pour Brive, où il est né, et l'Histoire. Le public pourra également poser des questions lors de ce moment de partage. Séance de dédicaces la fin de la rencontre. Entrée libre

  • 20/01/22 | Ababor, nouveau salon nautique du Pays Basque du 1er au 3 avril

    Lire

    Ababor, le premier salon nautique de la côte basque est lancé par le Ficoba, le palais des congrès d’Irun, du 1er au 3 avril 2022. A quelques encablures du port de Hendaye, le Ficoba va se transformer en port intérieur. Outre l’exposition de bateaux, tous les secteurs de la navigation et des activités nautiques sont annoncés. Avec des solutions pour naviguer sans acheter un bateau, des alternatives ou des écoles de croisière qui permettent de partir seul. www.ficoba.org/fr/evento/ababor/

  • 19/01/22 | Le cyclisme mis en lumière à Royan

    Lire

    L’opération « Cyclistes, brillez » - organisée par la Fédération française des Usagers de la Bicyclette, l’association vélo Pays Royannais et la Communauté d’Agglomération Royan Atlantique - se tiendra le jeudi 19 janvier de 14h à 18h, à Royan. Afin de sensibiliser la communauté cycliste à l’importance d’être éclairé pour assurer sa sécurité, plusieurs animations sont prévues dont un atelier de conseil, des quizz et jeux, la mise à disposition de brassards et autocollants réfléchissants, ainsi qu’une parade lumineuse de quelques kilomètres dans la ville, de 18h à 19h30.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Lormont : Le Bourg Doyen donne le coup d'envoi des Rencontres Citoyennes 2021-2022

25/11/2021 | Jean Touzeau, Maire de Lormont, a assuré la reprise des rencontres citoyennes à la salle Castelldefels.

rencontres citoyennes bourg doyen une

C'est devant une salle comble qu'a eu lieu, ce lundi à Castelldefels, la reprise des rencontres citoyennes de Lormont. Une réunion qui concernait les quartiers Bourg Doyen et Verdière et qui s'est déroulée en présence, bien sûr, de Jean Touzeau, maire de la commune, mais aussi de Yasmina Boultam, conseillère régionale et adjointe ville vivante et citoyenneté, de Philippe Quertinmont, adjoint au projet de ville, politique de la ville et urbanisme, de Marie-José Sallaber, adjointe de quartier, ainsi que de plusieurs responsables de différents services de la ville. Retour sur une soirée riche d'échanges, souvent passionnés, après près de deux ans d'interruption en raison de la crise sanitaire.

Ils étaient donc nombreux à avoir répondu, en ce début de semaine, à l'appel du maire de Lormont et de son équipe, pour la reprise des rencontres citoyennes. Un rendez-vous ancré dans le principe de démocratie participative chère à la ville et visiblement très attendu par la population lormontaise, si l'on en juge par l'intensité et la richesse des débats.

Les questions de mobilités, un problème récurrent

Et parmi les thématiques abordées à cette occasion, la question la plus importante est incontestablement celle des mobilités. Un sujet sur lequel Jean Touzeau a souhaité, d'entrée de jeu, faire le point quant aux avancées déjà réalisées :
-La voie verte « qui s'est concrétisée et qui permet à tous ceux qui prennent le vélo, de pouvoir, en toute sécurité, circuler vers le pont Chaban ».
-La « volonté forte de la ville » de passer aux 30 km/h avec juste quelques rues à 50 km/h. Mesure mise en place depuis le 1er novembre dernier.
-L'importance des transports en commun avec notamment, la liane 7, « la ligne de bus la plus rapide de toute la métropole » et les bats cub « qui vont s'accentuer ».
-Le fil vert qui permet, depuis Buttinière, d'aller à pieds jusqu'à Carriet.

Il n'en demeure pas moins que des questions se posent encore et notamment concernant des excès de vitesse récurrents rue Marc Tallavi, le passage de camions rue du Général de Gaulle et place Aristide Briand, ainsi que des difficultés relatives aux vélos qui ne respecteraient pas le code de la route. Des questions qui appellent des réponses « pas forcément faciles » ; « Le Vieux Bourg n'ayant été fait ni pour l'automobile, ni pour les camions, ni pour le stationnement », précise le Maire, avant de noter qu' « (on) ne part pas de rien » puisque :
-Le stationnement a déjà été interdit sur la moitié de la rue du Général de Gaulle
-Quant à la rue Marc Tallavi, bien que ce soit apparemment plus compliqué, la vitesse ne devrait pas être excessive.

Problème : les dispositifs destinés à casser la vitesse impliquent la suppression de places de stationnement. Entreprise compliquée en raison de la présence de plusieurs commerces.

Reste la possibilité d'élargir les trottoirs. Une solution idéale en terme de sécurité pour les piétons et qui conviendrait à l'élu : « Il importe de trouver des solutions permettant d'alléger le poids de la voiture tout en maintenant un fonctionnement normal qui soit un compromis entre les besoins du tissus économique et ceux des piétons et des cyclistes. Ces questions de mobilités ne peuvent s'envisager que sur une proposition globale », précise-t-il, en invitant les habitants à en débattre en atelier.

Concernant les vélos, Jean Touzeau a tenu à préciser l'importance du travail effectué par la municipalité pour faciliter les liaisons douces (« un atout pour la ville ») et les différentes solutions qui « allègent les charges des familles ».

 

rencontres citoyennes bourg doyen
Yasmina Boultam a assuré le lien avec le public
 

Autre problème abordé : le stationnement et le réaménagement des rues Saint Cricq et Joualles. Un souci que l'élu reconnaît tout en rappelant que son projet de ville est de limiter le plus possible la place de la voiture ; « et on y est arrivé ! », précise-t-il. Réaction dans la salle : « Il y a un problème de conception. Avec de grands équipements, comme pour le parc de l'Ermitage, on ne réduit pas l'espace de stationnement. Tout le monde ne peut pas y venir à pieds ou à vélos. Quand vous avez des projets aussi importants, il faut concevoir des places de stationnement. Il est illusoire de croire que la voiture n'existera plus ! », lui objecte un riverain. Un autre lui faisant remarquer que les voitures ne pouvant accéder au parc, les automobilistes se garent donc à distance, devant les maisons.

Un problème pour lequel des solutions sont à l'étude, assure le Maire.

Autre question évoquée : le stop non respecté rue du Général de Gaulle. Philippe Quertinmont rappelant, sur ce point, que les services métropolitains n'envisagent pas l'installation de ralentisseurs supplémentaires sur cette descente, avant de préciser que, dans le cadre du réaménagement de cette partie de la ville, il va y avoir un remaniement global de cet espace-là pour créer un effet de virage un peu plus marqué qu'aujourd'hui afin d'inciter les gens à marquer davantage le stop.

Marie-José Sallaber notant, pour sa part, que pour le réaménagement de la place de l'église, une zone de rencontre avec un revêtement spécial est prévue, obligeant ainsi les automobilistes à ralentir.

Mais aussi, des problèmes de propreté...

Autre thématique majeure abordée lors de cette rencontre : celle des questions de propreté. Un problème déjà évoqué par Jean Touzeau pour @qui ! Il y a quelques jours. En cause ? Une collecte des déchets compliquée, et ce, malgré les bornes enterrées un peu partout dans la ville ; des détritus étant, par ailleurs, parfois laissés à l'abandon dans les rues ou à côté des bornes. A ce titre, rappelle Philippe Quertinmont, « le Vieux Bourg a fait l'objet d'une expérimentation, avant le confinement, avec l'implantation de collecteurs en surface et un travail est d'ores et déjà envisagé quant à leur déploiement dans plusieurs endroits du secteur afin de remplacer les collecteurs individuels ». Une initiative qui s'est déjà révélée être une réussite tant en terme de gestion par les particuliers que de respect autour des collecteurs et « qui pourrait être une réponse très concrète à cette problématique de propreté et d'encombrants », précise-t-il.

La Mairie rappelant également que Lormont est une des rares villes à encore effectuer la récupération des encombrants et que les poubelles sont ramassées 7 jours sur 7; une structure privée, en complément des services de Bordeaux Métropole, prenant le relais durant le week-end.

Et bien sûr, les questions d'urbanisme et de sécurité.

Problème épineux s'il en est : le bardage de la dent creuse, rue du Général de Gaulle ; la Mairie envisageant de terminer cette rue avec de l'habitat et du parking.

Également abordée, la question de la revitalisation des commerces à Auberny : « ça avance assez bien pour faire en sorte qu'à Lormont, il y ait le plus possible de réponses commerciales à proximité de votre habitation », répond Jean Touzeau.

Des commerces qui, pour certains habitants, manquent malgré tout cruellement dans le Vieux Bourg. « On veut bien laisser nos véhicules, mais comment faire sans commerces de proximité ? Ce ne sont pas les logements qui font une ville, Mr le Maire, ce sont les commerces, aussi. Le bourg se meurt », entend-t-on dans la salle. Une critique que réfute l'élu, invitant les intéressés à débattre de la question en atelier. « Est-ce que j'ai empêché un commerce de s'installer ? Après, se pose la question du stationnement, de l'activité, de la compatibilité avec les voisins. Moi, je suis très partisan du développement et je suis prêt à regarder avec vous et à faire une étude », précise-t-il.

Enfin, concernant les problèmes de sécurité, il a été question tant d'incivilités que d'irresponsabilité (vitesses excessives, etc...). La Mairie assurant que la police effectuait des contrôles en ce sens.

Des incivilités qui ont notamment lieu au parc de l'Ermitage. « La rançon du succès, précise le Maire, pour qui, concernant les dérapages, il convint d'être extrêmement vigilant et ferme, tant au niveau de la police que de la justice ».

Une adresse e-mail (voisinsvigilants.vl@gmail.com) étant d'ailleurs à la disposition des habitants qui souhaiteraient faire remonter un certain nombre d'informations allant du cambriolage aux incivilités ou violences, à la Mairie ou aux services de police.

Enfin, concernant le budget participatif, il a été annoncé que le vote pour 2021 avait eu lieu et qu'une somme de 120 000 € avait été attribuée aux habitants qui souhaitaient porter des projets de quartier avec la municipalité. « Pour 2021, onze projets ont été retenus, dont un sur votre quartier. A Saint-Valentin, où les habitants ont souhaité mettre en place des boîtes à livres et des jardinières de rues », précise Yasmina Boultam. Des réalisations qui devraient être effectives dès mars 2022.

Prochain rendez-vous des rencontres citoyennes : le 29 novembre à 17h30 à l'Espace familles/assos du Grand Tressan pour les Hauts de Lormont.

Emmanuelle Diaz
Par Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : ED

Partager sur Facebook
Vu par vous
6752
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires