Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/01/18 : "Progrès et Sagesse": ce sera le thème de la 24° Université Hommes-Entreprise du CECA les 30 et 31 août au Château Smith Haut Lafitte. Il y sera question d'éthique et de sens, en particulier celui de l'intelligence artificielle: bienfait ou menace?

16/01/18 : France Télévision a compris l'utilité de France 3 Euskal Herri au Pays basque. Les sept minutes quotidiennes ont été maintenues, dans l'état. C'est à dire dans sa structure au studio des allées Marines de Bayonne et non prestataire de reportages

16/01/18 : Cyrille Guimard, sélectionneur de l'équipe de France de cyclisme, parrainera la 23e édition du Tour de Lot-et-Garonne et sa cyclosportive les 14 et 15 avril prochains.

16/01/18 : L'agglo de La Rochelle a été choisie par le cabinet Missions Publiques pour faire partie des 4 collectivités françaises à organiser un débat publique atour de l'essor des transports sans conducteur, le 27/01 de 9h à 17h. Inscription : debatcitoyen.fr

15/01/18 : La Rochelle participe à la 2e Nuit de la lecture samedi 20 janvier de 16h30 à minuit à la médiathèque de Villeneuve-les-Salines et dans le Hall de l’Agora au Centre social. Au programme : des lectures et des animations variées. Tout public. Gratuit.

13/01/18 : Cognac: les Trophées du vin 2018 ont récompensé le 11 janvier l'association cognaçaise Les Etapes du cognac avec le prix "meilleur accueil dans le vignoble", récompensant son développement de l'oenotourisme sur le territoire.

11/01/18 : Opération de régulation des sangliers à Agen et Foulayronnes. Un grand nombre de sangliers a été signalé et confirmé dans ces deux communes. Les services de l’Etat ont donc décidé d'organiser des opérations de régulation jusqu’au 28 février inclus.

S’abonner ici !
  • 17/01/18 | Le Reggae Sun Ska repart en Médoc

    Lire

    Clap de fin pour la version "campus" du Reggae Sun Ska. À la suite d'un courrier et de plusieurs échanges téléphoniques avec les maires de Pessac, Talence et Gradignan soulignant des plaintes de riverains soumis à des "nuisances sonores", la 21ème édition du festival se délocalise. Elle aura lieu sur le domaine de Nodris, à Vertheuil, pouvant accueillir 12 000 festivaliers par jour (contre 27 000 sur le campus). Ce mercredi, les premiers noms de la programmation annoncent notamment Jimmy Cliff en tête d'affiche.

  • 17/01/18 | Le trafic de l'aéroport de Biarritz Pays-Basque: +4,7%

    Lire

    Les gestionnaires de l'aéroport de Biarritz Pays basque pourront avoir le sourire lors de la présentation des vœux la semaine prochaine. Si les chiffres de décembre ont connu une légère baisse, (74 091 passagers contre 74 727 en 2016) vraisemblablement en raison de l'enneigement précoce des stations de sports d'hiver, en revanche 2017 affiche des chiffres flamboyants avec 1 190 991 passagers, soit une augmentation de 4,88% qui confirme largement sa place de deuxième plateforme aéroportuaire de la Nouvelle-Aquitaine.

  • 17/01/18 | Contrat juteux pour Gaz de Bordeaux

    Lire

    La SAS Gaz de Bordeaux peut se frotter les mains : elle vient de décrocher un marché auprès de la Direction des Achats de l'État pour fournir plus de 2000 sites en gaz naturel pendant deux ans. Parmi eux, on retrouve la Cour des Comptes, Météo France, plusieurs ministères mais aussi l'ensemble des centres pénitentiaires de France. En 2016, cette société possédée par Régaz dont Bordeaux Métropole est actionnaire à 51,93% a réalisé un chiffre d'affaires de 355 millions d'euros, dont 70% hors Gironde.

  • 17/01/18 | La réforme de l'enseignement supérieur avance

    Lire

    Frédérique Vidal, la Ministre de l'Enseignement supérieur, s'est rendue ce mardi à Bordeaux. Elle y a effectué un nouveau point d'étape à la rencontre des présidents des universités de Bordeaux Montaigne, Poitiers, Limoges, Pau et La Rochelle et de la communauté d'enseignants. L'ordre du jour était évidemment consacré à la réforme de la réussite et de l'orientation, dont la première étape (remplacer "APB" par Parcours Sup) est effective depuis lundi. Cette réforme représente un budget d'un milliard d'euros sur cinq ans.

  • 17/01/18 | Le maire de Bayonne s'inquiète pour l'avenir des Galeries Lafayette

    Lire

    Après avoir appris que dans le cadre du projet de cession en franchise de magasins Galeries Lafayette en province celui de Bayonne serait éventuellement concerné. Le maire a fait part de sa "totale incompréhension et sa plus vive réprobation si une telle information venait à être confirmée". Pour Jean-René Etchegaray, cette décision irait à l’encontre des efforts conjugués pour renforcer le dynamisme commercial et l’attractivité d'un centre-ville, dont les Galeries Lafayette sont une des locomotives".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Métropole 2018: Digérer la Grande Vitesse

08/01/2018 | L'Aréna, grande salle métropolitaine, bientôt inaugurée à Floirac sur la rive droite au débouché du futur pont Jean-Jacques Bosc dont les travaux commencent.

Arena Floirac 2018

Ce fût L'EVENEMENT de 2017. Bordeaux, en même temps que Rennes, était rejointe par la Grande Vitesse ferroviaire. Un gain d'une heure pour relier Paris, ouvrant de nouvelles perspectives. Certaines avaient été anticipées, la création du centre d'affaires Euratlantique, par exemple, qui allait accélérer la rénovation urbaine du périmètre de la gare Saint-Jean, d'autres allaient sortir des cartons dans une recherche de développement spectaculaire, encouragé par l'attractivité devenue exceptionnelle de la capitale de la Nouvelle Aquitaine, où l'explosion de la fréquentation touristique ajoute au sentiment exprimé, ici et là, d'un certain envahissement.

La naissance, elle-aussi à très grande vitesse, de nouveaux quartiers, au Lac ou aux Bassins à flot et, d'une manière générale, la forte pression de l'investissement dans l'immobilier sur l'ensemble de l'agglomération, ne pouvaient pas ne pas créer des tensions, à commencer par une flambée des prix. Une manière de revers, source de réactions parfois épidermiques comme ces slogans invitant les nouveaux bordelais venant de Paris à y retourner, plus politiques aussi, face au choc ressenti par certains, élus ou citoyens, bousculés dans leur for intérieur par ce boom d'une cité dans laquelle ils ont du mal à se retrouver. Et où les équipements publics sont parfois, inévitablement, décalés par rapport aux constructions nouvelles. De là à renier le renouveau...

Alain Juppé, le président de la Métropole, sentant le danger, est monté au créneau lors du dernier conseil de la fin d'année :"La ville de Bordeaux a perdu 100 000 habitants entre le début du 20ème siècle et le début des années 90. Est-ce que c'est ce que l'on veut retrouver ? Une ville qui se vide de ses habitants ? Nous avons transformé la ville qui est devenue une des agglomérations les plus attractives de France; les difficultés de mobilité et les tensions sur le logement en sont les contreparties. Il faut les affronter de façon positive pour trouver des solutions et ne pas passer son temps à dénigrer Bordeaux. Vincent Feltesse a raison : une image, ça met du temps à se construire mais ça peut se dégrader et se casser beaucoup plus vite.." Des propos, en manière de consensus, entre le maire de Bordeaux et celui qui le précéda à la tête de cette Communauté urbaine qui allait devenir Métropole. Un avant goût du futur débat municipal? Certains se l'imaginent déjà. D'abord, parce qu'il semble de plus en plus vraisemblable que l'ancien premier ministre sera candidat à sa propre succession, dans deux ans. Celle qu'il avait adoubée, Virginie Calmels, vient de choisir le théâtre national auprès du nouveau président des Républicains et, de toute façon, n'avait pas réussi à s'incarner dans une ville qui reste imprégnée davantage de l'héritage de "l'Esprit des Lois" que du spectacle médiatique... Ensuite parce que l'ancien conseiller de François Hollande qui n'avait pas craint d'affirmer, malgré sa rude défaite de 2014, qu'il serait maire de Bordeaux en 2020, active ses réseaux en tentant de retrouver les faveurs des élus socialistes de la ville.

Quels qu'en soient les acteurs principaux, et sous quelles étiquettes, le prochain rendez vous démocratique bordelais et métropolitain n'échappera pas à une manière de bilan et, surtout, à la définition de quelques objectifs prioritaires pour améliorer la vie quotidienne d'une agglomération vers laquelle convergent des dizaines de milliers de personnes qui y travaillent, étudient, consomment, viennent s'y cultiver. Et, ceci, dans un environnement fortement dépendant des contraintes de circulation liées au trafic routier international qui traverse Bordeaux et la Gironde. Vaste chantier qui ne peut plus attendre où l'Etat aura certes sa part mais où les collectivités territoriales, Métropole, Région, Département, Communes hors métropole, doivent se mettre autour d'une table pour définir, chacun avec ses compétences et ses moyens, une politique d'aménagement du territoire de nature à rééquilibrer les activités et les déplacements. Ce n'est qu'à ce prix que Bordeaux pourra digérer le saut à grande vitesse qu'elle a fait en moins de vingt ans. Aqui.fr et sa rubrique "Métropole" entendent être au coeur des débats à venir.

Joël Aubert
Par Joël Aubert

Crédit Photo : A/RRicciotti

Partager sur Facebook
Vu par vous
1911
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires