Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/09/19 : Bordeaux. Il aura fallu quatre mois pour que le trafic reprenne sur la ligne C du tram entre la Porte de Bourgogne et la gare Saint-Jean après l'incendie du parking Salinières: il est annoncé pour le 28 septembre.

18/09/19 : Mont de Marsan Agglomération recherche des volontaires en Service Civique pour assurer des missions en lien avec la culture, la solidarité, l'environnement et l'éducation. Réunion d'information le 26 septembre à 14h au Bureau Information Jeunesse.

18/09/19 : Le Pont d'Aquitaine sera fermé entre les échangeurs 1 et 5 du 19 septembre 21h au 20 septembre 6h pour des travaux de maintenance et d'entretien.

18/09/19 : Deux-Sèvres : à l'occasion des Journées du patrimoine, le Département ouvre ses portes au public de la Maison du Département, des Archives Départementales et des Tumulus de Bougon. Animations et visites guidées sont au programme.

18/09/19 : Charente-Maritime : le chantier du pont transbordeur de Rochefort ouvre ses portes au public à l’occasion des journées européennes du patrimoine. RDV notamment samedi 21 à 10h pour assister au remontage sur le tablier du premier élément de chariot.

17/09/19 : Dordogne : Frédéric Gojard, 58 ans, conduira la liste du Rassemblement National à Périgueux pour les élections municipales. Cet ancien militaire, aujourd'hui âgé de 58 ans, s'était déjà présenté aux dernières élections européennes.

17/09/19 : Marcel Amont se rend à Bordeaux à la libraire La Machine à Lire jeudi 19 septembre à partir de 18h30 pour évoquer son livre "Les Coulisses de ma vie" aux éditions Flammarion. Il sera le lendemain à l’Espace Culturel de Pau à partir de 18h30.

17/09/19 : Philippe Lambert atteint de la sclérose en plaques, est attendu à Agen mercredi 18 septembre à 16h30 pour une étape dans le cadre de son « Tour de France - défi 3000 km de Philippe Lambert ».

17/09/19 : Dordogne : Cheffe d’entreprise, conjointe collaboratrice ou apprentie, les candidatures à l’édition 2020 des trophées « Elles M l’artisanat » sont ouvertes. Les lauréates seront mises à l'honneur le 23 mars en préfecture. Plus d'info: www.artisanat24.com

16/09/19 : Deux-Sèvres : les agents des finances publiques sont en grève, suite à l'appel de l'intersyndicale CGT/CFDT/FO/Solidaires/CFTC. Ils protestent contre la fermeture d'ici 2022, de 4 des 10 centres -Prahecq, Airvault, Frontenay-Rohan-Rohan et Coulonges.

13/09/19 : Region : le projet Viti de la Région a été retenu par l'Etat dans le cadre de l'appel projet territoire d'innovation de grande ambition (TIGA). Ce programme concerne tous les vignobles et plus de 130 partenaires. Objectif : la sortie des pesticides.

13/09/19 : Charente : Le festival de photographie Barrobjectif, à Barro, fête sa 20e édition du 14 au 22 septembre. L'invité d'honneur est le photographe italien Paolo Pellegrin, multiprimé pour son travail, notamment sur les conflits dans le monde. Gratuit.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 18/09/19 | Deux réacteurs de la centrale du Blayais concernés par des malfaçons

    Lire

    EDF a confirmé ce mercredi que six des 58 réacteurs nucléaires français présentaient des "problèmes de conformité" et de fabrication de certains composants. Parmi ces réacteurs, on retrouve les numéro trois et quatre de la centrale du Blayais, qui comporte des malfaçons au niveau de ses générateurs de vapeur, pourtant remplacés entre 2014 et 2015. Au travers d'un communiqué, EDF a estimé que "les écarts constatés ne remettent pas en cause l’aptitude au service des matériels et ne nécessitent pas de traitement immédiat".

  • 18/09/19 | EDUCNUM : un salon pour répondre aux énigmes du numérique à Poitiers

    Lire

    Les journées EDUCNUM sont organisées à Poitiers du 20 au 22 septembre par la CNIL, le groupe VYV et l’An@é. L’objectif est de sensibiliser enfants, parents et enseignants aux défis du numérique. Un espace ludique de 130m2 a été imaginé pour les enfants, les adolescents et leurs familles. Un escape game inédit et gratuit va être proposé pour sensibiliser aux enjeux du numérique. Le ministre de l’Éducation Nationale, Jean-Michel Blanquer sera présent à Poitiers ce 20 septembre pour inaugurer ce salon.

  • 18/09/19 | Tourisme : "bilan très positif" pour Charentes Tourisme cet été

    Lire

    Le tourisme dans les Charentes se porte bien, selon le bilan estival de Charentes Tourisme. Si l'avant saison et juillet sont mitigés, avec 58% des professionnels satisfaits, le mois d'août fut en revanche exceptionnel, avec des records de fréquentation. Si elle a d'abord profité à l’intérieur des terres en début de saison, la tendance s'est inversée au profit du littoral en août. L'office note une diminution de la clientèle britannique et une progression de la clientèle belge et allemande.

  • 18/09/19 | 1ere Journée du Patrimoine coordonnée par l'Office de Tourisme du Val de l'Eyre !

    Lire

    C'est la première fois que les cinq communes du Val de l'Eyre (BelinBeliet, Le Barp, Lugos, Saint-Magne et Salles) s'unissent sous une même bannière pour participer ensemble aux Journées Européennes du Patrimoine. Ainsi, une palette d’animations sera proposée - visites patrimoniales et culturelles, expositions dynamiques et reconstitutions -, le 21 septembre prochain sur tout le territoire.

  • 18/09/19 | Une plongée dans les Espaces Naturels Sensibles de la Vallée de l'Eau Blanche

    Lire

    Dans le cadre de son Agenda 21, Villenave d'Ornon propose des animations gratuites autour du développement durable et notamment une nouvelle visite des Espaces Naturels Sensibles de la Vallée de l'Eau Blanche le samedi 21 septembre, de 9h à 12h. Son but : découvrir le milieu des gravières et des anciennes cressonnières. Les participants pourront parcourir une partie du futur cheminement qui sera ouvert à la fin de l'année. Inscriptions au pôle développement durable : 05.56.75.69.85

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Métropole | Nouveau protocole de coopération entre Bordeaux Métropole et Limoges

04/07/2019 | Nicolas Florian, Patrick Bobet et Emile-Roger Lombertie (maire de Limoges) signent le protocole pour une coopération Bordeaux-Limoges entre 2019 et 2022.

Signature protocole coopération Bordeaux - Limoges

Le projet avait été initié par Alain Juppé. Après sa démission « surprise » en février dernier, le nouveau maire, Nicolas Florian, a repris son idée. Celle d'une coopération entre Bordeaux Métropole et la Ville de Limoges, qui souffre de son enclavement. A en croire les élus présents lors de la signature du protocole de coopération, ce mercredi 3 juillet, les deux villes auraient beaucoup à y gagner. Bordeaux poursuit son projet d'ouverture aux villes moyennes, initié en 2014, et met à présent le cap vers l'Est.

« L'alliance des territoires c'est la vraie démarche anti-fracture » assure Mylène Villanove, conseillère municipale déléguée en charge des relations territoriales. Dans un contexte où l'on ne peut ignorer la fracture territoriale, souvent à l'origine de la fracture sociale, la coopération entre communes apparaît d'autant plus essentielle. Pour la conseillère, « La réciprocité est au cœur de notre action publique ». Les protocoles sont adaptés à chaque ville-partenaire. Ici, l'objectif est de tisser des liens entre Limoges, Bordeaux Métropole et la Ville de Bordeaux sur les domaines de l'urbanisme, de la culture et de la mobilité.

Culture et urbanisme en lignes de mire

Pour Patrick Bobet, président de Bordeaux Métropole, les deux villes peuvent se prêter main forte en terme de développement urbain. Si elles partagent leur statut de capitales (respectivement de la Gironde et du Limousin), Limoges n'a pas encore eu l'occasion d’accueillir toutes les expériences dont a pu bénéficier Bordeaux. « Le plus intéressant, c'est que notre expertise, notre histoire, puisse servir votre histoire, que nous puissions travailler ensemble » explique Patrick Bobet.

Mais le partenariat devrait être aussi culturel. En effet, les deux agglomérations ont été inscrites au patrimoine culturel de l'UNESCO et se distinguent par leurs statuts de Villes d'arts. Des relations en ce sens sont donc à prévoir : mise en commun de spectacles d'opéra, et pourquoi pas échanger sur les biennales qui ont lieu dans les deux villes, la fête du vin et la fête du fleuve pour Bordeaux et la manifestation « Toques et Porcelaine » à Limoges. Le président de la Métropole, en tout cas, ne l'exclue pas.

Un axe routier entre Limoges et Langon

Au delà de ces questions, la coordination sur la mobilité et les infrastructures semble être la plus attendue. L'idée, qui avait déjà été évoquée par le passé, est celle de la construction d'un barreau autoroutier qui relierait Limoges à Langon. L'objectif : « mieux connecter les deux villes » comme l'annonce le maire de Bordeaux mais aussi, et surtout, dégager la rocade bordelaise. Un partenariat qui présenterait donc un double intérêt, comme le souligne Nicolas Florian : « l'intérêt pour la métropole bordelaise c'est de décongestionner sa rocade, l'intérêt pour Limoges c'est d'être désenclavée ».

Patrick Bodet est plus prudent sur ces questions. Il évoque « un groupe de réflexion » qui devrait voir le jour à la rentrée de septembre pour évaluer si ce projet de barreau routier est encore utile et opportun. Pourtant, les élus semblent tous d'accord. Seul point qui fâche : l'opportunité de construire, une fois encore, un axe autoroutier, à l'heure où l'urgence climatique commence à se faire sérieusement sentir. Pour Nicolas Florian, maire de Bordeaux, il s'agit avant tout d'une histoire de pragmatisme. « Il faut aller vers plus de rail mais vous ne mettrez pas physiquement tout le fret autoroutier sur du rail » déclare-t-il, « Concilier TER, fret et lignes à grande vitesse sur les mêmes lignes ne sera pas possible. » Pour lui, tant que nous n'aurons pas trouvé de substitut à la TICPE, la taxe sur les produits énergétiques dont les carburants, anciennement TIPP, qui représente le 3ème poste de recette du budget de l'état, le problème restera le même. Élargir un barreau routier qui existe déjà apparaît alors comme la seule solution « raisonnable », d'autant plus que les camions pollueront moins en roulant plus vite, sur des voies désengorgées. « Aujourd'hui, où on crève complètement avec cette pollution aux particules fines, ou on réfléchit à la diminuer » conclut Emile-Roger Lombertie, maire de Limoges. Le développement du fret par le rail ne semble pas encore être à l'ordre du jour.

Sarah Dumeau
Par Sarah Dumeau

Crédit Photo :

Partager sur Facebook
Vu par vous
2140
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Métropole
Métropole
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires