Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

11/08/20 : Charente-Maritime : 2000, c'est le nombre de bottes de paille qui vont être disposées un peu partout dans le département sur le trajet du Tour de France. Une quarantaine d'agents de la collectivité sont déployés sur l'opération à partir d'aujourd'hui

11/08/20 : La ministre de l'Ecologie et de la transition écologique Barbara Pompili se rendra à Anglet, suite à l'incendie de la Forêt de Chiberta ce mercredi. Auparavant elle sera passée à Biarritz pour évoquer le ramassage des plastiques dans l'océan.

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 12/08/20 | Le ministère de l’Agriculture renforce son soutien aux agriculteurs face à la sécheresse

    Lire

    Face à l’épisode de sécheresse en cours, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Julien Denormandie, autorise le report de la date limite d’implantation des cultures dérobées valorisées comme surface d'intérêt écologique (SIE) dans certains départements affectés (en Nouvelle-Aquitaine : Creuse, Vienne et Haute-Vienne). Cette mesure vient compléter celles déjà prises ces derniers jours pour soutenir les agriculteurs dans cette période difficile.

  • 12/08/20 | Charente-Maritime : fort risque d'incendies et départs de feux

    Lire

    Au vu de la sécheresse importante que connaît le territoire, la préfecture 17 a placé vendredi le département au niveau « Risque très sévère » du plan de vigilance Feux de forêt. La Charente-Maritime a connu plusieurs incendies ou départs de feu depuis le début de l'été, vers Royan, sur Oléron et ce week-end dans le sud du département, à la limite de la Gironde, où 4 hectares de pinèdes sont parties en fumées. Pour rappel, il est interdit de fumer et de faire des feux en proximité de forêt.

  • 12/08/20 | Charente-Maritime : la préfecture limite le remplissage des mares de tonnes

    Lire

    Pour cause de sécheresse, la préfecture interdit à partir du 11 août le remplissage et la remise à niveau des mares de tonne à destination de la chasse de nuit au gibier d’eau sur les bassins de la Curé-Sèvre Niortaise, des marais de Rochefort et du Bord de Gironde Nord. Il est limité à une surface inférieure à 1 hectare sur les bassins du Mignon, du fleuve Charente, de la Boutonne et affluents, Antenne et Rouzille, la Seudre, la Seugne, le marais Bord de Gironde Sud, lary-Palais et Dronne Aval.

  • 11/08/20 | Un atelier vélo mobile est lancé à Royan

    Lire

    Le 2nd schéma cyclable a été adopté par la Communauté d’Agglomération Royan Atlantique le 24 janvier dernier. Dans ce cadre, Royan Atlantique vient de lancer un atelier vélo mobile destiné à promouvoir la pratique cyclable sur l’ensemble du territoire. Jusqu’au 23 août, cet atelier accueille les cyclistes sur le parking de la Bouverie dans la forêt de la Coubre. Dès la rentrée, les animations et les tournées de cet atelier seront annoncés sur la page Facebook « Mobilité Royan Atlantique ».

  • 11/08/20 | Les inscriptions pour la Remontée de la Seudre sont ouvertes

    Lire

    Depuis 1996, la Communauté d’Agglomération de Royan Atlantique organise la Remontée de la Seudre qui attire chaque fin de saison plus de 2000 personnes à pied, à vélo, en cheval ou en kayak. Cette année, les deux jours d’activités sportives en pleine nature associées aux dégustations de produits régionaux auront lieu les 5 et 6 septembre. Dès le 12 août et jusqu’au 3 septembre, les participants peuvent s'inscrire sur le site de l'Office du Tourisme

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Lormont: « Les Folies » à l'heure du premier bilan

15/07/2019 | « Les Folies » rassemble 24 maisons individuelles autour de la rue des Arts. Un concept atypique réalisé par la Mairie de Lormont et le bailleur social Aquitanis.

les folies de lormont une

Opération expérimentale, le lotissement « Les Folies » rassemble autour de la rue des Arts, quelques dizaines de locataires, tous artistes ou entrepreneurs créatifs. Un concept original qui a vu le jour en 2017 grâce à la Mairie et au bailleur social Aquitanis. Deux ans après, Jean Touzeau, Maire de la commune, a souhaité rencontrer les habitants pour dresser un premier bilan de cette initiative atypique. Une réunion a laquelle ont notamment assisté Yasmina Boultam, adjointe à la citoyenneté, Stéphane Peres dit Perey, adjoint à la culture et à l'animation et Alexis Rousselin, Responsable de l'agence Aquitanis des Hauts de Garonne.

Ils étaient une dizaine à s'être donné rendez-vous, la semaine dernière chez Nathalie Valade, réalisatrice de courts métrages et habitante de la rue des Arts à Lormont. Tous, professionnels dans le domaine artistique ou entrepreneurs créatifs, avaient répondu à l'invitation de Jean Touzeau, Maire de la commune, afin de dresser, après bientôt deux ans de présence sur le site, un premier bilan de la vie dans le quartier. Une rencontre que l'élu avait souhaité organiser dans le cadre convivial d'un jardin privé et lors de laquelle il a pu librement échanger avec les habitants du quartier. Concept original et novateur, « Les Folies », lotissement de 24 maisons aux couleurs éclatantes, s'affiche fièrement le long de la rue des Arts située au sein de la résidence « Bois fleuri » de Lormont. Des constructions qui attirent l'attention et dénotent en comparaison des immeubles alentour. « Il s'agit, à la base, d'une opération de promotion créée par Axanis, la filiale accession d'Aquitanis, bailleur social à l'origine de ce projet co-construit avec le Maire », précise Alexis Rousselin. Concept original de logement social ciblant prioritairement les artistes et autres créateurs, « Les Folies » a rapidement séduit de nombreux candidats, attirés par l'envie de vivre dans une maison individuelle ou encore la possibilité d'exercer leur métier à domicile. Il n'empêche. Près de deux ans après l'installation des premiers occupants (elle a eu lieu en septembre 2017), quelques voix dissonantes se sont faites entendre.

 

Des nuisances aux conséquences inattendues

 

Ainsi Claire, fondatrice d'une web radio et réalisatrice de documentaires sonores, déplore-t-elle les enfants « laissés sans surveillance, qui s'ennuient et cassent tout ». Une opinion largement partagée par le groupe qui dénonce également ces incivilités. Des écueils dont le Maire reconnaît avoir conscience : « tous les jours, j'ai les rapports de média-animation et de la police nationale. Tous les matins, je vois tout le courrier de la ville », note Jean Touzeau qui évoque, pour en venir à bout, la cité éducative, l'aide à la parentalité et le travail en réseau « comme celui que (nous) sommes en train de constituer ce soir ».

Autre problème majeur, celui des nuisances sonores provoquées non seulement par la poursuite des travaux, mais aussi par l'entretien des communs (tondeuse) ainsi que par le dépôt de poubelles dans les conteneurs à toute heure du jour ou de la nuit. Un réel souci pour certains résidents qui ont eu du mal à poursuivre leur activité. « Je ne touche pas de salaire. Si je ne travaille pas, je ne touche rien », précise l'un d'eux, se plaignant d'un important manque à gagner et de sa situation actuelle de « précarité ». « Ce qui manque à ce projet, c'est le côté « profession », mis en avant mais un peu délaissé. Je fais du son et j'ai aussi été impactée, même en travaillant simplement sur un ordinateur », précise une autre habitante qui reconnaît aussi s’inquiéter quant à l'arrivée prochaine d'une seconde série de travaux.

 

Des problèmes d'adresse et de baux

 

Autre problème et non des moindres : celui de l'adresse ; toutes les maisons (bien que numérotées individuellement) étant officiellement situées au 2 rue du Colonel Fabien, ce qui induit notamment des difficultés de livraisons. L'intervention des services de la ville pour traiter la question du numérotage étant désormais prévue.

Également abordée, la question de la nature des baux a aussi permis de mettre l'accent sur quelques écueils : « Je suis venue ici pour travailler. C'est mon commerce et nous avons des baux de particuliers dont un alinéa spécifie qu'on n'a pas le droit de travailler chez soi. Ça me pose un problème pour mon assurance professionnelle. Par ailleurs, l'escalier est glissant et n'est pas conforme pour recevoir du public », avance une autre habitante. Des soucis qui interpellent Alexis Rousselin : « Les escaliers sont conformes à la destination du bâtiment. Après, pour ce qui est de l'accueil du public, c'est une question intéressante qui mérite vérification, précise-t-il, avant de faire remarquer que l'appel à projet faisait mention du fait de « travailler à domicile », pas forcément de recevoir du public. « C'est une opération expérimentale. On va tenter de trouver une solution », conclut-il.

 les folies de lormont

Et des logements mal isolés

 

Autrement plus gênant, surtout en cette période de canicule : la chaleur des logements. Un problème accru par l'absence de stores au rez-de-chaussée des maisons et la présence de tôle ondulée sur les toits. « En France, la problématique du confort d'hiver est très bien gérée. Celle qui n'est pas prise en compte, c'est celle du confort d'été », reconnaît Alexis Rousselin, tout en précisant qu'il ne peut intervenir, le bâtiment étant « aux normes ».

Dans les années qui viennent, il faudra entreprendre un gros travail autour du réchauffement climatique, peut-être en faisant monter des végétaux », suggère Jean Touzeau qui envisage d'intervenir d'ici là en demandant l'aide de la Métropole.

Une autre réunion pour faire le point des avancées est d'ores et déjà prévue à la rentrée.

Emmanuelle Diaz
Par Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : ED

Partager sur Facebook
Vu par vous
4730
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 14 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires