Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Dès aujourd'hui, le port du masque est obligatoire dans les secteurs piétonniers d'Hossegor.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

05/08/20 : L'Agence régionale de santé (ARS) Nouvelle-Aquitaine, organise un dépistage COVID-19 à Biarritz, ce jeudi 6 août, de 9h à 13h sur l’Esplanade du Casino Municipal; un acte gratuit. Se présenter avec sa pièce d’identité, et carte vitale

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : Le maire d'Anglet Claude Olive, après entretien avec le préfet, a pris la même décision que Maïder Arosteguy et fermera ses 4,5km de plage de 22 h à 6 h à partir du 4 août. Une décision logique en raison de la proximité des deux stations balnéaires.

30/07/20 : En Dordogne, aucun record de température n'est tombé ce jeudi 30 juillet. Météo France a enregistré un maximal de 39 degrés aux Eyzies, dans la vallée de la Vézère. Le département est placé en vigilance jaune jusqu’au samedi 1er août à 12 heures.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

30/07/20 : Albin Chalandon,l'une des figures de la V° république et du gaullisme, qui occupa plusieurs postes ministériels dont celui de Garde des Sceaux mais fut aussi PDG du groupe Elf-Aquitaine est décédé à l'âge de cent ans.

30/07/20 : A Pau, le départ de la course cycliste féminine « Donnons des ailes au vélo » sera donné le 6 août à 8 heures au Tour des Géant Stade Tissié. Cette course reprend les 21 étapes du Tour de France parcourues par les cyclistes masculins.

30/07/20 : Ce jeudi, sur la Côte basque, Biarritz devrait battre ses records de chaleur avec 41°, soyons fous, selon les spécialistes, ressenti 47°. Bref la Côte basque flirtera avec sa concurrente d'Azur, voire en matière de culture assumée, sa cousine, la Corse.

29/07/20 : Surf, longboard, bodyboard, Stand-up paddle... les meilleurs surfeurs du département des Landes sont attendus les 1er et 2 août à Labenne Océan pour le Championnat des Landes Open et Junior.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 07/08/20 | Des chèques pour les Vélos à Assistance Electriques à Poitiers

    Lire

    Les habitants souhaitant acquérir un vélo à assistance électrique peuvent continuer de bénéficier d’une aide de Grand Poitiers grâce aux nouveaux chèques VAE. Il permet d’avoir une réduction de 25 % du coût d’achat TTC à hauteur de 250 euros. Pour en bénéficier, il suffit de se rendre sur le site de la Communauté Urbaine et d’avoir plus de 18 ans. Un seul chèque peut être distribué par ménage.

  • 07/08/20 | La restauration des vitraux de l’église Saint-Jacques de Pau touche à sa fin

    Lire

    L’église Saint-Jacques de Pau devrait bientôt voir le bout des travaux de restauration visant à remettre en état ses 28 verrières. Commencée en octobre 2019, la rénovation des vitraux menée par l’atelier Dupuy se terminera à l’été 2020. La souscription populaire visant à financer une partie des travaux a, pour l’instant, permis de récolter près de 35 000 euros.

  • 07/08/20 | Lac du Cébron : reprise des animations dominicales

    Lire

    Le lac du Cébron reprend ses animations hebdomadaires tous les dimanches à 14h30. Les visiteurs seront invités à découvrir la richesse du patrimoine ornithologique de ce refuge où évoluent une multitude d’oiseaux. Les animateurs des associations d'éducation à l'environnement du département proposeront plusieurs animations centrées sur une espèce.

  • 06/08/20 | Une cartographie interactive pour prévoir sa randonnée dans Les Landes

    Lire

    Le Conseil départemental des Landes a mis en ligne une cartographie pour les fans de balades. Grâce à cette carte interactive, il est désormais possible de préparer en quelques clics sa randonnée à pied, à vélo ou à cheval. Sur ce plan, le Département des Landes propose ses 3 500 km d’itinéraires inscrits au Plan départemental des itinéraires de promenade et de randonnée et près de 2 500 km d’itinéraires cyclables. Rendez-vous sur le site rando.landes.fr.

  • 06/08/20 | La Région soutient les initiatives collectives de formation, exemple à Pau

    Lire

    L'école Simplon, portée par l'entreprise Step, est dédiée à la formation de profils sous-représentés dans le secteur du numérique : femmes, seniors, personnes issues de quartier prioritaires, ruraux ainsi que des personnes handicapées ou étrangères. L'épisode du Covid-19 a pour elle été l'occasion de mettre en place de manière accélérée une formation à distance modélisée en amont, et souligner la nécessité d'outils et méthodes d'enseignements continus dégagés des problématiques de distance. Pour y répondre, l'entreprise est soutenu à hauteur de 70 000 € par la Région.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Fibre : 80% de la métropole bordelaise éligible

07/01/2020 | Lors d'un point d'étape ce lundi 6 janvier, l'opérateur Orange, signataire d'un contrat avec la métropole en 2016, a annoncé que 80% des foyers métropolitains étaient éligibles à la fibre optique.

Fibre Bordeaux Métropole

Un peu plus de 80% des logements de Bordeaux Métropole sont éligibles, depuis fin 2019, à la fibre optique. C'est le chiffre avancé ce lundi 6 janvier par l'opérateur Orange, signataire d'un contrat de déploiement en 2016 qui s'était fixé le même horizon que le plan France très haut débit pour rendre éligibles l'ensemble des foyers, à savoir 2022. Dans les faits, le déploiement sur la métropole n'est pas totalement homogène, mais l'horizon 2020 semble confirmer une accélération du déploiement. La métropole n'est pas la seule concernée : au moyen de différents contrats, y compris dans les zones plus rurales, les collectivités mettent la main au portefeuille pour accélérer la cadence.

Quatre ans après la signature d'une convention de déploiement paraphée par Bordeaux Métropole, la préfecture de région et l'opérateur Orange, les trois signataires ont effectué ce lundi 6 janvier un rapide point d'étape sur l'avancement du déploiement du très haut débit dans les communes de la métropole bordelaise. En 2013 déjà, une précédente convention permettait d'envisager un déploiement sur les 26 communes en 2020. À priori, le pari sera tenu. Selon les dernières données communiquées, à fin 2019, entre 80 et 81% des logements de la métropole étaient éligibles à la fibre optique. Le tout s'est fait dans un "esprit de coopération" selon le maire de Carbon-Blanc, Alain Turby, hormis pour l'exception de Martignas-sur-Jalles qui est "aujourd'hui la seule ville de la métropole à disposer de deux réseaux parallèles, ce qui est dommage parce que ça réduit sa capacité d'investissements pour d'autres travaux".

Spécificités communales

"Nous en sommes à la dernière phase de déploiement", a expliqué Patricia Goriaux, directrice Grand-Sud-Ouest chez Orange, tout en justifiant le fait que certaines communes étaient plus en retard que d'autres. "On essaie au maximum d'utiliser des infrastructures existantes pour éviter des travaux de voieries ou la construction de nouveaux édifices. Le déploiement dépend aussi du génie civil du quartier dans lequel on se trouve, c'est lié à ce qu'on peut découvrir lorsqu'on déploie le réseau. En tout cas, ça a démarré en même temps partout sur la métropole. D'ici quelques semaines, nous aurons terminé le déploiement de tout le réseau dans la rue (plus de 1500 kilomètres de fibre et l'installation de 3000 armoires). Derrière, il nous faudra poursuivre le raccordement des logements et des locaux professionnels au réseau".

Dans le détail, l'état d'avancement est en effet hétérogène sur l'ensemble de l'agglomération. Les deux communes les plus en retard sont Saint-Vincent-de-Paul et Ambarès et Lagrave : entre 50 et 60% de chaque commune est éligible. Onze communes sont éligibles entre 60 et 80% (Le Taillan, Eysines, Saint-Médard-en-Jalles, Martignas-sur-Jalles, Pessac, Bouliac, Floirac, Artigues-près-Bordeaux, Lormont, Saint-Louis-de-Montferrand et Ambès). Les communes restantes sont les mieux loties et éligibles à plus de 80% (Bordeaux, Saint-Aubin-de-Médoc, Le Haillan, Blanquefort, Parempuyre, Bruges, Le Bouscat, Bassens, Carbon-Blanc, Mérignac, Talence, Bègles, Gradignan, Villenave d'Ornon et Cenon).

Le chantier n'est pas pour autant terminé, la convention signée en 2016 prévoyant de suivre le plan France très haut débit, qui avait donné un objectif de couverture intégrale en 2022. La dynamique métropolitaine suit l'accélération nationale : au 30 septembre 2019, on dénombrait en France 16,7 millions de locaux éligibles, +34% en un an. En décembre, le gouvernement a lancé une nouvelle consultation publique pour définir un cahier des charges du financement des RIP (Réseaux d'Initiative Publique). Le guichet de financement, lui, prévoit de rouvrir courant janvier. Pour rappel, l'enveloppe totale de l'État est de 3,3 milliards d'euros.

Investissements régionaux

Orange n'a pas manqué de le rappeler, y compris sur la métropole, c'est l'opérateur lui-même, sur ses fonds propres (dont le montant n'a pas été annoncé même si les chiffres officiels évoquaient un plan d'investissement de 15 milliards d'euros pour la période 2015-2018 dont 4,5 milliards pour le raccordement jusqu'au domicile), qui finance le déploiement du réseau fibre dans 240 communes de Nouvelle-Aquitaine, pour environ 890 000 logements éligibles. Selon Philippe Arnoud, directeur très haut débit Sud-Ouest chez Orange, "nous assurons le déploiement sur la quasi-totalité des AMII (Appel à Manifestation d'Intention d'Investissement) de Nouvelle-Aquitaine, à l'exception des communes de La Rochelle et de Tulle (rétrocédées à SFR il y a quelques mois). Dans les RIP (Réseaux d'Initiative Publique), Orange est partenaire en Gironde (456 000 logements), en Charente-Maritime (270 000 logements), dans la Vienne et les Deux-Sèvres (85 000 logements). Enfin, pour les Appels à Manifestation d'Engagement Local (AMEL, pendant rural des AMII), on déploie en Lot-et-Garonne (100 000 logements), dans la Vienne (200 000 logements) et les Deux-Sèvres (70 000 logements). Pour donner un ordre d'idée, le plan Gironde Haut Méga (délégation de service public sur vingt-cinq ans confiée à Orange) est chiffré à 669 millions d'euros dont 115 millions d'argent public. Pour ce qui est de savoir pourquoi le voisin est fibré et pas vous, gageons qu'elle ait pris, comme nous, de bonnes résolutions...

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
4606
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 9 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires