Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

10/07/20 : Philippe Monguillot, le chauffeur de Chronoplus sauvagement agressé dimanche s'en est allé en milieu d'après-midi pour son dernier voyage, entouré de sa famille. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin devrait se rendre à Bayonne ce samedi.

10/07/20 : Les inscriptions aux transports scolaires en Nouvelle-Aquitaine sont ouvertes. N'attendez pas car jusqu'au 20 juillet, les frais de dossier sont offerts. Passée cette date, 15 euros de frais de dossier sont facturés.

10/07/20 : Philippe Buisson, maire de Libourne, a été réélu ce 10 juillet président de la Communauté d'agglomération du Libournais, la CALI, par 71 voix sur 74 votants.

10/07/20 : Florence Jardin, maire de Migné-Auxances (86), vient d’être élue présidente de Grand Poitiers. Elle succède à Alain Claeys à cette fonction. Elle arrive en tête avec 48 voix, devant Claude Eidelstein (26), Jean-Louis Ledeux (8) et 4 bulletins blancs.

09/07/20 : L'inauguration de la Flow vélo, itinéraire cyclable de 294 kilomètres entre Thiviers en Dordogne et L'île d'Aix en Charente- Maritime a eu lieu ce jeudi après midi à Salignac sur-Charente, au Pont du Né, kilomètre zéro de la Charente Maritime.

09/07/20 : Xavier Bonnefont, maire LR d'Angoulême, devient président de l'agglomération de Grand Angoulême en étant élu à la majorité absolue dès le premier tour. Il détrône le socialiste Jean-François Dauré de sept voix.

08/07/20 : Jean-Luc Gleyze, Président du Conseil Départemental de Gironde, a été élu ce 8 juillet, à l’unanimité de ses membres, Président du groupe des présidentes et présidents de gauche de l’Assemblée des Départements de France.

08/07/20 : Guillaume Guérin (Les Républicains) est élu président de la communauté urbaine de Limoges avec 47 voix face au socialiste Gaston Chassain.

08/07/20 : Le nouveau ministre délégué chargé des transports Jean-Baptiste Djebarri s'est rendu ce soir à la société Chronoplus de Bayonne où était employé le chauffeur Philippe Monguillot. Deux des agresseurs sont poursuivis pour tentative d'homicide volontaire.

04/07/20 : Beynac : Entre 250 et 300 personnes pro-déviation se sont réunis ce samedi matin pour que le chantier soit poursuivi, malgré la décision du conseil d'Etat, parmi elles, les maires des 4 communes concernées le président du Département Germinal Peiro.

03/07/20 : Le 1er juillet, la préfecture de la Dordogne a publié un "arrêté portant prescriptions au Département relatives aux travaux de démolition des éléments construits dans le cadre du projet de contournement du bourg de Beynac-et-Cazenac.

03/07/20 : Deux-Sèvres : les 12 Marchés des Producteurs de Pays auront bien lieu cet été. Les communes s'organisent pour accueillir au mieux les producteurs et consommateurs. Pensez à apporter vos couverts, gobelets et serviettes non jetables!

30/06/20 : La Rochelle : Les inscriptions à L'université sont ouvertes du jeudi 2 au vendredi 17 juillet jusqu’à midi pour les néobacheliers et les étudiants admis en Master 1ère année. Dernière chance entre le 25 août et le 11 septembre jusqu’à 23h.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 10/07/20 | Caussade (47) : prison ferme pour Franken et Bousquet-Cassagne

    Lire

    Poursuivis pour avoir réalisé sans autorisation la retenue de Caussade (47), Patrick Franken et Serge Bousquet-Cassagne sont condamnés par le tribunal correctionnel d'Agen à 9 et 8 mois de prison ferme assortie de la révocation d'un sursis précédent, soit 22 et 13 mois ferme. S'ajoutent 65 000€ de dommages et intérêts aux associations écologistes partie civile, 32 907 € à Enedis pour la destruction d'un poteau électrique et 2 400 euros de préjudices moral, et enfin une amende, pour la chambre d'agriculture, de 40 000€ dont 20 000€ avec sursis. Les deux hommes ont dit faire appel de cette décision.

  • 10/07/20 | Université de Poitiers : des paniers alimentaires pour les étudiants

    Lire

    L'Université de Poitiers, le Crous et l’Afev organisent la distribution de denrées alimentaires pour les étudiants présents en résidence universitaire et/ou étant inscrits à l’épicerie sociale, et aussi à ceux et celles ayant bénéficié du dispositif d’urgence mis en place par l’université de Poitiers pendant le confinement. Une inscription sur le site de l'université permet de réserver un créneau. Au total, ce sont près de 350 étudiants, qui recevront chaque semaine des colis durant tout l'été de juin à fin août.

  • 10/07/20 | Bordeaux Métropole : un fonds "zéro salarié"

    Lire

    La métropole de Bordeaux et la CCI Bordeaux Gironde ont ouvert ce mercredi 8 juillet, un "fonds Covid Bordeaux Métropole zéro salarié" à destination des commerçants, artisans et entreprises qui ne rentrent pas dans les cases d'un précédent fonds d'urgence de 15 millions d'euros (7,6 millions versés) destiné aux entreprises de un à cinq salariés. Cette aide de 1000 euros sera versée aux "travailleurs indépendants, micro-entrepreneurs ou société commerciale n’employant aucun salarié" justifiant d'une perte de chiffre d'affaires de 40% entre le 1er et le 30 avril.

  • 10/07/20 | En juillet, les littoraux à la fête

    Lire

    Les 17, 18 et 19 juillet prochain se déroulera la seconde édition de la Fête de la Mer et des Littoraux sur l'ensemble des côtes françaises, y compris en Outre-Mer. L'occasion de découvrir les sports nautiques, "le patrimoine maritime local" et de décliner une programmation locale (expositions, conférences, rencontres, ect). La députée LREM du Bassin d'Arcachon, à l'initiative de l'évènement, a annoncé que le navigateur Yvan Bourgnon (également fondateur de Sea Cleaners), serait le parrain de cette édition.

  • 09/07/20 | Cognac : un nouveau directeur du développement à la tête du BNiC

    Lire

    Le Bureau National Interprofessionnel du Cognac (BNIC) vient de nommer Raphaël Delpech à la direction générale de l’interprofession en charge du développement, de la protection et de la valorisation de l’appellation Cognac. Sa mission, à compter du 7/09 : piloter le BNiC et mettre en œuvre les orientations stratégiques de la filière. Docteur en droit public, diplômé de l'IEP de Paris et du Kedge de Bordeaux, il a plus de 20 ans d’expérience dans les affaires publiques et la communication.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Lormont : le Markethon, une arme nouvelle contre le chômage

07/11/2019 | La première édition du Markethon de Lormont a rassemblé une trentaine de participants.

markethon lormont une

Créé il y a une dizaine d'années et implanté depuis cinq ans en Gironde, le Markethon, sorte de marché-marathon de l'emploi a eu lieu pour la première fois à Lormont ce mardi. Une initiative insolite portée par l'association AGIRabcd (Association Générale des Intervenants Retraités en vue d'Actions de Bénévoles pour la Coopération et le Développement) permettant à des demandeurs d'emploi d'aller démarcher les entreprises locales pour faire avec elles, le bilan de leurs besoins. Une démarche atypique à laquelle ont participé une trentaine de lormontais.

Ils étaient trente-trois à participer ce mardi, à la première édition lormontaise du Markethon. Trente-trois demandeurs d'emplois à se présenter sur la ligne de départ, en cette matinée pluvieuse, pour aller, par groupes de deux ou trois, démarcher quelques unes des 450 entreprises préalablement ciblées sur le territoire de la commune. Une initiative originale imaginée il y a une dizaine d'années par l'association AGIRabcd pour lutter contre le chômage : « A l'origine, le Markethon était thématique et prévu pour répondre à un besoin saisonnier (tourisme, agriculture...). Puis, il y a 7 ou 8 ans, nous avons eu envie de le développer pour lui permettre de s’adresser à toutes les populations et à tous les métiers », précise Jean-Pierre Soulé, délégué régional Nouvelle-Aquitaine de l'association. Déjà déployée plus particulièrement dans le sud de la France (Occitanie et PACA), cette opération s'implante donc à Lormont, sixième ville de Gironde à l’accueillir après Talence, Eysines, Bordeaux, Libourne et Langon ; le responsable espérant, à terme, couvrir la France entière.

Une démarche insolite

Le principe est simple : préparés en amont, briefés et armés d'un plan, d'un argumentaire et de documents à faire remplir par les chefs d'entreprises rencontrés, les candidats se répartissent sur les 46 secteurs de la ville ; chaque secteur comprenant cinq ou six entreprises à « visiter ». « L'objectif n'est pas de les envoyer démarcher des sociétés pour chercher du travail mais d'établir un premier contact avec elles, leur permettre de découvrir de nouveaux domaines d'activité et analyser les besoins des structures rencontrées. Le but étant de débusquer un maximum d'emplois cachés (70% du marché!). C'est de la discussion, de la communication avec l'artisan ou l'employeur que peuvent naître des postes », argumente le responsable qui mise sur l'adaptabilité :« On n'est pas dans quelque chose de figé. L'intérêt est de sortir de ce qui est formel, cloisonné ». Une rencontre avec le monde du travail que les candidats ont effectuée en binômes afin de créer une émulation et leur permettre de se rassurer mutuellement. Un moyen, pour eux, de démystifier l'entretien avec l'employeur. « Et ce d'autant plus qu'il n'y a pas d'enjeu. Le but n’est pas de laisser son CV (même s'il leur a fortement été recommandé de se munir de quelques exemplaires de ce document, au cas où...), mais d'aller chercher l'emploi qui peut bénéficier à l'ensemble du groupe », poursuit-il.

markethon lormont

Une initiative, fruit d'un travail en équipe

Une initiative qui a nécessité le concours de plusieurs partenaires (Mission locale de Lormont, PLIE des Hauts de Garonne et le Pôle-Emploi de Lormont) et dans laquelle la Mairie a occupé un rôle déterminant. « Notre but est d'approcher les maires -qui sont les décideurs- pour travailler avec eux, la Mairie étant l'élément centralisateur de toute opération. Nous les accompagnons et si leurs effectifs sont trop réduits, nous faisons parfois des Markethons « clé en main ». La municipalité se contentant alors d'organiser des réunions avec les différents partenaires et nous nous occupons du reste (l'administratif, trouver les entreprises...) », poursuit Jean-Pierre Soulé. Un travail préalable qui passe aussi par la préparation des candidats au travers de réunions d'information et d'ateliers : « Nous leur expliquons en quoi consiste cette initiative, le comportement qu'ils doivent avoir et comment se positionner pour poser les bonnes questions. Des ateliers théâtre sont aussi mis en place pour les aider à gagner en confiance », précise Arnaud Alibert, responsable du Service Emploi de la ville de Lormont. Possédant des profils très variés et tous domiciliés à Lormont (« un choix de la ville pour favoriser les demandeurs d'emploi du secteur et faciliter la gestion de cette première édition en limitant le nombre de candidats »), les participants se sont révélés plutôt jeunes ; 50% d'entre eux ayant entre 18 et 25 ans. « Ce sont justement eux qui ont le plus de mal à rencontrer un employeur dans de bonnes conditions car ils n'ont pas d'expérience. Cela leur permettra d'en acquérir ; peu importe les résultats du Markethon », note le représentant d'AGIRabcd, ciblant ainsi un autre intérêt de cette opération qui concernait toutes les entreprises privées de la ville susceptibles d'embaucher, tous secteurs d'activité confondus. Préparés en amont, les candidats bénéficient aussi d'un suivi par la suite et notamment d'une aide de Pôle Emploi pour préparer aux éventuels entretiens de recrutement, ceux qui sont concernés. « Les participants sont prioritaires sur les annonces pendant 6 à 8 semaines. Ils vont se positionner sur une offre (même si ce n'est pas eux qui ont visité l'entreprise, toutes les offres étant mises en commun) et revenir vers nous pour être accompagnés. Et dans 15 jours, on aura des gens qui seront partis en réunion ou en entretien », se félicite Jean-Pierre Soulé.

De fait, 207 des 450 entreprises (d’ailleurs prévenues à l'avance) ont été visitées ; 128 d'entre elles ayant accueilli des candidats qui sont au final revenus avec 68 offres dont 14 CDI et 35 CDD. Un résultat encourageant pour cette commune dont le taux de chômage en 2016 était de 25% (contre 8,5% pour la France au deuxième trimestre 2019 ; chiffres INSEE).

Le responsable d'AGIRabcd affirmant pour sa part que 20% des participants peuvent trouver un emploi par ce biais.

A noter que le prochain et dernier Markethon de l'année est prévu le 19 novembre à Langon (Salle François Mauriac).

Emmanuelle Diaz
Par Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : ED

Partager sur Facebook
Vu par vous
8556
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 12 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires