10/08/22 : Face aux incendies en Gironde et dans les Landes, le Ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin indique sur Tweeter qu'il "a décidé de renforcer les moyens mobilisés : plus de 1000 pompiers, 9 avions et 2 hélicoptères bombardiers d’eau sont engagés."

10/08/22 : Pour cause de reprise des incendies dans le Sud Gironde et le Nord des Landes, la circulation est interdite depuis mercredi 11 h, dans les deux sens sur l'autoroute A63 reliant Bordeaux à Bayonne. Les poids lourds sont déviés par Pau.

10/08/22 : Bordeaux est une des villes qui compte le plus de pâtisseries. Son score est de 4 pour 100 000 habitants, autant que Lyon, plus que Paris et Toulouse, mais moins que Strasbourg. Podium établi par Hellofresh, leader des boxs à cuisiner.

09/08/22 : Une soixantaine de commerçants de la ville de Périgueux a prévu de participer à la grande braderie en plein coeur de l'été, pour les trois journées des jeudi 11, vendredi 12 et samedi 13 août.

09/08/22 : Dans les Deux-Sèvres, le bassin de la Charente et le sous-bassin Aume-Couture sont en alerte 1 pour l'eau. L'arrosage des espaces verts, l'alimentation des fontaines, le remplissage des piscines sont interdits ainsi que le lavage des véhicules.

09/08/22 : Le département de la Gironde est placé en vigilance orange canicule à compter de ce mardi midi. Les maximales attendues pourront atteindre 21° la nuit et 36 à 38° en journée.

09/08/22 : Le département du Lot-et-Garonne passe en vigilance orange canicule à compter de ce mardi midi, avec des températures maximales prévues de 36 à 38 °C, puis mercredi et jeudi, jusqu'à 40 °C. Fin de l'épisode attendue pour vendredi.

09/08/22 : Un décret au journal officiel du 4 août acte la création effective de la Chambre d'agriculture interdépartementale de la Charente-Maritime et des Deux-Sèvres au 1er octobre prochain. Un travail de rapprochement mené depuis plus de sept ans.

08/08/22 : En raison de la sécheresse et des prévisions météos pour la semaine, les forêts du Pignada et du Lazaret à Anglet (64) sont fermées à compter du lundi 8 août, 18 H. Une décision prise en prévention du risque maximal de départ de feu.

08/08/22 : Météo France place le département des Landes en vigilance jaune canicule à compter de ce lundi 14h00. La vague de chaleur prévoit des températures minimales comprises entre 18 °C et 20 °C la nuit et 36 °C à 38 °C en journée.

08/08/22 : La première édition de Biarritz Hall Music Festival avec les meilleurs artistes de la scène électro française a lieu le 12 et 13 août. L’équipe est à la recherche de bénévoles pour l'accueil, le bar, les animations, la logistique... pour s’inscrire:+ d'info

05/08/22 : Le festival Paseo ouvre ce 5 août à Bayonne. Entièrement gratuit, il propose un rendez-vous par soir de l’été, avec musique, chant, danse ou performance artistique. Inédit: des déambulations musicales gentiment déjantées les lundis.+ d'info

03/08/22 : La poudrerie Eurenco à Bergerac, classée Seveso, a connu plusieurs explosions ce 3 aout, en début d’après-midi. Un incendie dans un bâtiment de stockage s'est déclaré, mais il ne progresse plus. Huit personnes sont blessées. Le personnel est évacué.

03/08/22 : Entre 1,1 et 1,2 million de personnes ont participé à la 90 édition des fêtes de Bayonne pendant cinq jours et cinq nuits, en augmentation de 15 % par rapport à 2019. Le nombre de violences constatées a baissé.

03/08/22 : Depuis ce mercredi 3 août minuit, le département des Landes est placé en vigilance rouge (Niveau 4 sur une échelle de 5) pour le risque d'incendies en forêt.

03/08/22 : A compter du mercredi 3 août à midi, le Lot-et-Garonne passe simultanément en vigilance orange canicule, et vigilance rouge (vigilance très élevée - niveau 4 sur une échelle de 5) pour le « risque feux de forêt ».

02/08/22 : Un nouvel incendie s'est déclaré ce mardi à Laluque (Landes). 30 ha de pins ont déjà brulé. Deux maisons sont évacuées préventivement. Deux canadairs et un DASH réalisent des largages. 169 pompiers sont engagés. Sept trains sont immobilisés.

02/08/22 : L’incendie débuté dimanche 31 juillet à Mano (Landes) est fixé. Il est toujours actif mais contenu sur 300 ha. 100 sapeurs-pompiers, et 13 gendarmes sont encore sur place. Une partie des habitants évacués est autorisée à regagner son domicile.

01/08/22 : GIRONDE - Au vu des conditions météorologiques, le département a été placé en vigilance rouge par la préfecture (risque très élevé, niveau 4 sur 5) pour le risque d’incendies en forêt, à compter du 1er août 2022 et jusqu’à nouvel ordre.

28/07/22 : Face à la faible participation du public sur le projet de modification de la charte départementale des utilisateurs agricoles de produits phytopharmaceutiques, la préfecture 64 a décidé d'allonger le délais de la consultation jusqu'au 15 août 2022.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 10/08/22 | Le feu inquiète de nouveau en Gironde et dans les Landes

    Lire

    Le feu de Landiras a repris au niveau de la commune de Saint-Magne mardi, en sortant de la zone dans laquelle il avait été fixé, nécessitant l’intervention de 500 sapeurs-pompiers, appuyés par des avions bombardiers d’eau. 6 000 ha ont brûlé à Hostens. Le feu très virulent s’est étendu au département des Landes. Plus de 5000 personnes ont été évacuées et seize maisons détruites à Belin-Beliet. Le front de l’incendie se dirige vers l’A63 (Bayonne-Bordeaux) où la vitesse est abaissée à 90 km/h.

  • 10/08/22 | Le leader du e-commerce équin s'installe en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Blue Horse Group, leader français du e-commerce dédié au monde du cheval, sur les secteurs santé, soin et équipements pour le cheval et le cavalier, installe son siège et ses équipes de marketing digital et de e-commerce à Ambarès-et-Lagrave (33) et crée aussi sur place une plateforme logistique. Un choix dicté par "le carrefour logistique qu’offre la zone" et "le vivier de compétences Tech et Web de la métropole bordelaise", dans une région dense en haras, écuries de concours et centres équestres. 10 emplois ont déjà été créés, 4 à 5 autres nouvelles personnes devraient rejoindre la société.

  • 10/08/22 | Le train du rugby arrive en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    A un an de la Coupe du Monde 2022 de Rugby, un train du rugby parcourt la France depuis le 21 juillet dernier. Du 13 au 15 août, il fait escale à Bordeaux, à la gare Saint-Jean. A son bord, des expériences immersives ou la découverte des équipes qualifiées seront proposées. A cette occasion, un village Rugby va s'installer au Parc des Sports Saint-Michel. Il fera également escale à Dax, Bayonne, Biarritz, Pau, Agen, Poitiers, Limoges et Brive.

  • 10/08/22 | Orelsan chante pour les 40 ans du village Emmaus de Pau

    Lire

    Le Village Emmaüs Lescar-Pau fête ses 40 ans avec la reprise du festival le lundi 15 Août. A 18 h, rendez-vous avec une très belle programmation musicale: Orelsan, Mouss et Hakim, Specy-Men et Chamalove se partageront la scène pour un show exceptionnel vibrant d’entraide et d’espoir. Réservations des places, au bureau du Village Emmaüs Lescar-Pau, dans le réseau Ticketmaster et sur Eventick’.

  • 09/08/22 | Les urgences de Sainte-Foy-la-Grande fermées pour quatre nuits

    Lire

    Le service d’urgences du Centre Hospitalier de Sainte-Foy-la-Grande (Gironde) suspend les accueils de 18 h 30 à 8 h 30, les nuits des 10, 11, 12 et 13 aout. Le service rencontre des tensions de recrutement en personnel médical. Le service des urgences restera accessible en journée. La nuit, les usagers sont invités à contacter le Centre 15 qui les orientera vers la solution de prise en charge la plus adaptée. Le service d’urgences reprendra un fonctionnement normal à partir du dimanche 14 août 8h30 du matin. Le SMUR reste opérationnel durant la période et assurera les transferts.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Lormont : Le Bourg Doyen donne le coup d'envoi des Rencontres Citoyennes 2021-2022

25/11/2021 | Jean Touzeau, Maire de Lormont, a assuré la reprise des rencontres citoyennes à la salle Castelldefels.

rencontres citoyennes bourg doyen une

C'est devant une salle comble qu'a eu lieu, ce lundi à Castelldefels, la reprise des rencontres citoyennes de Lormont. Une réunion qui concernait les quartiers Bourg Doyen et Verdière et qui s'est déroulée en présence, bien sûr, de Jean Touzeau, maire de la commune, mais aussi de Yasmina Boultam, conseillère régionale et adjointe ville vivante et citoyenneté, de Philippe Quertinmont, adjoint au projet de ville, politique de la ville et urbanisme, de Marie-José Sallaber, adjointe de quartier, ainsi que de plusieurs responsables de différents services de la ville. Retour sur une soirée riche d'échanges, souvent passionnés, après près de deux ans d'interruption en raison de la crise sanitaire.

Ils étaient donc nombreux à avoir répondu, en ce début de semaine, à l'appel du maire de Lormont et de son équipe, pour la reprise des rencontres citoyennes. Un rendez-vous ancré dans le principe de démocratie participative chère à la ville et visiblement très attendu par la population lormontaise, si l'on en juge par l'intensité et la richesse des débats.

Les questions de mobilités, un problème récurrent

Et parmi les thématiques abordées à cette occasion, la question la plus importante est incontestablement celle des mobilités. Un sujet sur lequel Jean Touzeau a souhaité, d'entrée de jeu, faire le point quant aux avancées déjà réalisées :
-La voie verte « qui s'est concrétisée et qui permet à tous ceux qui prennent le vélo, de pouvoir, en toute sécurité, circuler vers le pont Chaban ».
-La « volonté forte de la ville » de passer aux 30 km/h avec juste quelques rues à 50 km/h. Mesure mise en place depuis le 1er novembre dernier.
-L'importance des transports en commun avec notamment, la liane 7, « la ligne de bus la plus rapide de toute la métropole » et les bats cub « qui vont s'accentuer ».
-Le fil vert qui permet, depuis Buttinière, d'aller à pieds jusqu'à Carriet.

Il n'en demeure pas moins que des questions se posent encore et notamment concernant des excès de vitesse récurrents rue Marc Tallavi, le passage de camions rue du Général de Gaulle et place Aristide Briand, ainsi que des difficultés relatives aux vélos qui ne respecteraient pas le code de la route. Des questions qui appellent des réponses « pas forcément faciles » ; « Le Vieux Bourg n'ayant été fait ni pour l'automobile, ni pour les camions, ni pour le stationnement », précise le Maire, avant de noter qu' « (on) ne part pas de rien » puisque :
-Le stationnement a déjà été interdit sur la moitié de la rue du Général de Gaulle
-Quant à la rue Marc Tallavi, bien que ce soit apparemment plus compliqué, la vitesse ne devrait pas être excessive.

Problème : les dispositifs destinés à casser la vitesse impliquent la suppression de places de stationnement. Entreprise compliquée en raison de la présence de plusieurs commerces.

Reste la possibilité d'élargir les trottoirs. Une solution idéale en terme de sécurité pour les piétons et qui conviendrait à l'élu : « Il importe de trouver des solutions permettant d'alléger le poids de la voiture tout en maintenant un fonctionnement normal qui soit un compromis entre les besoins du tissus économique et ceux des piétons et des cyclistes. Ces questions de mobilités ne peuvent s'envisager que sur une proposition globale », précise-t-il, en invitant les habitants à en débattre en atelier.

Concernant les vélos, Jean Touzeau a tenu à préciser l'importance du travail effectué par la municipalité pour faciliter les liaisons douces (« un atout pour la ville ») et les différentes solutions qui « allègent les charges des familles ».

 

rencontres citoyennes bourg doyen
Yasmina Boultam a assuré le lien avec le public
 

Autre problème abordé : le stationnement et le réaménagement des rues Saint Cricq et Joualles. Un souci que l'élu reconnaît tout en rappelant que son projet de ville est de limiter le plus possible la place de la voiture ; « et on y est arrivé ! », précise-t-il. Réaction dans la salle : « Il y a un problème de conception. Avec de grands équipements, comme pour le parc de l'Ermitage, on ne réduit pas l'espace de stationnement. Tout le monde ne peut pas y venir à pieds ou à vélos. Quand vous avez des projets aussi importants, il faut concevoir des places de stationnement. Il est illusoire de croire que la voiture n'existera plus ! », lui objecte un riverain. Un autre lui faisant remarquer que les voitures ne pouvant accéder au parc, les automobilistes se garent donc à distance, devant les maisons.

Un problème pour lequel des solutions sont à l'étude, assure le Maire.

Autre question évoquée : le stop non respecté rue du Général de Gaulle. Philippe Quertinmont rappelant, sur ce point, que les services métropolitains n'envisagent pas l'installation de ralentisseurs supplémentaires sur cette descente, avant de préciser que, dans le cadre du réaménagement de cette partie de la ville, il va y avoir un remaniement global de cet espace-là pour créer un effet de virage un peu plus marqué qu'aujourd'hui afin d'inciter les gens à marquer davantage le stop.

Marie-José Sallaber notant, pour sa part, que pour le réaménagement de la place de l'église, une zone de rencontre avec un revêtement spécial est prévue, obligeant ainsi les automobilistes à ralentir.

Mais aussi, des problèmes de propreté...

Autre thématique majeure abordée lors de cette rencontre : celle des questions de propreté. Un problème déjà évoqué par Jean Touzeau pour @qui ! Il y a quelques jours. En cause ? Une collecte des déchets compliquée, et ce, malgré les bornes enterrées un peu partout dans la ville ; des détritus étant, par ailleurs, parfois laissés à l'abandon dans les rues ou à côté des bornes. A ce titre, rappelle Philippe Quertinmont, « le Vieux Bourg a fait l'objet d'une expérimentation, avant le confinement, avec l'implantation de collecteurs en surface et un travail est d'ores et déjà envisagé quant à leur déploiement dans plusieurs endroits du secteur afin de remplacer les collecteurs individuels ». Une initiative qui s'est déjà révélée être une réussite tant en terme de gestion par les particuliers que de respect autour des collecteurs et « qui pourrait être une réponse très concrète à cette problématique de propreté et d'encombrants », précise-t-il.

La Mairie rappelant également que Lormont est une des rares villes à encore effectuer la récupération des encombrants et que les poubelles sont ramassées 7 jours sur 7; une structure privée, en complément des services de Bordeaux Métropole, prenant le relais durant le week-end.

Et bien sûr, les questions d'urbanisme et de sécurité.

Problème épineux s'il en est : le bardage de la dent creuse, rue du Général de Gaulle ; la Mairie envisageant de terminer cette rue avec de l'habitat et du parking.

Également abordée, la question de la revitalisation des commerces à Auberny : « ça avance assez bien pour faire en sorte qu'à Lormont, il y ait le plus possible de réponses commerciales à proximité de votre habitation », répond Jean Touzeau.

Des commerces qui, pour certains habitants, manquent malgré tout cruellement dans le Vieux Bourg. « On veut bien laisser nos véhicules, mais comment faire sans commerces de proximité ? Ce ne sont pas les logements qui font une ville, Mr le Maire, ce sont les commerces, aussi. Le bourg se meurt », entend-t-on dans la salle. Une critique que réfute l'élu, invitant les intéressés à débattre de la question en atelier. « Est-ce que j'ai empêché un commerce de s'installer ? Après, se pose la question du stationnement, de l'activité, de la compatibilité avec les voisins. Moi, je suis très partisan du développement et je suis prêt à regarder avec vous et à faire une étude », précise-t-il.

Enfin, concernant les problèmes de sécurité, il a été question tant d'incivilités que d'irresponsabilité (vitesses excessives, etc...). La Mairie assurant que la police effectuait des contrôles en ce sens.

Des incivilités qui ont notamment lieu au parc de l'Ermitage. « La rançon du succès, précise le Maire, pour qui, concernant les dérapages, il convint d'être extrêmement vigilant et ferme, tant au niveau de la police que de la justice ».

Une adresse e-mail (voisinsvigilants.vl@gmail.com) étant d'ailleurs à la disposition des habitants qui souhaiteraient faire remonter un certain nombre d'informations allant du cambriolage aux incivilités ou violences, à la Mairie ou aux services de police.

Enfin, concernant le budget participatif, il a été annoncé que le vote pour 2021 avait eu lieu et qu'une somme de 120 000 € avait été attribuée aux habitants qui souhaitaient porter des projets de quartier avec la municipalité. « Pour 2021, onze projets ont été retenus, dont un sur votre quartier. A Saint-Valentin, où les habitants ont souhaité mettre en place des boîtes à livres et des jardinières de rues », précise Yasmina Boultam. Des réalisations qui devraient être effectives dès mars 2022.

Prochain rendez-vous des rencontres citoyennes : le 29 novembre à 17h30 à l'Espace familles/assos du Grand Tressan pour les Hauts de Lormont.

Emmanuelle Diaz
Par Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : ED

Partager sur Facebook
Vu par vous
9539
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 12 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires