Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/01/21 : Au 16 janvier, 34 689 vaccinations ont été réalisées en Nouvelle-Aquitaine, la plaçant parmi les régions ayant le plus vacciné. L’objectif national de 1 million de vaccinations à fin janvier, se traduit par un objectif régional de 100 000 vaccinations.

11/01/21 : Le 18/01 à 18h le MEF 33, le Centre Europe Direct Bordeaux-Aquitaine et les Jeunes Européens Bordeaux organisent un webinaire le "Plan de Relance et budget européens: Où va l'Europe?" Commission et Parlement européens, et la Région seront représentés+ d'info

08/01/21 : Influenza aviaire - la Préfecture des Pyrénées-Atlantiques annonce désormais 159 communes en zone réglementée en lien avec 2 foyers dans des élevages de palmipèdes à Baigts-de-Béarn et Préchacq-Navarrenx et 4 suspicions fortes à Arget, Lichos et Garlin

06/01/21 : 823kg de jouets et de livres ont été collectés par la Communauté d’Agglo de Pau et ses partenaires grâce à l’opération "Le père Noël fait de la récup’"! Elle se poursuit jusqu'au 17 janvier dans les déchetteries et points de dépôts.+ d'info

28/12/20 : Le 22 décembre, les communes de Tocane-Saint-Apre et Bergerac en Dordogne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour inondations et coulées de boues en septembre 2020.

28/12/20 : Suite aux inondations et coulées de boues survenues dans les Landes en octobre dernier, les communes de Mimbaste, Bélus et Rivière-Saas-et-Gourby ont été reconnues le 22 décembre en état de catastrophe naturelle.

23/12/20 : Le préfet de la Charente-Maritime a validé la sortie de la communauté d'agglomération de La Rochelle du syndicat départemental Eau 17, à compter du 1er janvier 2021.

23/12/20 : 60 000 € ont été votés lors de la dernière commission permanente du Département des Deux-Sèvres en faveur de la recherche scientifique et l'innovation. Cette somme sera attribuée sous formes de bourses doctorales

23/12/20 : Le Conseil communal des jeunes de Poitiers a organisé mi-décembre, une collecte de produits de puériculture dans les collèges. Plus de 150 produits (couches, lait, produits d’hygiène…) ont ainsi été remis au restos du Coeur et au Secours Populaire

19/12/20 : Le Biarrot Jacques Lajuncomme-Hirigoyen, 64 ans, est le nouveau président de la Fédération française de surf. Il succède à Jean-Luc Arassus, élu en 2005 . Il sera le président qui inaugurera l'entrée du surf à Tokio, mais aussi aux JO 2024 à Teahupoo.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/01/21 | L'UIMM Adour organise une semaine de l'apprentissage dans l'industrie

    Lire

    Du 25 au 30 janvier, les pôles formations de l'Union des Industries et des Métiers de la Métallurgie ouvrent leurs portes du 25 au 30 janvier pour inviter à découvrir les métiers de l'industrie. L'UIMM Adour met ainsi ses métiers en valeur, alors même que l'État a lancé le programme 1 jeune 1 solution dans le cadre de France Relance pour aider les entreprises à recruter des apprentis. Au Pôle formation Adour, 580 apprentis ont choisi la filière industrie pour un taux d'insertion de 86%.

  • 19/01/21 | Cognac : la filière attend des arbitrages de l'Etat

    Lire

    Ils ne lâcheront rien! C'est en substance ce qu'on fait savoir au gouvernement les représentants de l'interprofession du cognac, le BNIC, suite aux dernières annonces. D'une part, ils réitèrent leur demande que l'Etat négocie pour obtenir la suspension immédiate des nouveaux droits de douanes américains sur les vins et spiritueux. D'autre part, ils seront attentifs au "détail" des aides annoncées le 14 janvier à destination de la filière, "impactée par la pandémie", et pas seulement.

  • 18/01/21 | 11 centres de vaccinations autorisés dans les Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Afin d'assurer le déploiement de la campagne de vaccination contre la COVID-19, les Pyrénées-Atlantiques comptent 11 centres de vaccination. Dans l’arrondissement de Pau sont concernées les communes de Pau, Lescar et Arzacq, dans l’arrondissement d’Oloron-Sainte-Marie: celles Mauléon et Arudy et dans l’arrondissement de Bayonne, celles de Bayonne, Biarritz, Anglet, Cambo-les-bains, Saint-Jean-Pied-de-Port et Saint-Jean-de-Luz. Réservations vaccinales, via le numéro vert national 0 800 009 110 ou sur les plateformes internet de Doctolib Vaccination, KelDoc de NEHS et Maiia et la plateforme nationale www.sante.fr,

  • 18/01/21 | Démarrage des vaccinations à La Rochelle

    Lire

    Plusieurs communes de l’Agglomération se sont portées volontaires pour accompagner les vaccinations en créant des centres grand public. Un premier sera ouvert du 18 au 22 janvier au centre municipal de vaccination de La Rochelle, 2 rue de l’Abreuvoir. A partir du 25 janvier, deux centres seront installés à l’Espace Encan à La Rochelle et à l’hippodrome de Châtelaillon-Plage, 9 rue des Sulkys. Les vaccinations seront assurées par les professionnels de santé du lundi au vendredi, sur rendez-vous.

  • 18/01/21 | Langues régionales : la Région épingle Jean-Michel Blanquer

    Lire

    Le 10 décembre, le ministre de l'Éducation Nationale affirmait que le système éducatif français "n'est pas hostile aux langues régionales". La Région Nouvelle-Aquitaine s'appuyant sur les chiffres du rectorat conteste : "La réforme des lycées a brutalement dévalorisé l'attractivité du basque et de l'occitan en option." Sur les rentrées 2019 et 2020, les effectifs en occitan ont fondu dans les académies de Bordeaux (-32%) et Limoges (-44%). Pour le basque la baisse est de 48%. Charline Claveau, élue en charge des langues régionales, appelle à ce qu'un amendement soit apporté à la réforme du baccalauréat "dès maintenant".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | « Notre ville reste toujours au service des habitants », Alain Anziani, maire de Mérignac

12/01/2021 | Alain Anziani a présenté ses voeux à la presse. Au programme de 2021, poursuite de la transformation du centre-ville et du secteur Marne-Soleil, économie, sport et éducation.

Alain Anziani, maire de Mérignac lors de ses voeux pour 2021

La série des voeux se poursuit, et la parole est à Alain Anziani, maire de Mérignac et président de Bordeaux Métropole. Malgré la situation sanitaire, l’économie tient le bon bout à Mérignac. Et l’année 2021 présage de bonnes choses avec la poursuite de nombreux projets dont les transformations du centre-ville et du secteur Marne-Soleil. Un point sur la conjoncture économique a été fait durant la cérémonie. Les mérignacais étant au centre des priorités, petite piqure de rappel sur les projets qui sont liés au service de la population, notamment sur le plan sportif et scolaire.

Avant de faire un bilan des projets qui orneront 2021, un point sur la situation sanitaire est nécessaire. Alors que la campagne vaccinale débute dans la région, Alain Anziani, maire de Mérignac et président de Bordeaux Métropole, propose l’une des maisons des associations de la ville comme centre de vaccination. Et malgré une situation sanitaire qui laisse à désirer, Alain Anziani ne se montre pas pessimiste quant aux finances de la ville. Le budget programmé pour 2021 s’élève à  27 millions d’euros en termes d’investissement. Un record, « qui peut paraître paradoxal au vue de la situation actuelle. On va faire plus que ce que l’on n’a jamais fait à Mérignac en termes d’investissement », se félicite le maire. Avec une maîtrise de la dette et sans monter la pression fiscale. 

Mérignac, un « territoire solide »

Qui dit économie mérignacaise dit aéronautique. Un secteur qui connaît à Mérignac des « donneurs d’ordres comme Thalès, Dassault, qui ont les reins solides. Comme Dassault qui continue de signer des contrats », explique Alain Anziani. Ainsi, l’aéronautique militaire compense l’aéronautique civile. Ce qui fait que le secteur s’en sort malgré les difficultés. « Des éléments permettent de dire que l’activité repartira avant 2023-2024, mais restons prudents », assure le président de Bordeaux Métropole, qui reste optimiste quant à cette question. 

Un optimisme d'autant plus serein que Mérignac se trouve dans une position de « territoire solide » en terme d’attractivité économique. Dans la continuité d’une « décennie exceptionnelle », les projets économiques se poursuivent. C’est notamment le cas avec le chantier du 45ème parallèle ou encore le choix de Groupama-Gan qui installe son campus du futur à Mérignac. Livré au premier semestre 2022, il devrait porter à 7.000 le nombre d’emplois dans la filière banque-finance-assurances à Mérignac. 

Malgré la période compliquée que nous traversons, l’investissement est de taille en 2021 avec, pour rappel, une enveloppe de 27 millions d’euros prévue. Un budget qui servira notamment au secteur Marne-Soleil - bientôt desservi par le tramway - qui est en pleine mutation pour en faire « un meilleur paysage urbain avec des logements et du service ». Paysage où le piéton a toute sa place, ainsi que la nature avec les 10 000 arbres qui y seront plantés. Deux projets sont en cours « l’îlot Fiat » et « l’îlot Castorama », qui représentent un total de plus de 600 logements - dont plus de 40% de logemenst sociaux - ainsi que 14 cellules commerciales. Sur ce secteur, la ville est en discussion avec le groupe Leroy-Merlin « pour qu’il nous cède une parcelle et qu’on puisse aménager un groupe scolaire », explique Alain Anziani.

Un centre-ville en transformation

Ce budget investissement servira aussi à l’un des projets qui tient le plus à coeur à Alain Anziani : l’ilot de La Poste, dans la continuité de la Médiathèque. « Aujourd’hui on a une des Postes qui marche le mieux dans toute l’agglomération ». Son projet autour de celle-ci, la création de logements et de commerces. Aussi, la volonté d’Alain Anziani est d’aménager, « une mini forêt urbaine de 1 500m2 ». Un protocole d’accord avec Poste Immo devrait être signé à la fin du mois de janvier. 

La finalisation de la ZAC du centre-ville, avec notamment l’ouverture du Monoprix et la livraison de 111 logements, marque ce début d’année. D’autres transformations et nouveautés sont prévues comme le nouveau commissariat - très attendu -, une halle gourmande en lieu et place de l'ancien supermarché Casino, un pôle jeunesse réunissant une offre de services et de logements pour les jeunes ou encore la reconstruction du gymnase Léo Lagrange, incendié en décembre 2018. Enfin, une Maison de la Nature va s'implanter à côté de l’école du Parc et du conservatoire. Ce bâtiment de 2200 m2 est immergé dans la nature, entouré d’un espace vert de 8000 m2 et doté d’une mare. Le coût de ce projet s’élève à 2,4 millions d’euros. 

Côté culture, l’ouverture de la librairie « Le pavé dans la marge » rend particulièrement fier Alain Anziani. Pour que cette librairie indépendante puisse voir le jour, la mairie prend en charge 1/3 de ses loyers. Bien que fermé pour des raisons qui sont malheureusement évidentes, les travaux du Mérignac Ciné se poursuivent. Le monde de la culture, dont le cinéma fait partie, souffre énormément de la situation sanitaire. C’est pourquoi la ville accompagne au mieux les exploitants en proposant une exonération de loyers, « c’est notre devoir », assure Alain Anziani. Et ce, tout le temps de la fermeture administrative. 

Sport et éducation à l’honneur

« Notre ville reste toujours au service des habitants », se réjouit le maire de la ville. C’est pourquoi il souhaite créer un réseau de concierges de quartier avec des agents municipaux qui seront affectés à un quartier, avec la mission de « faire remonter tout ce qui ne va pas ». L’ouverture de Maisons des habitants quant à elle se poursuit dans les différents quartiers. Celui d’Arlac est le prochain sur la liste avec une livraison estimée début 2022 suivi de La Glacière, fin 2022. Capeyron pourrait se voir ajouter sur la liste. Autre dimension de la proximité selon Alain Anziani, une deuxième édition du budget participatif a été lancée, avec un budget de 350 000 euros cette fois. 

La ville de Mérignac compte déjà bon nombre d’équipements sportifs. Afin de renforcer ce maillage, des projets sont là aussi prévus. Malgré un recours effectué par les riverains contre le water jump, les échafaudages commencent à se mettre en place pour la construction du futur stade nautique métropolitain et Alain Anziani espère  « que le calendrier sera tenu ». S’ajoute à cela la création d’un pôle tennistique à la Roseraie (juillet 2021), la réalisation d’un terrain synthétique de rugby au Burck (mai 2021) et d’un terrain d’entraînement de rugby sur le complexe Brettes (juin 2021). Un effort sur l'équipement sportif qui s'est d'ailleurs vu récompensé par la labellisation « Commune Terre de jeux », qui permettra à la ville, en vue des Jeux Olympiques de Paris, d’accueillir les délégations internationales en stage de préparation dès 2023.

Enfin, premier budget de la ville, l’éducation reste un axe fort de la commune qui va connaître d'ici 2024, une augmentation d’environ 12% de la population scolaire. Pour répondre à cette demande, l’ouverture de 26 classes supplémentaires est nécessaire. Outre la réflexion autour de la création d'un nouveau groupe scolaire à Marne-Soleil, la commune s'est lancée dans un cycle de réhabilitation et d'études d'extension sur plusieurs écoles de la ville (Berthelot à Arlac, Arnaud Lafon à Chemin long ou encore Oscar Auriac à Beutre).

Mélanie Philips
Par Mélanie Philips

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2244
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires