Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/09/21 | Salon de l'agriculture de Nouvelle-Aquitaine 2022 : 1ères infos !

    Lire

    Lors de la rentrée de la Chambre régionale d'agriculture, Bruno Millet, Commissaire général du Salon de l'agriculture Nouvelle-Aquitaine a révélé que si Bordeaux sera le centre physique de la manifestation, des événements auront aussi lieu sur l'ensemble des territoires, en partenariat avec les établissements d'enseignement agricole. Autre "nouveauté" issue de l'expérience de la crise sanitaire, les débats pourront être suivis à distance sur Agriweb tv. Enfin, les animaux seront désormais présents sur toute la durée du Salon, soit du 21 au 29 mai 2022, de même que le Marché de producteurs !

  • 24/09/21 | Le CHU de Bordeaux 2ème meilleur hôpital de France

    Lire

    Selon un palmarès du Point paru le 23 septembre, le CHU de Bordeaux se classe comme 2ème meilleur hôpital public de France. 31 des spécialités du CHU se classe dans les 5 premières places dont 12 relatives à la prise en charge des cancers. Le palmarès s'est appuyé sur une enquête menée auprès d'un millier d'établissements publics ou privés à but non lucratif et d'établissements privés à but commercial. Signe d'excellence, cette position dans le top 3 des hôpitaux français est tenue depuis 19 ans !

  • 24/09/21 | Agen et les « Rendez-vous du Pin »

    Lire

    Samedi 25 septembre à partir de 15h le square du Pin à Agen accueille « Les Rendez-vous du Pin ». Organisé par l'association Au Fil des Séounes, cette manifestation propose des animations pour les petits et les grands comme un atelier photo décalé, des parcours sport ou une sensibilisation à la réduction du gaspillage alimentaire tout l'après-midi et un banquet "populaire, bio et végétarien" le soir, avec un concert du duo Akdeniz.

  • 24/09/21 | Landes : La médiathèque du Marsan fait sa braderie

    Lire

    Ce samedi 25 septembre, à Mont-de-Marsan, la médiathèque du Marsan organise une journée braderie, de 10h à 17h. Romans, bandes dessinées, livres documentaires, albums jeunesse ou encore revues, tout sera proposé entre 1 et 3 €. Issus du tri effectué régulièrement dans les collections, les amateurs de lecture vont ainsi pouvoir bénéficier d'une offre actualisée. Le paiement s'effectuera uniquement en espèces ou par chèque.

  • 24/09/21 | Talence : Une journée pour le sport adapté

    Lire

    Le 25 septembre à partir de 10h, le Comité Départemental du Sport Adapté de la Gironde, en partenariat avec la Ligue Nouvelle-Aquitaine de Tennis, organise une journée compétitive para tennis adapté adultes à Talence. Une quarantaine de sportifs en situation de handicap sont attendus pour une journée de partage, de solidarité, de plaisir et de convivialité. L'objectif également de cette journée est d'orienter les sportifs vers les clubs de proximité mais aussi de travailler sur le respects des règles, des autres et de l'acceptation des résultats.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Mobilités : le collectif Jeunes Transports Bordeaux dévoile ses propositions

28/04/2021 | Le plan « Des transports pour les jeunes et l’avenir » a été mis en ligne fin avril par le collectif et compte une vingtaine de propositions.

1

Depuis son lancement à l’automne dernier, le collectif Jeunes Transports Bordeaux n’a pas traîné. Après des conférences avec des associations et des élus locaux (Toulouse et Clermont-Ferrand notamment), des ateliers participatifs et une enquête, le collectif dévoile désormais son plan « Des transports pour les jeunes et l’avenir », fort d’une vingtaine de propositions sur cinq grands thèmes. Le collectif de jeunes souhaite désormais soumettre ce recueil à Bordeaux Métropole, à l’heure où se déroulent les discussions sur le renouvellement de la délégation de service public du transport bordelais.

Quelques mois après son lancement, le collectif Jeunes Transports Bordeaux a imaginé un plan « tous transports » pour améliorer la qualité du réseau métropolitain. Ce plan, baptisé « Des transports pour les jeunes et l’avenir » est en ligne depuis la fin avril et compte une vingtaine de solutions à court, moyen et long terme.

Si à la base le projet du collectif est centré sur la jeunesse et les étudiants, le plan, lui, ratisse plus large. « Nous avons repris certaines propositions figurant dans les programmes de plusieurs candidats – Pierre Hurmic notamment. Le changement de majorité à la Métropole et à Bordeaux est une opportunité de repenser le transport bordelais », reprend François Boudet. Si le jeune homme sous-entend une sortie du « tout voiture », il assure que le plan du collectif voit toutes les formes de transport, et pas seulement les transports en commun.

Cinq grands thèmes

Dans le détail, les vingt propositions du collectif Jeunes Transports Bordeaux sont rassemblées en cinq orientations : la protection de l’environnement, adapter le réseau aux mineurs et aux scolaires, faciliter l’accès aux Campus, une meilleure prise en charge des jeunes salariés et chômeurs, ainsi qu’une meilleure desserte de la rive droite. Le collectif propose entre autres l’élargissement de l’abonnement annuel le moins onéreux (12 euros par mois pour les 5-10 ans) à tous les mineurs et aux étudiants.

Jeunes Transports Bordeaux défend également la création d’un réseau de « vélo-lianes » sur toute la Métropole. « Nous sommes sur le même principe que le modèle prôné par l’association Vélo-Cité : un réseau express vélo serait une bonne alternative aux transports en commun et à la route », précise François Boudet. Selon le collectif, une piste cyclable bien dessinée et reliée aux centre-villes permet un déplacement presque aussi rapide que la voiture ou les transports en commun.

Sur un volet plus social, le collectif propose la gratuité de l’abonnement annuel pour les demandeurs d’emploi et les allocataires du RSA. Les jeunes demandent également à la Métropole de communiquer « massivement » sur le remboursement de 50% de l’abonnement TBM par les employeurs. Cette mesure figure dans le code du travail, mais « n’est pas systématiquement proposée », avance François Boudet.

Rencontrer la Métropole d’ici l’été

Afin de mieux relier les deux rives, le collectif demande également un renforcement de l’offre BatCub. Il propose la création d'une ligne au Sud du Pont de Pierre, reliant Bordeaux, Bègles, Villenave d’Ornon, Bouliac et Floirac ou la mise en place d’une tarification unique TBM/TER, à l’image de l’expérimentation menée sur la ligne 42 du TER (Soulac-Bordeaux), où les abonnés du réseau TBM n’ont pas besoin de payer un billet de train.

Fort de ces propositions, le collectif Jeunes Transport Bordeaux soumet son plan au jugement du grand public, des élus et des associations, en leur permettant de signer un formulaire de soutien sur leur site web. « Maintenant, un gros travail de lobbying s’annonce, auprès des élus métropolitains et des associations », souligne François Boudet. Pour le collectif, le but de ce lobbying est d’engager des discussions avec la Métropole d’ici l’été.

Yoan Denéchau
Par Yoan Denéchau

Crédit Photo : 4111111111111111

Partager sur Facebook
Vu par vous
13401
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires